Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Explications Des Aya Et Hadith

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Explications Des Aya Et Hadith

    bismillah wal hamdulillah was salaatu was salaamu ^alal moustafaa sallAllahu ^alayhi wa sallam

    l’explication du hadith rapporté par at tirmidhiyy

    ÇáÑÇÍãæä íÑÍãåã ÇÑÍãæÇ ãä Ýí ÇáÃÑÖ íÑÍãßã ãä Ýí ÇáÓãÇÁ

    ce qui signifie : « les miséricordieux, ar rahman leur accorde sa miséricorde, accordez la miséricorde à ceux qui sont sur la terre, (ceux) qui sont dans le ciel feront preuve de miséricorde envers vous »

    selon une autre source íÑÍãßã Ãåá ÇáÓãÇÁ ce qui signifie : « ceux qui sont dans le ciel feront preuve de miséricorde envers vous »

    cette version explique donc la première version car. « la meilleure manière d’expliquer un hadith transmis, c’est de la faire par un hadith transmis », comme l’a dit le hafidh al ^iraqiyy dans sont ouvrage ‘alfiyyah. ceux qui sont visés par « les gens du ciel », ce sont les anges.

    on ne dit pas s’agissant de Allah « ahlous samaa’ » (habitant du ciel) ceci a été cité par le hafidh al ^iraqiy dans sont livre al ‘amaaliyy à la suite de ce hadith et il a pris pour preuve sa parole Ãåá ÇáÓãÇÁ ce qui signifie « les gens du ciel » pour affirmer que ce qui est visé par sa parole ãä Ýí ÇáÓãÇÁ ce qui sigifie « ceux qui sont dans le ciel », ce sont les anges.

    de plus, si Allah habitait le ciel comme le prétendent certains, il empièterait sur l’espace des anges et ceci est impossible. en effet, il a été rapporté dans le hadith qu’il n’y a pas dans les cieux un espace de quatre doigts que ne soit occupé par un ange debout, incliné ou prosterné

    wAllahu ^alam

  • #2
    Explications Des Aya Et Hadith

    le hadith qu’a rapporté al boukhariy et mouslim d’après abou sa^id al khoudriyy que le messager sallAllahu ^alayhi wa sallam a dit :

    ÃáÇ ÊÃãäæäí æ ÃäÇ Ããíä ãä Ýí ÇáÓãÇÁ íÃÊíäí ÎÈÑ ãä Ýí ÇáÓãÇÁ ÕÈÇÍÇ æ ãÓÇÁ
    ce qui signifie : « ne me faites-vous pas confiance alors que je suis le confident de ceux qui sont au ciel ; les nouvelles de ceux qui sont au ciel me parviennent matin et soir »

    ceux qui sont visés ici, ce sont également les anges. et si celui qui est visé était Allah, la signification serait « celui qui a un degré très élevé ».

    wAllahu ^alem

    Commentaire


    • #3
      Explications Des Aya Et Hadith

      hadith de zaynab bintou jahch, la femme du prophète sallAllahu ^alayhi wa sallam dans lequel elle disait :

      ÒæÌßä ÃåÇáíßä æ ÒæÌäí Çááå ãä ÝæÞ ÓÈÚ ÓãæÇ Ê

      ce qui signifie : « (o femmes) ce sont vos familles qui vous ont mariées alors que moi, c’est Allah qui m’a mariée, au-dessus de sept cieux »

      ceci signifie que le mariage du prophète avec elle est inscrit dans la table préservée, cette table qui est au-dessus des sept cieux.

      Commentaire


      • #4
        Explications Des Aya Et Hadith

        le hadith dans lequel il y a

        æ ÇáÐí äÝÓí ÈíÏå ãÇ ãä ÑÌá íÏÚæ ÇãÑÃÊå Åáì ÝÑÇÔå ÈÊÃÈì Úáíå ÅáÇ ßÇä ÇáÐí Ýí ÇáÓãÇÁ ÓÇÎØà ÚáíåÇ

        ce qui signifie : « par celui qui détient mon âme, il n’est pas un homme qui invite sa femme à son lit alors que celle-ci le lui refuse, sans que ceux qui sont au ciel ne soient en colère contre elle.. »

        ce hadith aussi concerne les anges, pour preuve la deuxième version sûre, plus connue que cette première version et qui est :

        áÚäÊåÇ ÇáãáÇÆßÉ ÍÊì ÊÕÈÍ

        (rapporté par ibn hibbaan et d’autres) ce qui signifie : « les anges la maudissent jusqu’à ce qu’elle soit au matin ».

        wAllahu ^alem

        Commentaire


        • #5
          Explications Des Aya Et Hadith

          le hadith de abou dardaa’ que le prophète sallAllahu ^alayhi wa sallam :

          ÑÈäÇ ÇáÐí Ýí ÇáÓãÇÁ ÊÞÏÓ ÇÓãß

          ce qui signifie : ( notre seigneur qui est fi s samaa’, que soit glorifié ton nom), il n’a pas été authentifié. plus encore, il est de faible (authenticité) comme l’a jugé l’imam ibnoul jawziyy. et s’il avait été prouvé authentique, son cas aurait été identique à ce qui a précédé pour le hadith de la femme esclave (jaariyah).

          wAllahu ^alem

          Commentaire


          • #6
            Explications Des Aya Et Hadith

            hadith de joubayr ibnou mout^im, d’après le prophète sallAllahu ^alayhi wa sallam :


            Åä Çááå Úáì ÚÑÔå ÝæÞ ÓãæÇÊå, æ ÓãæÇÊå ÝæÞ ÃÑÇÖíå ãËá ÇáÞÈÉ

            dont le sens qui vient communément à l’esprit est : (Allah est au-dessus de son trône, au-dessus de ses cieux, et ses cieux sont au dessus de ses terres, pareils à une coupole),

            al boukhari ne l’a pas compté dons son livre sahih. il n’y a donc pas de preuve avec ce hadith. et dans sa chaîne de transmission, il y a qui n’est pas faible et par qui on n’apporte pas de preuve allant dans le sens (de l’objection). ceci a été cité par ibnoul jawziyy et d’autres.

            wAllahu ^alem

            Commentaire


            • #7
              Explications Des Aya Et Hadith


              pour ce qu’il a rapporté dans son livre khalqou ‘af^aali al ^ibaad d’après ibnou ^abbaas qu’il aurait dit :

              áãÇ ßáã Çááå ãæÓì ßÇä äÏÇÄå Ýí ÇáÓãÇÁ æ ßÇä Çááå Ýí ÇáÓãÇÁ

              dont le sens qui vient communément à l’esprit est (lorsque Allah a parlé à mousa, son appel était dans le ciel et Allah était fi s samaa’)

              ce hadith n’est pas confirmé. donc, on ne le prend pas pour preuve. (al boukhari ne s’est pas astreint à ne citer que le sahih (sûr) dans ce livre. de ce fait, il ne suffit pas qu’il y soit simplement cité pour juger sûr un hadith).

              quant à la parole attribuée à malik qui signifie (Allah fi samaa’ et sa science est en tout endroit, rien n’en est excepté), elle n’est pas confirmée non plus de malik et elle ne lui est pas reliée par une chaîne de transmission. abou dawoud ne la lui a pas attribuée avec une chaîne de transmission sûre. il n’a fait que la citer dans son livre al maraasil et la simple évocation ne constitue pas une confirmation

              Commentaire


              • #8
                Explications Des Aya Et Hadith

                l’exégèse de sa parole ta^ala : ãä ÑæÍäÇ (min rouhinaa) et sa parole ta^ala : ãä ÑæÍí (min rouhii)

                que l’on sache que Allah ta^ala a créé l’âme et le corps ; il n’est donc ni une âme, ni un corps. d’autres part, Allah ta^ala a annexé (par le suffixe possessif í -i du terme ÑæÍ rouh) l’âme de ^isa sallAllahu ^alayhi wa sallam à lui-même, dans le sens de la, possession et du témoignage d’honneur et non dans le sens de la subdivision, et cela, dans sa parole ta^ala :

                ãä ÑæÍäÇ

                (sourat at tahrim/12) ce qui signifie « de l’âme que nous avons honorée ».

                il en est de même, s’agissant de adam, pour sa parole ta^ala :

                ãä ÑæÍí

                (sourat sad/72) ce qui signifie « de l’âme que j’ai honorée ».

                ainsi, la signification de sa parole ta^ala

                ÝäÝÊÍäÇ Ýíå ãä ÑæÍäÇ

                (sourat al hijr/:29) est la suivante : « nous avons ordonné à jibril ^alayhis salaam de souffler en maryam l’âme qui nous appartient et à laquelle nous accordons de l’honneur »

                car les âmes sont de deux sortes : les âmes honorées et les âmes malignes.

                les âmes des prophètes sont de la première sorte. ainsi, l’annexion de l’âme de ^isa et de l’âme de adam à lui-même (par les suffixes possessifs äÇ (naa) et í (i) du terme ÑæÍ (rouh)), est une annexion de témoignage d’honneur.

                et devient mécréant celui qui croit que Allah ta^ala est une âme. l’âme est créée et Allah est absolument exempt de cela.

                et de même dans sa parole ta^ala se rapportant à la ka^bah

                Èíäí

                (sourat al baqarah/125 et sourat al hajj/26) ce qui signifie : « la maison que j’ai honorée », il s’agit d’une annexion (par le suffixe possessif í (i)) signifiant le témoignage d’honneur et non de l’annexion d’un attribut ou d’un environnement, en raison de l’impossibilité rationnelle du toucher ou du contact entre Allah et la ka^bah. et celui qui croit en le contacte devient mécréant en raison de son impossibilité s’agissant de Allah ta^ala.

                wAllahu ^alem

                Commentaire


                • #9
                  Explications Des Aya Et Hadith

                  ma cha Allah,ma cha Allah!
                  barak Allahou fikoum pour tous ces détails...
                  c'est vraiment trés intéressant mais j'ai un problème:je n'arrive pas à décrypter les versets en arabe;faut il un logiciel pour pouvoir lire en arabe?

                  Commentaire


                  • #10
                    Explications Des Aya Et Hadith

                    Envoyé par miryam
                    ma cha Allah,ma cha Allah!
                    barak Allahou fikoum pour tous ces détails...
                    c'est vraiment trés intéressant mais j'ai un problème:je n'arrive pas à décrypter les versets en arabe;faut il un logiciel pour pouvoir lire en arabe?

                    non ma soeur. en ce moment même tu es entrain de lire mon message. alors fait comme il suit :

                    -sur ta souris, tu clique sur le bouton de droite sur mon message par exemple.

                    -puis s'affiche les options, et tu va sous "codage"

                    - puis sous "plus"

                    - et finalement tu choisis "arabe (windows)" (que tu selectionne donc)...

                    ta page se réactualise automatiquement et les phrases sont affichées en arabe.

                    Commentaire


                    • #11
                      Explications Des Aya Et Hadith

                      Envoyé par Muhammed
                      hadith de joubayr ibnou mout^im, d’après le prophète sallAllahu ^alayhi wa sallam :


                      Åä Çááå Úáì ÚÑÔå ÝæÞ ÓãæÇÊå, æ ÓãæÇÊå ÝæÞ ÃÑÇÖíå ãËá ÇáÞÈÉ

                      dont le sens qui vient communément à l’esprit est : (Allah est au-dessus de son trône, au-dessus de ses cieux, et ses cieux sont au dessus de ses terres, pareils à une coupole),

                      al boukhari ne l’a pas compté dons son livre sahih. il n’y a donc pas de preuve avec ce hadith. et dans sa chaîne de transmission, il y a qui n’est pas faible et par qui on n’apporte pas de preuve allant dans le sens (de l’objection). ceci a été cité par ibnoul jawziyy et d’autres.

                      wAllahu ^alem
                      :salam: ,
                      je n'ai pas compris le sens de ce hadith;peux tu expliquer baraka Allahou fika.

                      Commentaire


                      • #12
                        Explications Des Aya Et Hadith

                        Envoyé par Muhammed
                        pour ce qu’il a rapporté dans son livre khalqou ‘af^aali al ^ibaad d’après ibnou ^abbaas qu’il aurait dit :

                        áãÇ ßáã Çááå ãæÓì ßÇä äÏÇÄå Ýí ÇáÓãÇÁ æ ßÇä Çááå Ýí ÇáÓãÇÁ

                        dont le sens qui vient communément à l’esprit est (lorsque Allah a parlé à mousa, son appel était dans le ciel et Allah était fi s samaa’)

                        ce hadith n’est pas confirmé. donc, on ne le prend pas pour preuve. (al boukhari ne s’est pas astreint à ne citer que le sahih (sûr) dans ce livre. de ce fait, il ne suffit pas qu’il y soit simplement cité pour juger sûr un hadith).

                        quant à la parole attribuée à malik qui signifie (Allah fi samaa’ et sa science est en tout endroit, rien n’en est excepté), elle n’est pas confirmée non plus de malik et elle ne lui est pas reliée par une chaîne de transmission. abou dawoud ne la lui a pas attribuée avec une chaîne de transmission sûre. il n’a fait que la citer dans son livre al maraasil et la simple évocation ne constitue pas une confirmation
                        peux tu expliquer baraka Allahou fika l'interprétation de ce hadith,c'est à dire celle qui est conforme à la religion.

                        baraka Allahou fika, :salam:

                        Commentaire


                        • #13
                          Explications Des Aya Et Hadith

                          je vous communique ce que j'ai appris , sache que je ne suis pas mouhaddith ou hafidh et je n'ai pas l'autorisation d'expliquer un hadith (ijaaza)

                          Commentaire


                          • #14
                            Explications Des Aya Et Hadith

                            l’exégèse de l’expression ma^iyyah de Allah signification de sa parole ta^ala æ åæ ãÚßã ÃíäãÇ ßäÊã

                            (wahouwa ma^akoum ‘aynamaa koun-toum)

                            (sourat al hadid/4) dont le sens qui vient immédiatement à l’esprit est : « et il est avec vous où que vous soyez ».

                            c’est l’englobement de la science. mais al ma^iyyah (le fait d’être avec) vient également dans le sens du soutien et du don de la victoire, comme dans sa parole ta^ala :

                            Åä Çááå ãÚ ÇáÐíä ÇÊÞæÇ

                            (sourat an nahl/128) ce qui signifie : « certes, Allah est avec ceux qui ont été pieux ».

                            et ce qui est visé ici n’est pas l’incarnation ni le contact. celui qui croit cela devient mécréant car il est, soubhanahou wa ta^ala, exempt du contact et de la séparation par une distance.

                            par conséquent, on ne dit pas qu’il est en contact avec ce monde, ni qu’il en est séparé par la distance, car ces choses sont des caractéristiques des créatures et Allah jalla wa ^alaa n’est pas une créature.

                            de même, on ne qualifie pas Allah de grand par le volume (lorsqu’on dit Allahou akbar, cela signifie qu’il est le plus grand en degré que tout ce qui est grand par le degré, non par l’étendue. et c’est ce que visaient les salafs en disant des ‘ayah non explicites : « acceptez les telles qu’elles sont venues, sans comment. cela ne signifie pas qu’il a un comment qui nous est inconnu. et celui qui dit, en se basant sur ses paroles, que al istiwaa’ de Allah sur le trône (^arch) est une position assise dont on ne connaît pas le comment, celui-là n’est pas en accord avec les salafs), ni de petit, ni de long ni de court, car il est différent des choses qui entrent en existence. et il est un devoir de chasser toute idée passant par l’esprit qui amènerait à qualifier Allah ta^ala ou le limiter.

                            les juifs avaient attribué à Allah ta^ala la fatigue. ils ont dit qu’après avoir créé les cieux et la terre, il s’est reposé en se couchant sur son dos ; ceci est de la mécréance.

                            Allah ta^ala est exempt de cela, tout comme il est exempt du changement d’humeur par exemple le fait de ressentir la fatigue, les douleurs ou les plaisirs. celui qui est atteint par ces états, il est obligatoirement une créature entrée en existence, qui est atteinte par le changement. et ceci est impossible s’agissant de Allah ta^ala.

                            Allah ta^ala dit :

                            æ áÞÏ ÎáÞäÇ ÇáÓãæÇÊ æ ÇáÃÑÖ æ ãÇ ÈíäåãÇ Ýí ÓÊÉ ÃíÇã æ ãÇ ãÓäÇ ãä áÛæÈ

                            (sourat qaf/38) ce qui signifie : « et nous avons créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux en six jours et nous n’avons pas été atteint de fatigue »

                            celui qui se fatigue, c’est celui qui utilise des organes. Allah ta^ala est exempt des organes.

                            Allah ta^ala dit :

                            Åä Çááå åæ ÇáÓãíÚ ÇáÈÕíÑ

                            (sourat al mou’min/20) ce qui signifie : « certes, Allah est celui qui entend et qui voit ».

                            ainsi, Allah ta^ala entend tout et voit tout sans comment. l’ouïe et la vue sont deux attributs éternels, sans organe, c’est-à-dire sans oreille ni œil, non conditionnés par la proximité, l’éloignement ou la direction, et sans l’émission de rayon lumineux ou de vibration d’air.

                            et celui qui dit que Allah a une oreille (‘oudhoun), il devient mécréant, même s’il dit qu’il a une oreille pas comme nos oreilles. ce n’est pas le cas de celui qu’il a un ^ayn pas comme nos ^ayn (pour l’homme. c’est l’œil mais s’agissant de Allah ta^ala le mot ^ayn qui est un mot arabe, est un attribut sans comment et n’est pas un organe.) et un yad pas comme nos yad (pour l’homme, c’est la main, mais s’agissant de Allah, le mot yad, qui est un mot arabe , est un attribut sans comment et n’est pas un organe), si toutefois c’est dans le sens de l’attribut. en effet, ceci est permis en raison de la présence des mots ^ayn et yad dans le qour’an. par contre, le mot ‘outhoun n’y figure pas s’agissant de Allah.

                            wAllahu ^alam

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X