Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: La Parole Louable, Autorisant L’appel Par :.....

  1. #1
    Date d'inscription
    juin 2003
    Âge
    37
    Messages
    16

    Par défaut La Parole Louable, Autorisant L’appel Par :.....

    la parole louable, autorisant l’appel par :
    “ô Mouhammad”

    louanges à Allah, celui qui a fait descendre le livre par révélation sur sa meilleure créature et il n'y a mis point de contradiction. que les meilleurs degrés de mérite et le plus parfait apaisement de cœur soient davantage accordés à notre maître Mouhammad Õáì Çááå Úáíå æÓáã. que cela soit accordé à sa famille et à ses compagnons à chaque fois que des croyants partent au pèlerinage par obéissance à Allah.

    musulman, sache que parmi ce qui est célèbre chez les gens de la vérité (les sunnites), il y a l’autorisation de l’appel avec la formule : « ô Mouhammad ! » et ce, même si un groupe de petites gens s’en est dévié pour considérer cela comme étant une association à la divinité. mais, ces gens ont contredit en cela la vérité et la réalité. ils se sont alliés au mal et à la perversité.

    en effet, il n’existe pas de véritable preuve sur l’interdiction de cela, absolument aucune preuve. au contraire, les textes de la tradition des compagnons et du prophète Õáì Çááå Úáíå æÓáã sont abondants dans le domaine de la preuve sur l’autorisation de l’appel par la formule précitée, même si cela est après son décès.

    en cette formule, il y a une recherche pour bénéficier de son intercession (un tawassoul par lui) Õáì Çááå Úáíå æÓáã. et, il n’est nul doute qu’il est vivant dans sa tombe. tenant compte de cela, si l’on nous dit : « l’appel par cette formule ne se fait qu’à quelqu’un qui est présent et vivant dans un domaine qui est de sa capacité ; hormis cela, ce sera un égarement, car ce sera une adoration vouée à d’autres que Allah. » nous lui dirons alors : « si la raison en est que l’adoration s’effectue par le simple appel, alors tenant compte de cela, tout appel adressé à quelqu’un de vivant et présent sera une adoration également, car ils auront pour point commun l’appel qui leur est adressé. » sinon, pourquoi préciser avec « l’appel à quelqu’un qui est vivant et présent dans le domaine de ses capacités. » alors que personne parmi les grands savants de l’Islam reconnus comme référence n’a dit cela. ainsi, le détail de la règle, donné de cette façon est manifestement arbitraire et une preuve sans argument. et, il ne faut pas tenir compte d’une parole contre laquelle les preuves sont établies, comme cela va être montré ci-après.


    al-boukhariy a rapporté dans al-‘adabou l-moufrad : abou nou^aym nous a transmis, il a dit : soufyan nous a transmis de abou is-haq et ce dernier de ^abdou r-rahman ibnou sa^d qu’il a dit :
    (( ÎóÏöÑóÊú ÑöÌúáõ ÇÈäö ÚõãóÑó ÝÞÇá áå ÑÌáñ : ÇÐßõÑú ÃóÍóÈøó ÇáúÎóáúÞö Åáíß¡ ÝÞÇá : ‘‘íÇ ãõÍãøóÏõ’’ ))
    ce qui signifie : « la jambe de ibnou ^oumar s’est comme paralysée alors un homme lui a dit cite celui que tu aimes le plus d’entre les gens alors il a dit : "ô Mouhammad !" » al-boukhariy a rapporté ce hadith sous le titre : « sous-chapitre : "ce que dit la personne lorsque sa jambe se paralyse." »

    a partir de là, nous disons : « est ce qu’une personne douée de raison dirait que ibnou ^oumar est mécréant parce qu’il a appelé en utilisant la formule ô Mouhammad sans la présence du messager Mouhammad ? » sinon, celui qui interdit l’appel avec la formule « ô Mouhammad ! », comment juge t-il l’honorable compagnon ibnou ^oumar ? il est à savoir par ailleurs que ce hadith a été rapporté par ibnou s-sounniy dans son livre ^amalou l-yawmi wa l-laylah et ibnou taymiyah lui-même a approuvé l’invocation par cette formule. en effet, il l’a rapporté dans son livre intitulé : al-kalimou t-tayyib (les bonnes paroles), et il l’a noté avec la formule "ô Mouhammad (ya Mouhammad) !"



