Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.  
  Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 15

Discussion: Innovations

  1. Par défaut Innovations

    [size=18px][list]l'innovation en Islam[/list:u][/size]


    le messager de Allah a dit :

    ãä Óäø Ýí ÇáÅÓáÇã ÓäøÉ ÍÓäÉ Ýáå ÃÌÑåÇ æÃÌÑ ãä Úãá ÈåÇ ÈÚÏå áÇ íäÞÕ ãä ÃÌæÑåã ÔìÁ

    [rapporté par mouslim dans le sahih] ce qui signifie : "celui qui instaure dans l'Islam une bonne tradition, il en aura la récompense ainsi que la récompense de tous ceux qui oeuvreront selon elle après lui, sans que cela ne diminue en rien leurs récompenses". [cf. al-hawi li l-fatawi, 1/189-197]




    ainsi, le messager de Allah ^alayhi s-salam a autorisé les gens de sa communauté, c'est-à-dire aux moujtahid d'entre eux, d'innover dans la religion ce qu'ils considèrent comme étant un bien. et ce que les musulmans considèrent comme un bien, c'est un bien selon le jugement de Allah, comme l'a dit ^abdou l-lah ibnou mas^oud, que Allah l'agrée. parmi cela, il y a ce qu'a innové ^outhman, que Allah l'agrée, en tant qu'ajout d'un second appel à la prière le vendredi. [cf. le sahih de al-boukhariyy, livre du vendredi.]


    donc, on ne dit pas dans l'absolu à propos de tout ce qui est innové, que cela soit en accord avec le livre, la tradition prophétique et les faits et actes des compagnons ou l'unanimité, ou que cela soit contraire à cela, que c'est pur égarement. mais il en est comme l'imam ach-chafi^iyy, que Allah l'agrée, l'a dit : "les nouveautés parmi les choses sont de deux sortes : l'une, c'est ce qui a été innové et qui contredit le livre, la tradition prophétique, les faits et actes des compagnons ou l'unanimité, celle-là est l'innovation d'égarement. la seconde est celle qui a été innovée comme bien et qui ne comporte aucune contradiction à l'une de ces choses et celle-là est une innovation non blâmable". cela a été rapporté de lui par al-bayhaqiyy avec une chaîne de transmission dans manaqibou ch-chafi^iyy 1/499.



    an-nawawiyy a dit dans le livre tahdhibou l-'asma'i wa l-loughat, paragraphe ba'-^ayn, 3/22 ce qui suit : "al-bid^ah dans la loi c'est innover ce qui n'avait pas lieu au temps du messager de Allah et elle se divise en bonne et en mauvaise innovation".

    c'est-à-dire que l'innovation se divise en deux catégories, globalement :

    l'innovation d'égarement (bid^atou dalalah) : qui est l'innovation qui contredit le qour'an et la sounnah.

    l'innovation de bonne guidée (bid^atou houda) : qui est l'innovation en accord avec le qour'an et la sounnah.

    cette classification est comprise du hadith de al-boukhariyy et mouslim d'après ^a'ichah, que Allah l'agrée, qui a dit : le messager de Allah a dit :

    ãä ÃÍÏË Ýí ÃãÑäÇ åÐÇ ãÇ áíÓ ãäå Ýåæ ÑÏø

    ce qui signifie : "celui qui innove dans notre religion ce qui n'y est pas conforme, alors c'est une chose réfutée".

    le messager de Allah nous a fait comprendre par sa parole : ((ãÇ áíÓ ãäå)) ce qui signifie : "ce qui n'y est pas conforme", que la chose innovée n'est réfutée c'est-à-dire rejetée, que lorsqu'elle est contraire à la loi et par conséquent, que la chose innovée qui est en accord avec la loi n'est pas réfutée. c'est cela qui est également compris de ce qu'a rapporté mouslim dans son sahih du hadith de jarir ibnou ^abdi l-lah al-bajliyy, que Allah l'agrée, qui a dit : le messager de Allah a dit :

    ...ÇáÍÏíË ãä Óäø Ýí ÇáÅÓáÇã ÓäøÉ ÍÓäÉ

    ce qui signifie : "celui qui instaure dans l'Islam une bonne tradition..." jusqu'à la fin du hadith.



    c'est ce qui est compris aussi de ce qu'a rapporté mouslim et d'autres encore : ^aliyy, que Allah l'agrée, a dit que la sanction par le fouet appliquée par le messager et par abou bakr à celui qui a consommé de l'alcool au nombre de quarante est une sounnah et que celle de ^oumar au nombre de quatre-vingts est une sounnah. va-t'on renier à ^oumar ce qu'il a fait lorsqu'il a fait donner quatre-vingts coups à celui qui a consommé de l'alcool bien que le messager et abou bakr ont fait appliquer quarante coups de fouets et bien que le messager n'a pas dit : fouettez-le de quatre-vingts coups !?


    est-ce que l'on renie à ^aliyy, que Allah l'agrée, qu'il ait qualifié de sounnah ce qui a eu lieu avec ^oumar alors que cela a eu lieu après le messager de Allah ?


    de même, al-boukhariyy a rapporté que ^oumar, que Allah l'agrée, a dit au sujet du rassemblement des gens pour la prière de at-tarawih en assemblée : "quelle bonne innovation que voici" (ni^ma l-bid^atou hadhih). dans le mouwatta' de l'imam malik figure la parole "quelle bonne innovation que celle-ci" (ni^mati l-bid^atou hadhih). si quelqu'un dit : n'est-ce pas que le messager de Allah , dans ce qu'a rapporté abou dawoud d'après al-^irbad ibnou sariyah, a dit :

    ((æÅíøÇßã æãÍÏËÇÊ ÇáÃãæÑ ÝÅäø ßáø ãÍÏËÉ ÈÏÚÉ æßáø ÈÏÚÉ ÖáÇáÉ

    ce qui signifie : "méfiez-vous des nouveautés dans les choses car certes toute nouveauté est une innovation et toute innovation est égarement".

    la réponse est que le terme de ce hadith est général mais son sens est spécifique, pour preuve les hadith précédemment cités. on dit donc : ce que visait le prophète , c'est ce qui est innové et qui est contraire au livre, à la tradition prophétique, à l'unanimité ou aux faits et actes des compagnons.

    ainsi, dans le commentaire de an-nawawiyy du sahih de mouslim, figure ce qui suit : "sa parole : ((æßáø ÈÏÚÉ ÖáÇáÉ)) (wa koulla bid^atin dalalah) est un terme général pour une signification spécifique et ce qui en est visé, c'est la plupart des innovations" fin de citation.

    puis, il a dit : "le fait que le hadith soit du genre dont le terme est général avec une signification spécifique ceci n'est pas empêché par sa parole (æßáø ÈÏÚÉ) appuyée donc par (koull). en effet, la spécificité est malgré cela présente comme dans sa parole ta^ala :

    {ÊÏãøÑ ßá ÔíÁ} ce qui signifie : "qui détruit koull chose" fin de citation. est-ce que le vent [en question dans la 'ayah] a détruit les cieux, la terre, le paradis et l'enfer ? !




    que disent donc ces perturbateurs au sujet de ce qu'a fait ^abdou l-lah ibnou ^oumar qui a ajouté dans le tachah-houd "wahdahou la charika lah" et a dit ensuite : "c'est moi qui l'ai ajoutée" [rapporté par abou dawoud].


    si ces perturbateurs disent donc que tout ce que le messager n'a pas fait est une innovation d'égarement, on leur répond que les compagnons qui ont transcrit la révélation que leur a dictée le messager écrivaient la lettre ba', la lettre ta' et ce qui est semblable sans les points. il en fut de même pour ^outhman ibnou ^affan qui a écrit les cinq ou six mous-haf, ils ne comportent pas de points sur les lettres. le premier à avoir mis les points des lettres dans le mous-haf fut un homme de ceux qui sont venus après les compagnons, parmi les gens de science, de mérite et de piété, appelé yahya ibnou ya^mar. ainsi, dans le livre des masahif de abou dawoud as-sijistaniyy [page 141] figure ce qui suit : ^abdou l-lah nous a rapporté de Mouhammad ibnou ^abdi l-lah al-makhzoumiyy d'après 'Ahmad ibnou nasr ibni malik qu'il a rapporté de al-houçayn ibnou l-walid qu'il a rapporté de haroun ibnou mouça qu'il a dit : "le premier à avoir mis les points dans le mous-haf, c'est yahya ibnou ya^mar" fin de citation. avant cela, il était écrit sans les points. lorsqu'il a fait cela, aucun savant ne le lui a renié, bien que le messager n'a pas ordonné de mettre les points sur le mous-haf. dit-on que c'est une innovation d'égarement parce que le messager ne l'a pas fait ou parce qu'il ne l'a pas ordonné ? s'il en est ainsi, qu'ils abandonnent donc ces mous-haf comportant les points ou alors, qu'ils enlèvent ces points des mous-haf pour qu'ils en soient de nouveau dépourvus comme c'était le cas au temps de ^outhman ibnou ^affan !!

  2. Par défaut Innovations

    [size=14px]récapitulatif concernant les innovations et leurs jugements[/size]


    sachez que l’innovation du point de vue étymologique signifie le fait d’introduire une nouveauté, et du point de vue de la charte Islamique, elle concerne tout ce qui a vu le jour pour la première fois, sans que cela ne soit mentionné ni dans le qour'an, ni dans les hadiths.


    le chaykh abdoullah ibnou-ssidiq –al-ghoummariyy a rapporté dans son livre intitulé it^kanou-assan^a ce qui signifie « ibnou-al^arabiyy a dit : l’innovation n’est pas blâmée pour son sens étymologique, mais plutôt lorsque qu’elle contredit la sounnah et appelle à l’égarement. » [size=9px]fin de citation[/size].

    l’innovation est de deux catégories :

    [list]• une mauvaise innovation : celle qui contredit le qour'an et la sounnah.

    • une bonne innovation :celle qui est conforme au qour'an et à la sounnah.[/list:u]

    al-bayhaqiyy a rapporté selon une chaîne de transmission juste dans son livre intitulé mana^kibou-achafi^iy que le grand imam du salaf achafi^iyy a dit : " les innovations sont de deux catégories : les unes concernent les choses qui contredisent le qour'an, la sounnah et l’unanimité des savants sounnites. ces innovations sont mauvaises. les autres sont celles qui renferment beaucoup de bien et qui ne contredisent aucunes des sources de législation Islamique susmentionnées. ces innovations ne sont pas à blâmer. "


    annawawiyy a rapporté dans son livre intitulé tahdhibou al-asma^ou-wassifat ce qui suit :

    [list]« l’innovation selon la charte Islamique est le fait d’inventer quelque chose qui n’existait pas au temps du prophète, que dieu élève davantage son grade; elle est soit bonne, soit mauvaise. l’imam et le cheikh abou-mohammed abdou-al^aziz ibnou abdi-ssalam que dieu soit clément envers lui, celui qui est unanimement reconnu comme étant un grand savant, a cité dans son livre intitulé al^kawa^id ce qui suit : l’innovation se subdivise en plusieurs catégories : obligatoire, interdite, recommandée, déconseillée et licite. ce qui permet de les distinguer est le fait de les soumettre aux règles de la charte Islamique. si l’innovation fait partie :

    [list]• des lois obligatoires, alors elle est obligatoire

    • des interdits, alors elle est interdite

    • des pratiques recommandées, alors elle est recommandée

    • des choses licites, alors elle est licite

    • des choses déconseillée, alors elle est déconseillée »[/list:u][size=9px] fin de citation.[/size][/list:u]


    ibnou-^abidin a rapporté dans son livre intitulé « arraddou-lmoukhtar » ce qui suit :

    [list]« l’innovation peut être :

    [list]• obligatoire lorsqu’il s’agit de répliquer, par des preuves, contre des groupes égarés, ou d’apprendre la grammaire arabe indispensable pour la compréhension des versets du qour'an et des hadiths du prophète

    • déconseillée comme le fait de décorer les mosquées.

    • licite s’agissant de multiplier les variétés de nourritures et d’habillement. »[/list:u] [size=9px]fin de citation[/size][/list:u]


    cette subdivision de l’innovation en plusieurs catégories est déduite d’un hadith rapporté par al-boukhariyy et mouslim et dans lequel ^aicha, que dieu l’agrée, a mentionné que le prophète a dit que celui qui innove une chose contredisant la charte Islamique, alors son innovation est rejetée.


    nous comprenons du verset 27 de sourate al-hadid ce qui signifie :

    « nous avons révélé l’evangile à jésus et mis dans le cœur de ceux qui le suivirent une grande charité, de la douceur et de la compassion. toutefois, ils ont innové, par excès de zèle et pour plus de piété, le monachisme que nous ne leur avions pas imposé au départ. mais ils se l’étaient imposé pour chercher à gagner l’approbation de dieu. »

    ce verset loue les musulmans de la communauté de jésus qui avaient la bonne croyance en dieu et qui avaient innové un monachisme qui consistait à se priver des délices de ce bas monde et à renoncer même à se marier pour pouvoir se consacrer à l’adoration de dieu. cet excès de monachisme qui n’était mentionné dans aucun passage de l’évangile authentique ni dans aucune parole de jésus, ils l’ont choisi pour avoir l’agrément de dieu. le fait de se marier les auraient poussés à se préoccuper des devoirs conjugaux et familiaux au dépend des adorations. ils avaient donc construit des maisons en terre cuite, retirées des agglomérations pour se consacrer pleinement aux adorations. mouslim a mentionné dans son livre intitulé sahih mouslim, un hadith rapporté par jarir ibnou ^abdi-llah albajliyy dans lequel le prophète a dit que celui qui innove en Islam une bonne innovation, aura sa récompense ainsi que la récompense de ceux qui la mettent en pratiquent sans que cela ne diminue en rien leur récompense. et celui qui innove en Islam une mauvaise innovation, aura le fardeau de son pêché ainsi que de ceux qui la mettent en pratique, sans que cela ne diminue en rien les pêchés de ces derniers.


    exemples de bonnes innovations au temps du salaf :

    les compagnons du prophète qui transcrivaient la révélation que le prophète recevait, le faisaient sans associer de points aux lettres de l’alphabet arabe. lorsque ^outhman ibnou ^affan transcrivit six livres de qour'an dont certains furent envoyer à alafa^k, à bassora, à la mecque et dans d’autre villes encore, il en garda une copie dont les lettres de l’alphabet ne comportaient aucun point. le premier qui prit le soin d’associer des points aux lettres de l’alphabet arabe avait côtoyé certains compagnons du prophète. il s’appelait yahya ibnou ^amr. on trouve dans le livre intitulé kitabou-lmasahif écrit par ibnou-abi dawoud assijistaniyy ce qui suit : « haroun ibnou moussa a dit : le premier qui associa des points aux lettres de l’alphabet arabe fut yahya ibnou ^amr. » [size=9px]fin de citation[/size]. les savants musulmans n’ont émis aucune objection à cela bien que le prophète n’ait jamais demandé à ses compagnons de le faire. celui qui dit que tout ce qui a été innové après la mort du prophète est de l’égarement, alors qu’il commence par supprimer les points des lettres du qour'an.

    dans le livre intitulé sahih al-boukhariyy, on trouve ce qui suit : « le premier appel à la prière du vendredi avait lieu, à l’époque du prophète, d’abou bakr et de ^oumar, après que l’imam se soit installé sur la chaire. mais à l’époque du calife ^outhman, du fait que les musulmans étaient devenus très nombreux, il demanda d’ajouter un troisième appel à la prière du vendredi.

    autres bonnes innovations :

    la commémoration de la naissance du prophète est une bonne innovation, qui vit le jour en l’an six cent de l’hégire. elle fut insaturée par le roi de la ville d’irbil, dénommé al-mouthaffar, qui était un homme pieux. il invita à cette occasion beaucoup de savants dont des traditionalistes et des soufis sincères. les jurisconsultes musulmans tels que ibnou hajar al-asqlani et son disciple al-hafidh assakhawiyy ainsi que assouyoutiyy approuvèrent à l’unanimité cela. al-hafidh assakhawiyy a émis comme fatwa que la commémoration de la naissance du prophète est apparue après le troisième siècle du calendrier de l’hégire et que les musulmans dans toutes les contrées et les grandes métropoles la célèbrent en lisant le qour'an et en faisant beaucoup d’aumône.

    al-hafidh assouyoutiyy a dit dans sa lettre intitulé « housnou-lma^ksid fi ^amali-lmawlid » :

    « une question qui fut posée concernant la commémoration de la naissance du prophète était de savoir : si cela est licite ou pas, si c’est une action louable ou blâmable et finalement si celui qui en est l’auteur est rétribué le jour du jugement pour son action ? ». la réponse est que la commémoration de la naissance du prophète qui consiste à se réunir pour, lire des versets de qour'an, évoquer la vie du prophète et les événements importants qui s’y sont déroulés, et offrir à manger aux gens, sans rien y rajouter, est une bonne innovation dont l’auteur sera rétribué. car ce dernier a témoigné d’une glorification à l’égard du prophète et d’une joie à la commémoration de cet anniversaire. le premier homme qui instaura cette pratique fut le roi d’irbil, dénommé « al-mouthaffar abou said koukoubriyy ibnou zayniddine ibnou baktakine », qui fut un des rois glorieux et généreux.

    la récitation à haute voix de l’invocation en faveur du prophète a été instaurée après l’an 700 du calendrier le l’hégire. les gens, avant cette date, se contentaient de la faire à voix basse.

    l’imam assouyoutiyy a dit que la première fois qu’on rajouta la formule « assalat wassalam », c’était à l’époque du règne de al-mansour hajji ibnou l-achraf cha^ban ibnou houssayn ibnou nasser mouhammed ibnou-lmansour ^kalawoune en l’an 791 de l’hégire. a une époque antérieure, les musulmans, du temps de salahoudine-al-ayyoubiyy, avaient l’habitude de dire, après chaque appel à la prière de l’aube, « assalamou ^ala rassouli-llah ». et il fut ainsi jusqu’à l’an 767 où salahoudine-al-barlousiyy ordonna de rajouter: «assalamou ^alayka ya rassoula-llah ». et en l’an 791 h, il ordonna de le faire après chaque appel à la prière.

    al-hattab al-maliki a rapporté dans son livre intitulé « mawahibou-ljalil » ce qui signifie :

    « assakhawiyy a mentionné dans son livre al^kawlou-lbadi^a : « les muezzins ont innové l’invocation en faveur du prophète après chaque appel à la prière, sauf pour celle de l’aube et celle du vendredi. pour cette dernière, l’invocation est prononcée avant l’appel à la prière, alors qu’ils ne la font pas pour la prière d’al-maghrib du fait que le temps de cette dernière est très court. cela fut initié pour la première fois par annasser salah addin ibnou ayyoub, la veille d’un vendredi lors de la prière d’al^icha’. certaines personnes ont prétendu avoir vu le prophète dans le rêve leur dire d’ordonner à annasser de dire aux muezzins de faire l’invocation en sa faveur lors de chaque appel à la prière. annasser fut alors très content d’apprendre cela et le mit à exécution. une divergence ayant apparue autour de cette question était de savoir si cela était licite,recommandé, déconseillé ou interdit. les partisans du premier jugement se sont référés au verset qui signifie « faites le bien ». il est de notoriété publique que le fait de faire l’invocation en faveur du prophète est une œuvre qui fait bénéficier son auteur de récompenses, surtout que cela s’est transmis de génération en génération en plus de ce qui a été rapporté à propos des invocations faites juste après l’appel à la prière, lors du dernier tiers de la nuit ou à l’approche de l’aube. la vérité est que cela est une bonne innovation. » [size=9px]fin de citation[/size].


    la preuve irréfutable que le fait de faire l’invocation en faveur du prophète après chaque appel à la prière est une bonne innovation, est tirée du hadith qui signifie « si vous entendez le muezzin, alors répétez ce qu’il dit.» hadith rapporté par mouslim. et aussi le hadith qui signifie « celui qui se rappelle de moi, qu’il fasse l’invocation en ma faveur. » hadith rapporté par al-hafidh assakhaoui dans son livre intitulé al-^kwlou-lbadi^i. ce dernier a dit qu’il est recommandé pour le muezzin et celui qui l’écoute de faire l’invocation du prophète à voix haute ou à voix basse. si quelqu’un dit « il n’a pas été rapporté des muezzins du prophète qu’ils avaient fait l’invocation en sa faveur. » la réponse est que le prophète n’a pas dit « ne faites l’invocation en ma faveur qu’à voix basse, et les choses qui n’ont pas été faites à l’époque du prophète ne sont pas toutes interdites ou déconseillées. mais la règle est qu’il y ait soit un verset, soit un hadith, soit un effort d’interprétation de la part d’un jurisconsulte (tel que malik, achafi^iy, ahmed, abou-hanifa et d’autre) qui le rendent interdit. il existe d’autres jurisconsultes tels qu’al-hafidh ibnou-lmounthir et ibnou-jarir, ayant la capacité de déduire, à partir des versets ou des hadiths, des jugements par analogie. le fait de faire l’invocation en faveur du prophète après l’appel à la prière est une bonne innovation qui se perpétue depuis plusieurs siècles et qui a l’assentiment de plusieurs traditionalistes et jurisconsultes tels qu’assakhawiyy et assouyoutiyy.


    les voies soufies innovées par certains saints :

    il s’agit d’une quarantaine de voies soufies (tariqah) innovées par certains saints tels que la tariqah rifa^iyyah, qadiriyyah, naqchabandiyyah et d'autres tariqah des saints vertueux. elles sont toutes de bonnes innovations bien qu’il y ait certaines personnes qui les aient critiquées.


    les mauvaises innovations :


    l’innovation est de deux catégories : l’innovation concernant la croyance et celle concernant les pratiques rituelles.

    l’innovation relative à la croyance est celle qui contredit les préceptes de l’Islam comme par exemple :


    [list]• le fait de nier la prédestination : celui qui l’innova s’appelle ma^abad aljahaniy à bassora, comme cela a été rapporté dans le livre intitulé sahih mouslim. les partisans de cette secte prétendent, à tort, que dieu n’a pas prédestiné nos actes involontaires. certains vont jusqu’à dire que dieu a prédestiné le bien, mais pas le mal. ils disent aussi que ceux qui commettent les grands péchés ne sont ni des musulmans ni des mécréants. ils nient aussi, l’intercession accordée à certains musulmans grands pécheurs et la vision de dieu par les gens du paradis.

    • l’innovation d’ajahmiyyah : connu aussi sous le nom d’aljabriyah qui sont les partisans de jahm ibnou safwan. ils prétendent que l’être humain agit sous la contrainte et qu’il n’a point de volonté. et de rajouter qu’il est comme une plume en l’air, entraînée au gré du vent.

    • l’innovation des kharidjites : ceux qui se sont révoltés contre ali est qui rendent mécréant celui qui commet un grand péché.

    • l’innovation de ceux qui disent que les événements n’ont pas de début. cela est contraire à la raison.

    • l’innovation de ceux qui disent qu’il est interdit de chercher la bénédiction par le grade des prophètes et des saints après leur mort, ou de leur vivant et en leur absence. l’auteur de cette innovation s’appelle ahmed ibnou abdilhamid ibnou-taymiyah al-harraniy qui vécut lors du septième siècle de l’hégire[/list:u]


    les actions relevant de la mauvaise innovation :


    [list]• le fait d’écrire en abrégé la formule suivants « que dieu élève le grade du prophète mohammed et protège sa communauté de ce qu’il craint pour elle. »

    • le fait de faire l’ablution sèche (attayammoum) avec un tapis ou un oreiller.

    • le fait de déformer la prononciation du nom de dieu comme cela se produit avec beaucoup qui prétendent pratiquer une voie soufie. au lieu de dire Allah en articulant bien les lettres, ils disent a ou la ou ah qui est plutôt une expression d’exclamation.[/list:u]

    si quelqu’un réplique en disant « n’est-il pas vrai que le prophète a dit dans un hadith mentionné par abou dawoud et rapporté par al-^irbad ibnou sariyah ce qui signifie : faite attention aux innovations, la plupart des innovations sont mauvaises ». la réponse à cette réplique est que certaines personnes interprètent mot pour mot ce hadith et pensent, à tort, que toutes les innovations sont condamnables. les mauvaises innovations sont celles qui vont à l’encontre du qour'an, de la sounnah et du consensus des savants sounnites.

    l’imam annawawiyy a rapporté dans son livre intitulé « l’interprétation de sahih mouslim ce qui suit : ce qui est voulu par le hadith (précédemment cité) est que la plupart des innovations sont condamnables. pour preuve la parole du calife ^oumar qui a dit à propos de la prière « attarawih » : quelle bonne innovation. »[size=9px] fin de citation[/size]. et annawawiyy a subdivisé l’innovation en cinq catégories : obligatoire, recommandé, interdite, déconseillée et licite.

  3. Par défaut Innovations


    [size=18px]on comprend donc de cela que inovation ne veut pas forcément dire égarement[/size]

  4. Par défaut Re : Innovations

    Citation Envoyé par miryam Voir le message

    [size=18px]on comprend donc de cela que inovation ne veut pas forcément dire égarement[/size]
    bien dit!

  5. Par défaut Re : Innovations

    maashaAllah !!

  6. #6
    Date d'inscription
    juin 2006
    Localisation
    France
    Messages
    7 675

    Par défaut Re : Re : Innovations

    Citation Envoyé par nassim1984 Voir le message
    maashaAllah !!

  7. Par défaut Re : Innovations

    Beaucoup de nos frères et soeurs pensent qu’il existe de bonnes innovations en Islam, est-ce que ceci est fondé ? D’où leur est venue cette croyance ? Voyons ce que répond Cheikh Fawzan, qu’Allah le préserve, à ce sujet et Allah est le plus savant :

    Question :


    94 _ ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? :? ?(??? ??? ??? ??? ?? ???.??.??.??)? ??? ??? ??? :? ?(??? ??? ???.??.??.??)??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ???.

    Quel est le statut de celui qui considère qu’il existe des bonnes et des mauvaises innovations ? Et celui qui prétend que cette distinction est valable, peut-il s’argumenter de la parole du messager, sala Allah ’alayhi wa salam : "celui qui instaure une bonne tradition en Islam..." et de la parole de ’Omar, qu’Allah l’agrée : "que cet acte est une bonne innovation !... ? Nous souhaiterions un éclaircissement, qu’Allah vous récompense par le bien.

    Réponse :


    ??? ?? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? :? ?(??? ??? ??? ??? ??? ?? ???)? ?[??? ??? ?? ?"???"? ?(?3/188-189?)? ?? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ?"???"? ?(?2/592?)? ??? ??? :? ?"??? ??? ?? ???"? ?? ??? ??? ?? ??? ???.? (1)]??

    Celui qui se permet de distinguer entre bonne et mauvaise innovation ne se base sur aucune preuve en ce sens que toutes les innovations sont mauvaises comme il a été rapporté par le messager, sala Allah ’alayhi wa salam : "Toute innovation est un égarement et tout égarement est voué au feu" (rapporté par An-nassaï dans son "sunan" (189-3/188) et par l’imam Muslim dans son "sahih" (2/592) mais sans la partie : "et tout égarement est voué au feu").

    ??? ??? ??? ??? ??? ??? :? ?(??? ??? ?? ??? ??? ???)? ?[??? ??? ??? ?? ?"???"? ?(?2/704-705?)? ?? ??? ??? ?? ??? ???.??]?? ??? ??? :? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ?? ??? ?? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ?? ??? ???.

    Quant à la parole du messager, sala Allah ’alayhi wa salam, "celui qui instaure en Islam une bonne tradition" (rapporté par l’imam Muslim dans son "sahih" (705-2/704) signife en fait :"celui qui a revivifié une sunna" car le messager, sala Allah ’alayhi wa salam, à dit cette parole lorsqu’un compagnon apporta une aumône pendant une période de crise, de telle sorte qu’il fut pris en exemple par les autres compagnons qui, à leur tour, apportèrent des aumônes.

    ?

    ??? ??? ??? ??? ??? ??? :? ?"??? ??? ???"? (2)? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ?? ??? ??? (3)? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? (4).

    Quant à la parole de ’Omar, qu’Allah l’agrée : "que cet acte est une bonne innovation", il s’agit en fait de l’innovation dans son sens linguistique et non dans son sens religieux. ’Omar, qu’Allah soit satisfait de lui, dit cette parole après avoir réuni les compagnons derrière un seul imam pendant la prière de "tarawih", prière en groupe qui avait été légiférée par le messager, sala Allah ’alayhi wa salam. Il, sala Allah ’alayhi wa salam, l’avait effectuée avec ses compagnons quelques nuits puis s’arrêta de crainte qu’elle ne soit considérée comme une obligation. Les gens continuèrent à la prier ("tarawih"), pour certaines, seules, pour d’autres, en plusieurs groupes réparties dans la mosquée, c’est alors que ’Omar, qu’Allah l’agrée décida de les réunir derrière un seul imam comme c’était le cas à l’époque du prophète, sala Allah ’alayhi wa salam, lors de ces nuits pendant lesquelles il, sala Allah ’alayhi wa salam, fut imam pour les compagnons lors de la prière de "tarawih". ’Omar, qu’Allah l’agrée, a en fait revivifié cette sunna, il a redémarré une action qui s’était arrêtée. Cette innovation est à considérer, donc, dans son sens linguistique et non dans son sens religieux, en ce sens que l’innovation en religion est strictement interdite et il ne sied, ni à ’Omar, qu’Allah l’agrée, ni à d’autres de la faire d’autant plus qu’ils étaient au courant de la mise en garde du prophète, sala Allah ’alayhi wa salam, contre les innovations.

    ________________

    Source : Al-muntaqa min fatâwa, Tome 1, question 94.

    Auteur : As-sheikh Al-Fawzan.

    Traduction : Abou Abdillah.

  8. Par défaut Re : Re : Innovations

    Citation Envoyé par muslima_ordinaire Voir le message
    Beaucoup de nos frères et soeurs pensent qu'il existe de bonnes innovations en Islam, est-ce que ceci est fondé ? D'où leur est venue cette croyance ? Voyons ce que répond Cheikh Fawzan, qu'Allah le préserve, à ce sujet et Allah est le plus savant :

    Question :


    94 _ ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? :? ?(??? ??? ??? ??? ?? ???.??.??.??)? ??? ??? ??? :? ?(??? ??? ???.??.??.??)??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ???.

    Quel est le statut de celui qui considère qu'il existe des bonnes et des mauvaises innovations ? Et celui qui prétend que cette distinction est valable, peut-il s'argumenter de la parole du messager, sala Allah 'alayhi wa salam : "celui qui instaure une bonne tradition en Islam..." et de la parole de 'Omar, qu'Allah l'agrée : "que cet acte est une bonne innovation !... ? Nous souhaiterions un éclaircissement, qu'Allah vous récompense par le bien.

    Réponse :


    ??? ?? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? :? ?(??? ??? ??? ??? ??? ?? ???)? ?[??? ??? ?? ?"???"? ?(?3/188-189?)? ?? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ?"???"? ?(?2/592?)? ??? ??? :? ?"??? ??? ?? ???"? ?? ??? ??? ?? ??? ???.? (1)]??

    Celui qui se permet de distinguer entre bonne et mauvaise innovation ne se base sur aucune preuve en ce sens que toutes les innovations sont mauvaises comme il a été rapporté par le messager, sala Allah 'alayhi wa salam : "Toute innovation est un égarement et tout égarement est voué au feu" (rapporté par An-nassaï dans son "sunan" (189-3/188) et par l'imam Muslim dans son "sahih" (2/592) mais sans la partie : "et tout égarement est voué au feu").

    ??? ??? ??? ??? ??? ??? :? ?(??? ??? ?? ??? ??? ???)? ?[??? ??? ??? ?? ?"???"? ?(?2/704-705?)? ?? ??? ??? ?? ??? ???.??]?? ??? ??? :? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ?? ??? ?? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ?? ??? ???.

    Quant à la parole du messager, sala Allah 'alayhi wa salam, "celui qui instaure en Islam une bonne tradition" (rapporté par l'imam Muslim dans son "sahih" (705-2/704) signife en fait :"celui qui a revivifié une sunna" car le messager, sala Allah 'alayhi wa salam, à dit cette parole lorsqu'un compagnon apporta une aumône pendant une période de crise, de telle sorte qu'il fut pris en exemple par les autres compagnons qui, à leur tour, apportèrent des aumônes.

    ?

    ??? ??? ??? ??? ??? ??? :? ?"??? ??? ???"? (2)? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ?? ??? ??? (3)? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ?? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ??? ?? ??? (4).

    Quant à la parole de 'Omar, qu'Allah l'agrée : "que cet acte est une bonne innovation", il s'agit en fait de l'innovation dans son sens linguistique et non dans son sens religieux. 'Omar, qu'Allah soit satisfait de lui, dit cette parole après avoir réuni les compagnons derrière un seul imam pendant la prière de "tarawih", prière en groupe qui avait été légiférée par le messager, sala Allah 'alayhi wa salam. Il, sala Allah 'alayhi wa salam, l'avait effectuée avec ses compagnons quelques nuits puis s'arrêta de crainte qu'elle ne soit considérée comme une obligation. Les gens continuèrent à la prier ("tarawih"), pour certaines, seules, pour d'autres, en plusieurs groupes réparties dans la mosquée, c'est alors que 'Omar, qu'Allah l'agrée décida de les réunir derrière un seul imam comme c'était le cas à l'époque du prophète, sala Allah 'alayhi wa salam, lors de ces nuits pendant lesquelles il, sala Allah 'alayhi wa salam, fut imam pour les compagnons lors de la prière de "tarawih". 'Omar, qu'Allah l'agrée, a en fait revivifié cette sunna, il a redémarré une action qui s'était arrêtée. Cette innovation est à considérer, donc, dans son sens linguistique et non dans son sens religieux, en ce sens que l'innovation en religion est strictement interdite et il ne sied, ni à 'Omar, qu'Allah l'agrée, ni à d'autres de la faire d'autant plus qu'ils étaient au courant de la mise en garde du prophète, sala Allah 'alayhi wa salam, contre les innovations.

