Dans le Coran, l’ail fût demandé par les israélites qui ne supportaient pas la restriction de leur régime alimentaire à deux éléments. Même si dans le Coran cet ingrédient est supposé être de qualité inférieure à ce qu’ils consommaient, l’ail s’avère un aliment complet qui a beaucoup de vertus à offrir à ces consommateurs.

La présentation des gousses d’ail :

L’ail est une monocotylédone qui ressemble beaucoup à l’oignon. D’ailleurs ils appartiennent à la même famille. L’ail est caractérisé par une tige sessile ; les feuilles sont transformées en enveloppes sèches qui protègent les bourgeons auxiliaires. Les bourgerons auxiliaires sont charnus et tout à fait disposés à donner des plantes complètes quand ils sont transplantés. Ce sont les gousses ou caïeux.

Les particularités des gousses d’ail :

L’ail est caractérisé par une odeur forte signalant un agent aromatique très puissant. Ce facteur aromatique est tout à fait un élément naturel qui peut servir pour dégager les voies respiratoires.

Le liquide qui coule suite à la compression des gousses est volatil. Il sert entre autre à donner plus de saveur à la nourriture cuite.

Il renferme des composés analgésiques, des composés antioxydants et des composés qui stimulent la production d’anticorps. L’activité relaxante et hypotensive de l’ail est spectaculaire et il est recommandé dans les cas des névroses.

Les bienfaits de l’ail :

L’ail est efficace contre un grand nombre de troubles qui touchent l’extérieur du corps (peau et articulations) et plusieurs troubles qui touchent la physiologie (respiration, circulation et immunité). L’ail est donc recommandé pour :

  • Les taux élevés de cholestérol.
  • L’hypertension.
  • La prévention de certains types de cancer.
  • Le soulagement des bronchites et des troubles respiratoires causés par des infections virales.
  • La perte de poids en stimulant la dégradation des lipides.
  • Le maintient de la fluidité du sang et prévenir les caillots vasculaires.
  • La prévention du vieillissement cellulaire par son action antioxydante.
  • Le soulagement des douleurs au niveau des articulations.
  • Le traitement des cors et les verrues.
  • Le soulagement des troubles gastriques qui peuvent engendrer des flatulences et des troubles du transit intestinal.
  • Le traitement du diabète type 2.

Mode d’emploi de l’ail :

L’ail peut être consommé cru, en poudre ou associé à d’autres ingrédients. Il est possible de l’employer en pansement de gousses écrasées ou en compresses. Il est de préférence consommé en association avec d’autres ingrédients comme dans les salades vertes ou ajouté aux plats cuits (sans lui faire subir la cuisson) pour qu’il garde les principes actifs intacts.

Précautions d’utilisation :

Il est préférable de mâcher quelques feuille de persil après la consommation de l’ail ce qui a pour effet de réduire la forte haleine engendrée par les composés aromatiques typiques de l’ail. De plus, l’effet laxatif de l’ail peu  entraîner des diarrhées. La diminution de la fréquence ou de la quantité des prises de l’ail est suffisante pour diminuer les effets indésirables.

 

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/ce-quil-faut-savoir-propos-des-gousses-dail/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/ce-quil-faut-savoir-propos-des-gousses-dail
LinkedIn
EMAIL
RSS