Introduction :

On ne peut pas parler de l’ sans parler de la situation de la femme au sein de . En effet, les voix anti-islamiques se disent inquiétées par les conditions imposées par la religion vis-à-vis de la femme ; la femme est sujet d’oppression. Depuis le hijab à la polygamie en passant par l’héritage, la religion est accusée d’être antiféministe. La réalité est  qu’il s’agit d’une mauvaise interprétation du texte coranique et du hadith. On devrait apprendre à bien lire le pour bien interpréter de Dieu et de son prophète (paix et bénédiction sur lui).

L’habit de la femme :

L’islam introduit le voile comme un habit de la femme musulmane. Il est bien indiqué dans le Coran que l’obligation pour la femme est de se couvrir le corps mais à un niveau qui permet  de la distinguer. Certainement, on ne peut pas connaître une femme qui met le niqab mais on peut reconnaître une femme qui se couvre les cheveux et non pas la face.  L’islam vise ainsi le respect de la femme comme étant un être complet et non pas la regarder comme un support de désir et n’être tenté que par le corps qu’elle exhibe. « o prophète dits à tes femmes, tes filles et aux femmes des croyant qu’elles portent leurs jilbabs d‘une manière à se laisser identifier pour ne pas être harcelées (Al ahzab ; 59)»

La polygamie :

La polygamie est une caractéristique du discours anti islamique. En effet, on essai toujours de diaboliser cet  aspect pour décourager les femmes qui veulent devenir musulmanes. La réalité est que cet aspect repose sur une mauvaise interprétation du texte. La polygamie est :

  • Une faveur mais pas une obligation : un homme peut mais ne doit pas.
  • Conditionnelle : elle est permise à des conditions très strictes ; l’homme doit assurer l’égalité émotionnelle et l’égalité matérielle « Et vous ne pourrez pas être équitable entre les femmes, alors ne vous adonnez pas à une pour ne pas abandonner l’autre (Annissa’a ; verset 129) »

Il est aussi indiqué que si un homme veut divorcer et puis se marier à une autre femme, il doit faire offrande des mêmes biens à la deuxième femme, ainsi elle ne sera pas diminuée.

L’héritage de la femme :

Pendant des siècles, la femme n’avait pas droit à l’héritage, mais plutôt elle était considérée une partie de l’héritage. L’islam est venu remettre les choses en place ; la femme comme l’homme a droit à l’héritage.  En effet, le calcul de la part de la femme montre qu'elle a droit à une part supérieure ou égale à celle de l’homme sauf dans six cas. En général, la communauté musulmane doit obéir à cette citation « Les hommes ont une part de ce qu’ont laissé leur parents, et les femmes ont une part de ce qu’ont laissé leurs parents (Annissa’a ; verset 7) »

Conclusion :

Pour longtemps, le femme était méprisée et diminuée. Elle n’avait pas droit à l’éducation religieuse (Christianisme) et elle n’avait pas droit à certains biens (Judaïsme). a redonné à la femme sa position, n’existe-t-il pas tout un chapitre nommé « Annissa’a » (Les Femmes) ? Et le prophète Mahomet (paix et bénédiction sur lui),  n’a-t-il pas dit « Je vous conseille de bien traiter les femmes » ?

Please follow and like us:

Partagez svp... Grand merci :)

RSS
Suivre par email
Facebook
Google+
https://forumislam.com/2017/04/26/lislam-femme-antifeministe/">
Twitter
SHARE
LinkedIn
Aller à la barre d’outils