[size=24px]au nom de dieu le clement, le misericordieux[/size]



ce livre s'appelle as-sirat al-moustaqîm, traduit par le "chemin droit". si on veut l'explication suivant la tradition, as-sirat est un pont qui relie la terre transformée, où aura lieu le rassemblement, à un des cotés du paradis. tous les gens y passent, pour entrer au paradis ou pour tomber dans l'enfer. as-sirat al-moustaqîm: cela vient aussi comme adjectif pour le qour'àn, parce que celui-ci aussi mène les gens à traverser ce pont.

* regle n0 1
on comprend que dieu a dit, (selon l'interprétation exégétique):
"o vous les croyants craignez 1 dieu, et que chacun considère2 ce qu'il a préparé pour le lendemain."

et ^aliyy (que dieu l'agrée), le cousin du prophète :mhd1: , le mari de sa fille, a dit, dans le sens:
"(dans cette vie) aujourd'hui le travail, et demain le jugement. (l'au-delà)."

ce hadîth est rapporté par al-boukhâriyy dans son livre appelé sahîh, qui est considéré comme le plus juste des livres après le qour'àn, par le nombre de hadîths et par la qualité de ceux-ci. c'est le 1er livre des sahîh des paroles du prophète.


1- on emploie le mot craignez : le mot en arabe est un plus difficile à expliquer, mais lorsque l’on dit craignez dieu, on est dans le sens de ce mot-là. c’est un ordre. pas seulement de craindre dieu, mais aussi de faire les obligations, et de s’abstenir des interdits. donc ce mot comporte un ordre. 1) exécuter les devoirs et 2) s’abstenir de faire les péchés.
2- considère : c’est-à-dire voit, médite, regarde, donc qu’il se juge.