Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cheikh Abdessalam ibn Machich [qadasa-Llâhou sirrahou]

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Cheikh Abdessalam ibn Machich [qadasa-Llâhou sirrahou]



    Cheikh Abdessalam ibn Machich [qadasa-Llâhou sirrahou]




    Cheikh Abdessalam ibn Sulayman, connu comme Ibn Machich, est l’un des plus grands saints de la dynastie Idrisside. Il est connu comme le saint patron du soufisme marocain.

    Sa lignée remonte à Sayyiduna Idriss, fondateur de la ville de Fès et descendant de Sayyiduna al-Hassan ibn Ali. Il était né autour de 559 ou 563 H. dans un village sur la montagne `Alam près de Titwan (Maroc) qui est une ancienne ville dans la région de Habt (Ghumara) dans le nord du Maghreb.

    Cheikh Abdessalam ibn Machich al-Hassani al-Idrissi a reçu une éducation semblable aux autres garçons de sa tribu, il a été instruit dans la façon traditionnelle où il a prouvé être un enfant exceptionnel. Quand Cheikh Abdessalam est arrivé à l’âge d’apprendre, son père le fit entrer dans une école coranique. A l’âge de 12 ans, il a déjà appris le Coran dans sept versions phonétiques du saint vertueux Sidi Salim enterré dans la tribu Béni Youssouf.

    On rapporte également que parmi ses maîtres en matière de sciences religieuses, figure le vertueux faqih al-haj Ahmad sit Aqatrân enterré à proximité du village Aburj dans la tribu des Akhmâs, non loin de Bab Taza. Il a reçu de lui les sciences juridiques selon la moudawana, vulgarisant la doctrine malikite. Il a eu trois autres maîtres dans l’apprentissage du Coran, son frère Al-Haj Mûsa al Ridâ, le cheikh Muhammad ibn Ali al-Misbahi et al-Hasan al-Dawâlî enterré à la grande mosquée de Ouezzane. Quant à son initiation spirituelle, elle fut l’œuvre d’Abd al-Rahman al-Madanî al-Hassanî surnommé al-Zayyât qu’il a rencontré à l’âge de sept ans.

    Ainsi, Cheikh Abdessalam ibn Machich expose une station spirituelle extraordinaire dès son jeune âge et sa vie est divisée en trois phases distinctes. Tout d'abord, comme la plupart des grands maîtres soufis, il a étudié le Coran et la jurisprudence Malikite, ainsi devenant un spécialiste dans son propre droit. Il a ensuite passé une période de combats avec l'armée almohade d’al-Andalus, avant de finalement consacré les vingt dernières années de sa vie à la contemplation spirituelle et de retraite. Il n'avait qu'un seul disciple, l'imam al-Qutb al-Aqtab Cheikh Abul Hassan al-Shadhili al-Hassani al-Idrissi (fondateur de l'Ordre Shadhili) qui révélera les secrets de son maitre et atteindra lui-même le rang de Qutb, le pôle spirituel de son temps.


    « L'Imâm Mâlik {radiya-Llâhou `anhou} a délaissé la pratique de soixante-dix ahâdîth qu'il rapporte pourtant dans son Mouwatta »

  • #2


    Voici la carte de la région Jbala au Maroc, vous pouvez voir entouré en vert le lieux qu'occupait la tribu de Moulay Abd as-Salâm Ibn Mashîsh [qadasa-Llâhou sirrahou], les Bani `Aroûs.

    « L'Imâm Mâlik {radiya-Llâhou `anhou} a délaissé la pratique de soixante-dix ahâdîth qu'il rapporte pourtant dans son Mouwatta »

    Commentaire

    Chargement...
    X