Salem aleikoum


SOCIAL - Elles devront être parties après la fin de la trêve hivernale...


C’est une décision inédite. Quatre familles doivent être expulsées de leur logement HLM de Boulogne-Bilancourt, dans les Hauts-de-Seine, parce que leurs fils trafiquent de la drogue dans leur cité, indique ce vendredi Le Parisien.


Le bailleur, l’OPDHLM 92, a saisi la justice après de nombreuses plaintes des habitants de la résidence. Les voisins ont dénoncé les incivilités commises par les jeunes, les dégradations mais aussi les attroupements dans les halls, les caves transformées en laboratoire de découpe du shit, ou encore les pressions sur les enfants du quartier.
«Est-ce que la famille doit supporter les conséquences des délits?»

La justice a résilié le bail des quatre familles pour «trouble de la jouissance». Elles devront quitter leur logement après la trêve hivernale, en mars.


La décision pourrait faire jurisprudence. Et pose question aux défenseurs du droit au logement. «Si les enfants font du deal, ils doivent être pénalisés. Est-ce que, pour autant, la famille doit supporter les conséquences de ces délits?» s’est interrogé Jean-Baptiste Eyraud, le porte-parole du DAL, dans Le Parisien.

(source : http://www.20minutes.fr/societe/loge...nfants-dealers)