    musulman, à partir de là qu’il soit bien connu que cette tradition transmise de ibnou ^oumar n’est ni étrange ni blâmable et même il n’y a aucun défaut de pratique dont ibnou ^oumar se serait singularisé. au contraire, c’est une pratique qu’ont effectuée beaucoup de nobles et honorables compagnons. il a été rapporté d’une façon sûre que plusieurs parmi les grands compagnons ont pratiqué l’appel avec la formule "ô Mouhammad (ya Mouhammad) !"

    en effet, al-hafidh abou nou^aym a rapporté dans al-hilyah, ibnou l-jawziy dans sifatou s-safwah et Mouhammad al-mourtada az-zabidiy dans ‘it-hafou s-sadati l-mouttaqin que khoubayb ibnou ^adiy al-‘ansariy que Allah l’agrée, lorsqu’il a été exposé pour être tué et après avoir récité ces deux vers : "et, ainsi, il m’est égal dès lors que je suis tué en étant musulman, sur quel côté je mourrais dans le sentier agréé par Allah. ceci est pour l’agrément de Allah lui-même, et s’il le veut, il bénira les morceaux du reste d’un corps déchiqueté", il a dit : "ô Mouhammad (ya Mouhammad) !" et là, ils ont commencé à l’asséner de coups et l’ont tué. khoubayb, celui-ci est l’un des compagnons parmi les ‘ansar, les alliés, ceux qui ont soutenu le messager de Allah Õáì Çááå Úáíå æÓáã et il est l’un de ceux qui ont participé à la grande bataille de badr. il est connu combien est éminente la position des compagnons qui ont assisté à la bataille de badr et combien leur mérite est grand. en effet, la bonne nouvelle du paradis a été apportée à tous ceux qui ont participé à la bataille de badr.

    alors que penses-tu musulman, d’un homme dont l’état est ainsi, qui dit quelques instants avant son décès ô Mouhammad (ya Mouhammad). pour que cela soit une des dernières paroles après lesquelles, il quitte la vie d’ici-bas.

    après cet exposé, celui qui serait doué de raison et qui est juste reviendrait-il sur ses mauvaises positions ? celui qui est en quête de vérité trouvera son but recherché après la confirmation des traditions sûres transmises du messager et de ses compagnons honorables. n’ont-ils pas vécu à la même époque que lui et ne se sont-ils pas illuminés à partir de son enseignement bien guidé et à partir de ses commandements ? ne sont-ils pas plus érudits en matière des lois et plus savants en matière de chari^ah que les petites gens d’aujourd’hui ? si ! abandonne t-on la pratique d’un compagnon pour obéir au croassement d’un ignorant qui comprend à peine quelques mots ? mon seigneur tu es exempt de toute imperfection à toi appartient l’autorité sur toute chose et à toi appartient le devenir.

    musulman, voilà en plus de ce qui a été précité comme arguments ce qu’ont rapporté ibnou l-‘athir dans al-kamil et ibnou kathir dans al-bidayah wa n-nihayah que le sabre brandi pour la cause de Allah, khalid ibnou l-walid, le slogan de son bataillon le jour de la bataille de al-yamamah, dans la guerre contre mouçaylimah al-kadh-dhab, était de clamer :
    (( íÇ ãõÍóãøóÏÇå ))
    c’est-à-dire : "ô notre Mouhammad (ya Mouhammadahou) !" et, il s’agit-là d’un appel que beaucoup de compagnons, dont une élite, ont approuvé. voilà que khalid a appelé le prophète Õáì Çááå Úáíå æÓáã avec cette formule et l’armée derrière lui a scandé le même appel. alors ce fait serait-il autre chose qu’une confirmation par cette armée honorable, de l’approbation de ce que khalid a ordonné de dire ? et à savoir, dans l’armée il y avait une élite de spécialistes de la tradition prophétique, de grands savants, d’anciens de badr, de grands compagnons et de notables ayant gagné, parmi les premiers, de grands mérites.

    voilà pour toi, en plus de cela, un autre argument qui confirme la justesse de ce que nous te disons à ce sujet. ibnou kathir a rapporté dans al-bidayah wa n-nihayah, dans le chapitre sur les évènements de l’année 18 de l’hégire [volume 7 ; page 91 ] que sayf [ibnou ^oumar at-tamimiy] a transmis de moubach-chir ibnou l-foudayl, et lui de joubayr ibnou sakhr, et lui de ^asim ibnou ^oumar ibni l-khattab, que Allah l’agrée, qu’un homme de mouzaynah, l’année de ar-ramadah, (l’année 18 h, pendant le califat de ^oumar et elle a été appelée ainsi parce qu’elle était une année de sécheresse) sa famille lui a demandéde leur égorger un mouton. il leur a dit : « ils ne contiennent pratiquement pas de viande (ils sont tout maigres) ». ils ont insisté, alors il leur a égorgé un mouton et il a trouvé que ces os étaient rouges. alors il a dit : « ô mon Mouhammad (ya Mouhammadahou) ! » la nuit, Allah lui a permis de voir en songe le messager de Allah Õáì Çááå Úáíå æÓáã en train de lui dire :
    (( ÃóÈúÔöÑú ÈöÇáúÍóíÇÉ¡ ÇÆÊö ÚõãóÑó ÝóÃóÞúÑöÆúåõ ãöäøöí ÇáÓøóáÇãó æÞõáú áóåõ Åäøó ÚóåúÏöí Èößó æóÝöíøó ÇáÚóåúÏö Þæíøó ÇáÚóÞúÏ¡ ÝÇáßóíúÓó ÇáßóíúÓó íÇ ÚõãóÑõ ))
    ce qui signifie : « prends la bonne nouvelle de la vie. va auprès de ^oumar, donne lui le salam de ma part et dis-lui : je t’ai connu fidèle à l’engagement et ferme dans la décision, alors de l’effort, de l’effort ô ^oumar ! » l’homme de mouzaynah est venu devant la porte de ^oumar. il a dit à son serviteur : « demande permission pour le messager du messager de Allah ! » il est entré auprès de ^oumar et il l’en a informé. ^oumar en a senti une peur alors, il est monté sur la chaire (le mimbar) et il a dit aux gens : « je vous demande par Allah qui vous a guidés vers l’Islam, auriez-vous vu de ma part quelque-chose que vous détestez ? » ils ont dit : « non ! » et le bruit a couru sur l’interrogation du calife (les gens ne comprenaient pas pourquoi il leur avait posé cette question), alors il leur a appris ce que lui a dit le mouzaniy qui n’était autre que bilal ibnou l-harith al-mouzaniy et qui était l’un des compagnons du prophète Õáì Çááå Úáíå æÓáã. les gens ont alors compris le sens du message du messager de Allah Õáì Çááå Úáíå æÓáã envoyé par l’intermédiaire de bilal ibnou l-harith, mais ^oumar n’avait pas encore saisi le sens. ils lui ont alors dit : « il trouve que tu as tardé pour organiser une prière de demande de pluie, alors organise pour nous la prière de demande de pluie ». là, le calife a appelé les gens à se présenter. il a fait un discours et il l’a abrégé, ensuite il a fait rapidement deux rak^ah et il a dit :
    (( Çááåã ÚóÌóÒóÊú ÚóäøÇ ÃóäúÕÇÑõäÇ æóÚóÌóÒó ÚóäøÇ ÍóæúáõäÇ æóÞõæøóÊõäÇ¡ æóÚóÌóÒóÊú ÚóäøÇ ÃóäúÝõÓõäÇ¡ æáÇ Íóæúáó æáÇ ÞõæøóÉó ÅáÇø Èößó ))
    ce qui signifie : « ô Allah, nos alliés n’ont rien pu pour nous, notre préservation et notre force n’ont rien pu pour nous, et nos propres personnes n’ont rien pu pour nous. et il n’est nulle préservation et nulle force si ce n’est par toi. ô Allah, abreuve-nous et sauve les gens et les pays. »

    l’argument dans ce hadith est la parole de bilal ibnou l-harith : « ô mon Mouhammad ! » (ya Mouhammadahou) et que personne parmi les compagnons ne l’a blâmé pour cela. donc ceci est une preuve sur l’autorisation de cette formule. si cet homme était tombé dans un acte blâmable, ^oumar ibnou l-khattab ne l’aurait pas laissé faire sans rien lui dire, car il est connu par son courage dans les contextes où il faut ordonner le bien et interdire le mal.

    aussi, parmi ce qui montre l’autorisation de cela, il y a le fait que la personne pourrait, au cours de la vie d’ici-bas, être éprouvée par une pauvreté rude, entre autres épreuves difficiles à supporter, et se dirige pour cette raison vers un chef ou un roi et lui dit : “ô notre roi, secourez-moi” ou bien : “ô untel, viens à mon secours ! ” alors pour cela, personne ne le blâmerait. si l’on nous dit : “ceci est adressé à quelqu’un de vivant et présent”, nous dirons : “si cela est autorisé lorsque l’appel est adressé à quelqu’un de vivant et présent, alors son autorisation lorsque c’est un appel adressé au prophète Mouhammad Õáì Çááå Úáíå æÓáã est plus évident encore par ordre de priorité.” car le prophète est vivant dans sa tombe comme les nombreux hadith et textes le prouvent. nous en citons à titre d’exemple sa parole Õáì Çááå Úáíå æÓáã :
    (( ÇáÃäÈíÇÁõ ÃóÍúíÇÁñ Ýí ÞõÈõæÑöåöã íõÕóáøõæä ))
    ce aui signifie : “les prophètes sont vivants dans leurs tombes et ils y prient.” ce hadith a été rapporté par al-bayhaqiy avec la mention sûr (sahih) et cem dans un épître intitulé : hayatou l-‘ambiya’ : “la vie des prophètes.” ce même hadith, al-hafidh ibnou hajar l’a rapporté dans fat-hou l-bari en tant que hadith sûr. en effet, al-hafidh ibnou hajar s’est tenu de n’y rapporter comme hadith en guise de commentaire ou de suite des hadith du livre de al-boukhariy, que ce qui en est sûr ou fiable. comme il l’a dit dans l’introduction de al-fat-h. dans un autre hadith on trouve
    (( ÝóÅöäøó Çááåó ÍóÑøóãó Úáì ÇáÃÑúÖö Ãóäú ÊóÃúßõáó ÃóÌúÓÇÏó ÇáÃäÈíÇÁ ))
    ce qui signifie : “Allah a interdit à la terre de désintégrer les corps des prophètes”. rapprorté par al-bayhaqiy et al-hakim. d’autre part, il existe de nombreux autres hadith qui témoignent de la véracité de ce que nous disons. de plus, l’argument est établi sur le fait qu’il est une vérité que le mort musulman entend la parole qu’on lui adresse. on tire cela, entre autres du hadith :
    (( ãÇ ãöä ÑóÌõáò ãõÓúáöãò íóãõÑøõ ÈöÞóÈúÑö ÃÎöíåö ÇáúãõÄúãöäö ßÇäó íóÚúÑöÝõåõ Ýí ÇáÏøõäúíÇ ÝóíõÓóáøöãõ Úóáóíúåö ÅáÇø ÚóÑóÝóåõ æóÑóÏøó Úóáóíúåö ÇáÓøóáÇãó ))
    ce qui signfie : “il n’est pas un homme musulman qui passe près de la tombe de son frère croyant qu’il connaissait dans la vie d’ici-bas qui lui donne le salam sans qu’il ne le rende le salam ”. rapporté par al-hafidh ^abdou l-haqq al–‘ichbiliy avec la mention sûr (sahih) comme c’est rapporté dans al-‘it-haf de az-zabidiy.

    egalement, l’argument est tout aussi établi sur la véracité du fait que celui qui est absent peut entendre l’appel qu’on lui adresse de loin. d’après ibnou ^abbas : ibrahim Úáíå ÇáÓáÇã s’est mis sur al-hijr (le demi-cercle qui est dressé devant la ka^bah) et il a dit :
    (( ÃíøõåÇ ÇáäøÇÓõ¡ ßõÊöÈó Úóáóíúßõãõ ÇáÍÌøõ. ÝóÃóÓúãóÚó ãóä Ýí ÃóÕúáÇÈö ÇáÂÈÇÁö æÃÑúÍÇãö ÇáäøöÓÇÁ ÝóÃóÌÇÈóåõ ãóä ÁÇãóäó æãóä ßÇä ÓóÈóÞó Ýöí Úöáúãö Çááåö Ãóäøóåõ íóÍõÌøõ Åáì íóæúãö ÇáÞöíÇãóÉ : áóÈøóíúßó Çááåõãøó áóÈøóíúß ))
    ce qui signifie . “ô vous les gens, le pèlerinage a été prescrit pour vous. et il a fait entendre tous ceux qui sont dans le bas du dos des pères et dans las matrices des femmes. et tous les croyants et tous ceux qui, d’après la science de Allah de toute éternité feront le pélerinage jusqu’au jour dernier lui ont répondu : “nous répondons à l’appel, nous répondons à l’appel.” donc ibnou hajar l’a jugé sûr dans fat-hou l-bari.

    mais qu’il est étonnant que les négateurs de at-tawassoul ne reconnaissent pas la validité de cette pratique. ils vont même jusqu’à la blâmer. pourtant, ces textes ont été jugés comme sûrs par ceux qui sont habilités à donner la mention de sûr (sahih) aux textes, tel que al-hafidh ibnou hajar, comme nous avons pu levoir précédemment.

    si les choses sont ainsi alors nous disons : “rien n’empêche que Allah fasse entendre à son prophète l’appel de qui il veut et qu’il arrive que celui qui l’appelle bénéficie de ce qui lui est utile et bon grâce à Allah.” ceci est confirmé par la raison et par la loi de l’Islam. alors, attache-toi à cela et abandonne ceux qui contredisent, qui dévient et qui quittent le droit chemin. sois sur tes gardes quant à ce que te lancent les adeptes du mal et des mauvaises passions, parmi leurs doutes et leurs camouflages. choses qu’ils attrapent de leurs anciens et de leurs chefs. sache musulman, que toute condition qui contredit le livre de Allah et la tradition du messager de Allah est fausse et ce, même s’il s’agissait de mille conditions. fais attention musulman et attache-toi à ce qui t’est utile car la vérité mérite plus d’être suivie.

    ô Allah apprends-nous ce que nous ignorons, rappelle-nous ce que nous avons oublié, augmente notre savoir et protège-nous de l'état des gens qui méritent l'enfer.


  2. #2
    Date d'inscription
    mai 2005
    Âge
    37
    Messages
    1 142

    Par défaut Re : La Parole Louable, Autorisant L'Appel Par :.....

    amine . tres bon post .

  3. #3
    Date d'inscription
    avril 2006
    Localisation
    Entre Orient et Occident
    Âge
    33
    Messages
    17 550

    Par défaut Re : La Parole Louable, Autorisant L'Appel Par :.....

    amine, barak Allahou fika pour le remontage akhi :d
    Don't panic, I'm shiite

Discussions similaires

  1. Parole : Ya Latif :
    Par 1-frère dans le forum Vidéos
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/01/2012, 18h05
  2. La parole Divine
    Par MansourI dans le forum Apprentissage de l'arabe
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/07/2011, 06h44
  3. Parole De Desir
    Par sihame dans le forum Al-Fiqh - La Jurisprudence
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/09/2007, 22h07
  4. La Parole Je Ne Sais Pas
    Par RIHANALINA dans le forum Soutien dans l'épreuve
    Réponses: 7
    Dernier message: 01/12/2006, 12h50

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •