Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.  
  Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Voir le flux RSS

MarkAva

Trouver la femme de sa vie dans l'Islam

Noter ce billet
Salam
Je me présente : je suis un homme qui fréquente le collège, j’ai 18 ans et je vis à Montréal.
Je viens d’écouter un dars par Nader Abou Anas intitulé « moi et celle que j’aime ». Rendu à la fin, j'eus des larmes. J'ai 18 ans, et ça doit faire au moins 10 ans que je n'ai pas pleuré. Je me levai et fit mon wudu, toujours en pleurant, puis la prière où je ne pus prononcer les paroles de Dieu tellement j’avais éclaté en sanglots, car l’amour du chaitan était rendu en moi si puissant, que même les pires péchers étaient rendus pour moi normaux, et tout cela avait pénétrer mon âme sans même que je m’en rende compte.
Je tiens à dire qu’avant avoir écouté les dourous de ce cheikh, je ne priais jamais et commettais des pêchers dans tous les moments de ma vie. Je le recommande à n’importe quel adolescent qui lit ces lignes.
Je vous écris aujourd’hui parce que je suis confronté à un problème dans ma vie auquel je ne pus trouver de solution. Jamais dans ma vie je ne suis tombé en amour. Mais, dernièrement, c’est arrivé, et cette femme n’est pas musulmane. Oui, je sais que c’est haram de sortir avec une femme. Mais mes intentions sont le mariage à 100%, je vous le jure. En fait, je ne suis jamais tombé amoureux avec une femme parce que je n’en ai jamais rencontré qui, je pense, ferais une bonne mère. Des femmes qui me plaisent, j’en ai vu des centaines. Ce sujet est très sérieux pour moi. Depuis que je suis jeune que je pense à mon mariage et à la fille qui deviendrai ma femme. Ma plus grande peur est de me retrouver avec une femme que je n’aime pas au plus profond de mon cœur et qui ne serais pas une bonne mère. C’est pour cette raison que je ne suis pas prêt à me faire un mariage organisé d’avance, par mes parents ou pas.
Maintenant, je sais que je peux apprendre à connaître cette fille et la demander en mariage par la suite, mais dans leur culture, ça se fait par étape, c’est-à-dire qu’on sort ensemble puis on se marie. Je pourrai me marier avec une femme voilée et musulmane, mais je n’en ai jamais rencontrée qui me plaise. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne me suis jamais entendu avec elles, malgré que toutes les femmes dans ma famille se voilent. Inchallah que cela changera.
Maintenant que je vous ai fait part de mes interrogations, que me recommanderez-vous de faire? Je sais que je suis jeune pour me marier, mais cela viendra bientôt. De plus, j’aimerais rencontrer la femme de ma vie le plus tôt possible pour être certain que c’est la bonne et pour la connaître le plus possible, même si ce processus pourrait prendre plusieurs années, sans tomber dans les filets du chaitan et de commettre le haram.
Je vous remercie de m’avoir écouté. Je vous prie de m’aider et de me donner des conseils

Envoyer le billet « Trouver la femme de sa vie dans l'Islam » dans le blog Digg Envoyer le billet « Trouver la femme de sa vie dans l'Islam » dans le blog del.icio.us Envoyer le billet « Trouver la femme de sa vie dans l'Islam » dans le blog StumbleUpon Envoyer le billet « Trouver la femme de sa vie dans l'Islam » dans le blog Google

Commentaires

  1. Avatar de oumaazedine
    bismi allah
    salamou aalaykoum
    Al-Baqara - 2.221. Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent !


    ce verset est bien claire que l homme ne peut pas epousé une associatrice
    en plus allah dit par la suite : une esclave croyante vaut mieux qu' une associatrice

    donc les croyants hommes et femmes doitvent epousé des croyants

    C'est après Hudaybiyya (qui a eu lieu en l'an 6 de l'hégire) que le Coran a réglementé le mariage des musulmans avec des non-musulmans (Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 186) :

    il est alors demandé à ceux qui avaient fait de tels mariages de ne plus considérer le lien de tels mariages déjà établis comme étant impératifs (lâzim).

