Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.  
  Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 13

Discussion: Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

  1. Par défaut Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

    l’histoire du hadith de la femme esclave est qu’un homme possédait une femme esclave noire qui faisait paître un troupeau qui lui appartenait. un jour, alors qu’elle faisait paître ce troupeau de moutons, un loup est venu et en a dévoré un. alors, elle a rapporté cela à son maître qui l’a, ensuite, frappée.
    après cela cet homme a regretté. ii est alors allé jusqu’au messager de Allah et lui a raconté l’histoire. il lui a dit qu’elle faisait paître son troupeau et qu’elle lui a rapporté qu’un loup avait dévoré un de ses moutons. ensuite il a dit au messager : « je l’ai alors giflée ». ensuite il lui a dit qu’il voudrait l’affranchir si elle est croyante. alors le messager lui a dit, ce qui signifie : « amène-la moi ! »

    alors, le messager lui a demandé, selon ce qu’a rapporté mouslim : « ayna l-lah ? » elle lui a répondu : « fi s-sama’ », il lui a demandé, ce qui signifie : « qui suis-je ? » et elle lui a répondu : « tu es le messager de Allah ». alors le prophète a dit à cet homme, ce qui signifie : « affranchis-la car elle est croyante ! »

    ce hadith a été rapporté selon plusieurs versions, parmi lesquelles ce que nous avons cité de mouslim qui rapporte que le messager lui a dit : « ayna l-lah ? » et qu’elle a répondu : « fi s-sama’ », puis il lui a demandé, ce qui signifie : « qui suis-je ? » et elle lui a répondu : « tu es le messager de Allah ». selon une autre version il est rapporté que le messager lui a demandé, ce qui signifie : « qui est ton seigneur ? » elle a répondu : « Allah ». il lui a dit, ce qui signifie : « qui suis-je ? » elle a répondu : « le messager de Allah ».

    selon une autre version elle était muette et avait montré le ciel du doigt. et selon une autre version le messager lui a dit, ce qui signifie : « témoignes-tu qu’il n’est de dieu que Allah ? » elle a répondu : « oui ». ii lui a dit, ce qui signifie : « témoignes-tu que je suis le messager de Allah : « elle a répondu : « oui ».

    etant donné que ce hadith a été rapporté selon plusieurs versions non-cohérentes les unes avec les autres les spécialistes de al-hadith ont dit de ce hadith qu’il est moudtarib (incohérent), par conséquent il n’est pas fiable, autrement dit on n’en tient pas compte.

    le hafidh al-^iraqiy a cité dans sa ‘alfiyyah (qui est un recueil de vers dans la science de al-hadith) : « et ce qui est moudtarib entraîne ad-da^f », c’est-à-dire le hadith qui est ainsi incohérent rapporté avec plusieurs versions [différentes] est forcément peu fiable. en d’autres termes, on n’en tient pas compte comme référence.

    de plus, il est connu chez les spécialistes de al-hadith que la version la plus authentique est celle de malik.
    et malik a rapporté : « témoignes-tu qu’il n’est de dieu que Allah ? » elle a répondu : « oui » « témoignes-tu que je suis le messager de Allah ? » elle a répondu : « oui ».
    les versions des hadith que rapporte malik sont les plus fiables, même s’il n’a pas été aussi réputé dans ses transmissions du hadith que al-boukhariy, mouslim et d’autres.

    le hadith de la femme esclave n’est donc pas un hadith sahih, car c’est un hadith moudtarib (incohérent).
    ce hadith ne constitue pas un argument, parce qu’on ne considère pas quelqu’un musulman du simple fait qu’il ait dit : « Allahou fi s-sama’ » car cette expression-là est une expression qui est commune à de nombreuses personnes.
    c’est une expression que les juifs, les chrétiens et d’autres utilisent.

    selon l’avis de certains savants ce hadith n’est pas sahih mais moudtarib (incohérent), et donc on n’en tient pas compte.
    d’autres savants l’ont considéré sahih, cependant ils ont dit que pour le comprendre il fallait se référer aux textes explicites afin d’agir conformément à la règle qui dit que ce qui n’est pas explicite est interprété et expliqué relativement à ce qui est explicite.

    tout comme au sujet du hadith, qui signifie : « ne vous épuisez pas criant très fort les invocations, celui que vous invoquez n’est ni sourd ni ignorant ; car en effet, celui que vous invoquez est celui qui entend et qui est très proche, il est plus proche de l’un d’entre vous que le cou de sa monture ».
    ce hadith ne veut pas dire que Allah ta^ala est entre la créature et sa monture, mais que rien n’échappe à Allah ta^ala.
    donc, si ce hadith était expliqué selon son sens apparent, il serait en contradiction avec le sens apparent du hadith de la femme esclave.

    ii en est de même pour sa parole ta^ala : « wa houwa ma^akoum ‘aynama kountoum ». si quelqu’un donne à ce verset le sens qui vient communément à l’esprit, il dira que Allah se trouve avec chacun de nous où qu’il soit.

    les savants ont dit : « tout comme certains autres hadith, qui ne sont pas explicites, ont une interprétation et un sens autre que le sens apparent, et tout comme cela est le cas pour d’autres versets qui ont été interprétés et auxquels ont été donnés un sens autre que celui qui est apparent, il en est de même pour le hadith de la femme esclave, il est interprété et il lui est donné un sens autre que le sens apparent.

    de plus, ceux qui ont considéré que ce hadith était sahih ont donné comme sens à la question que le messager lui a posée, l’interrogation sur le mérite et non sur l’endroit.
    parce que l’interrogation : « ayna », dans la langue des arabes, peut avoir le sens de l’interrogation sur l’endroit, tout comme l’interrogation sur le mérite.
    tout comme il a été dit : « où est la terre par rapport au ciel et où est mou^awiyah par rapport à ^aliy ? » la première interrogation est au sujet de l’endroit, et la seconde est au sujet du mérite.
    ainsi la parole du messager adressée à la femme esclave ; « ayna l-lah ? » signifie : « quel mérite accordes-tu pour Allah, dans ta croyance ? »
    si nous disons que ce hadith est sahih, nous aurons été en accord avec certains savants, et si nous disons qu’il n’est pas sahih, nous aurons été en accord avec d’autres savants.
    de plus, ont n’attribue pas à Allah ta^ala l’endroit, car ii en est le créateur.

  2. Par défaut Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

    bismillaah wal 7amdulillaah wa salaat wa salaam 3ala rassoule Allah salla Allahu 3alayhi wa sallam,
    ~an-nawawiyy dans son commentaire du 7adeeth a dit:"la parole (ayna Allah)est une interrogation au sujet du mérite(al makaanah)et non pas au sujet de l'endroit(al makaan)."
    elle signifie:quelle est ta croyance en fait de glorification de Allah?quelle glorification accordes tu dans ton coeur pour Allah? et lorsqu'elle a répondufi samaa2), cela veut dire qu'il a un très grand mérite, c'est-à-dire que Allah mérite une très grande vénération.il n'est pas permis de croire que le messager a interrogé cette femme esclave au sujet de l'endroit.il n'est pas permis non plus de croire que cette femme esclave a voulu dire qu'il habite le ciel.
    ~l'imam 3aliyy ,que Allah lui fasse miséricorde,a dit:
    "áÇ íÞÇá Çíä áãä Ãíä ÇáÃíä"(laa youqaalou ayn li man ayyana al ayn)[rapporté par al-qoushayriyy dans son livre ar-rissaalatou al qoushayriyyah] ce qui signifie:"on ne dit pas où pour celui qui a crée les où".
    ~et abou 7aniifah a dit dans son livre al fiqhou al absat:"il existe alors qu'il n'y avait pas d'endroit,il existe alors qu'il n'y avait ni où ni créatures et il est celui qui est le créateur de toute chose".
    ~Allah ta3aala dit:"áíÓ ßãËáå ÔíÁ"[sourat shouraa/11] (layssa kamithlihi shay2) ce qui signifie:"rien n'est tel que lui".
    ~le 7adeeth rapporté par al boukhariyy:"ßÇä Çááå æ áã íßä ÔíÁ ÛíÑå" (kaana Allahu wa lam yakoun shay2oun ghayrouhou) ce qui signifie:"Allah est de toute éternité et rien d'autre que lui n'est de toute éternité"

    baraka Allahu bikom wa a7ssana Allahu ilaykom jamii3an

  3. Par défaut Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

    lol pas tres convainquant

  4. Par défaut Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

    les preuves ne suffisent pas à convaincre. si farid93 a décidé qu'il n'accepterait aucune preuve allant à l'encontre de son à priori, l'excellence et la force des textes ci-dessus auront bien peu d'effet sur lui. qu'allâh récompense Mouhammadnoor et saleehah pour leurs superbes messages dans ce sujet.

  5. Par défaut Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

    lol au lieu e parler a ma placerepon au poste que jai poster

  6. Par défaut Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

    là je suis perdu. qu'est-ce que ça veut dire?

  7. #7

    Par défaut Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

    farid n'est pas ici pour apprendre , pour savoir... il s'est fait un idée et il dit la mienne est correcte et tout ceux qui ne croit pas comme moi sont des égarés pour cette raison farid ne comprend pas .. comme on dit en arabe c'est un mouchaawich

  8. Par défaut Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

    mettez lui une red dot" nuqta hamra "...............

  9. #9

    Par défaut Re : Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

    très interessant

  10. Par défaut Re : Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah)

    barakAllahou fikoum !

    Citation Envoyé par Mouhammadnour Voir le message
    etant donné que ce hadith a été rapporté selon plusieurs versions non-cohérentes les unes avec les autres les spécialistes de al-hadith ont dit de ce hadith qu'il est moudtarib (incohérent), par conséquent il n'est pas fiable, autrement dit on n'en tient pas compte.

    le hafidh al-^iraqiy a cité dans sa 'alfiyyah (qui est un recueil de vers dans la science de al-hadith) : « et ce qui est moudtarib entraîne ad-da^f », c'est-à-dire le hadith qui est ainsi incohérent rapporté avec plusieurs versions [différentes] est forcément peu fiable. en d'autres termes, on n'en tient pas compte comme référence.
    de plus, il n'est pas jugé fiable car on ne juge pas qu'une personne est croyante (donc musulmane) de cette manière, avec la parole qui est "fi s-sama"

    le prophète ^aleyhi s-salatou wa s-salem a dit ce qui signifie :
    " j'ai été ammené à combattre jusqu'à ce que les gens témoignent qu'il n'ai de dieu que dieu et que mouhammed est son messager "

Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Les droits de la femme esclave en islam.
    Par Farid) dans le forum Autres sujets islamiques
    Réponses: 18
    Dernier message: 17/03/2011, 16h50
  2. Explication Du Hadith De La Jariyah
    Par brahim1335 dans le forum Autres sujets islamiques
    Réponses: 29
    Dernier message: 18/01/2007, 14h06
  3. Hadith De La Femme Esclave (al-jariyah). Expliquez
    Par cherine dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/02/2006, 16h06
  4. Le Hadith De La Jariyah
    Par abou mouhammed dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 17
    Dernier message: 27/04/2005, 21h01
  5. Hadith Al Jariyah
    Par MiLk dans le forum Déviances et préventions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/09/2004, 23h32

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Forum Islam - Apprenez la prière, trouver un ami musulman, suivre l'honorable prophète Muhammad, faire le Pélerinage islamique, devenir Musulman, se convertir à l'islam, tourisme islamique, les règles de l'islam, paix en islam, groupe musulmans, style islamique, la religion de l'islam, chat islam, questions, réponses.