PDA

Voir la version complète : La serie Omar



Sadik
23/07/2015, 03h45
Salam aleykoum,

Bah voila je voulais savoir si il y a des gens qui ont regardé cette série qui est diffusé sur mbc, pour ma part je l'ai vu en sous-titré français étant donné que je ne comprends pas l'arabe.

Qu'en avez-vous penser?

En tout cas j'ai bien aimé, c'est bien réalisé mais est-ce que ça respecte bien l'histoire du prophète (Paix et Salut sur lui), je ne peux répondre n'ayant pas assez de connaissance pour contredire.

Pour ceux qu'il ne l'ont pas je vous la conseille :)

talib abdALLAH
23/07/2015, 11h54
Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh




بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam

Qu'Allah Soubhanahou wa Ta'ala nous guide vers ce qui est le plus juste et le plus correct.

Qu'Allah Soubhanahou wa Ta'ala te facilite ton apprentissage dans le dine mon frère.



Au départ concernant cette série il y a eu l'opposition des oulémas sunnite d'Al Azhar et aussi des oulémas du mouvement salafi d'Arabie.



Les initiateurs du projet le Directeur Hatem Ali et l'historien Walid Seif ont eu appui de ces savants pour vérifier notemment le contenu de ce film :

Youssef El-Qaradawi, Salman El-Auda, Abdel Wahab El-Tarreri, Ali El-Salabi, Saad El-Ateebi, et Akram Diaa El-Omri



La majorité des savants sont pour l'interdiction de la représentation concernant le compagon Omar (Radhiallahu 'anhu)




Le frère Razes10 du site Aslama a bien exposé le problème içi : http://www.aslama point com/forums/showthread.php/42150-S%C3%A9rie-t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e




C'est une question sujette à divergence, quoi que la majorité des savants sont pour l'interdiction de la représentation des Compagnons qu'Allah les agrée.

concernant les Prophètes -prières et salutations d'Allah sur eux- ceci est interdit à l'unanimité, c'est sur la représentation des Compagnons qu'il y a divergence.

pour les prophètes l'interdiction est tirée de textes existants, quant aux compagnons la divergence vient de l'absence de texte clair, de ce fait ça devient une question d'Ijtihad et là la divergence résulte du regard des savants sur cette question "nouvelle"

ceux qui sont pour l'interdiction, et ils sont majoritaires, ont surtout retenu l'aspect mensonger inhérent à ce genre d'oeuvre, vu que le métier veut ça, c'est-à-dire que le cinéma ou la télé, ils adaptent un livre ou un fait historique, ils le romancent pour le rendre si je peux dire "filmable", et c'est là qu'arrive le mensonge, que ça soit dans les paroles ou les gestes, et faire dire à un Compagnon ce qu'il n'a pas dit et lui faire faire ce qu'il n'a pas fait, relève de l'interdit, vu que le mensonge est interdit selon tout le monde, pas de divergence là-dessus.

cette "illicité" devient plus grave vu qu'il s'agit de personnes que la Oumma suit, il s'agit de Compagnons qui sont des models à suivre, or leur faire dire ou faire ce qu'ils n'ont pas dit ou fait, c'est induire les gens en erreur, et ceci est illicite.

ça c'est la raison principale pour ceux qui interdisent, seconde raison est le fait que ceux qui jouent ces roles là sont souvent de moeurs douteuses, et ça ne peut que perturber le spectateur de voir un homme interpréter le rôle d'un Compagnon, puis quand il zappe il retrouve le même personnage entrain de siroter un verre d'alcool dans une autre oeuvre !!


ceux qui autorisent, ne considèrent pas que le fait de raconter ces histoires de façon imagée soit un mensonge au sens propre du terme, ils ne jugent pas indispensable que les paroles et les gestes soient exactement les mêmes, et ils s'appuient sur des éléments qui vont dans ce sens, comme le fait que les salafs ont accepté qu'on rapporte les textes par le sens et non avec les termes exactes, ou comme le fait qu'un compagnon rapporte à d'autres compagnons la façon de prier du prophète http://www.aslama point com/forums/images/smilies/saws.gif alors qu'on sait trés bien que sa gestuelle ne sera jamais exactement la même que celle du Messager http://www.aslama point com/forums/images/smilies/saws.gif


et pour la seconde raison concernant les moeurs de ces acteurs, ils ont répondu que cela n'atteint pas les personnages réels et ne les rabaissent nullemen, tout comme la récitation du Coran par un "fassiq=personnage aux mauvaises moeurs" ne rabaisse en rien le Coran et ne l'atteint pas, alors que cette récitation de ce genre de personnage peut aussi bien émouvoir les auditeurs et avoir un effet bénéfique sur eux. de même, l'interprétation d'un acteur quel que soit ses moeurs, peut avoir un effet bénéfique sur les spectateurs.


d'autres savants ont choisi une ligne médiane, jugeant illicite la représentation des grands Compagnons qu'Allah les agrée, comme les quatre premiers Califs ou les dix promis au Paradis, etc. mais permettent la représentation des autres compagnons.



en conclusion l'affaire est sujette a divergence, bien que je le rappelle, l'avis majoritaire est que cela est Illicite, et voici un lien de la Fatwa d'Al Azhar qui va dans ce sens :






Représenter les compagnons dans un film ou feuilleton






Question :

Numéro : 70- 11/05/2014

Peut-on représenter les compagnons du Prophète dans un film ou dans un feuilleton ? Je remarque que dans beaucoup de films certains acteurs jouent le rôle de ces nobles personnages tels que Bilal ou Khalid Ibn al-Walid et autres ?





***



Réponse : Conseil de fatwa


L’avis adopté pour cette fatwa indique qu’il n’y a pas d’inconvénient à ce qu’on procède à la représentation des Compagnons, si on respecte les contextes historiques authentiques et reconnait les mérites des Compagnons, en tant que les premiers à embrasser l’Islam. C’est pourquoi, il faut les représenter d’une manière qui convient à leur rang auprès du Prophète (P.S.S.L) qui les place, en dignité, après les Prophètes et les Messagers. Ce jugement est justifié par l’absence d’avis interdisant tant que le but est noble en soi comme par exemple, donner au téléspectateur une bonne image des compagnons, faire revenir à l’esprit leurs gloires et exploits, et approfondir, à travers eux, la conception du bon exemple. Cette autorisation de représentation n’implique pas les dix Compagnons Promis au Paradis, les mères des croyants, les filles du Prophète (P.S.S.L) ainsi que sa noble famille telles que la Vertueuse Fatima – qu’Allah l’agrée – ainsi que ses deux fils, maîtres des jeunes du Paradis, al-Hassan et al-Hussein. Il est catégoriquement interdit de les incarner vu leurs mérites en tant qu’élus des élus des Compagnons.
En dehors de cette exception, il est permis d’incarner l’un des Compagnons si on remplit - outre les conditions relatives à la représentation en général – les critères suivants :

1 S’engager à se conformer à la conception sunnite selon laquelle le Musulman doit aimer, sans excès ni négligence, tous les Compagnons sans aucune distinction.

2 Mettre l’accent sur les vertus des Compagnons pour leur qualité de compagnons du Prophète ainsi que sur la vénération et le respect pour leurs personnes. En plus, il ne faut pas les représenter d’une manière inconvenable en les sous-estimant ou en portant atteinte à leur réputation.

3 Reproduire fidèlement leurs biographies et chasser de l’esprit toute pensée de les falsifier afin d’en tirer des profits matériaux. Il va de soi que l’écrivain, quant à leurs biographies, ne doit jouer ni le rôle du juge ni celui du critique. Il lui incombe également de mettre en relief leur honorable rôle dans le soutien du Prophète, le maintien de la religion, la transmission de la charia, et la diffusion de l’Islam.

4 S’appuyer sur les versions authentiques et écarter celles fabriquées de toutes pièces. l’intention joue un rôle important ; car c’est elle qui détermine la visée et l’objectif de l’homme

5 Eviter de provoquer les séditions et la désunion au sein de la communauté musulmane.


Dans sa décision no 100 prise lors de sa 14ième séance, session 35ième tenue le 16 de Rabi’ al-Awwal 1420 H. correspondant au 30 juin 1999 A.J., l’Assemblée des Recherches islamiques d’al-Azhar a indiqué qu’il est interdit de représenter, que ce soit au théâtre, au cinéma, à la télé., ou d’autres moyens de diffusion, l’une des personnes suivantes : les Prophètes, les Messagers, les Dix Compagnons promis au Paradis et l’honorable famille du Prophète.

Cette décision a été précédée par celle no 20 prise lors de la 4ième séance urgente, 8ième session tenue le 7 Muharram 1392 H. correspondant au 22 février 1972 A.J. Dans cette décision, il a été indiqué qu’il est interdit la représentation des personnalités islamiques de haut rang et de haut mérite servant de bon exemple.


Et Allah Seul le sait par excellence.





cela dit, il n'est pas impossible que cela change dans l'avenir, vu l'importance de ce domaine dans la Da'âwa (la prédication) car c'est un outil de communication incontournable, d'autant qu'on est nous les Sunnites trés en retard sur les autres dans ce domaine.

les Chi'îtes par exemple, exploitent a fond cette ressource, avec des séries et des films qui ont atteints nos foyers et qui constituent un danger..

et n'en parlons meme pas des non Musulmans, qui font la promotion de leurs idéologies avec cet outil et en même temps ne ratent pas une occasion pour salir l'Islam

et où sommes nous dans tout ça ?

nous avons laisser la place vide, laissant aux autres le soin de parler sur nous, laissant aux Chi'îtes le soin de raconter "leur version" de l'histoire de l'islam, etc.


certes il y a des oeuvres, comme la série "Al Qa'âqa'â" qu'Allah l'agrée, cette série a beaucoup géné les Chi'îtes, parce qu'elle raconte l'histoire de la fitna a l'aube de l'Islam d'un point de vue Sunnite, et la série a reçu un trés bon accueil du public wal hamdou Lillah.

et n'oublions pas le film "Le Message" et tout le bien qu'il a apporté, combien de personnes l'ont vu, combien en ont été touché, les bienfaits de cela sont indéniables.

mais ces oeuvres restent limités, et nous les Sunnites on continue à etre freiné par des Fetwas qui méritent d'etre revues par des conseils de savants Sunnites du monde entier


je précise que l'interdiction pronnoncée par la majorité des savants sur cette question de représentation des Compagnons, relève dans la science de Ossoul Al Fiqh du domaine de ce qui est interdit pour raison externe (Mouharam Li Ghayrih) et non interdit en soi.
je donne un exemple pour qu'on comprenne de quoi on parle, comme la nourriture durant les journées du Ramadan, la nourriture n'est pas interdite en soi, mais juste parce que a ce moment précis c'est interdit !

ça veut dire, ce n'est pas le "tamthil=l'interprétation" en elle même qui est interdit, mais ce qui se lie a elle comme raisons qu'on a vu plus haut évoquées par les interdiseurs.

ce qui implique que si les producteurs trouvent un moyen sain pour faire ce "tamthil", la Fetwa changera et c'est pour ça que j'ai parlé d'évolution probable dans le futur Inchallah.


voilà ce qu'on peut dire sur ce sujet


wallahou a'âlame

Sadik
23/07/2015, 14h43
Salam,

Je savais pour le fait de ne pas représenter les prophètes mais quant aux compagnons, j'en avais aucune idée.

Après comme tu l'as dit ça a ses chance d'évoluer à l'avenir étant donné que la télévision fait partie intégrante de la plupart d'entre nous.

En tout cas dans cette série de ce que j'ai vu il ne rabaisse en aucun cas les compagnons au contraire ils m'ont permis d'admirer le courage, la sagesse et l'amour de certains compagnons.
Comme par exemple Abou Bakr Radiallahou 'anhou s'est presque ruiné pour sauver en achetant les esclaves qui étaient torturés.

En tout cas merci de ta réponse :)