Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion: Ne Pas Médire Les Savants

  1. #1
    Date d'inscription
    février 2004
    Âge
    37
    Messages
    14

    Par défaut Ne Pas Médire Les Savants

    :salam:


    le danger de médire des savants
    cheikh abderrahmane as-soudaïs

    vendredi 3/11/1424 (26/12/2003)







    je vous recommande, serviteurs d'Allah, ainsi qu'à moi-même, la crainte d'Allah (le puissant et le très haut), car la crainte est la corde la plus solide pour obtenir le paradis, elle affermit les cœurs pendant les moment de tentations, et elle illumine les chemins pendant les périodes de crises et de difficultés ; lorsque la crainte entre dans le cœur d'une personne, elle est protégée des rancunes et est guidée vers le meilleur chemin et les sounnahs les plus justes.






    o musulmans !

    celui qui regarde l'histoire de notre communauté ne trouvera aucune difficulté à voir le mérite de notre civilisation, et la réalisation de son commandement, de sa prédominance sur le monde entier pendant une longue période ; et la cause de cette prédominance et de cette élévation est l'attachement aux deux honorables révélations, le fait de demeurer sur la base de l'union et de l'entente, et de rejeter la séparation et le désaccord [les conflits], ceci afin de réaliser la parole d'Allah (qu'il soit glorifié) :

    {certes, cette communauté qui est la vôtre est une communauté unique, et je suis votre seigneur. adorez-moi donc}.

    tout comme il n'est pas difficile pour celui qui réfléchit à la situation actuelle de la communauté de dire qu'elle vit pendant une époque très noire remplie de malheurs, elle est attaquée par les lames d'ennemis mortels qui sont jaloux et rancuniers, et qui dissimulent des complots et de l'hostilité ; avec ce qu'elle subit comme dispersion personnelle, d'aversion intérieure, de combat [entre les musulmans], et des compréhensions différentes à propos de beaucoup d'affaires, l'émergence de pensées destructrices qui dévient du droit chemin, et l'apparition de groupes qui se sont éloignés de la religion et du groupe [des musulmans] ; ceci n'a fait qu'augmenter la maladie, la séparation, les blessures et la déchirure dans le corps de la communauté ; et Allah a dans tout cela une grande sagesse :

    {nous vous éprouvons par le mal et par le bien [à titre] de tentation}.

    les difficultés et les crises jouent un rôle important dans l'élévation des communautés, et chaque jour qui s'écoule sans que la communauté ne diagnostique ses maladies et ne prenne les causes [les moyens] pour se lever de sa chute, ne fait que la retarder énormément et augmente le désespoir et le découragement de beaucoup de gens.



    communauté de l'Islam !

    et ceci est une pause pour se rappeler, afin de raffermir les marques se trouvant sur les côtés du chemin de l'élévation que les gens de la vérité doivent suivre, et ce sera un exposé pour celui qui est triste, un rappel pour celui qui a oublié, un enseignement pour l'ignorant, un rappel pour celui qui est consterné, et afin de rassembler la dispersion, de blâmer la séparation, et d'éloigner ceux que l'on aime de la haine se trouvant dans les poitrines, de la saleté des intentions et des causes des préjudices.







    mes frères dans la foi !

    le but recherché par notre belle religion est l'amitié et la concorde, et s'éloigner des chemins des conflits, de la discorde et la séparation. elle a appelé à l'amour et à la fraternité, elle a exhorté à la tolérance, à la compassion, à l'assistance mutuelle et à la cohésion, surtout entre les gens de la vérité, qui suivent le même chemin, et qui ont le même livre et la même sounnah remplis de preuves rayonnantes sur ces qualités, flamboyantes de toutes les significations des buts élevés, Allah (qu'il soit glorifié) a dit :

    {et cramponnez-vous tous ensemble au "habl" (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c'est lui qui réconcilia vos cœurs. puis, par son bienfait, vous êtes devenus des frères}.

    et en cela, se trouve la gratitude du changement de la situation dispersée et horrible à la situation organisée et merveilleuse.

    et de la lumière de la prophétie, sa parole (que les prières et les salutations d'Allah soient sur lui) rapportée par al-boukhari et mouslim :

    (parmi ceux que j'aime le plus et qui seront les plus rapprochés de moi le jour du jugement : ceux parmi vous qui ont les meilleures qualités, qui ont un caractère doux, ceux qui sont intimes avec les gens et avec qui les gens sont intimes).



    communauté du coran et de la sounnah !

    celui qui cache sa maladie, celle-ci le gardera éveillé et le fatiguera ; et parmi les maladies qui doivent être diagnostiquées au début de la tristesse et de l'angoisse : l'isolement, l'antipathie, l'éloignement et la séparation qui sont présents, jusqu'à ce que les gens de la religion s'accusent les uns les autres, mettent en garde les uns contre les autres, s'injurient et se dénigrent les uns les autres, et ce sont des gens qui suivent le chemin de la vérité dans la croyance, l'adoration et le comportement, des gens qui s'affilient au bien, à la dawa [l'appel à l'Islam] et à la jalousie pour les interdictions d'Allah, qui veulent sauvegarder la communauté du trébuchement et du glissement, et qui ont peur que l'unité soit divisée.

    et parmi les compréhensions accablantes, le fait que des gens de la même religion disent du mal de leurs frères parmi les savants honorables, les prédicateurs nobles en recherchant à diminuer de leurs valeurs, en les calomniant, en montrant leurs défauts, en enlevant la confiance en eux et leur compétence [dans les jugements] ; et le malheur est plus grave lorsque le but recherché est le mépris, l'insulte, la diffamation et le dénigrement à travers des chaînes circulantes comme les livres, les magazines, des chaînes retransmises par satellite, des réseaux d’information [internet], sans aucun scrupule et sans penser qu’ils commettent des péchés, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit en avertissant et en menaçant :

    (o vous qui avez cru avec vos langues et n’avez pas cru avec vos cœurs ! ne médisez pas les musulmans et ne cherchez pas leurs défauts, car celui qui cherche leurs défauts, Allah cherchera ses défauts, et celui dont Allah cherche les défauts, il les montrera [les fera apparaître] même si c’est à l’intérieur de chez lui).

    et l’imam ahmed (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

    -« calomnier les savants, et surtout les grands savants, fait partie des grands péchés ».

    et maalik ibn dinar a dit :

    -« le fait de pas être pieux est un mal qui suffit à l’homme, alors qu’il médit les pieux ».

    donc, certaines personnes de la même religion - qu’Allah les guide - dont le but dans ce monde, le souci et les souhaits les plus importants sont de rechercher les erreurs, de dénigrer et de se moquer ; leur habitude est de désorganiser et de provoquer les querelles ; leur dictionnaire est la mauvaise pensée [au sujet des gens], leur lexique est causer du tort et rappeler les bienfaits [qu’ils ont fait aux gens] ; ils s’empressent d’accuser [les autres], d’être durs et d’extirper ; ils médisent et critiquent beaucoup, et ils ne s’abstiennent pas d’injurier et d’insulter. ils accusent leurs frères ; s’ils les voient dans un bienfait, ils les envient ; s’ils sont absents, ils les calomnient ; s’ils entendent qu’une erreur a été commise, ils sont contents, et ils cachent le bien qu’ils connaissent [d'eux] ; ils travaillent nuit et jour pour salir l’image des gens pieux et bons. ils se déplacent comme des chauves-souris dans l’obscurité ; dans l’aisance, ils sont des amis intimes et dans les difficultés, ils sont des ennemis mortels ; ils ne cherchent pas les excuses, ils font des efforts pour faire tomber les gens de mérite et de bien, ils répandent des rumeurs à leur sujet et inventent de fausses accusations.

    donc, gloire et pureté à Allah, mon seigneur le très grand ! n’ont-ils pas peur d’Allah le seigneur des mondes. c’est à Allah que nous nous plaignons ; et il n’y a de puissance ni de force qu’en Allah le haut et le très grand !

    de plus, ils utilisent pour cela certains sites de l’internet, en prétendant faire l’exposé de la vérité et de la réforme ; et en réalité, ils sont comme les mouches qui surveillent l’endroit du défaut, ils ne prêtent aucune attention au fait que leur nombre soit composé de gens mauvais et ignorants ou que leurs livres ne soient pas écrits par des gens qui veulent conseiller et expliquer.

    ils se rassemblent dans des assemblées, disent des paroles blessantes et des phrases dures qui sont comme des projectiles qui ressemblent à des flammes ; et il aurait été préférable de les diriger vers les sectes égarées qui s’opposent aux gens de l’Islam, qui font des efforts pour détruire sa sécurité et pour ébranler son rang ; et je cherche protection auprès d’Allah afin que les gens pieux et ceux qui veulent le bien, n’imitent pas une secte égarée contre laquelle le protégé (qu'Allah prie sur lui et le salue) nous a averti, comme ahmed, al-boukhari et mouslim ont rapporté :

    (un peuple qui lira le coran et il ne dépassera pas leurs larynx, ils sortiront de l’Islam comme la flèche sort lorsqu’elle est lancée [c.à.d : ils sortiront très vite de l'Islam] ; ils tueront les gens de l’Islam et laisseront les gens du paganisme [les polythéistes]).

    al-hafiz ibn kathir (qu'Allah lui fasse miséricorde) a rapporté selon soufiane ibn housseïn :

    -« j’ai mentionné un homme en disant du mal de lui chez iyas ibn mou’âwiyah ; il regarda alors mon visage et dit :

    -« as-tu participé à la bataille contre les byzantins ? ». je répondis : “non”. il dit :

    -« a la bataille de l’inde et de la turquie ? ». je dis : “non”. il dit :

    -« les byzantins, l’inde et la turquie n’ont subi aucun mal provenant de toi, et ton frère musulman subit du mal provenant de toi ! ». il dit :

    -« je n’ai plus jamais dit du mal de quelqu’un après cela ».

    ibn sirine (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

    -« tu es injuste envers ton frère si tu mentionnes le pire de ce que tu connais à son sujet, et que tu caches le bien le concernant ».

    ibn al-moubaarak a dit :

    -« le croyant recherche les excuses, et l’hypocrite recherche les erreurs ».

    et un autre a dit :

    -« le musulman cache [les défauts] et conseille, et l’hypocrite salit la réputation et divulgue les secrets ».

    ceci concerne les musulmans en général ; donc, que dire lorsqu’il s’agit des savants, des gens de bien et des prédicateurs, qui ont passé la grande partie de leur vie en étant un savant ou un brillant prédicateur ou un homme vertueux ; nous ne devons donc pas dire du mal d’eux, ni les insulter.



    o défenseurs de la sounnah et de ceux qui appellent à la sounnah !

    omar (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :

    -« ne pense pas du mal de ton frère à cause d’une parole qu’il a prononcée, alors que tu peux trouver du bien dans cette parole”.

    saïd ibn al-mousayyib (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

    -« il n’y a aucun savant ou cheikh ou homme de mérite qui n’a pas de défaut, mais celui dont le mérite est supérieur à son défaut, son défaut disparaîtra devant son mérite ».

    et parmi les paroles en or de l’imam ad-dhahabi dans la biographie d’al-haafiz mohammed ibn nasr, sa parole (qu'Allah lui fasse miséricorde) :

    -« si à chaque fois qu’un imam commet une erreur dans son opinion sur une question, et qu’il est pardonné pour cette erreur ; nous l’attaquons, l’accusons d’hérésie, et nous nous séparons de lui, nous n’épargnerions pas alors ibn nasr, ni ibn moundah, ni un savant plus important qu’eux ; et Allah est celui qui guide les créatures à la vérité et il est le plus miséricordieux des miséricordieux. donc, nous cherchons refuge auprès d’Allah contre le fait de suivre les passions et la grossièreté ».

    et nous appelons et avertissons les gens de l’Islam en leur disant : « nous en avons assez de la dureté et du désaccord [de la dissension] ; et nous devons nous unir, être objectifs et nous entendre. que nous est-il arrivé à cette époque ?

    le but des âmes est plus élevé que le fait d’être hostiles les uns envers les autres ou de s’anéantir réciproquement.

    les médias doivent craindre Allah en disant la vérité, et ne doivent pas calomnier les gens de mérite, les savants et les gens honorables.

    non! et non! aux blâmes et aux répliques irréfléchis qui engendrent la rancune et la haine violente. et qu’Allah fasse miséricorde à un homme qui a connu la valeur des savants et sa valeur, et qui s’est repenti à Allah pour ce que ses mains ont écrit ; et qu’il laisse les critiques et l’évaluation à ceux qui n’ont aucune considération pour la science, qui se sont perfectionnés dans les règles de la critique et du dialogue, et qui ont mis en pratique les étiquettes du désaccord. et qui d’autres que les grands savants possèdent la balance de la modération en ce concerne la critique du chemin à suivre et des hommes ?

    l’imam ad-dhahabi a dit :

    -« la parole sur les savants nécessite de la justice et de la piété ».

    a notre époque, nous avons un grand besoin de commissions spécialisées et d’organisations élevées.



    o musulmans !

    les endroits où la science est étudiée, les lieux de prédication, les assemblées et les cercles [les clubs] où les connaissances sont apprises et les dialogues sont ouverts, et l’unité de la communauté qui est dispersée, ont encore un besoin énorme de raffermir les réalités de la fraternité et du conseil qui sont basés sur la loyauté, l’équité, la modestie, et le désir ardent de vouloir faire apparaître la vérité sans aucun décor dans la parole ou de mensonge à cause de la jalousie :

    {et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. pratiquez l’équité : cela est plus proche de la piété}.

    et parmi les bonnes choses dans le comportement des pieux prédécesseurs lors des désaccords, et leur préservation de l’amitié et de la pureté, et la soumission à la vérité quel que soit l’endroit où elle est évidente et se trouve, sans aucun dénigrement ou aucune arrogance : ce que ad-dhahabi a rapporté d’al-hafiz abi as-sadafi qui a dit :

    -« je n’ai jamais vu un homme plus intelligent qu’ach-chaafi’î ; un jour, j’ai discuté avec lui au sujet d’une affaire, puis nous nous sommes séparés. il m’a alors rejoins et a pris ma main - regardez, qu’Allah vous protège, quel bon comportement ! - puis, il m’a dit : « o abou moussa ! n’est-il pas plus juste que nous soyons des frères même si nous ne sommes pas du même avis au sujet d’une affaire ? ».

    ad-dhahabi commenta en disant :

    -« ceci indique la raison saine [complète] de cet imam et sa connaissance de lui-même ; et ceux qui discutent, divergent encore [dans leurs opinions] ».

    nous avons besoin de gens ayant des compréhensions et des raisons comme celles-ci, qui suivent ce chemin et cette guidée, et nous n'avons pas besoin de gens qui prononcent des propos insensés et lancent des accusations. et nous ne sommes pas très loin de la vie de nos imams et de nos savants - qu'Allah fasse miséricorde à ceux parmi eux qui sont morts et qu'il donne la réussite à ceux qui sont vivants -.



    o gens de la sounnah !

    soyez tendres les uns envers les autres, soyez bienveillants envers vos frères, et soyez indulgents envers les savants, les prédicateurs, les gens du bien, les pieux, et les réformateurs. soyez assidus dans vos efforts et vous obtiendrez le succès. et qu'Allah fasse miséricorde à un homme qui est équitable envers lui-même, il accuse alors sa propre âme ; et il est équitable envers ses frères, il préserve alors leur amitié, il aime le bien et ce qui est juste pour eux, et il n'aide pas le diable contre eux.

    le fait de faire face à vos frères avec les erreurs qu'ils commettent, fait partie de l'honneur et du courage ; et ce qui est blâmable et fait partie de la bassesse est le fait de calomnier les gens, d'avoir des vues [des opinions] de partis, et s'en remettre à ces avis de partis afin de juger les gens de mérite ; et que votre pensée et votre préoccupation soit la parole de la vérité absolue [Allah] (qu'il soit glorifié) :

    {mohammed est le messager d'Allah. et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux}.

    il faut une critique basée sur la science religieuse et un dialogue purifié de tout mal, mais provenant des savants ; un dialogue qui mène à un but précis, un conseille accompagné d’amour, d’équité, qui est éloigné des passions et du sectarisme, de la classification et de la partialité [l’esprit de partie].

    Allah (qu'il soit glorifié) a dit :

    {l’écume [du torrent et du métal fondu] s’en va, au rebut, tandis que [l’eau et les objets] utiles aux hommes demeurent sur la terre. ainsi Allah propose des paraboles}.



    deuxième sermon



    serviteurs d’Allah !

    craignez Allah, et sachez que votre communauté Islamique a énormément besoin de la recommandation réciproque à la vérité, de la bonne parole de laquelle rayonne la crainte et la piété, de penser du bien des gens pieux, de rester avec les dirigeants et les savants, de former un seul rang pareil à un édifice renforcé contre les courants ravageurs et les pensées empoisonnées meurtrières qui font perdre le sommeil et qui troublent la sécurité de la société. et se détourner du droit chemin, surtout ces derniers temps, appeler au désaccord, se préoccuper des défauts et des erreurs, et plus grave que cela, toucher aux bases de la religion et s’attaquer à ses principes, sont considérés comme étant une ingratitude envers la communauté, l’abandon de son secours et des efforts faits pour trouver des solutions à ses affaires importantes et difficiles ; et le fait que le frère s’attaque à son frère alors que l’ennemi autour d’eux les regarde, est une honte et une stupidité.



    mes chers frères pour l’amour d’Allah !

    nous devons tous appeler les prédicateurs, les savants, les penseurs, les écrivains, les gens cultivés et les médias à ressentir que nous formons un seul corps qui si un de ses membres souffre, tout le corps restera éveillé et sera fiévreux, afin de protéger la société de la noyade causée par les mains de gens qui accusent les autres d’hérésie, de débauche et d’apostasie ; et de plus, ils ont attaqué les gens avec les armes, provoqué des explosions, versé le sang et causé la destruction.

    et le bateau de la communauté ne peut jeter l’ancre que dans un endroit où règne la sécurité et la foi à l’abri de l’ignorance et des passions.




    serviteurs d’Allah !

    nous appelons, depuis la chaire de la mosquée sacrée afin de protéger la communauté et de préserver la sécurité de la société, tous ceux qui se sont enfuis de la justice et ceux qui sont recherchés de s’empresser de se rendre [aux forces de l’ordre], pour qu’ils soient jugés avec les lois d’Allah pures et son jugement juste ; et en cela, se trouve le bien pour eux, leurs familles, leur société et leur pays dans ce monde et dans l’autre.

    et je demande à Allah dont la sagesse est grande et dont les bienfaits se sont répandus, de préserver pour nous le bienfait de la sécurité et de la foi, il est bon et généreux.

  2. #2
    Date d'inscription
    février 2004
    Âge
    37
    Messages
    386

    Par défaut Ne Pas Médire Les Savants

    baraka llahou fik que dieu te donne le paradis sans chatiment

  3. #3
    Date d'inscription
    février 2004
    Âge
    37
    Messages
    14

    Par défaut Ne Pas Médire Les Savants

    amine

  4. #4
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Âge
    37
    Messages
    382

    Par défaut Ne Pas Médire Les Savants

    [size=18px]as-souhoub alwâbilah
    ^alà dara’ih alhanâbilah[/size]
    ce qui signifie
    “les nuages de pluies abondantes sur les tombes des hanbalites”

    par

    al-imam al^allâmah cheikh mouhammad ibn ^abdillâh ibn humayd annajdiyy alhambaliyy
    moufti de l'école hanbalite de la mecque, mort en 1295 a.h.




    publié par la soi-disante "imam Ahmad bookshop".

    le cheikh mouhammad ibn ^abdillâh ibn humayd dit à la page 275:

    (415) ^abdoulwahhâb ibn soulaymân ibn ^aliyy ibn moucharraf attamîmiyy annajdiyy

    “il étudia le fiqh auprès de son père, auteur du célèbre livre al-mansak et il étudia auprès d'autres savants aussi. il acquit la connaissance religieuse et l'enseigna aussi. il écrivit une explication de quelques questions religieuses et il était reconnu comme un bon écrivain. il mourut en l'an 1153 h.

    il est le père de mouhammad qui fut le fondateur de la mission (cad la mission wahhâbite) dont le mal s'est répandu à perte de vue. néanmoins, il y a une énorme différence entre le père et le fils. en fait, mouhammad ne révéla pas sa mission jusqu'à la mort de son père.

    quelques personnes que j'ai rencontré on relaté de personnes de science des récits des contemporains du cheikh ^abdoul-wahhâb comme quoi il était en colère contre son fils mouhammad. ceci parce qu'il n'avait pas accepté d'étudier la science religieuse de ses ancêtres et des gens de sa région. son père avait un pressentiment que quelque chose se produirait à cause de lui alors il disait fréquemment aux gens: “vous verez tant de mal de la part de mouhammad.” par la suite, ce qu'allâh avait prédestiné se produisit.

    de la même manière, son fils soulaymân, frère de mouhammad, s'opposa à sa mission. il réfuta sa doctrine et lui répondit bien avec les 'âyât et les ahâdîth, puisque celui à qui il répondait (i.e. mouhammad ibn ^abdil-wahhâb) n'acceptait que ces deux sources. il n'acceptait même pas les paroles des anciens savants, ni des plus récents, à part celles du cheikh taqiyyouddîn ibn taymiyyah et de son disciple ibn alqayyim (aljawziyyah). ceci en raison du fait que mouhammad ibn ^abdilwahhâb considérait leur parole comme texte de base (naçç) pour lesquels on n'accepte pas d'interprétation et il les utilisait pour débattre avec les gens, en dépit du fait que les paroles de ces deux individus contredisait ce qu'il comprenait.

    cheikh soulaymân appela sa réfutation de la doctrine de son frère "faslu lkhitâb fi rraddi ^alà mouhammad ibn ^abdilwahhâb (“discours déterminant pour réfuter mouhammad ibn ^abdilwahhâb”). néanmoins allâh protégea soulaymân contre le mal et le despotisme épouvantable de son frère dont la terreur se répandit loin. ceci parce que si quelqu'un le contredisait et réfutait sa doctrine et qu'il était incapable de le tuer ouvertement, il envoyait un assassin pour le tuer dans son lit ou dans le marché pendant la nuit car il excommuniait quiconque le contredisait et déclarait leur assassinat légal.

    il a été dit qu'il y avait un dément en ville dont l'habitude était de frapper tous ceux qu'il rencontrait, même avec une arme. mouhammad donna l'ordre de passer une épée à cet homme et de le faire entrer à la mosquée ou son frère cheikh soulaymân le vit (alors qu'il était seul) et en fut effrayé. le dément jeta l'épée qu'il avait dans la main et dit: “o soulaymân, n'aie pas peur, tu es sauf.” il répéta cela de nombreuses fois. il n'y a pas de doute que ceci est une karâmah

  5. #5
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Âge
    37
    Messages
    382

    Par défaut Ne Pas Médire Les Savants

    une des grandes difficultés d'ordonner le bien et d'interdire le mal est de trouver l'équilibre entre la préservation de l'unité de la communauté et le devoir de dénoncer les imposteurs qui cherchent à bénéficier du respect naturel des gens envers les savants.

    il est inévitable qu'avec l'approche du jour du jugement, les imposteurs et sectateurs se multiplient. celui qui veut se sauver s'accrochera au consensus établit avant ces temps troublés, comme le prophète (çalla-llâhou ^alayhi wasallam) nous l'a enseigné.

  6. #6
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Ne Pas Médire Les Savants

    macha Allah, que dieu nous garde sur le chemin de la vérité et nous préserve des ces démons falcificateurs et corrupteurs.

  7. #7
    Date d'inscription
    mars 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 674

    Par défaut Ne Pas Médire Les Savants

    Citation Envoyé par requin
    As-salâmou 'alaykoum wa rahmatou l-Lâhi ta 'âlâ wa barakâtouh


    le danger de médire des savants
    cheikh abderrahmane as-soudaïs
    ^alaykoum salam.

    ce que je m'apprête à faire maintenant n'est nullement de la médisance interdite mais une mise en garde afin d'avertir les musulmans de la mécréance et donc de l'enfer éternel.

    abderrahmane as-soudaïs est un wahhabite, et sa belle voix n'y changera rien.

    son discours, que requin nous a rapporté ici, provient d'un contexte particulier.

    [...] Partie du message supprimé, le takfir des musulmans n'est pas toléré sur ForumIslam.

    La Modération.



    as-soudaïs parle d'union alors que les wahhabites traitent de mouchrik la plupart des musulmans... mais regardez aussi comment les wahhabites critiquent les plus grands compagnons tel que ^aliyy ainsi que les plus grands savants de l'Islam tel que aboul haçan al-'ach^ariyy ou ibnou hajar al-^asqalaniyy.

    regardez comment les wahhabites calomnient le spécialiste du hadith, l'éminent savant ^abdoullah al-harariyy al-habachiyy. les wahhabites le traitent d'égaré et de gourou parce qu'il s'oppose au wahhabisme. les wahhabites traitent ses élèves de secte. alors que les plus grands savants musulmans du monde entier ont fait l'éloge du chaykh ^abdoullah al-harariyy al-habachiyy.


    [...] Partie du message supprimé, le takfir des musulmans n'est pas toléré sur ForumIslam.

    La Modération.



    ps : je voudrais remercier abou houdhayfah pour son texte, que dieu le récompense ainsi que al-imam al^allâmah cheikh Mouhammad ibn ^abdillâh ibn humayd annajdiyy alhambaliyy (moufti de l'école hanbalite de la mecque mort en 1295 a.h)

Discussions similaires

  1. Les savants
    Par Owlferein dans le forum Al-Fiqh - La Jurisprudence
    Réponses: 21
    Dernier message: 25/09/2011, 13h41
  2. Savants algeriens
    Par elec dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/10/2008, 22h47
  3. Ya T'Il Divergence Des Savants Ou Pas ?
    Par muslim42 dans le forum Autres sujets islamiques
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/12/2007, 20h15
  4. Les Savants
    Par Suhayma dans le forum Al-Fiqh - La Jurisprudence
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/01/2005, 21h54

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •