Introduction :

La population musulmane est appelée à savoir bien gérer le temps. En effet, il existe des moments où un musulman se trouve un peu dévié et entraîné vers des activités qui ne servent à rien ; des discussions qui ne servent à rien. La lecture du Coran indique que la religion islamique incite à éviter tout ce qui est perte de temps. Ainsi, devenir musulman c’est éviter la fadaise. Cette notion là comporte un ensemble d’activités qui risquent souvent d’entraîner des graves conséquences.

La fadaise est contre la foi :

Les musulmans sont supposés être des individus bien organisés ; ils ne font pas des choses vaines ni des choses sans intérêt. La fadaise étant une perte de temps, elle est supposée être contre la foi. Cette dernière qualification vient de la lecture des versets qui sollicitent à l’exploitation du temps creux dans des activités bénéfiques « Et si tu a du temps libre donc travaille (Acharh ; verset 7) » qui ordonne la population musulmane de profiter des heurs creuses et de ne pas les passer à ne rien faire. Les versets, 3 du chapitre Al mou’minoun « Et ceux qui évitent la fadaise » et 72 du chapitre Al fourqan « Et ceux qui quand ils croisent la fadaise ils passent leur chemin », qui décrivent les vrais croyants, donnent un aperçu de ce qui est la fadaise ; c’est un comportement indigne et, il est contre la foi islamique de succomber dans ce comportement là.

Les formes de la fadaise :

La lecture du Coran permet de dégager les quelques aspects courants regroupés sous le concept de fadaise.  En général, il s’agit de toute activité qui n’est pas profitable. Cependant, elle n’est pas qualifiée « péché » dans la mesure où elle n’est pas expressément interdite ou qu’elle induit un mal. Dans ce cadre il peut être fadaise :

  • Discuter des sujets qui n’ont rien à avoir avec la foi : discuter par exemple à propos de la période qu’a du passer Joseph (paix sur lui) en prison ; discuter à propos de l’origine du sacrifice avec lequel fut compensé Ismaïl (paix sur lui) ; discuter du nom du fils dédaignant de Noah (paix sur lui).
  • Faire une activité sans but bien précis alors qu’il y a assez de temps pour faire une chose bénéfique : aller au café au lieu d’étudier ; regarder la télé au lieu de faire la prière ; aller se balader au lieu de travailler.
  • Employer les mots de jure hors de leur contexte : souvent, les arabophones utilisent le mot « wallahi » (Par Dieu) au début de leurs interventions. Toutefois, cette situation bien mentionnée dans le Coran n’est pas très grave sauf que la population est appelée à faire attention « Dieu ne vous reproche pas la fadaise des jures mais reproche vos intentions (Al baqara ; verset 225) »

Conclusion :

La fadaise peut prendre la grandeur du vice quand elle s’oppose à la pratique des rituels. De ce fait, elle peut altérer la foi. C’est le genre de petits détails qui, négligés, entraînent des grands problèmes.  La prévention est le meilleur remède ; apprendre des nouvelles habitudes est le moyen le plus efficace contre ce qui gâche les moments précieux ; précieux parce que le temps ne revient pas en arrière.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/fadaise-description-gachis/
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/fadaise-description-gachis
LinkedIn
Aller à la barre d’outils