PDA

Voir la version complète : Un éclaircissement au sujet de la musique



Page : [1] 2 3 4 5 6 7 8

Rosepine
04/01/2011, 18h21
Ibn Rushd dans son Bayân wa at-tabyîna tome 4 page 432 ainsi que dans al-muqaddimât wa al-mumahhidât 3/462 dit:
l'avis de l'Imâm Mâlik pour cette question comme cela est écrit dans la Mudawwana : est que cela fait partie de l'autorisé (Mubâh) qu'il vaut mieux éviter plutôt que faire (al-mubâh al-ladhî tarkuhu ahsanu min fi'lih).
Ibn Al-'Arabî al-mâliki le juriste a dit dans Ahkâm al-qurân:
'Quant aux chants pour les femmes accompagnés d'instruments on ne connaît personne qui l'a interdit'

Quelques Fuqahâ malikites ont détaillé la question en disant:
Ils ont autorisé d'écouter le chant pour celui qui le prend comme sagesse et ils ont interdit cela pour celui qui est séduit par cela.
On demanda au Qâdî 'Iyâd Al-mâlikî ash-shablî grand savant malikite et éminent soufi: à propos du Samâ' et il répondit:
' son apparence est séduction, son intérieur est sagesse, celui qui connaît la subtilité (ishâra) lui est autorisé d'écouter la sagesse et la finalité' (At-tâj wa al-iklîl tome II page 62)

Ibn 'arafa le malikite rapporte d'Al-'izz Ibn 'abdessalâm ce qui suit :'al-'izz est un savant reconnu et on ne peut imaginer un consensus sans lui, al-'izz avait dit dans ses qawâ'id: le chemin pour la réforme des coeurs se fait par des causes extérieurs: Il y a d'abord le Coran et c'est la meilleur chose qu'on écoute, puis il y a aussi les paroles de conseils et de sagesses, puis il y a le Hidâ et le chant, puis il y a le chant accompagnés d'instruments à propos desquelles il y a divergence sur sa licéité (entre les savants). Si celui qui écoute ces intruments est parmi ceux qui considérent que cela est autorisé: il a bien fait d'écouter ce qui lui procure des états (bénis), mais il aura laissé le scrupule: car il aura écouté une chose à propos delaquelle les savants ont divergé (sur son statut).(At-tâj wa al-iklîl tome II page 62 édition dâr al-fikr)

L'avis connu de l'école malikite est que le chant qu'il soit accompagné d'instruments ou pas: s'il est fait sans occasion précise et s'il est fait pour al-itrâb (divertissement): est Harâm, d'autres avis dans l'école pensent que c'est Makrûh.
Ils ont autorisé par contre (à l'unanimité) le Hidâ(lors des voyages) et le chant qui est simplement une élevation de la voix avec de la poésie correcte pour l'amour du pays...


Autres avis qu'on pense plus adapté:

Le grand savant malikite et juriste Sidi Muhammad Al-Harrâq (mort à Tétouan en 1845), maître de la Tariqa al-harrâqiyya et éminent disciple de Sidi Al-'arbî Ad-darqâwî excellait en musique soufie et il était même spécialiste du luth arabe (al-'ûd).
Le savant contemporain Al-qardâwî a émis aussi des Fatwas bien fondées et réalistes sur ce sujet.
Pour nous:
En effet, il ne s'agit pas d'instruments pour définir la licéité ou non de la musique. Mais, il s'agit surtout: de l'intention du musicien et de celui qui l'écoute, du sujet de la musique, du temps (le moment où cette musique est entrain d'être jouée) et de son contexte.

La musique peut être selon les cas : illicite, ou blâmable ou licite ou recommandée...

Si l'intention de celui qui joue la musique est de rappeler les gens Dieu ou répandre les bonnes valeurs ou de louer le Prophète paix et salut sur lui : dans ce cas quels que soient les instruments utilisés, cette musique ne peut être que recommandée sauf si elle est jouée au temps de la prière et empêche les gens d'accomplir un devoir religieux..
Si par contre le sujet de la musique et l'intention du musicien est de répandre le péché ou inciter à la désobéissance de Dieu : dans ce cas cette musique est illicite...
Si l'intention de celui qui écoute la musique est mauvaise et qu'il est incité au péché par exemple une musique jouée dans la mixité et qui déchaîne les passions : ceci est illicite.

Et il en va de même si le sujet de la musique est blâmable ou si elle est une perte de temps inutile...Son statut suivra la nuisance(mal) qu'elle améne.

Ceci rejoint le Hadîth du Prophète paix et salut sur lui : « les actes ne valent que par leurs intentions et chacun selon son intention... »

Il n' y a pas de verset ou de parole authentique de notre bien aimé Prophète paix et salut sur lui qui interdit la musique saine et propre...

Le verset suivant où est mentionné l'expression « lahwa al hadîth » : « Parmi les gens, il en est qui achètent (ou aiment beaucoup) la distraction des verbiages futiles afin d'égarer les autres de la voie de Dieu sans s'appuyer sur aucun savoir et afin de la prendre en dérision » (Sourate XXXI Luqmân, verset 6)

Fait allusion à la musique qui éloigne de Dieu et qui incite aux péchés, à la désobéissance de Dieu, et au mépris de la religion...Ibn 'Ajîba al-hasanî dans son tafsîr al-bahr al-madîd dit à propos de l'explication du terme lahwu al-hadîth cité dans le verset 6 de la Sourate Luqmân: lahwu al-hadîth c'est ce qui détourne de Dieu que cela soit de la musique ou autres. Si la musique (le chant) incite à l'invocation d'Allah et amène l'esprit vers la présence d'Allah (vers la guidance) : cela sera une bonne chose et une chose juste (haqq). Si cela provoque (nourrit) la passion de l'âme ce sera un mal (bâtil). Le Samâ' (chant spirituel) chez les soufis est un pilier parmi les piliers dans leur méthode (éducative) avec trois conditions : le lieu, le temps et les frères. ...-fin du commentaire d'Ibn Ajiba-

Le Hadîth authentique où la mère des croyants 'Âïsha écoutait les éthiopiens danser et chanter le jour de la fête devant le Prophète lui-même (paix et salut sur lui) sans que celui-ci lui interdise cela ou interdise à ces chanteurs quoi que ce soit : est la meilleur preuve à ce propos...Le Prophète (paix et salut sur lui ) avait seulement demandé : « que disent -t-ils ? », les gens ont répondu : « Ils disent en chantant : Mohammed est un serviteur pieux... »

Les caravanes qui voyageaient pour le grand pèlerinage étaient toujours accompagnées de chanteurs pour rendre le voyage plus agréable, invoquer Dieu et louer Son Prophète : ce que l'on appelle : « Al hadw, al-hâdî »

Il en était de même dans les chemins pour les conquêtes pour encourager les fidèles. Ainsi, que dans les mariages et fêtes...

Conclusion :
La musique peut être un outil de Satan comme elle peut être un outil de communication des bonnes valeurs de l'Islam ou pour l'éloge du Prophète (paix et salut sur lui)...Donc pour statuer sur la musique : il faut voir son contexte, son sujet, l'intention et la finalité derrière...
Il ne faut pas en abuser, ni que cela devienne une drogue ni un but en soi, ni qu'elle détourne le musulman de la prière, ni qu'elle incite aux péchés ou qu'elle soit dans une mixité qui éveille les désirs...


Finalement, la musique est un des moyens de communication, elle est un langage universel et peut être un message très fort et très subtil si les intentions sont bonnes et si ceux qui la pratiquent sont des invocateurs de Dieu dont le coeur n'est rempli que par la présence divine. Elle peut être même un moyen de se rapprocher de Dieu ou de communiquer l'Islam.


http://www.doctrine-malikite.fr/forum/Un-eclaircissement-au-sujet-de-la-musique_m37421.html

ecureuil69
04/01/2011, 19h40
Salam,

Je trouve la conclusoin très intéressante. Je l'avais déjà lue. Les points de réflexion sont plutôt explicites après chaque musulman agira en fonction de sa conscience.

sniper wolf
07/01/2011, 13h08
Salam Aleykoum
Baraka Allahou fik rosépine pour ces eclaircisement , donc si j'ai bien compris la musique est toléré si les l'intentiosn sont bonnes mais j'ai cherché sur ce sujet sur le net avant et la reponse etais generalement la même: la musique est haram , sauf l'instrument du "douf" ansi que les chants sont tolleré..., personellement j'écoute de la musique et aussi des nasheed c'est plus fort que moi , mais il ya aussi ce hadith qui a l'air assez clair...
Abou Mâlik Al Ach'ari (radhia allâhou anha) rapporte que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit: "Il y aura parmi ma "oummah" (communauté) des gens qui considéreront le vin, le porc, la soie (pour les hommes) et les instruments de musique ("ma'âzif") comme étant licites."

Qu'en dites vous ??? merci ! :)

Rosepine
07/01/2011, 13h55
salam alaykoum
Allahi barak fik

je ne peux pas donné d'avis sur ca c'est une chose dont je n'ai pas de connaissance

mais voici ce qui est relever du deuxième article que j'ai posé à ce sujet,(normalement je posterai un audio aussi,que je n'ai pas encore écouté pour le moment ,mais j'ai perdu une vidéo à ce sujet,j'espère le retrouver)

Si les chansons, tout du moins un type particulier d’entre elles, excitent ses instincts, le séduisent, ou font dominer son aspect animal sur son aspect spirituel, alors il doit éviter de les écouter, afin de fermer les portes par lesquelles s’engouffrent dans son cœur, dans sa religion et dans son caractère, les tempêtes de la tentation. Ainsi, il se repose lui-même et repose les autres avec lui.
Il est consensuellement admis que le chant devient illicite s’il est accompagné d’autres interdits comme l’alcool, l’indécence ou la débauche. C’est de cela qu’a prévenu le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui : « Apparaîtront des gens de ma Communauté qui boiront l’alcool en lui donnant un autre nom. On jouera pour eux des instruments de musique et des chanteuses chanteront pour eux. Dieu les engloutira alors dans la Terre et il fera d’eux des singes et des porcs. »
Il n’est pas nécessaire que cette transformation en singes et en porcs soit physique. Il suffit d’une transformation de l’âme et de l’esprit. Ils seront ainsi porteurs d’une âme de singe et d’un esprit de porc.https://forumislam.com/f/showthread.php?30936-La-musique-et-le-chant

j'ai pu lire aussi sur un sujet à propos d'une soeur qui chantait ,elle a demander l'avis du savant qardawi ,si elle devait arrêté ou pas,il lui a répondu de continuer son jihad par le chant

j'essaierai de vous retrouver cet article in sha Allah

muhibb
07/01/2011, 18h20
Salam,
Je crois que l'article est assez clair.
Le chaykh dit bien que l'écrasante majorité des savants des quatre écoles considèrent la musique comme haram.
Cependant, le chaykh donne un avis marginal disant que l'on peut utiliser des instruments pour un but d'évocation d'Allah (et non pas la musique telle qu'on la voit de nos jours). Cet avis a été soutenu notamment par Al Ghazaliy dans ihya'
Wallahou a'lam

burnous
07/01/2011, 18h37
je pense que de la musique islamique en arabe ou autres qui met en valeur les valeurs religieuses est accepté moi berbere on a toujours ecouté de la musique je precise qui met en valeur notre conduite de musulman
concernant le hadithAbou Mâlik Al Ach'ari (radhia allâhou anha) rapporte que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit: "Il y aura parmi ma "oummah" (communauté) des gens qui considéreront le vin, le porc, la soie (pour les hommes) et les instruments de musique ("ma'âzif") comme étant licites."
je pense qu'il sagit d'une exception comme il est precisé une "parti" un groupe de musulmans détaché de la raison qui ne lira plus le coran ni la sunna a mon avis c'est la logique que je vois , apres ya des autres hadiths qui parle d'interdiction formel de tout instrument et meme j'ais entendu dire qu'il n'est permis de chanter que en invocant DIEU dans certaine video de sheik sur youtube, personellemnt je penses qu'il a des hadiths qui ont été inventé apres DIEU seul sait ya des hadiths de fin des temps qui parle de conaisseurs pervers et de devots ignorants donc le sujet reste tres douteux quand a ces hadiths d'interdiction de tout instrument , moi j'ecoute des anasheed avec instrumental sa m'a pas encore donné envie de boire du vin ni de manger du cochon tout en m'habillant de soie lol ...

burnous
07/01/2011, 18h49
je pense que sa existe deja parce que si vous avez deja vu des soirés rai , ces magrehbuns apres est ce qu'ils sont a considéré comme musulmans s'ils font la priere ou pas , dans ces soirée a majaurité magrebhbine tu trouves de l'alcool de la musique de debauché avec des filles a moitié nue qui dansent comme des betes de foire aux yeux de tous , et peut etre du cochon et yen a qui mettent des chemeises en soie

muhibb
07/01/2011, 18h50
Tu penses.......cette seule préposition clôt le débat avec toi. L'Islam ne se bâtit sur les "je pense" des ignorants.
Wa salam

burnous
07/01/2011, 18h53
ah doucement mon frere ce que je dis est tout a fait logique , et toi meme tu ne peus dire que je suis un ignorant de ta seul préposition

burnous
07/01/2011, 18h54
sans demontrer que j'ais tort