Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Notre Maître Mouhammad

  1. #1

    Par défaut Notre Maître Mouhammad

    l’annonce de bonne nouvelle dans la description du prophète


    la louange est à Allah, le seigneur des mondes, que l’honneur et l’élévation en degrés soient accordés au messager de Allah.
    le prophète élu est né entouré de joie et de lumière, l’année de l’éléphant, l’année où la ka^bah fut sauvée de l’armée de l’éléphant. son père se nommait ^abdou l-lah, le fils de ^abdou l-mouttalib fils de hachim, et sa mère était ‘aminah fille de wahb, la mère du dernier des prophètes.

    c’est halimah as-sa^diyyah qui l’allaita. elle fut agréée grâce à lui. lorsqu’il atteignit cinq ans, elle le rendit à sa mère ^alayha s-salam.
    a l’âge de six ans, sa mère mourut et son grand-père ^abdou l-mouttalib le recueillit. puis à l’âge de huit ans, lorsque son grand-père décéda, c’est abou talib son oncle paternel qui le recueillit.
    lorsqu’il eut douze ans, il accomplit un voyage en direction du cham en compagnie de son oncle paternel.

    a l’âge de vingt cinq ans, il épousa la dame khadijah, la mère des croyants.

    puis à l’âge de quarante ans, Allah ta^ala l’a envoyé en tant que miséricorde pour les mondes. il lui a épanoui le coeur par le message. il a honoré la mention de son nom dans les deux témoignages. et il l’a élevé aux plus hauts degrés. il était à deux coudées de jibril ou moins encore.

    le prophète était de taille moyenne. il avait une très belle odeur et avait un corps sain. son odeur était meilleure que l’ambre et meilleure encore que le musc pur. il disait en peu de mots beaucoup de sens et il énonçait beaucoup de sagesses dont les significations étaient toutes en harmonie. ses paroles étaient bien ordonnées. il rendait visite à ceux qui rompaient les liens avec lui, il prodiguait à celui qui le privait, il pardonnait à celui qui était injuste avec lui, il ne se vengeait pas bien qu’étant capable de le faire, il patientait face à ceux qui l’ennuyaient.

    Allah ta^ala lui a montré les voies et a manifesté sur les mains du prophète des signes éclatants. il lui a accordé de nombreux secrets et lui a fait connaître des choses surprenantes. il lui a fait découvrir les choses étonnantes de sa souveraineté et de ce qui lui appartient. il lui a manifesté des signes de sa toute-puissance et il l’a préservé par sa toute-puissance. il a fait pousser pour lui un arbre la nuit de la grotte, et l’araignée a tissé pour lui une toile, le voilant aux mécréants. il a fait accroupir devant lui le chameau qui a recherché son aide.

    parmi ses miracles il y a le qour’an honoré qui a été révélé sur lui de la part de Allah. ce qour’an qui a éclairé les esprits a dépassé par ses paroles tout ce qui serait dit et a rendu muet par son éloquence l’éloquence des arabes. par son miracle et sa concision, il a tranché leur cou. Allah a réuni pour lui les connaissances et lui a fait découvrir les choses utiles de ce bas-monde et de l’au-delà. que Allah lui accorde le meilleur des degrés et le meilleur des saluts, à lui ainsi qu’à sa famille et à ses compagnons, les partisans et les émigrants, jusqu’au jour du jugement.

    les nobles attributs du prophète

    at-tirmidhiyy et 'Ahmad ont rapporté d'après abou hourayrah, que Allah l'agrée, qu'il a dit : «je n'ai jamais vu personne de mieux que le prophète, on dirait que la lumière du soleil parcourt son visage, et je n'ai jamais vu quelqu'un plus rapide dans sa marche que lui, c'est comme si la terre se repliait pour lui, nous, nous faisions des efforts et lui ne ressentait aucune fatigue».

    mouslim a rapporté que 'anas ibnou malik, que Allah l'agrée, a dit : «je n'ai jamais senti de musc ni d'ambre ayant une meilleure odeur que celle du messager de Allah et je n'ai jamais touché de soie ni de brocart plus doux au toucher que la main du messager de Allah».

    mouslim a rapporté dans son sahih que 'anas ibnou malik, que Allah l'agrée a dit : «le messager de Allah n'était ni excessivement grand de taille, ni petit, ni de blancheur désagréable, ni trop brun, à la chevelure ni trop frisée, ni raide et souple. Allah l'a envoyé en tant que prophète alors qu'il avait atteint la quarantaine. il a résidé alors à la mecque dix ans et à médine dix ans. Allah l'a fait mourir alors qu'il était au début de la soixantaine et il n'y avait pas même vingt cheveux blancs sur sa tête et sa barbe». al-bayhaqiyy a rapporté qu'il arrivait souvent au fils de ^oumar, que Allah l'agrée lui et son père, de réciter dans la mosquée du messager de Allah, la description, en vers, que l'oncle du prophète avait faite, pour louer sa couleur. il avait dit :"blanc, par le visage duquel on demande à Allah la pluie un refuge pour les orphelins et une protection pour les veuves."

    et chacun, entendant ce vers, disait : «c'est ainsi qu'était le prophète». quant à son comportement, cette 'ayah honorée l'a indiqué : [æóÅöäøóÜßó áóÚóáóì ÎõáõÞò ÚóÜÙöíãò] [sourat al-qalam / 4] ce qui signifie : «tu as certes un comportement éminent».

    ^a'ichah, que Allah l'agrée, a dit quand on l'a interrogée à propos du comportement du messager de Allah : «certes, il n'y a pas un bon caractère que Allah évoque dans le qour'an sans que le messager de Allah ne l'ait». cela a été rapporté par mouslim dans son sahih.

    d'après ^abdou l-lah ibnou z-zoubayr dans l'interprétation de sa parole : [{ÎõÐö ÇáúÚóÜÝúæó [sourat al-'a^raf / 199] ce qui signifie : «fais preuve de pardon», il a dit : «Allah a ordonné à son prophète de faire preuve de pardon, parmi ce qui fait partie du comportement des gens».

    ^a'ichah, que Allah l'agrée, a dit : «chaque fois que le messager de Allah avait à choisir entre deux choses, il choisissait la plus aisée, tant que ce n'était pas un péché. et si c'était un péché, il était parmi les gens celui qui s'en éloignait le plus. le messager de Allah n'a jamais pris de revanche pour se donner la victoire à lui même, à moins qu'il n'y ait eu violation de ce qui a été rendu illicite par Allah ta^ala». al-qattan dans sa version a ajouté : «alors, il en prend la revanche pour donner la victoire à la religion de Allah».

    ^a'ichah, que Allah l'agrée, a dit : «il n'était ni grossier ni indécent, ni de ceux qui élèvent la voix dans les marchés et ne répondait pas par le mal à celui qui lui faisait du mal, mais il excusait et pardonnait».

    al-moughirah ibnou chou^bah a dit : «le messager de Allah veillait les nuits à faire des prières jusqu'à ce que ses pieds soient enflés, on lui disait alors : «ô messager de Allah, n'est-ce pas que Allah t'a pardonné ce qui est déjà provenu de toi de péchés et ce qui ne l'est pas encore ?» il a dit : ((ÃóÝóáÇó Ãóßõæäõ ÚóÈÏÇð ÔóßõæÑÇð)) ce qui signifie : «ne serai-je pas un esclave qui remercie son seigneur».

    ^aliyy ibnou abi talib, que Allah l'agrée, a dit : «pendant la bataille de badr, nous nous protégions des associateurs par le messager de Allah; il était le plus rude au combat parmi les gens».

    al-bayhaqiyy, at-tirmidhiyy et ibnou majah ont rapporté d'après ^abdou l-lah : «le prophète s'est couché sur des nattes, ce qui lui a laissé des marques sur la peau. j'ai entrepris de la lui masser et lui ai dit : je te conjure par mon père et ma mère ô messager de Allah, si tu nous donnes l'autorisation, nous étendrons par dessus quelque chose qui te protège de sa dureté pour que tu dormes dessus, il a dit ce qui signifie : «qu'est-ce que j'ai et qu'est-ce qu'a le bas-monde ; qu'est-ce que je suis et qu'est-ce que le bas-monde. certes, avec le bas-monde, je ne suis que tel un cavalier, qui s'est abrité sous l'ombre d'un arbre, puis est parti et l'a laissé ».

    il était attribué des bonnes qualités, comme la véracité, l'honnêteté, la chasteté, la générosité, le courage et l'obéissance à Allah dans toutes les situations, en tout temps, à chaque instant et dans chaque souffle, l'éloquence éblouissante et le conseil absolu, la compassion et la miséricorde, la tendresse et la bienfaisance, le réconfort des miséreux, des orphelins, des veuves et des faibles et il était le plus modeste des gens. il aimait les pauvres, il assistait à leurs convois funèbres et rendait visite à leurs malades. tout cela avec la belle allure, la belle apparence et l'éminence de son lignage. Allah ta^ala dit :

    [ÇááøóÜåõ ÃóÚúáóãõ ÍóíúËõ íóÜÌúÜÚóáõ ÑöÓóÇáóÊóå] [sourat al-'an^am / 124] ce qui signifie : «Allah sait le plus qui charger de son message».












    notre maître Mouhammad
    est celui des prophètes qui a eu le plus de miracles
    Allah ta^ala dit :

    [sourat al hadid / 25] ce qui signifie : "certes, nous avons envoyé nos messagers avec les preuves", c'est-à-dire les miracles.
    les prophètes de Allah ta^ala dans leur totalité sont des humains de sexe masculin et Allah ta^ala les a choisis et les a honorés par rapport à tout ce qu'il a créé. ils sont véridiques en ce qu'ils rapportent de Allah ta^ala. et Allah ^azza wa jall les a soutenus par des miracles visibles, remarquables, preuves de leur véracité et de la validité de leur prophétie. ce sont des preuves rationnelles qui amènent nécessairement à les croire en tout ce qu'ils ont porté à la connaissance des gens de la part de Allah ta^ala. il était celui des prophètes qui a eu le plus de miracles. Allah ta^ala lui a donné des miracles remarquables, qu'il n'a donné à aucun autre prophète que lui. parmi ses miracles , il y a la nourriture qui a fait du tasbih entre ses mains, le jaillissement et l'écoulement de l'eau douce et limpide d'entre ses doigts honorés et ce, en plusieurs occasions, le gémissement du tronc suite à son éloignement du prophète et l'attestation du message par le loup et les arbres en sa faveur, la remise en place et le rétablissement de l'œil de l'un des compagnons, qatadah ibnou n-nou^man suite à son arrachement lors d'une des batailles, ainsi que la parole de l'animal : le chameau lui a effectivement parlé et s'est plaint auprès de lui de son maître et de ce qu'il lui faisait subir de privation et d'accablement. parmi ses miracles , il y a le voyage nocturne (al-'isra') et l'ascension (al-mi^raj), la séparation de la lune en deux lorsque les associateurs avaient demandé au prophète une preuve de sa véracité. il leur a alors montré la séparation de la lune en deux parties au point que les mécréants de la mècque dirent que c'était de la sorcellerie. Allah ^azza wa jall a cité ce miracle dans al-qour'an al-karim. Allah ta^ala dit :

    [sourat al-qamar / 1] ce qui signifie : "le jour du jugement est désormais proche et la lune s'est fendue". parmi les miracles remarquables de notre prophète , il y a le miracle du qour'an karim avec ce qu'il comporte de modes rhétoriques et d'éloquence ; le prophète a défié son peuple associateur, pourtant connu pour son éloquence et sa rhétorique, avec le qour'an karim et ils n'ont pas pu lui apporter son pareil ; ils ont reconnu leur impuissance à y parvenir. d'autre part, l'imam ach-chafi^iyy, que Allah l'agrée, a dit : "Allah n'a pas donné à un prophète de miracle sans qu'il ne donne à Mouhammad semblable ou plus remarquable". a ce propos, l'un de ceux qui font l'éloge du prophète a dit :
    si mouça a abreuvé les 'asbat à partir de la pierre,
    il y a certes dans la noble main un sens qui n'est pas dans la pierre
    si ^iça a guéri l'aveugle par son invocation
    par la paume de sa main, combien de vues il a rendues.

    l’emigration bénie

    la louange est à Allah le seigneur des mondes et que l’honneur et l’élévation en degré soient accordés à notre maître Mouhammad ainsi qu’à sa famille et à ses compagnons bons et purs.
    notre prophète est né à la mecque honorée. il a grandi parmi les gens de la mecque, eux qui adoraient les idoles et les statues mais Allah l’a préservé de la mécréance, des grands péchés et des petits péchés de bassesse. lorsque le messager de Allah a reçu sa mission de prophète, il a reçu l’ordre de transmettre et d’avertir. il n’a pas eu l’autorisation de combattre au début de son appel, il avait l’ordre de pardonner. et les gens l’ont suivi peuple après peuple. le tort et la nuisance de qouraych à son égard, envers lui et envers ses compagnons s’étant intensifié, certains de ses compagnons avaient émigré en abyssinie (al-habachah) lors de la première immigration. ils étaient environ quatre-vingt. puis le prophète , sur l’ordre de Allah ta^ala a émigré de la mecque, le lieu de sa naissance et le meilleur des pays pour lui, en compagnie de abou bakr son compagnon, après être resté à la mecque depuis l’avènement de sa mission treize années à appeler à l’adoration de Allah lui-seul et à appeler à abandonner l’association. le prophète a résidé ensuite à médine pendant dix ans selon l’unanimité.

    la première année de son émigration, le prophète a construit sa mosquée et ses demeures et il a établi une fraternité entre les émigrants (al-mouhajiroun) et les partisans (al-‘ansar). c’est durant cette année que l’appel à la prière a été légiféré et qu’il a ordonné d’accomplir la prière en direction de jérusalem, accomplissant la prière dans sa direction pendant environ dix-sept mois. c’est la deuxième année qu’il a ordonné de se diriger vers la mosquée al-haram, en direction de la ka^bah. le jeûne de ramadan a été rendu obligatoire au mois de cha^ban de cette même année. les cinq prières furent rendues obligatoires auparavant, cinq ans avant l’émigration, durant la nuit de al-‘isra’ wa l-mi^raj, le voyage nocturne et l’ascension. après l’obligation du jeûne, la zakat de al-fitr a été rendue obligatoire deux jours avant al-^id – la fête –. c’est cette même année qu’a eu lieu la conquête de badr pendant le mois de ramadan et c’est durant le mois de chawwal qu’il a épousé ^a’ichah et que ^aliyy a épousé fatimah.
    la dixième année, son fils ibrahim est décédé. c’est alors que la parole de Allah ta^ala a été révélée :

    [sourat al-ma’idah / 3], c’est-à-dire : aujourd’hui les règles de votre religion ont été accomplies pour vous. c’est durant cette même année que le prophète a accompli le pèlerinage qui a été appelé le pèlerinage de l’adieu, car le guide de cette communauté est décédé juste après ce pèlerinage.

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2006
    Localisation
    Entre Orient et Occident
    Âge
    33
    Messages
    17 550

    Par défaut Re : Notre Maître Mouhammad

    as salamou ^alaykoum wa rahmatou Allah wa barakatouh

    masha Allah, que Allah élève d'avantage en degré notre maître Mouhammad sallalahou ^alayhi wa salam.


    je me permets de remonter ce post
    Don't panic, I'm shiite

Discussions similaires

  1. Biographie de notre maitre Abu-l Qâsim Al Qushayrî (m. 465)
    Par Aslan dans le forum Al-Moutasawwifoûn
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/04/2011, 19h14
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 20/04/2011, 10h23
  3. Notre Maître 'Ibrahim Et Sa Descendance
    Par samia dans le forum Les Prophètes
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/05/2005, 05h18
  4. Notre Maître 'Ayyoub -job- (^alayhi Salâm)
    Par Muhammed dans le forum Les Prophètes
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/05/2003, 02h31
  5. Notre Maître 'Ibrahim Et Sa Descendance
    Par Muhammed dans le forum Les Prophètes
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/05/2003, 02h30

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •