Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Liberte , cinq ans de prison pour le refus de médecins de sexe oppose (Darmanin)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Liberte , cinq ans de prison pour le refus de médecins de sexe oppose (Darmanin)

    France : cinq ans de prison pour le refus de médecins de sexe féminin (Darmanin)
    - Le ministre de l’Intérieur a proposé des nouvelles mesures qui doivent être incluses dans le projet de loi sur le "séparatisme"
    Fatih KARAKAYA |
    02.11.2020
    France : cinq ans de prison pour le refus de médecins de sexe féminin (Darmanin)

    France
    AA-Paris-Fatih KARAKAYA

    En France, ceux et celles qui refuseront de se faire soigner par un médecin de genre féminin seront reconnus coupables de délit de « séparatisme » et seront punis de cinq ans de prison, a affirmé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, dans une interview accordée au journal La Voix du Nord, samedi.

    Dans cette interview, Darmanin a détaillé quelques lignes du projet de loi sur le « séparatisme », rebaptisée depuis « loi renforçant la laïcité ».

    Ainsi, on y apprend que le ministre de l’Intérieur a proposé des nouvelles mesures qui doivent être incluses dans le projet de loi. Parmi ces propositions, « le fait de refuser de se faire soigner par une femme sera puni de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende ».




    Pourtant, sur le site du ministère de l’Intérieur, un guide explique que « le choix du médecin est un droit fondamental ». Actuellement, le fait de demander un médecin de son choix "est un droit personnel", peut-on lire sur le site.

    Or, depuis quelques années, le fait qu'une patiente puisse demander un médecin femme est considéré comme une atteinte à la laïcité par une frange de la société.

    - Contester un professeur ne sera plus possible.

    Toujours selon cette interview, le ministre explique également qu’il ne sera plus possible de contester « l’enseignement d’un professeur ». Ce refus entraînera automatiquement des poursuites.

    Plusieurs internautes dénoncent des mesures liberticides qui vont à l’encontre des droits humains ainsi que la fin de la possibilité de débattre des idées contradictoires.
    Dernière modification par oumma2018, 4 semaines avant.
Chargement...
X