PDA

Voir la version complète : Confession d'un sacrificateur



Page : [1] 2

bisset
29/05/2009, 12h39
Après avoir lu cette phrase sur un dossier sur le site de la mosquée de Paris rédigé par la mosquée de Paris http://www.mosquee-de-paris.net/Conf/Halal.pdf page 48, je doute encore plus sur le halal. Voici la phrase:

"Le sacrificateur doit être habilité par un organisme religieux, agréé par le Ministère de l'Agriculture, sur proposition du Ministère de l'Intérieur". :eek7


Trois mosquées ont l’autorisation de la certification du ministère de l’Intérieur, en charge des cultes : Paris, Évry, Lyon



J'ai donc cherché plus d infos et voici ce que j 'ai trouvé:


http://www.cfcm.tv/pdf/dossierhalal.pdf (http://www.cfcm.tv/pdf/dossierhalal.pdf)


CONFESSION D'UN SACRIFICATEUR



“C’est pourri”



Il est sacrificateur dans une entreprise française de la région de Lille. A condition de ne pas livrer son nom, il a accepté de livrer la réalité de son métier : au lieu d’égorger les bêtes selon le rite musulman, il leur coupe la tête une fois assommées ou déjà mortes. “Illicite, oui, mais je suis obligé de le faire pour pouvoir nourrir une famille”, confie-t-il.

Depuis quand êtes-vous sacrificateur ?
Dix-sept ans, mais je travaille dans cette société depuis sept ans. J’ai appris ce métier au Maroc où j’étais boucher.



Comment avez-vous intégré cette entreprise ?

Grâce à l’imam de la mosquée qui a été sollicité par le directeur de la société. Il m’a fait venir du Maroc, il m’a établi une carte de sacrificateur et j’ai commencé dans cette société.








Par qui êtes-vous rémunéré ? Par la mosquée ou la société ?

Je suis payé par la société.





Dans quelles conditions travaillez-vous ?



Je fais ce que veut le directeur de l’abattoir. C’est vrai que je suis musulman. Le premier devoir du musulman est de penser à sa famille. De toutes les façons, ce sont eux les responsables.



Mais c’est vous qui signez le certificat halal ?

Je suis forcé de le faire, je n’ai aucun choix… C’est le pain de mes enfants… Il arrive que j’égorge les bêtes comme l’exige l’Islam, mais le plus souvent je me contente de couper leur tête une fois assommées et mortes. Ce n’est pas halal, mais que puis-je faire ?





En avez-vous parlé avec le directeur de l’abattoir ?
















Oui. Il ne veut rien savoir. Pour lui, l’égorgement rituel musulman lui fait perdre du temps.






















Comment procédez-vous ?















Une ou deux fois par semaine j’égorge rituellement cinq ou six bêtes. Cela lui permet d’avoir des certificats halal pour l’ensemble des bêtes.

N’y a-t-il pas de contrôle ?

Ils sont tous complices… L’imam signe tout ce que désire le directeur. Tout est possible avec l’argent. L’imam gagne de l’argent soi-disant pour la mosquée, le directeur de l’abattoir vend cinq fois plus de carcasses en prétendant qu’elle est halal. Quelquefois un contrôleur, désigné par la mosquée, vient assister lorsque je procède à l’abattage. C’est le cousin de l’imam. Mais ce contrôleur n’est jamais là au moment où les bêtes sont assommées. Je lui en ai parlé une fois, il n’a rien dit. C’est normal, il ne va pas cracher sur la main qui lui donne à manger ; il est payé lui aussi.



Comment est-il payé ?
Comment ? En argent liquide. Il vient chaque mois, il assiste à un abattage rituel auquel je procède à la demande du directeur de l’abattoir, puis il signe un paquet de certificats halal vierges, il accompagne le directeur dans son bureau où il est payé… Puis il s’en va en me donnant quelques billets.








A quel titre ?

Un pourboire, me dit-il.








Mais vous disiez que vous êtes rémunéré par l’abattoir ?

Oui. Le pourboire est un plus afin que je ne parle pas. Mais à qui vais-je parler ? Je ne veux pas perdre ma place. Qui va nourrir ma famille ? Je ne suis pas le seul sacrificateur dans cette situation. Il y a des Tunisiens, des Algériens, des Turcs, des Marocains, tous les sacrificateurs sont obligés de se taire. Chez qui iront-ils se plaindre ? Chez l’imam ? Il n’osera pas réagir parce qu’il est complice dans la fraude. Chez le contrôleur ? Même chose, chez les autorités ?


Lesquelles ? J’ai discuté une fois avec l’inspecteur vétérinaire en visite à l’aéroport, il ne sait pas ce que signifie le halal… J’ai failli changer de société, c’était pire, car il fallait accepter de faire du haram en tuant des poulets déclarés halal… 15 000 poulets par heure alors que la normale halal est de 600 poulets par heure… La volaille n’est jamais halal, je sais ce que j’affirme. Elle est anesthésiée ensuite, grâce à un disque les têtes des poulets sont découpées… Partout c’est pourri, il n’y a que l’argent qui compte : je suis concerné mais je ne peux rien dire. A qui le dire, d’ailleurs c’est partout pourri!

bisset
29/05/2009, 12h54
désolé pour le vide en plein milieu du texte j arrive pas à l enlever

bisset
29/05/2009, 12h59
Enquete : VIANDES HALLAL
IRLANDE, BELGIQUE, FRANCE, HOLLANDE, ALLEMAGNE,... ET PAYS MUSULMANS
Fraudes au nom de la Mosquée de Paris (4)
Par Amine Merouane Boulanouar
Le Soir d'Algerie
Jeudi 30 Mars 2006

Malgré un rendez-vous fixé 23 jours auparavant, il aura fallu attendre… plus de 5 heures pour être reçu par le recteur de la Mosquée de Paris. “Je ne le savais pas”, dira-t-il !” L’homme paraissait sincère. Tout au long de l’interview, sa bonne foi était évidente. Même s’il n’est pas responsable des entraves rencontrées, il présentera des excuses renouvelées. Attaqué par certaines parties pour l’Islam tolérant qu’il cultive — à préciser, qu’il était le seul à oser appeler au calme dans les banlieues au moment où des présidents d’organismes du culte se terraient chez eux — Dalil Boubekeur a affirmé prendre toutes les dispositions pour préserver la notoriété et le prestige de la Mosquée de Paris. Il faut absolument ne pas se résigner et partir, il faut patienter, résister à ce qui est bel et bien des entraves, et surtout préserver pour savoir tout le maximum sur les fraudeurs et leurs acolytes. Une interview du recteur est plus que nécessaire. Partir ? Quitter les lieux ? Des dépenses engagées par le journal pour rien ? Non, plutôt boire la calice jusqu’à la lie.


Méfiez-vous, c’est très sensible. Avez-vous entendu parler de Bentebria, un ex-employé de la Mosquée de Paris qui a été agressé parce qu’il a touché aux affaires du hallal. Faites très attention…”. Les conseils de cet Algérien, qui se consacre depuis des années à sensibiliser les pouvoirs publics français à accorder plus de considération aux carrés musulmans dans les cimetières, ne sont jamais suffisants. C’est vrai qu’il faut beaucoup de prudence, une sacrée dose de vigilance pour ambitionner de toucher à un dossier aussi explosif. Le marché des viandes hallal engrange de gros sous qui attirent toutes sortes de prédateurs, de parasites et de calomniateurs. Depuis des années, des sommes colossales sont raflées par ces fraudeurs qui ont constitué une maffia prête à assassiner pour préserver ses intérêts et privilèges “ A la Mosquée de Paris”

pour ceux qui veulent lire la suite (très longue) aller sur: http://www.alterinfo.net/Enquete-VIANDES-HALLAL-Fraudes-au-nom-de-la-Mosquee-de-Paris_a1405.html

Globule
29/05/2009, 15h45
ça ne m'étonne pas du tout.

Il y a eu un emission " à bon entendeur" à la télévision suisse qui a fait scandale en son temps, car ils ont analysé certains kébabs et ils y ont trouvé du cochon.
Ils ont posé la question aux bouchers qui n'ont pas nié.

Donc , non seulement le halal n'existe pas ou tres rarement , mais en plus , il est fort probable qu'on nous fait manger du cochon sous label viande halal.

http://kebab.site.*********/

intime
29/05/2009, 19h15
Salam à partir de ce jour je suis végétarienne, la seule viande que je mange est celle qu'égorgera mon père.

Qu'Allah :rwj: les guide!

L'invocation de celui qui mange de l'illicite n'est pas exaucée!!!

narjiss
29/05/2009, 20h06
Salam alikoum.

Une mauvaise nouvelle pour les adeptes du kebab et du KFC.

Je suis Végétarienne à l'exterieur de la maison aussi.

Rosepine
29/05/2009, 21h24
salam alaykoum

je me rappelle d'un membre qui était venu nous dire excactement ce qui est décris ds l'article

à l'époque malheureusement,il n'y avait aucune preuves ,que c'est écris,j'avais laisser le poste ,mais effacer le nom de la mosquée incriminé fautes de preuves

justeMohamed
29/05/2009, 21h49
Salam à partir de ce jour je suis végétarienne, la seule viande que je mange est celle qu'égorgera mon père.

Qu'Allah :rwj: les guide!

L'invocation de celui qui mange de l'illicite n'est pas exaucée!!!

Salam ,

C'est comme ça que ça doit se faire normalement, ça me paraît naturel.
L'industriel et le hallal ça na va pas ensemble je trouve.
Ce n'est pas une solution sincère.
Il vaut mieux pour nous les musulmans d'avoir à disposition des espaces où on pourrait égorger nous-mêmes les animaux que de devoir acheter leur hallal industriel sous plastique.
Et je n'en achete pas de leur hallal chimique.

Globule
29/05/2009, 21h58
Salam ,

C'est comme ça que ça doit se faire normalement, ça me paraît naturel.
L'industriel et le hallal ça na va pas ensemble je trouve.
Ce n'est pas une solution sincère.
Il vaut mieux pour nous les musulmans d'avoir à disposition des espaces où on pourrait égorger nous-mêmes les animaux que de devoir acheter leur hallal industriel sous plastique.
Et je n'en achete pas de leur hallal chimique.

Non , je ne suis pas d'accord.

Pourquoi devrions nous nous transformer en boucher en occident?

Dans les pays musulmans, personne ne le fait, tout le monde achète sa viande, on ne va pas apprendre le métier sur le tard...

Oui: halal industriel , ce sont des mots qui riment pour moi, à condition de le le vouloir et le faire vraiment...

Mais comme c'est moins rentable, et que la communauté n'a pas de pouvoir...ce n'est pas pour demain.

Par conséquent, le système D a de beaux jours devant lui.

narjiss
29/05/2009, 22h22
Salam ,

C'est comme ça que ça doit se faire normalement, ça me paraît naturel.
L'industriel et le hallal ça na va pas ensemble je trouve.
Ce n'est pas une solution sincère.
Il vaut mieux pour nous les musulmans d'avoir à disposition des espaces où on pourrait égorger nous-mêmes les animaux que de devoir acheter leur hallal industriel sous plastique.
Et je n'en achete pas de leur hallal chimique.

Salam alikoum.

Moi je te rejoins sur ce que tu dis. Aucune confiance dans le halal à l'occidentale ici c'est l'argent qui prime et non les principes religieux.