Introduction:

En lisant le Coran, on constate que devenir musulmane impose à la personne un ensemble de restrictions concernant notamment les habitudes comportementales et les habitudes diététiques. En effet, la religion islamique interdit un certain nombre d’aliments et un certain nombre de pratiques supposées non compatibles avec les principes de la foi. L’examen de près de ces restrictions montre un fait épatant: ce ne sont que des exceptions et ceci dans un cadre précis. La religion étant certainement un espace de grâce et de sagesse-rien n’est au hasard-il est donc important de connaitre de plus près ce principe de “restreindre l’exception”.

L’état initial:

Le Coran nous indique qu’au départ, tout est crée pour l’Homme et pour son usage sans restriction. “C’est Lui qui vous crée tout ce que contient la terre (Al baqara; verset 29)”. L’Homme a donc droit à exploiter tout ce qu’il y a sur la terre; il peut consommer le comestible et le potable. La mise en disposition de toutes les créatures est une faveur accordée par Dieu à sa créature aimée; cette créature devant laquelle Dieu a fait prosterné Anges et Démons.

Le meilleur exemple de l’origine des choses est celui d’Adam au paradis. En effet, les jardins du paradis contiennent des éléments tous crées pour le bien être d’Adam; aucune restriction sauf une-une seule pour une raison sage-qui est celle de toucher à l’arbre prohibé. A part ça, Adam et Ève avaient “feu vert” et avaient accès à tout “Habitez, toi et ta compagne, le paradis et consommez ce que vous voulez (Al baqara; verset 35)”.

Concernant les relation humaines “Nous vous avons fait en mâle et femelle et vous avons fait en peuples et communautés pour vous brasser (Al houjourat; verset 13)” ce qui démontre que tous les liens sont permis.

Le non permis est exception:

Quand on lit le Coran, on trouve des exemples simples de restrictions qui ne constituent pas de véritables contraintes dans la mesure de leur amplitudes ou leurs nombres. Quand Adam a été ordonné de ne pas toucher à l’arbre-évidemment il s’agit d’interdire de manger les fruits-il est très stupéfiant de remarquer que c’est un seul arbre parmi les innombrables faveurs accordées par Dieu, le pourcentage est assimilable à un zéro pour cent. Cette exception est pour une raison. Allah par Sa sagesse et Son savoir sait qu’Adam sera tenté par cette interdiction. Par nature, l’être humain est attiré par ce qui lui est interdit.

On remarque aussi que toutes les boissons sont permises à moins qu’elles soient alcooliques; alors s’installe l’interdiction. L’eau quand elle est stagnante est indésirable et peut être interdite si une eau plus saine est à côté. Il suffit de savoir que boire de l’alcool est un péché qui induit les péchés majeurs “Le diable veut bien induire haine et hostilité entre vous par l’alcool et le pari (Al ma’ida ; verset 91)”

Par ailleurs, il est plus facile d’énumérer l’interdit “il vous est interdit la viande charogne, le sang, la viande du porc et ce qui n’est pas abattue selon la voie de Dieu (Al ma’ida; verset 3)”.

La restriction dans les relations sociales prend en compte la foi. Ainsi un croyant ne doit pas s’unir à un hâté; alors qu’un musulman peut s’unir avec un chrétien ou un juif monothéique.

Conclusion:

Au départ tout est permis. Les interdictions sont pour des raison sages et bien précises même si elle ne sont pas encore révélées .Le secret est que l’Homme par son arrogance est disposé à s’interdire des choses aussi longtemps permises. A voire Jacob qui a promis de s’abstenir d’un certain nombre de nourriture; à voir Adam qui a abandonner le luxe pour un fruit banale.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/a-lorigine-permis-tel-principe-de-lislam/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/a-lorigine-permis-tel-principe-de-lislam
LinkedIn
EMAIL
RSS