PDA

Voir la version complète : L'Appel à La Prière (2)



mouwahid
29/08/2003, 09h58
sujet - l’appel à la prière :

je vous remercie cher frère djamel ainsi que tout nous confrère d’avoir rependu à ma question ? mais je pence que j’ai mal formulé ma question ?

ce que je voulais dire est :

1- qui a légiférée l’appel a la prière (al-adhan)?

2- par dieu a travers l’ange gabrielle ou selon le rêve d’un compagnon ou de plusieurs compagnons? comme dit quelques versions de hadith?

3- si dieu qui a légiférée l’appel a la prière pourquoi l’existence des hadith qui dit que l’appel a la prière a été par le rêve d’un compagnon de prophète et que notre prophète a trouvé un problème pour rassembler les fidèles à la prière ?

4- les musulmans sont-ils divisé en ce qui concerne l’appel a la prière ?
pourquoi les malikites disent Allahou akbar deux foies et les chafiîte quatre foies ?

le sujet est ouvert pour l’enrichissement et la critique, merci.

abou Houdhayfah
26/10/2003, 16h24
1- cette question est en fait le début de la phrase qui constitue le numéro 2, voir donc la réponse suivante.

2- autant que je me souvienne, c'est bien suite à un rêve d'un compagnon que l'adhân a été adopté.

3- parce que les règles de notre religion nous sont connues par le texte du noble qour'ân, par les paroles, les silences et les actions du prophète (çalla-llâhou ^alayhi wasallam), par les paroles et les actions des gens vis à vis desquelles le messager (çalla-llâhou ^alayhi wa^alà 'âlihî wasallam)à réagi, etc.

4- il y a plusieurs opinions acceptables sur l'adhân, en effet, sur l'iqâmah aussi et sur bien d'autres sujets. ces divergences sont le résultat des déductions des mujtahids quand il n'y a pas de texte explicite et complètement fiable et qu’il n'y a pas eu d'ijmâ^ précédemment. les musulmans hanafites, mâlikites, châfi^ites et hanbalites ne sont pas plus divisés sur cette question que sur les autres : ils ont le devoir d’accepter les différences d’opinions des savants compétents, à condition que leurs jurisprudences respectent les règles de la procédure