    (si des non-musulmans se convertissent à l'islam, leur ancien mariage reste valable. mais si un des conjoints se converti et l'autre est mécréant ou polythéiste, le mariage est annulé. sauf dans le cas d'un musulman marié avec une femme vertueuse des gens du livre).

    C'est un verset de la sourate "Al-mumtahana" qui est venu apporter le changement :

    ((ô vous qui avez cru! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les; Allah connaît mieux leur foi; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites [en tant qu'épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu'époux] pour elles(...) Et ne gardez pas de liens conjugaux avec les mécréantes ...(Coran, 60/10))

    Le texte de ce verset englobe le mariage d'un musulman avec toute non-musulmane de même que le mariage d'une musulmane avec tout non-musulman : ceux qui étaient déjà établis ne sont plus impératifs (lâzim) (Ahkâm ahl idh-dhimma, tome 1 p. 344) et il ne faudra plus en faire de nouveaux (Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 186).

    De même, le verset suivant de la sourate "al-Baqara" – révélé peut-être après celui de "Al-mumtahana" d'après Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 180 – dit :

    ((Et n'épousez pas les femmes associatrices (mushrikates) tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice(…) Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs (mushrikines) tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur(…)" (Coran 2/221)).

    le terme "kâfir" (mécréant) est général et le terme "mushrik" (associateur) est particulier. Cependant, dans les cas où ce terme "mushrik" est utilisé seul, il est parfois synonyme de "kâfir" et désigne alors tout non-musulman, Gens du Livre y compris ; ainsi :

    ((Ô vous qui croyez! Les associateurs (mushrikines) ne sont qu'impureté : qu'ils ne s'approchent plus de la Mosquée sacrée, après cette année-ci . Et si vous redoutez une pénurie, Allah vous enrichira, s'Il veut, de par Sa grâce. Car Allah est Omniscient et Sage.(Coran 9/28)).

    ce mot (mushrikines) englobe, selon Umar ibn Abd il-Azîz, les Gens du Livre aussi (Tafsîr Ibn Kathîr). Ceci car une certaine dimension secondaire du shirk n'est pas toujours absente :

    Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent. (Coran 9/31).

    (voir Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 180).

    Mais on considère qu'ici, dans ce verset:

    ((Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent! ("Al-Baqara" 2/221))

    comme dans le verset de "al-Mumtahana", que nous avons vu plus haut et qui avait été révélé avant ce verset de "al-Baqara",

    le terme "mushrik" n'englobe pas les Gens du Livre car la sourate "al-Mâ'ïda" est parmi les dernières sourates à avoir été révélées (Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 180).

    Or, un de ses versets a, de l'interdiction des mariages sus-mentionnés, fait l'exception du mariage d'un musulman avec une chrétienne ou une juive :

    ((...(Vous sont permises) les femmes vertueuses d'entre les croyantes, et les femmes vertueuses d'entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous... (Coran, 5/5)).

    Ce cas de mariage avec une associatrice (mushrika) est donc en soi autorisé.

    Tous les autres cas (mariage d'un musulman avec une polythéiste, une agnostique ou une athée, et mariage d'une musulmane avec un juif, un chrétien, un polythéiste, un agnostique ou un athée) restent interdits et restent concernés par les versets sus-cités de la sourate "Al-Mumtahana" et de la sourate "Al-Baqara".

    Il n'y a pas de divergence d'interprétations à propos de cette règle ; il y a au contraire consensus sur cela.

Forum Islam - Apprenez la prière, trouver un ami musulman, suivre l'honorable prophète Muhammad, faire le Pélerinage islamique, devenir Musulman, se convertir à l'islam, tourisme islamique, les règles de l'islam, paix en islam, groupe musulmans, style islamique, la religion de l'islam, chat islam, questions, réponses.