[size=24px]la plus grande créance que dieu a sur serviteurs[/size]

* regle no 2
sachez que le plus grand devoir que ses serviteurs ont envers dieu le suprême, c'est de croire à son unicité et de ne rien lui associer. croire qu'il est un dans son etre, un dans ses attributs, un dans son acte, (ou bien) et ne pas lui donner d'associés.


* regle no 3
l'association, c'est le fait d'adorer quelque chose avec dieu ou quelque chose d'autre que dieu. car certes, l'association est le péché le plus grand que le serviteur 3 (^abd) puisse commettre.


* regle no 4
l'association est le péché que dieu ne pardonne pas. et dieu pardonnera ce qui est moins grave à qui il veut. maintenant, ce qui est moins grave, c'est tout autre péché moindre que l'association. ceci est un verset coranique.


* regle no 5
aussi, toute sorte de mécréance, dieu ne la pardonnera pas. et dieu a dit, dans le sens:
"certes, les gens qui ont fait de la mécréance et qui se sont égarés du chemin de dieu, puis sont morts ainsi (ils sont morts en étant mécréants, c'est-à-dire sans se repentir de cette mécréance), certes dieu ne leur pardonnera pas."

donc, ceux qui ont fait de la mécréance, se sont égarés du bon chemin, du chemin de dieu, puis sont morts ainsi, en étant mécréant (le verset le précise), dieu ne leur pardonnera pas.
dans un hadîth très important rapporté par al-boukhâriyy et mouslim, le prophète de dieu a dit, dans le sens:
"celui qui témoigne qu'il n'y a pas de divinité sinon dieu seul, l'unique qui n'a pas d'associé, et que Mouhammad :mhd1: est son serviteur et son prophète-messager 4, et que jésus est son serviteur et prophète-messager et sa parole[/color] 5 émanée (annoncée) à maryam, et un esprit 6 créé, et que le paradis est une vérité, et que l'enfer est une vérité, dieu le fera entrer au paradis malgré tout ce qu'il aura fait."

il y a un verset (45/13) dont l'interprétation exégétique est :
"tout ce qui est dans les cieux, tout ce qui est sur terre, tout en entier vient de dieu. en vérité, en cela sont certes des signes pour un peuple qui réfléchit."

ceci pour dire que les cieux et la terre sont de lui, donc que c'est dieu qui les a créés. pour jésus lorsqu'on dit qu'il est l'esprit de dieu, c'est la même chose, c'est-à-dire que tout procède de lui.


* regle no 6
dans un autre hadîh il est dit, dans le sens:
"certes dieu a interdit à l'enfer de garder éternellement celui qui a dit là ilàha illallàh (les 2 témoignages), recherchant par là l'agrément de dieu (sincèrement, avec la bouche et le coeur.)"


* regle no 7
il faut aussi que la croyance en la prophétie de Mouhammad :mhd1: aille avec la croyance en là ilàha illallàh. l'une ne suffit pas sans l'autre, il faut les deux. les 2 témoignages ensemble constituent la moindre chose avec laquelle on se préserve éternellement de l'enfer.



3- serviteur : c’est-à-dire l’être humain et le jinn (créature de dieu qui n’est ni un homme, ni un ange, et qui fait donc partie d’une catégorie que l’on appelle les démons).
4- le prophète (nabiyy) :mhd1: est quelqu'un qui reçoit la révélation de dieu qui lui apprend qu'il est prophète. il doit obéir à la charte du messager qui le précède et il doit transmettre aux gens ce message. le prophète-messager (raçoùl) reçoit la révélation de dieu qui lui dit qu'il est prophète-(messager); mais en plus, dieu lui révèle une nouvelle charte, qui contient certaines abrogations et certains changements par rapport à celle du message précédent. jésus était un messager; c'est-à-dire qu'il avait reçu la prophétie (la révélation). dieu lui a donné des révélations qui ont rendu licites certaines choses qui ne l'étaient pas chez les juifs.
5- sa parole émanée en maryam: cela veut dire la bonne nouvelle que l'ange jibrîl a annoncée à maryam par ordre de dieu, soit qu'elle aurait un enfant sans qu'un homme ne la touche, et que cet enfant serait parmi les élus, donc un prophète-messager. sans qu'un homme ne la touche: c'est-à-dire que c'est par l'ordre de dieu, "koun", en français "soit". mais bien sûr, dieu ne parle pas avec des lettres, c'est une expression. c'est dans ce sens-là que l'on doit comprendre "parole émise en maryam" c'est-à-dire un esprit de dieu.
6- esprit de dieu: c'est un esprit créé, (émané), honoré par dieu. a celui qui veut mieux comprendre, on dit: lorsque quelqu'un reçoit un bien, c'est un bien de dieu, mais cela ne veut pas dire que c'est une partie de dieu. de même, jésus était un bien pour l'humanité, donc un esprit de dieu, c'est-à-dire un esprit que dieu a créé et honoré.