    ________________

    Source : Al-muntaqa min fatâwa, Tome 1, question 94.

    Auteur : As-sheikh Al-Fawzan.

    Traduction : Abou Abdillah.

    wa 3aleykum s-salam.
    Tout d'abord qui est le gourou Al-Fawzan de la secte des wahhabites comparé aux grands savants de la oummah comme l'imam Ach-Chafa3iyy ? il n'est rien comparé à ach-chafa3iyy..., il ne lui arrive même pas à la cheveille.


    Al Bayhaqiyy (16) par sa chaîne de transmission dans Manaqibou ch Chaafi3iyy a rapporté que Ach Chaafi3iyy, que Allah l'agrée, a dit ce qui signifie : « Les nouveautés parmi les choses sont de deux sortes : l'une, c'est ce qui st innové et qui contredit le Livre , la Sounnah, les textes des prédécesseurs parmi les compagnons ou l'Unanimité. Celle-là est l'innovation d'égarement. La deuxième, c'est ce qui est innové et qui fait partie des bonnes choses, qui ne comporte pas de contradiction avec aucun de ceux-là et cette nouveauté-ci n'est pas blâmable ».

    ( 16 ) Manaaqibou ch Chaafi3iyy 1/469

    Tu dis : Celui qui se permet de distinguer entre bonne et mauvaise innovation ne se base sur aucune preuve en ce sens que toutes les innovations sont mauvaises comme il a été rapporté par le messager, sala Allah 'alayhi wa salam : "Toute innovation est un égarement et tout égarement est voué au feu" (rapporté par An-nassaï dans son "sunan" (189-3/188) et par l'imam Muslim dans son "sahih" (2/592) mais sans la partie : "et tout égarement est voué au feu").

    Dans le commentaire fait par An Nawawiyy du Sahih de Mouslim (29) on trouve textuellement ce qui signifie : « Sa parole sallAllahu 2alayhi wa sallam ce qui signifie : « Et toute innovation est un égarement », est (une expression) générale (dont le sens est) restreint et ce qui est visé par là, c'est la majorité des innovations ».

    ( 29 ) Commentaire du sahih de Mouslim, Livre de la prière du vendredi 6/154


    Maintenant je te pose une question, pourquoi lis-tu le Coran, alors que les points et les traits pour faciliter la lecture qui se trouve sur le coran sont une bonne innovation, car a l'époque du prophète, il n'y avait pas tous les traits et points pour faciliter la lecture.....

  9. Par défaut Re : Innovations

    assalam aleykoum

    Quelles sont alors les bonnes innovations? Citez des exemples..

  10. Par défaut Re : Re : Innovations

    Citation Envoyé par muslima_ordinaire Voir le message
    assalam aleykoum

    Quelles sont alors les bonnes innovations? Citez des exemples..
    Sobhana Allah...
    Tu es turc, et tu ne sais même pas des exemples de bonne innovations.....
    Au lieu de t'attacher à des gourous comme Al-Fawzan, attaches-toi à des savants comme Fetullah Gülen ou bien Bediüzzaman Said Noursiyy comme savant turc qui sont véridiques....

    le chapelet est une innovatin tu le sais ?
    Le 3ième adhan qu'il y a à la prière de venredi est une innovation le sais-tu ???
    La prière de tarawih en groupe est une innovation le sais-tu ???
    la prière 2 rakats que font certains musulmans avant de se faire tuer est une innovation le sais-tu ???
    la Mawlid qui est fait par presque tous les musulmans dans le monde, est une innovation le sais-tu ??? pourquoi le fais-tu
    pleins pleins pleins.......................

    la bonne innovation c'est celle qui ne contredit pas la sounnah, le Coran et l'unanimité des savants

    la mauvaise innovation c'est celle qui contredit le coran, la sounnah, l'unanimité des savants.

    Les chiites ont bcp de mauvaises innovations ! entre autres les dessins qu'ils ont fait en dessinant soi-disant des compagons....

Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Les Innovations et leurs causes
    Par biscuit belge dans le forum Autres sujets islamiques
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/11/2012, 12h24
  2. Les innovations d egarement... ... ...
    Par NUBIA dans le forum Al-Fiqh - La Jurisprudence
    Réponses: 18
    Dernier message: 29/10/2011, 17h05
  3. bonnes et mauvaises innovations
    Par charlotte aux fraises dans le forum Autres sujets islamiques
    Réponses: 38
    Dernier message: 28/11/2008, 17h24
  4. les innovations et leurs causes!!!!
    Par khâlid dans le forum Autres sujets islamiques
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/08/2008, 01h51
  5. Les Innovations, Les Bonnes Et Les Mauvaises
    Par cherine dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/02/2006, 15h54

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Forum Islam - Apprenez la prière, trouver un ami musulman, suivre l'honorable prophète Muhammad, faire le Pélerinage islamique, devenir Musulman, se convertir à l'islam, tourisme islamique, les règles de l'islam, paix en islam, groupe musulmans, style islamique, la religion de l'islam, chat islam, questions, réponses.