Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Si : Tu Seras Un Homme Mon Fils....

  1. #1
    Date d'inscription
    août 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 305

    Par défaut Si : Tu Seras Un Homme Mon Fils....

    [size=18px][list][list][list][list]si-[/list:u][/list:u][/list:u][/list:u][/size]
    si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
    et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
    ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
    sans un geste et sans un soupir ;


    (w) (w) (w)

    si tu peux être amant sans être fou d'amour,
    si tu peux être fort sans cesser d'être tendre,
    et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
    pourtant lutter et te défendre ;


    (w) (w) (w)

    si tu peux supporter d'entendre tes paroles
    travesties par des gueux pour exciter des sots,
    et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
    sans mentir toi-même d'un mot ;


    (w) (w) (w)

    si tu peux rester digne en étant populaire,
    si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
    et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
    sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;


    (w) (w) (w)

    si tu sais méditer, observer et connaître,
    sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
    rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
    penser sans n'être qu'un penseur ;


    (w) (w) (w)


    si tu peux être dur sans jamais être en rage,
    si tu peux être brave et jamais imprudent,
    si tu sais être bon, si tu sais être sage,
    sans être moral ni pédant ;

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2004
    Âge
    37
    Messages
    1 126

    Par défaut Si : Tu Seras Un Homme Mon Fils....

    macha Allah!!! je viens de le lire, il est trop bien écrit!!!

  3. #3
    Date d'inscription
    juin 2003
    Âge
    37
    Messages
    1 092

    Par défaut Si : Tu Seras Un Homme Mon Fils....

    mashAllah b.r.a.v.o. ma soeur myriam...
    c'est très fort ce que tu as écrit...
    ueh:

  4. #4
    Date d'inscription
    avril 2004
    Âge
    37
    Messages
    62

    Par défaut Si : Tu Seras Un Homme Mon Fils....

    salem ^aleykom

    vraiment bien écrit

    que dieu nous guide

  5. #5
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Âge
    37
    Messages
    129

    Par défaut Si : Tu Seras Un Homme Mon Fils....

    Salam alykoum,

    Très beau texte, il est de Rudyard KIPLING, merci de l'avoir "exhumé" ma soeur, tout le mérite t'en reviens mais n'oublis pas de citer tes sources.

    Cette traduction est d'André Maurois, elle date de 1918, il en existe d'autres, de Germaine Bernard-Cherchevsky (1942), de Jules Castier (1949) et d'autres encore...

    Je vous en donne une au hasard :

    Si tu peux rester calme alors que tous tes proches
    Semblent perdre la tête et vouloir t'en blâmer,
    Si tu peux croire en toi face à tous leurs reproches
    Mais comprendre leur doute et toujours les aimer ;
    Si tu peux espérer sans te lasser d'attendre,
    Si tu ne sais mentir à ceux qui t'ont menti,
    Si celui qui te hait, tu ne peux le lui rendre,
    - Mais sans parler en Sage, ou sembler trop gentil ;

    Si tu rêves - mais sans que ton rêve t'envoûte,
    Si tu penses - mais non vers d'abstraites hauteurs,
    Et si tu sais passer de Triomphe en Déroute
    Sans te laisser berner par ces deux imposteurs ;
    Si tu peux supporter qu'un vil faquin dévie
    Le sens de tes propos pour abuser les sots,
    Ou voir briser ton œuvre et, penché sur ta vie,
    Avec de vieux outils assembler les morceaux ;

    Si tu peux risquer tous tes gains à pile ou face,
    Simple lot au hasard d'un seul coup suspendu,
    Tout perdre, et repartir de tes débuts, sans place
    En toi pour un soupir sur ton pari perdu ;
    Si tu forces ton cœur, tes nerfs, tes tendons, même
    Quand las de t'obéir ils s'en sont détournés,
    Et si ta Volonté, résistance suprême
    À ton vide total, leur dit toujours : « Tenez ! »

    Si tu sais rester noble en parlant à la foule,
    Si tu sais rester simple en côtoyant les rois,
    Si pas plus que l'ami l'ennemi ne te foule,
    Si tout homme t'est cher mais nul n'a trop de poids ;
    Et si tu peux remplir la minute exigeante
    De secondes valant la course que tu fis,
    La Terre t'appartient et - leçon plus grisante :
    - Tu seras un Homme, mon fils !
    Alaykoum salam

  6. #6
    Date d'inscription
    juin 2008
    Âge
    37
    Messages
    2 208

    Par défaut Si : Tu Seras Un Homme Mon Fils....

    Salam

    Merci du fond du cœur.
    Pour moi, cela tombe a point nommé.

    Pourrais tu nous communiquer les autres ou simplement indiquer les liens.

    Merci

  7. #7
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Âge
    37
    Messages
    129

    Par défaut Si : Tu Seras Un Homme Mon Fils....

    Salam,

    Je ne suis pas sur que le lien soit accepté par les modérateurs, je te mets donc les autres et je suis ravi de te rendre ce service.

    Ca roule !!

    Traduction de Germaine Bernard-Cherchevsky (1942)
    Si tu restes ton maître alors qu'autour de toi
    Nul n'est resté le sien, et que chacun t'accuse ;
    Si tu peux te fier à toi quand tous en doutent,
    En faisant cependant sa part juste à leur doute ;
    Si tu sais patienter sans lasser ta patience,
    Si, sachant qu'on te ment, tu sais ne pas mentir ;
    Ou, sachant qu'on te hait, tu sais ne pas haïr,
    Sans avoir l'air trop bon ou paraître trop sage ;

    Si tu aimes rêver sans t'asservir au rêve ;
    Si, aimant la pensée, tu n'en fais pas ton but,
    Si tu peux affronter, et triomphe, et désastre,
    Et traiter en égaux ces deux traîtres égaux ;
    Si tu peux endurer de voir la vérité
    Que tu as proclamée, masquée et déformée
    Par les plus bas valets en pièges pour les sots,
    Si voyant s'écrouler l'œuvre qui fut ta vie,
    Tu peux la rebâtir de tes outils usés ;

    Si tu peux rassembler tout ce que tu conquis
    Mettre ce tout en jeu sur un seul coup de dés,
    Perdre et recommencer du point d'où tu partis
    Sans jamais dire un mot de ce qui fut perdu ;
    Si tu peux obliger ton cœur, tes nerfs, ta moelle
    À te servir encore quand ils ont cessé d'être,
    Si tu restes debout quand tout s'écroule en toi
    Sauf une volonté qui sait survivre à tout ;

    Si t'adressant aux foules tu gardes ta vertu ;
    Si, fréquentant les Rois, tu sais rester toi-même,
    Si ton plus cher ami, si ton pire ennemi
    Sont tous deux impuissants à te blesser au cœur,
    Si tout homme avec toi compte sans trop compter ;
    Si tu sais mettre en la minute inexorable
    Exactement pesées les soixante secondes
    Alors la Terre est tienne et tout ce qu'elle porte
    Et mieux encore tu seras un homme mon fils !

    tiré à part, inédit par ailleurs, aimablement proposé par Eve Line Blum-Cherchevksy, fille de la traductrice



    Tu seras un homme, mon fils

    Traduction de Jules Castier (1949)

    Si tu peux rester calme alors que, sur ta route,
    Un chacun perd la tête, et met le blâme en toi ;
    Si tu gardes confiance alors que chacun doute,
    Mais sans leur en vouloir de leur manque de foi ;
    Si l'attente, pour toi, ne cause trop grand-peine :
    Si, entendant mentir, toi-même tu ne mens,
    Ou si, étant haï, tu ignores la haine,
    Sans avoir l'air trop bon ni parler trop sagement ;

    Si tu rêves, - sans faire des rêves ton pilastre ;
    Si tu penses, - sans faire de penser toute leçon ;
    Si tu sais rencontrer Triomphe ou bien Désastre,
    Et traiter ces trompeurs de la même façon ;
    Si tu peux supporter tes vérités bien nettes
    Tordues par des coquins pour mieux duper les sots,
    Ou voir tout ce qui fut ton but brisé en miettes,
    Et te baisser, pour prendre et trier les morceaux ;

    Si tu peux faire un tas de tous tes gains suprêmes
    Et le risquer à pile ou face, - en un seul coup -
    Et perdre - et repartir comme à tes débuts mêmes,
    Sans murmurer un mot de ta perte au va-tout ;
    Si tu forces ton cœur, tes nerfs, et ton jarret
    À servir à tes fins malgré leur abandon,
    Et que tu tiennes bon quand tout vient à l'arrêt,
    Hormis la Volonté qui ordonne : « Tiens bon ! »

    Si tu vas dans la foule sans orgueil à tout rompre,
    Ou frayes avec les rois sans te croire un héros ;
    Si l'ami ni l'ennemi ne peuvent te corrompre ;
    Si tout homme, pour toi, compte, mais nul par trop ;
    Si tu sais bien remplir chaque minute implacable
    De soixante secondes de chemins accomplis,
    À toi sera la Terre et son bien délectable,
    Et, - bien mieux - tu sera un Homme, mon fils.
    tiré de "Tu seras un homme mon fils" suivi de "Lettres à son fils" de Rudyard Kipling, éditions mille et une nuits, ISBN 2-84205-332-X



    Si…

    Traduction de Hervé-Thierry Sirvent (2003)

    Si tu peux rester calme alors que tous tes proches
    Semblent perdre la tête et vouloir t'en blâmer,
    Si tu peux croire en toi face à tous leurs reproches
    Mais comprendre leur doute et toujours les aimer ;
    Si tu peux espérer sans te lasser d'attendre,
    Si tu ne sais mentir à ceux qui t'ont menti,
    Si celui qui te hait, tu ne peux le lui rendre,
    - Mais sans parler en Sage, ou sembler trop gentil ;

    Si tu rêves - mais sans que ton rêve t'envoûte,
    Si tu penses - mais non vers d'abstraites hauteurs,
    Et si tu sais passer de Triomphe en Déroute
    Sans te laisser berner par ces deux imposteurs ;
    Si tu peux supporter qu'un vil faquin dévie
    Le sens de tes propos pour abuser les sots,
    Ou voir briser ton œuvre et, penché sur ta vie,
    Avec de vieux outils assembler les morceaux ;

    Si tu peux risquer tous tes gains à pile ou face,
    Simple lot au hasard d'un seul coup suspendu,
    Tout perdre, et repartir de tes débuts, sans place
    En toi pour un soupir sur ton pari perdu ;
    Si tu forces ton cœur, tes nerfs, tes tendons, même
    Quand las de t'obéir ils s'en sont détournés,
    Et si ta Volonté, résistance suprême
    À ton vide total, leur dit toujours : « Tenez ! »

    Si tu sais rester noble en parlant à la foule,
    Si tu sais rester simple en côtoyant les rois,
    Si pas plus que l'ami l'ennemi ne te foule,
    Si tout homme t'est cher mais nul n'a trop de poids ;
    Et si tu peux remplir la minute exigeante
    De secondes valant la course que tu fis,
    La Terre t'appartient et - leçon plus grisante :
    - Tu seras un Homme, mon fils !
    aimablement proposé par Hervé-Thierry Sirvent, traducteur



    Si…

    Traduction de Jean-François Bedel (2006)

    Si tu gardes ta tête quand la folie des autres,
    S'acharne contre toi et te couvre de fautes
    Si tu restes confiant, lorsqu'on doute de toi,
    Et te veux tolérant, car l'opprobre est sans foi…
    Si l'attente chez toi n'engendre aucun soupir
    Que jamais médisances ne t'entraînent à mentir,
    Ni qu'être détesté ne te force à haïr,
    Sans de la perfection vouloir être l'image,
    Ni d'aimer pérorer en imitant les sages…

    Si tu gardes tes rêves sans n'être qu'un rêveur,
    Évitant que penser devienne un but en soi…
    Si tu peux accueillir l'Échec ou le Succès,
    En faisant part égale à ces deux impostures
    Si tu peux supporter que ta parole vraie,
    Changée par des fripons serve aux sots de pâture,
    Si l'œuvre de ta vie s'écroulant devant toi,
    Tu ramasses aussitôt les morceaux sans rancœur,
    Saisis tes vieux outils, et reprends le labeur…

    Si tu peux mettre en jeu tout ce qui t'appartient,
    Et en risquer l'enjeu d'un coup de pile ou face,
    En ayant tout perdu, pourtant garder la face,
    Repartir à zéro, sans un mot, ni chagrin ;
    Si tu mets ton pouvoir, ton audace et ton cœur,
    À servir ta cause, jusqu'à la dernière heure,
    Ne pas abandonner quand plus rien ne subsiste,
    En toi, que ce Vouloir, cette voix qui insiste,
    Et qui te crie : « Tiens-bon ! gardes Force et Vigueur ! »

    Si parlant à la foule, tu gardes ta droiture,
    Accompagne les rois en sachant d'où tu viens,
    D'amis ou d'ennemis, redoutes point l'injure…
    Si, plus qu'un seul être, pour toi compte l'humain,
    Et si face à ce temps à la fuite implacable,
    Tu fais à chaque instant ce dont tu es capable,
    Permettant que toujours tes travaux s'accomplissent,
    Avec tout ce qu'il offre, ce Monde sera Tien…
    Et, bien plus encore, tu seras un Homme, mon fils !


    aimablement proposé par Jean-François Bedel, traducteur

  8. #8
    Date d'inscription
    juin 2008
    Âge
    37
    Messages
    2 208

    Par défaut Si : Tu Seras Un Homme Mon Fils....

    Salam

    Merci . Tu ne sais à quel point tu me rends service.
    j'aimerais quand même avoir les liens. Peux tu me les envoyer par mp.
    Merci encore

  9. #9
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Âge
    37
    Messages
    129

    Par défaut Si : Tu Seras Un Homme Mon Fils....

    Yo,

    Alors tu vas sur google du tapes Tu seras un homme, mon fils et tu selectionnes le site de Pierre Crescenzo, tu auras même la version originale en anglais.

    ;o)

Discussions similaires

  1. respectes tes parents ou tu seras perdant !!
    Par FATIMA08 dans le forum Poésies
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/02/2011, 21h32
  2. Respecte tes Parents ou tu seras Perdant !!
    Par Charlie dans le forum Poésies
    Réponses: 11
    Dernier message: 12/12/2010, 18h36
  3. Patiente ... et tu seras récompensée par la Volonté d'Allah !
    Par hamdulilah94 dans le forum La famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/10/2010, 19h01
  4. Mon fils n'a plus la foi !
    Par amed39 dans le forum La famille
    Réponses: 14
    Dernier message: 28/04/2010, 17h41
  5. Oh mon fils....
    Par Globule dans le forum Autres sujets islamiques
    Réponses: 15
    Dernier message: 28/08/2009, 18h19

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •