Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Al-moukhtasar + Les 2 Témoignages

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Al-moukhtasar + Les 2 Témoignages

    l’auteur dit :
    parmi ce qu’il faut absolument savoir, croire et prononcer sur-le-champ s’il s’agit d’un mécréant, autrement durant la prière, ce sont les deux témoignages à savoir : « je témoigne qu’il n’y a pas d’autre dieu que dieu et je témoigne que Mouhammad est prophète de dieu. »



    savoir :
    il peut dire : « moi je sais qu’il n’y a pas d’autre dieu que dieu et que Mouhammad est prophète de dieu », sans y croire. dans ce cas, ça ne suffit pas. comme preuve, on trouve dans le qour’àn des versets qui disent, selon l’interprétation exégétique :
    « ceux auxquels nous avons donné le livre le connaissant, comme ils connaissent leurs propres enfants. plusieurs d’entre eux, cependant, ca-chent la vérité, bien qu’ils la connaissent. »
    qour’àn 2/146


    les juifs savaient que Mouhammad était prophète de dieu. ils connaissaient, ils savaient, c’est-à-dire qu’ils avaient les attributs du prophète dans leur livre. ils savaient qu’il était prophète mais ils n’ont pas cru en lui. donc le fait de savoir ne suffit pas.


    croire :
    il s’agit d’un acte intérieur. nous, nous ne pouvons pas savoir s’il croit ou pas. s’il meurt en croyant, mais sans avoir eu le temps de prononcer, il est sauvé. (il faut une excuse)


    prononcer :
    on juge, nous, sur la prononciation. mais dieu juge sur la croyance. celui qui prononce sans savoir ce qu’il dit, aussi ce n’est pas suffisant. donc il faut savoir, croire et prononcer. mais qui est concerné ? il y a une exception.

    pour le muet, il est suffisant qu’il sache et qu’il croie, c’est comme s’il a prononcé. dans certains cas, comme le divorce, où on a besoin qu’il «parle», un geste suffit. donc nous devons remercier dieu de nous avoir donné une langue. mais d’un autre côté, ça évite de faire beaucoup de péchés. il y a des avantages et des inconvénients.


    mécréant :
    comment déterminer si quelqu’un est mécréant ? on regarde les parents. dès que l’un d’eux est musulman, l’enfant l’est aussi. il y a un hadîth qui dit, dans le sens :
    [b] « les enfants naissent sur leur fitra. et après, c’est avec leur parents qu’ils deviennent l’un ou l’autre (mécréants ou musulmans). »
    rapporté par :
    [/b](celui ou celle qui sait par qui, je le(la) remercie à l'avance car je ne le sais pas)

    (explication de fitra : chaque enfant né avec une bonne croyance suite au pacte donné lorsque dieu a créé les âmes. puis, ils oublient ce pacte et ce sont les parents qui font qu’ils deviennent ça ou ça).

    exception : le prophète né de parents mécréants est musulman. l’Islam l’emporte toujours.
    si une femme mécréante meurt en portant l’enfant d’un musulman ? on ne l’enterre pas dans le cimetière des mécréants, parce que l’enfant est musulman; on ne l’enterre pas dans le cimetière des musulmans, parce qu’est est mécréante, on l’enterre dans un endroit neutre, le dos tourné vers la qiblah, comme ça l’enfant, musulman, est dans le bon sens, c’est-à-dire le visage tourné vers le ventre de sa maman, en direction de la qiblah.

  • #2
    Al-moukhtasar + Les 2 Témoignages

    la première obligation qui incombe à l’être humain, c’est de connaître son créateur et son prophète, et de prononcer, une fois dans sa vie, les deux témoignages. celui qui le fait avec conviction (et en connaissance de cause) est un musulman croyant. par la suite, c’est seulement en s’acquittant des obligations et en évitant les péchés qu’il va parfaire sa croyance et son Islam.


    une fois dans la vie :
    chez màlik, l’enfant musulman qui devient pubère doit prononcer les deux témoignages; pas pour entrer dans l’Islam, mais pour s’acquitter d’un devoir. celui qui ne les prononce jamais dans sa vie, tout en ayant la bonne croyance, commet un péché.


    deux témoignages :
    qu’est-ce qui prouve que le 1er témoignage ne suffit pas, mais que le 2ème est indispensable ? les preuves, en général, sont de deux sortes :
    1- textuelles : basées sur le qour’àn, les hadîths (la sounnah) et l’unanimité des savants.
    2- rationnelles : basées sur la raison

    preuves textuelles :
    1° il y a un verset dont le sens est : « et celui qui ne croit pas en dieu, et en son prophète…. nous avons préparé pour les mécréants le châtiment de l’enfer. »
    qour’àn 48/13

    le « et » prouve qu’il faut les deux témoignages. comment a-t-il nommés ceux qui ne croient pas aux deux témoignages ? mécréants.
    2° il y a un hadîth dont le sens est : « il n’y a pas un juif ou un chrétien qui entende parler de moi et qui ne me suive pas, qui ne soit pas des gens de l’enfer. »
    rapporté par mouslim


    preuves rationnelles :
    celui qui dit croire en dieu, s’il est vraiment croyant, il va suivre ce que dieu a ordonné. dieu a envoyé des prophètes qu’il nous a ordonné de suivre; et ce n’est pas à nous de décider que l’on va croire à tel prophète, et pas à tel autre.


    connaissance de cause :
    si quelqu’un veut entrer dans l’Islam, on lui dit de faire les deux témoignages immédiatement, sauf s’il n’en connaît pas le sens; dans ce cas-là, on lui explique brièvement. et si, après qu’il ait témoigné, on se rend compte qu’il l’a fait avec une mauvaise croyance, on les lui fait redire.

    Commentaire


    • #3
      Al-moukhtasar + Les 2 Témoignages

      ce témoignage, que le non-musulman doit prononcer pour entrer dans l’Islam, s’effectue en disant en arabe ou sa traduction dans une autre langue : « je témoigne qu’il n’y a pas d’autre dieu que dieu et je témoigne que Mouhammad est le prophète-messager de dieu. »

      cette formulation n’est pas spécifiquement exigée, au contraire : il suffit d’utiliser toute autre expression restituant le sens voulu, telle que : « il n’y a pas de dieu autre que allàh » ou « il n’y a pas de créateur autre que allàh »; de même qu’il suffit de dire : « Mouhammad prophète de dieu ».

      Mouhammad :
      il faut faire bien attention à prononcer juste. si on ne peut pas prononcer le « ha » de Mouhammad, on peut également dire aboul qàçim ou aboul gàçim, car dans certaines tribus arabes le « qa » se prononce « ga », le prophète avait son premier enfant qui s’appelait qàçim.
      ce fut son grand-père qui lui donna le prénom de Mouhammad. cela vient de « hamd », c’est-à-dire les louanges. il espérait ainsi qu’il serait loué à cause de son bon comportement. il fut le premier a se prénommer Ahmad alors qu’il y auraient 7 autres Mouhammad qui l’aurait précédé.
      il est écrit dans une sourate que jésus a dit, selon l’interprétation exégétique :
      « jésus, fils de marie, dis : <ô fils d’israël ! je suis en vérité, le prophète de dieu envoyé vers vous pour confirmer ce qui, de la tora, existait avant moi; pour vous annoncer la bonne nouvelle d’un prophète qui viendra après moi et dont le nom sera : Ahmad> (…) »
      qour’àn 61/6


      les meilleurs de la créature :
      1- les prophètes 2- les chefs des anges (gabriel, mikà^il, màlik, ridwàn, azra’il, etc.) 3- les saints (hommes, femmes et jinns) 4- les autres anges 5- le commun des croyants, selon leur niveau.
      l’être humain est créé d’argile et d’eau; les anges sont créés de lumière, les jinns de la flamme du feu pur. les houris sont créées de safran. pour les ephèbes, il n’y a pas d’étape, c’est tout de suite comme ça. et de quoi sont créés les animaux ? on ne sait pas, il n’y a pas de texte.

      prophète-messager :
      différence entre nabiyy et raçoul
      1- c’est un homme (ce qui exclut les femmes).
      2- il a reçu la révélation; il lui a été ordonné de faire l’appel, c’est-à-dire de transmettre cette révélation.
      3- le prophète suit la charte du messager précédent.
      3- le messager vient avec une nouvelle charte ou une charte qui abroge certaines choses de la charte précédente.
      notre prophète est venu avec une charte qui a abrogé toutes les autres. par contre, en ce qui concerne jésus, il est écrit dans le qour’àn, selon l’interprétation exégétique :
      « me voici, confirmant ce qui existait avant moi de la tora et déclarant licite pour vous, une partie de ce qui vous était interdit (…)
      qour’àn 3/50


      c’est-à-dire : « je crois à la thora, ce qui a été révélé auparavant ».
      lorsqu’on dit totalement nouvelle, ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de lien avec les chartes d’avant. par exemple, il y avait toujours la prière, mais comment ? elle peut différer. avant, il y avait plusieurs messagers en même temps, mais chacun dans une région. jésus, du temps du mahdi, fera la prière comme ma’moum. c’est un signe comme quoi il n’amène pas une nouvelle charte.



      Commentaire


      • #4
        Al-moukhtasar + Les 2 Témoignages

        jésus, du temps du mahdi, fera la prière comme ma’moum. c’est un signe comme quoi il n’amène pas une nouvelle charte.
        ma’moum c'est qui ?

        Commentaire


        • #5
          Al-moukhtasar + Les 2 Témoignages

          ma'moum= personne qui suit l'imam lors de la prière

          Commentaire


          • #6
            Al-moukhtasar + Les 2 Témoignages

            merci ma soeur barakAllahou fiki

            Commentaire


            • #7
              Al-moukhtasar + Les 2 Témoignages

              wa fiki amine

              Commentaire

              Chargement...
              X