Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Couples métissés et racisme des parents

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Ouh là là mais tu vas déprimer oumma2018 !! Tu n'as pas une stratégie un peu plus bisounours lol ? Tu n'as à ce point confiance en personne parmi la création d'Allah ?
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

    Commentaire


    • #17
      Envoyé par Ilyes Voir le message
      Ouh là là mais tu vas déprimer oumma2018 !! Tu n'as pas une stratégie un peu plus bisounours lol ? Tu n'as à ce point confiance en personne parmi la création d'Allah ?
      Non j ai jamais aime les bisounours,j ai toujours prefere pleurer devant les miserables🙂
      Non j ai confiance en personne. Meme pas en moi meme...

      Commentaire


      • #18
        La confiance en quelqu'un doit découler de la confiance en Allah, donc en vrai la confiance en soi est la plupart du temps mauvaise. Mais il faut bien des gens pour nous transmettre l'héritage du Prophète (sallAllahu 'alayhi wa sallam)... Non ?
        " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

        Commentaire


        • #19
          Envoyé par Ilyes Voir le message
          La confiance en quelqu'un doit découler de la confiance en Allah, donc en vrai la confiance en soi est la plupart du temps mauvaise. Mais il faut bien des gens pour nous transmettre l'héritage du Prophète (sallAllahu 'alayhi wa sallam)... Non ?
          Personnellement j au toujours compris la confiance en ALLAH que comme etant en opposition avec celle dans les creatures. Dans ma tete et mon coeur avoir confiance en qqun c est s eloigner du tawhid justement.
          Je ne sais pas pour ce qui est de l heritage du prophete sallallaho alayhi wa salam, comme tu dis j essaie de me concentrer sur les bases et ce qui est moins complique pour qué je ne devienne pas degoutee de dine. J ai l Impression que pour certains la religion n est religion agreee que si elle est carcan, qqchose de forcement difficile etc...donc tout ce qui est transmission du hadith je ne prends qué ce qui me parait positif et je ne veux plus me casser la tete a savoir tel avis ou tel avis. Pour beaucoup ca s apparente a de l hypocrisie. Tant pis. Si j arrive a ne pas perdre la foi ( en l Islam)ca sera deja une grande chose..
          Dernière modification par oumma2018, 10 août 2020, 21h51.

          Commentaire


          • #20
            (ré-édit)

            As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

            @oumma2018

            Je ne sais pas si vous avez pu lire mes messages ?


            Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
            As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh


            Il peut y avoir des oppositions non pas sur la base du critère "racial" biologique, mais sur la base de critères culturels, de conditions sociales (combien de prétendants se mariant avec des femmes en ayant comme intentions véritables de vivre à leur crochets, leur soutirer de l'argent, pour pouvoir immigrer dans un pays et avoir des papiers pour ensuite profiter et les délaisser comme des kleenex) donc, des parents préférant une stabilité du mariage pour leurs enfants, avec possiblement de futurs enfants du fait du partage de la même culture entre les époux, donc de préférer des compatibilités culturelles que de miser sur des adaptations qui peuvent être hasardeuses en terme de résultats



            Ex de fatwa (fatawi de Dar al-Ifta Egypte ,savants d'Al-Azhar)



            Refuser le mariage de sa fille avec un homme de nationalité différente

            Numéro : 8146

            Date : 04/03/2015

            Réponse : Conseil de Fatwa

            Sache qu’en Islam, il n’y a pas de différences entre les gens sauf qu’en piété. Pourtant, l’Islam tient en compte la différence des traditions et des coutumes. La question de l’égalité sociale entre couple fait l’objet d’une discussion entre les jurisconsultes dans le but d’assurer la stabilité, l’affection et l’amour aux deux époux et le maintien de bonnes relations avec leurs familles respectives. En effet, la distinction causée par la différence de nationalité n’est pas toujours injuste ; l’Islam, en matière de mariage, a pris en considération l’égalité sociale et culturelle entre l’homme et la femme pour éviter à la femme le mal de vivre dans un niveau social inhabituel. Egalement, l’Islam tient compte des différences des coutumes d’un pays à l’autre.

            Parfois, la différence des traditions et des coutumes n’est pas toujours absolue parce qu’il y a des coutumes et traditions proches des unes des autres. La mère, par le sentiment maternel, cherche en principe l’intérêt de sa fille. La maternité et l’expérience permettent à la mère de bien choisir pour sa fille. Vous cherchez uniquement à vous marier avec l’homme de votre choix sans avoir égard aux considérations précitées. Donc, le refus de votre mère n’est pas une injustice ; mais c’est plutôt un attachement, de sa part, à la réalisation de votre intérêt.

            N’êtes-vous pas la fille de cette mère à qui Allah a ordonnée d’être, pour vous, une bonne conseillère dans le choix d’un mari de caractère noble, tendre et généreux capable de la rendre heureuse. Pour toutes ces considérations, vous devez obéir à votre mère; vu son expérience acquise en matière de mariage et l’amour maternel dont elle éprouve à votre égard, ce qui fait qu’elle devient apte, mieux quiconque, à vous choisir la personne convenable capable de vous rendre heureuse. D’autre part, ce choix de la mère doit accorder la priorité à la piété du prétendant et à son bon caractère. Nous sollicitons Allah de vous accorder la réussite dans vos démarches et de vous guider vers la réalisation de Son agrément !

            Et Allah Seul le sait par excellence.






            Mariage entre deux personnes de différente nationalité

            Numéro : 7307

            Date : 04/06/2014

            Je viens de recevoir votre réponse fatwa n˚ 843035 selon laquelle vous autorisez au père qui cherche l’intérêt de sa fille de l’empêcher de se marier avec un homme de nationalité différente. Je pense que j’ai mal expliqué la situation : le père ne cherche pas l’intérêt de sa fille puisqu’il dit vouloir la marier avec quelqu’un de son pays même si cette personne ne fait pas la salat, où est donc l’intérêt de sa fille ? Et j’aimerais savoir sur quel base de l’Islam vous m’expliquez que le nationalisme n’est pas toujours injuste ; car je suis un converti qui n’est pas versé en sciences religieuses ; mais au moins j’ai connaissance des paroles du Messager de Dieu صلى الله عليه و سلمà cet effet : « N’est pas des nôtres celui qui appelle à al ‘açabiyah [nationalisme / tribalisme...] qui combat pour la’açabiyah, ou qui meurt pour la ‘açabiyah ». (Rapporté par Abou Daoud) Dans un autre hadith, il صلى الله عليه و سلم dit : « Délaissez-le (l’esprit tribal, nationaliste), c’est une pourriture » (Muslim & Boukhari) Le Messager de Dieu صلى الله عليه و سلم dit également : « Celui qui lutte, sous un drapeau en faveur d’une cause partisane ou qui répond à l’appel d’une cause partisane ou pour aider une cause partisane et meurt par la suite, sa mort est une mort pour la cause de la Djahilyya ». Le Messager de Dieu صلى الله عليه و سلم a dit : « Il y a en effet, des gens qui se vantent de leurs ancêtres ; mais aux yeux d’Allah, ils sont plus méprisables que le scarabée noire qui enroule une bouse dans son nez. Voici qu’Allah vous a retiré de l’arrogance du temps de la Djahilyya (ignorance) et de sa vantardise de la gloire des ancêtres. L’homme est soit un croyant qui craint Allah ou un pêcheur infortuné. Tous les gens sont les enfants d’Adam, et Adam a été créé à partir de la poussière ». (Rapporté par At-Tirmidhi et Abou Daoud) Il صلى الله عليه و سلم dit également : « Certes Dieu a extirpé de vous, la fierté de l’arrogance de l’âge de la Djahilyya et la glorification des ancêtres. Maintenant les gens sont de deux sortes. Soit des croyants qui sont conscients, soit des transgresseurs qui agissent mal. Vous êtes tous les enfants d’Adam et Adam a été créé à partir de l’argile. Les gens devraient renoncer à leur fierté de la nation car c’est un appel parmi les appels de l’Enfer. S’ils n’y renoncent pas, Dieu تعالى les considérera plus vils que le plus simple ver qui se fait un chemin à travers les excréments. » (Rapporté par Abou Daoud et At-Tirmidhi)




            Réponse : S.E. Sheikh Hassûnah An-Nawâwî

            Cher frère,

            Le refus du mariage à cause de la différence de nationalité n'est pas toujours injuste. En effet, l'Islam prend en considération les coutumes et les us qui diffèrent d'un pays à l'autre tout comme il a respecté l'égalité sociale dans le mariage pour éviter à la femme de vivre dans un niveau sociale inférieur. Comme il y a des coutumes qui diffèrent d'un pays à l'autre, il y a d'autres coutumes qui se ressemblent. En principe, le père, par l'instinct naturel, cherche à réaliser l'intérêt de sa fille. L'affection paternelle et l'expérience rendent le père capable de bien choisir pour sa fille. En fixant votre choix sur cette fille, vous ne cherchez qu'à réaliser votre propre intérêt. Le refus du père n'est pas un acte d'injustice envers vous mais il s'agit à fortiori d'une attention naturelle qui le porte à réaliser l'intérêt de sa fille. Donc, il est de son devoir de père d'être sincère dans le choix du prétendant. Ce dernier doit être de bon caractère, généreux et indulgent afin qu'il puisse garantir à sa fille une vie heureuse.


            Nous entendons par notre parole (le refus du mariage à cause de la différence de la nationalité n'est pas toujours injuste) qu'il est tantôt juste, tantôt injuste. Voici l'explication : L'islam condamne l'esprit de clan basé sur la race, l'ethnie ou la nationalité qui sont à l'origine de l’alliance ou du désaveu sans prendre en considération ni la foi ni la piété. Nous trouvons également que l'Islam cherche à préserver la dignité de la femme tout en lui garantissant une vie heureuse et stable après le mariage ; car elle sera sous la protection d'un homme responsable de ses affaires et à qui elle doit obéir. Cet homme va remplacer son père, sa mère et sa famille. Il constitue avec elle un couple qui vit ensemble jour et nuit. De plus, ce mari voit de son corps ce que le père et la mère ne sont pas permis de voir. Par conséquent, si le refus du mariage a pour cause l'esprit de clan, il sera déclarée religieusement injuste. En revanche, si ce refus a pour objectif la réalisation de la stabilité de la vie de l'épouse qui a l'habitude de vivre dans un niveau social différent avec des coutumes différents de ceux du prétendant, il ne sera pas injuste selon l'avis des jurisconsultes dans le chapitre portant sur l'égalité sociale, car il s'agit plutôt d'une attention particulière à l'égard de la femme dans le but de lui créer l'atmosphère convenable afin qu'elle puisse accomplir parfaitement sa mission d'épouse et de mère. Il est à noter que cette règle n'est pas régulière. En effet, il existe des gens de nationalités différentes qui peuvent cohabiter en harmonie. Il existe également des hommes et des femmes capables de vivre dans des environnements différents de ceux où ils sont nés.

            Dans la présente réponse, nous ne parlons pas de votre propre cas ; car nous ne sommes pas au courant des circonstances. En vérité, juger un objet dépend de la conception qu'on se fait de lui. Nous parlons uniquement des principes généraux qui indiquent que le refus du mariage de la part du père à cause de la différence de la nationalité pourrait être juste s'il a pour objectif la réalisation de la stabilité de la vie conjugale. Mais si le refus est né de l'esprit de clan qui se trouve enraciné chez certaines personnes et réprouvé par l'Islam, il sera injuste. Enfin, nous implorons Allah pour qu'Il vous destine le bien.

            Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
            Parfois le désir peut rendre "aveugle" dans le choix du partenaire et la fonction du tuteur, du père par exemple est de s'assurer qu'il y ai un équilibre en amour et raison.

            Le prétendant effectivement passe une sorte d'examen devant le père et c'est un garde-fou en quelque sorte

            Il s'agit vraiment d'une protection pour la femme musulmane, celà peut lui éviter de s'engager avec quelqu'un qui pourrait abuser d'elle, profiter de l'aveuglement de son amour.

            En celà il y a un bien qui est sous-estimé au nom de l'indépendance de choix de l'époux par la femme, on ne semble plus tenir compte de nos jours que nos raisonements, nos jugements peuvent être biaisés par la charge emotionnelle, la femme étant beaucoup plus sensible que l'homme à celà ceci étant même scientifiquement prouvé, il ne s'agit pas de machisme primaire mais d'un constat scientifique, que les femmes sont plus sensibles que les hommes en général, celà est innée en elles celà à des avantages en certaines choses de la vie et dans d'autres celà est une vulnérabilité

            Il y a vraiment une sagesse à voir derrière ce qui parrait contraignant concernant le tuteur inch'Allah

            Envoyé par talib abdALLAH Voir le message

            Voir aussi : Elizabeth Loftus : Les inventions de la mémoire - 2013





            Au niveau biologique, il y a des différences entre l'homme et la femme ayant des répercussions.

            Il faut comprendre par la nature humaine, que l'homme est différent de la femme et la femme différente de l'homme, biologiquement et emotionellement.

            De même :

            La femme et l'homme ont des qualités complémentaires, la où par sa nature il y a un manque l'autre le comble, Dieu nous a créé par pairs.

            Généralement les femmes de par la biologie différente de l'homme et la psyché ont des qualités bénéfiques par leur sensibilités inée, et réactivités émotionnelles mais qui peuvent parfois fausser le jugement dans certaines situations données.



            Une étude :

            -> source : https://www.sciencedirect.com/scienc...06453015008859

            -> source : https://nouvelles.umontreal.ca/artic...ue-les-hommes/




            Les femmes réagissent différemment des hommes face aux images négatives. Cette réalité pourrait s'expliquer par de subtiles différences dans le fonctionnement de leur cerveau. Cette explication neurobiologique d'une plus grande sensibilité des femmes a été démontrée par des chercheurs du CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal (Institut universitaire en santé mentale de Montréal) et de l'Université de Montréal dont les résultats de recherche sont publiés aujourd'hui dans Psychoneuroendocrinology.


            «Tous ne sont pas égaux face à la maladie mentale,» déclare Adrianna Mendrek, chercheure à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal et première auteure de l'article. «La réactivité émotionnelle plus importante chez les femmes pourrait expliquer plusieurs choses, entre autres le fait qu'elles sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression et de troubles anxieux que les hommes», explique la professeure associée au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal.


            Dans le cadre de leurs recherches, madame Mendrek et ses collègues ont remarqué que certaines zones du cerveau des femmes et des hommes, plus particulièrement celles du système limbique, réagissent différemment lorsqu'elles sont exposées à des images négatives. C'est pourquoi, ils ont cherché à savoir si le cerveau des femmes fonctionne différemment de celui des hommes et si cette différence est modifiée par des facteurs psychologiques (ex. : traits masculins ou féminins) ou endocriniens (ex. : variations hormonales).


            Méthodologie

            Pour cette étude, quarante-six personnes en bonne santé – dont vingt-cinq femmes – ont visionné des images et indiqué si celles-ci leur évoquaient des émotions positives, négatives ou neutres. En parallèle, l'activité de leur cerveau était mesurée par imagerie cérébrale. Au préalable, une prise de sang était effectuée afin de déterminer le niveau d'hormonal (pr.ex. : oestrogènes, testosterone) de chacun des participants.

            Résultats

            Les femmes réagissent différemment des hommes face aux images négatives :




            • Plus le niveau de testostérone est élevé, moins cette sensibilité est importante
            • Plus les traits féminins sont présents (sans égard au sexe du participant) plus cette sensibilité est importante
            • Au moment du visionnement, le cortex préfrontal dorso-médian (CPFdm) et l'amygdale de l'hémisphère droit sont activés, autant chez les hommes que chez les femmes.
            • La connexion entre le CPFdm et l'amygdale est plus forte chez l'homme que chez la femme. Plus ces deux régions interagissent, moins la sensibilité aux images est importante.




            «Ce dernier point constitue l'observation la plus importante et la plus originale de notre étude», déclare Stéphane Potvin, chercheur à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal et co-auteur de cette étude. L'amygdale est une région du cerveau connue pour agir comme un détecteur de menace : elle s'active lorsque l'individu est exposé à des images de peur ou de tristesse. Le CPFdm est, quant à lui impliqué dans les processus cognitifs (pr. ex. : perception, émotion, raisonnement) associés aux interactions sociales.


            «Une meilleure connexion entre ces régions chez les hommes suggère que ces derniers ont une approche plus analytique qu'affective face à une situation entraînant une émotion négative» affirme monsieur Potvin, professeur sous octroi agrégé au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal. «Il est possible que les femmes se concentrent plutôt sur les sentiments générés par ces stimuli, alors que les hommes vont, d'une certaine façon, rester moins «passifs» face à une émotion négative, en tentant d'analyser ces stimuli et leurs conséquences», poursuit monsieur Potvin.


            Cette connexion entre le système limbique et le cortex préfrontal semble également modulée par la testostérone - hormone mâle - qui a tendance à renforcer cette connexion, mais aussi par un comportement social propre à chacun (genre féminin ou genre masculin).


            «Il y a donc à la fois des facteurs biologiques et culturels qui vont moduler notre sensibilité à des situations négatives d'un point de vue émotionnel» déclare madame Mendrek. «Nous allons maintenant nous intéresser à la réaction du cerveau des hommes et des femmes en fonction du type d'émotions négatives (pr. ex. : peur, tristesse, colère) et du rôle du cycle menstruel dans cette réaction», conclut la chercheuse


            À propos des auteurs

            • Stéphane Potvin est chercheur à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal et professeur au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal. Il est titulaire de la Chaire de recherche Eli Lilly sur la schizophrénie.



            • Adrianna Mendrek est chercheure à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal, professeure au Département de psychologie de l'Université de Bishop's University à Sherbrooke et professeure associée au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal.






            • Andràs Tikàsz est étudiant à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal et au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal. Il est titulaire de la bourse Eli Lilly.


            À propos de l'étude

            Ovidiu Lungu, Stéphane Potvin, Andràs Tikàsz, Adrianna Mendrek. Sex differences in effective fronto-limbic connectivity during negative emotion processing - Psychoneuroendocrinology.


            Relations avec les médias


            • Catherine Dion CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal Tél: 514-235-4036


            Voir aussi : « A la recherche de l'Islam perdu » - Par le Cheikh Anass Tigra
            Dernière modification par talib abdALLAH, 11 août 2020, 02h33.

            Commentaire


            • #21
              Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
              (ré-édit)

              As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

              @oumma2018

              Je ne sais pas si vous avez pu lire mes messages ?








              Il s'agit vraiment d'une protection pour la femme musulmane, celà peut lui éviter de s'engager avec quelqu'un qui pourrait abuser d'elle, profiter de l'aveuglement de son amour.

              En celà il y a un bien qui est sous-estimé au nom de l'indépendance de choix de l'époux par la femme, on ne semble plus tenir compte de nos jours que nos raisonements, nos jugements peuvent être biaisés par la charge emotionnelle, la femme étant beaucoup plus sensible que l'homme à celà ceci étant même scientifiquement prouvé, il ne s'agit pas de machisme primaire mais d'un constat scientifique, que les femmes sont plus sensibles que les hommes en général, celà est innée en elles celà à des avantages en certaines choses de la vie et dans d'autres celà est une vulnérabilité

              Il y a vraiment une sagesse à voir derrière ce qui parrait contraignant concernant le tuteur inch'Allah





              Voir aussi : « A la recherche de l'Islam perdu » - Par le Cheikh Anass Tigra
              Salam alekom, oui ,j avais precise qué je comprenais la place des parents dans le choix du conjoint, mais je ne comprends pas pquoi l homme ,alors qué l obeissance a sa mere en particulier,mais aussi a son pere sont logiquement obligatoires ,n etait pas considere comme pecheur si il n ecoute pas ses parents et se marie contre leur gre,tandis qué la femme si.

              Commentaire


              • #22
                Wa `alaykum as-salam wa rahmatullahi wa barakatuh

                L'obéissance aux parents concerne les fils et les filles.

                S'il y a désobéissance aux parents, du fils et de la fille, elle ne se fait que sur des cas d'exceptions d'abus d'autorité qui conduisent à commettre une injustice ou à commettre un péché d'un point de vue islamique

                Il y a obéissance aux parents sur ce qui est conforme à la justice d'un point de vue islamique et où il n'y aucun péché à craindre en faisant ce qu'ils demandent.

                Connais-tu l'histoire qui a été rapporté concernant Sayyiduna Ibrahim (`alayhi as-salam) avec son fils Isma`il (`alayhi as-salam) concernant le choix de son épouse, l'histoire évoquant le "seuil de la porte"

                Commentaire


                • #23
                  Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
                  Wa `alaykum as-salam wa rahmatullahi wa barakatuh

                  L'obéissance aux parents concerne les fils et les filles.

                  S'il y a désobéissance aux parents, du fils et de la fille, elle ne se fait que sur des cas d'exceptions d'abus d'autorité qui conduisent à commettre une injustice ou à commettre un péché d'un point de vue islamique

                  Il y a obéissance aux parents sur ce qui est conforme à la justice d'un point de vue islamique et où il n'y aucun péché à craindre en faisant ce qu'ils demandent.

                  Connais-tu l'histoire qui a été rapporté concernant Sayyiduna Ibrahim (`alayhi as-salam) avec son fils Isma`il (`alayhi as-salam) concernant le choix de son épouse, l'histoire évoquant le "seuil de la porte"
                  Oui je connais,en fait ca fait partie de l excellence ,mais vu qu apparemment certains avis rendent l accord du tuteur obligatoire pour la validite du mariage pour la femme je trouvais qué ca mettait comme une sorte de pression seulement sur la femme,et pas sur l homme...

                  Commentaire


                  • #24
                    Merci des réponses.

                    Je crois que le "débat" a dévié vers l'égalité/inégalité hommes-femmes. Je ne parlais pas du tout de cela au départ mais pour réagir notamment à certains messages, je dirais que le fait qu'il y ait différences sociales entre hommes et femmes ne me gène pas, même en tant que non-musulman.

                    Je ne crois pas que l'homme soit supérieur ou fait pour dominer la femme mais, pour une raison inexplicable mais bien réelle, partout où les femmes dominent et où les hommes et la masculinité sont méprisés, la société dégénère et le vrai bonheur devient inaccessible à tous.

                    Il existe encore des tribus de par le monde où les femmes dominent, les enfants ne sachant même pas qui est leur père parmi les membres de la tribu, tout le monde ayant des rapports ensemble. Il existe chez eux des rites de masculinité mais finalement tout le monde se soumet aux femmes, consciemment ou inconsciemment. La mère est toute puissante, le père n'a aucune importance à part apprendre à chasser aux plus jeunes.

                    Le point commun de toutes ces sociétés c'est qu'elles restent primitives, superstitieuses, païennes, quasi animales, incapables encore aujourd'hui de s'élever vers un mode de vie meilleur. Toutes les civilisations ayant prospéré, tant sur le plan matériel que spirituel, sont des sociétés où l'homme s'occupant et protégeant les femmes, a eu une place importante, et généralement la première place, que cela plaise ou non.

                    Aujourd'hui en France et dans le monde moderne, on voit un grand retour des superstitions antiques et d'une forme de paganisme généralisé. Pourquoi ? On peut y voir un lien direct avec le fait que les femmes prennent le pouvoir dans tous les domaines de la société et cherchent à dominer.

                    Les valeurs masculines nobles diminuant tandis que les vraies valeurs féminines telles que douceur, instinct maternel etc. se perdent aussi, les gens n'ont plus de références normales et on assiste à la lente dégradation de l'espèce, dans une régression vers la société matriarcale païenne ignorante et animale.

                    Partout, on ne voit et n'entend que corruption des moeurs par le biais de comportements primitifs caractéristiques des anciennes civilisations païennes du monde :

                    musiques rythmées, danses lascives, consommations de produits psychotropes, alcool, nourritures impures, fêtes continuelles, le fait de fumer, promiscuité sexuelle, homosexualité, prostitution, obsession de l'apparence physique (maquillage, mode...), absence de pudeur, absence de sérieux et de cohérence, tatouages et diverses modifications corporelles, etc. Sans compter les continuelles références ésotériques dans les médias en lien avec la sorcellerie, les sociétés secrètes dont les enseignements se réfèrent à l'ancienne Egypte, l'Inde et Babylone... Voilà notre société.

                    Et le féminisme en est une part importante, voire essentielle.

                    Le secret, c'est que puisque l'homme normal est comme "programmé" pour, non pas dominer mais protéger la femme et vouloir son confort pour qu'elle s'occupe du foyer qu'il peut construire avec elle, le fait que la société féministe ruine cet instinct laisse l'homme démuni et sans but dans la vie.

                    Entouré de femmes qui cherchent à dominer et qui refusent d'être protégées et aimées en tant que femmes, qui refusent même la maternité et l'engagement du mariage, ou qui nient tout droit aux pères d'éduquer leurs enfants, les hommes ne savent plus quoi faire et deviennent à moitié fous.

                    Ils se retrouvent donc à rester célibataires ou sombrent dans la perversité, deviennent parfois homosexuels, dépendants à la pornographie ou adeptes des prostituées et rencontres sans lendemain, ou si ils trouvent une femme ont des comportements violents ou irrespectueux avec elle, ou encore n'y trouvent qu'une occasion d'augmenter leurs perversités (échangisme, pratiques déviantes etc).

                    Tout cela est le résultat du manque d'harmonie entre l'homme et la femme, du non respect des rôles qui leur ont été assignés, j'allais dire par la nature mais non car dans la nature on ne retrouve pas cette harmonie, donc c'est une volonté Divine qui l'a voulue et a assigné ces rôles, pour distinguer clairement l'être humain de l'animal.

                    Je ne sais pas si c'est l'Islam qui a raison, je crois qu'un verset du Coran dit qu'on peut frapper sa femme si elle trop rebelle et je n'irai pas jusqu'à dire que c'est une bonne chose, c'est même horrible. Mais malgré tout, le modèle familial où l'homme est actif dans la société et transmet les valeurs morales tandis que la femme s'occupe principalement du foyer, est et restera à tout jamais le seul en accord avec la raison.

                    Tous les arguments du monde pour prouver le contraire n'y suffisent pas : une société où la femme ne domine pas et où elle garde pudeur, amour et respect est une société saine tandis que dans le cas contraire toutes les valeurs disparaissent au profit du chaos complet, comme on le constate de nos jours.

                    Commentaire


                    • #25
                      Pour nous musulmans en tant que croyants, le concept de fitra est très important.

                      La fitra est ce qui est la nature originelle de l'être humain, qu'il soit du genre masculin ou féminin.

                      C'est ce qui est de l'ordre de l'inée en nous y compris notre prédisposition à la croyance en une transcendance divine, quelques prédispositions à rechercher ce qui est bien et mal aidé d'inspiration divine et aussi de la capacié d'empathie et autres choses analogues.

                      En tant que musulmans nous croyons que les prophètes qui ont reçu des révélations et inspirations divines ont eu un rôle d'éducateurs pour l'humanité au cours des différentes périodes de l'histoire humaine, la fitra est un sujet récurrent dans un discours prophétique et d'inspiration divine

                      De même des pieux croyants non-prophètes ont eu aussi des inspirations divine qui leur ont permis de délivrer des enseignements allant dans le sens de ce que Allah, le dieu unique, voulait de bénéfique pour Ses créatures.

                      Allahu A`lam

                      Il y a cependant une dynamique opposée à celle des prophètes et à ce que Allah, le dieu unique, Agrée, une dynamique tentant l'humanité, les créatures à s'éloigner de leur nature originelle, de leur fitra, à s'en éloigner, ce qui est considéré comme un égarement

                      ==> Les pièges du Diable et les signes de l'approche de l'Heure - Cheikh Hamza Yusuf

                      --> Le Satanisme - court résumé ( note : les valeurs libertaires du satanisme sont promus à grande échelle )

                      --> https://forumislam.com/forum_musulman_mariage/showthread.php?t=64725&p=891907&viewfull=1#post891 907

                      --> L'influence massive de l'occultiste Aleister Crowley dans la culture mondiale contemporaine - « Fais ce que tu voudras sera le tout de la Loi »

                      Envoyé par talib abdALLAH
                      Pour nous musulmans en tant que croyants, le concept de fitra est très important.

                      La fitra est ce qui est la nature originelle de l'être humain, qu'il soit du genre masculin ou féminin.

                      C'est ce qui est de l'ordre de l'inée en nous y compris notre prédisposition à la croyance en une transcendance divine, quelques prédispositions à rechercher ce qui est bien et mal aidé d'inspiration divine et aussi de la capacié d'empathie et autres choses analogues.

                      En tant que musulmans nous croyons que les prophètes qui ont reçu des révélations et inspirations divines ont eu un rôle d'éducateurs pour l'humanité au cours des différentes périodes de l'histoire humaine, la fitra est un sujet récurrent dans un discours prophétique et d'inspiration divine

                      De même des pieux croyants non-prophètes ont eu aussi des inspirations divine qui leur ont permis de délivrer des enseignements allant dans le sens de ce que Allah, le dieu unique, voulait de bénéfique pour Ses créatures.

                      Allahu A`lam

                      Commentaire


                      • #26
                        Envoyé par Sydné Voir le message
                        Merci des réponses.

                        Je crois que le "débat" a dévié vers l'égalité/inégalité hommes-femmes. Je ne parlais pas du tout de cela au départ mais pour réagir notamment à certains messages, je dirais que le fait qu'il y ait différences sociales entre hommes et femmes ne me gène pas, même en tant que non-musulman.

                        Je ne crois pas que l'homme soit supérieur ou fait pour dominer la femme mais, pour une raison inexplicable mais bien réelle, partout où les femmes dominent et où les hommes et la masculinité sont méprisés, la société dégénère et le vrai bonheur devient inaccessible à tous.

                        Il existe encore des tribus de par le monde où les femmes dominent, les enfants ne sachant même pas qui est leur père parmi les membres de la tribu, tout le monde ayant des rapports ensemble. Il existe chez eux des rites de masculinité mais finalement tout le monde se soumet aux femmes, consciemment ou inconsciemment. La mère est toute puissante, le père n'a aucune importance à part apprendre à chasser aux plus jeunes.

                        Le point commun de toutes ces sociétés c'est qu'elles restent primitives, superstitieuses, païennes, quasi animales, incapables encore aujourd'hui de s'élever vers un mode de vie meilleur. Toutes les civilisations ayant prospéré, tant sur le plan matériel que spirituel, sont des sociétés où l'homme s'occupant et protégeant les femmes, a eu une place importante, et généralement la première place, que cela plaise ou non.

                        Aujourd'hui en France et dans le monde moderne, on voit un grand retour des superstitions antiques et d'une forme de paganisme généralisé. Pourquoi ? On peut y voir un lien direct avec le fait que les femmes prennent le pouvoir dans tous les domaines de la société et cherchent à dominer.

                        Les valeurs masculines nobles diminuant tandis que les vraies valeurs féminines telles que douceur, instinct maternel etc. se perdent aussi, les gens n'ont plus de références normales et on assiste à la lente dégradation de l'espèce, dans une régression vers la société matriarcale païenne ignorante et animale.

                        Partout, on ne voit et n'entend que corruption des moeurs par le biais de comportements primitifs caractéristiques des anciennes civilisations païennes du monde :

                        musiques rythmées, danses lascives, consommations de produits psychotropes, alcool, nourritures impures, fêtes continuelles, le fait de fumer, promiscuité sexuelle, homosexualité, prostitution, obsession de l'apparence physique (maquillage, mode...), absence de pudeur, absence de sérieux et de cohérence, tatouages et diverses modifications corporelles, etc. Sans compter les continuelles références ésotériques dans les médias en lien avec la sorcellerie, les sociétés secrètes dont les enseignements se réfèrent à l'ancienne Egypte, l'Inde et Babylone... Voilà notre société.

                        Et le féminisme en est une part importante, voire essentielle.

                        Le secret, c'est que puisque l'homme normal est comme "programmé" pour, non pas dominer mais protéger la femme et vouloir son confort pour qu'elle s'occupe du foyer qu'il peut construire avec elle, le fait que la société féministe ruine cet instinct laisse l'homme démuni et sans but dans la vie.

                        Entouré de femmes qui cherchent à dominer et qui refusent d'être protégées et aimées en tant que femmes, qui refusent même la maternité et l'engagement du mariage, ou qui nient tout droit aux pères d'éduquer leurs enfants, les hommes ne savent plus quoi faire et deviennent à moitié fous.

                        Ils se retrouvent donc à rester célibataires ou sombrent dans la perversité, deviennent parfois homosexuels, dépendants à la pornographie ou adeptes des prostituées et rencontres sans lendemain, ou si ils trouvent une femme ont des comportements violents ou irrespectueux avec elle, ou encore n'y trouvent qu'une occasion d'augmenter leurs perversités (échangisme, pratiques déviantes etc).

                        Tout cela est le résultat du manque d'harmonie entre l'homme et la femme, du non respect des rôles qui leur ont été assignés, j'allais dire par la nature mais non car dans la nature on ne retrouve pas cette harmonie, donc c'est une volonté Divine qui l'a voulue et a assigné ces rôles, pour distinguer clairement l'être humain de l'animal.

                        Je ne sais pas si c'est l'Islam qui a raison, je crois qu'un verset du Coran dit qu'on peut frapper sa femme si elle trop rebelle et je n'irai pas jusqu'à dire que c'est une bonne chose, c'est même horrible. Mais malgré tout, le modèle familial où l'homme est actif dans la société et transmet les valeurs morales tandis que la femme s'occupe principalement du foyer, est et restera à tout jamais le seul en accord avec la raison.

                        Tous les arguments du monde pour prouver le contraire n'y suffisent pas : une société où la femme ne domine pas et où elle garde pudeur, amour et respect est une société saine tandis que dans le cas contraire toutes les valeurs disparaissent au profit du chaos complet, comme on le constate de nos jours.
                        Salam alekom, entre les feministes et les masculinistes il devrait y avoir une grande marge...accuser les femmes de la perversion des hommes je ne pense pas que ca doit rendre honneur a la gent masculine. Chacun a ses torts dans cette societe, certains voudraient des femmes soumises en pensant que ca reglerait tous les problemes. D autres voudraient des hommes soumis dans le meme but. En verite si chacun s occupait de sa personne en acceptant les autres tels qu ils sont sans chercher a controler quiconque la societe s en porterait bien mieux. Beaucoup voient le couple comme une besogne,on se marie on fait des enfants,la femme au foyer,l homme au travail et tout est regle...ca serait tellement simple...
                        La realite c est que ca a toujours ete comme ca depuis la nuit des temps et que ca n a pas empeche ces messieurs(ou mesdames) d aller voir ailleurs,de faire dans la perversion etc...
                        L etat de la societe a plus a voir avec l acces au porno ,les films orientes et crees pour nous rendre insousciants etc...
                        Sinon ie ne vois pas de societe dirigee par un ou des hommes qui soient epargnes de tous les maux dont vous parlez...au contraire il suffit de voir en belgique l affaire dutroux c est bien des hommes qui en sont a l origine en grande majorite...meme si j imagine qu il doit y avoir des femmes... Comme diaait le prophete sallallaho alayhi wa salam ce qui fait le plus rentrer les gens en enfer c est la bouche et le sexe...ca se verified tous les jours...
                        Dernière modification par oumma2018, 15 août 2020, 20h52.

                        Commentaire


                        • #27
                          As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

                          D'où le besoin d'éducation spirituelle à la fois pour les hommes et les femmes, afin d'aquérir le bon akhlaq la noblesse de comportement.

                          En Islam il y a le fiqh mais nous avons besoin aussi de l'ihsan.

                          Un environnement s'assaini en partant des cercles restreints comme la famille et celà peut aussi venir de prises de consciences au niveau communautaire, au niveau d'une nation avec le recours parfois nécéssaire d'action de l'autorité quand celle-ci n'est pas partisante de promouvoir un type d'environnement, d'agenda,pouvant déboucher sur certaines dérives.

                          Commentaire

                          Chargement...
                          X