Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Intervention française au Mali : deux discours contradictoires du président François Hollande !

  1. #1

    Par défaut Intervention française au Mali : deux discours contradictoires du président François Hollande !

    Intervention française au Mali : deux discours contradictoires du président François Hollande !
    Le 11 octobre 2012, le président François Hollande est interviewé par trois journalistes des chaînes France 24, RFI et TV5 Monde. Voici ce qu’il répond :
    « Je pense qu’au Conseil de sécurité, il y aura la volonté de mettre en place cette force d’intervention. Mais, je vais être très clair, c’est aux Africains d’en décider. […] Si on nous demande notre appui logistique (matériel, informations), nous fournirons mais pas de troupes au sol, pas de troupes françaises d’une manière ou d’une autre engagées. »
    Question des journalistes : Et un soutien aérien ?
    « Il ne nous est pas demandé pour l’instant. »
    Question des journalistes : Et s’il vous est demandé ?
    « Nous ne pouvons pas intervenir à la place des Africains. Je vais être très clair. On peut donner un appui matériel, on peut former mais la France n’interviendra pas… »
    Le 11 janvier 2013, c’est tout un autre discours. Voici ce que déclare notre président :
    « Les forces armées françaises ont apporté, cette après-midi, leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre ces éléments terroristes. Cette opération durera le temps nécessaire… »
    Le colonialisme serait-il de retour en Afrique, notamment au Mali dont les sous-sols sont riches d’or, d’uranium, de gaz, de pétrole et autres ressources minières ?

    Voici le lien de cette vidéo

    http://www.partiantisioniste.com/act...ideo-1350.html

  2. #2

    Par défaut

    PAS D'ARGENT POUR LA DEFISCALISATION DES HEURES SUPPLEMENTAIRES
    MAIS DE L'ARGENT POUR FAIRE LA GUERRE

  3. #3
    Avatar de Fisabillilah
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Localisation
    Sur la Terre
    Messages
    248

    Par défaut

    Salam

    Au profit des multinationales et des banques.

  4. #4
    Avatar de musulmand71
    Date d'inscription
    octobre 2012
    Localisation
    France
    Âge
    29
    Messages
    158

    Par défaut

    Oubliez pas que chaque guerre est précédée d'un média mensonge !

  5. #5

    Par défaut

    Selem Aleykoum,

    Mali : odeur de poudre et de néocolonialisme



    Hollande conduit la France dans une guerre sur la base d’un mensonge comme Bush l’a fait avec les armes de destruction massive en Irak, ou Sarkozy en Libye. Une fois l’opération militaire française lancée, dont le but était initialement de bloquer une colonne d’une dizaine de véhicules de djihadistes vers le sud, l’objectif a évolué, puisqu’il s’agit désormais d’éradiquer le terrorisme au Mali.
    Le gouvernement français tente de donner un vernis légal à cette intervention, répondant à l’appel du Président malien, un Président élu par personne, contesté par beaucoup de monde, qui a été mis en place par la Cedeao, elle-même dirigée par Alassane Ouattara qui doit son pouvoir à l’armée française…
    Quant à la résolution de l’Onu 2085, elle parle d’une intervention militaire seulement des troupes africaines.
    Enfin, l’accord de coopération militaire entre le Mali et la France n’autorise pas une intervention des troupes françaises mais l’interdit expressément. Dans son article 2, il est stipulé que les militaires français « ne peuvent, en aucun cas, prendre part à la préparation et l'exécution d'opérations de guerre, de maintien ou de rétablissement de l'ordre ou de la légalité » et l’article 12 « exclut toute possibilité de stationnement d’unités constituées des forces armées françaises sur le territoire malien ».
    Alors, la classe politique, dans un beau consensus, argue que si la France est intervenue, c’est parce que c’est un pays ami. Conscients que l’explication est un peu courte, certains nous expliquent que les relations entre la France et le Mali sont historiquement proches et privilégiées. En d’autres termes, si la France peut se permettre d’intervenir en toute impunité c’est parce que le Mali est une ancienne colonie.
    Pourtant on se rappellera que trois mois plus tôt, Hollande dans son discours à l’Assemblée nationale à Dakar déclarait : « Le temps de la Françafrique est révolu » et plus précisément, « La France apportera un appui logistique. Mais à sa place. C'est dans cet esprit que je conçois la résolution de la crise malienne. »
    Conséquences néfastes
    Au lieu de protéger les pays voisins du nord Mali, un des buts affichés de cette guerre, cette opération pousse les djihadistes à étendre leur champ d’intervention avec des conséquences dramatiques, comme la prise d’otages du centre gazier In Amenas qui s’est terminée tragiquement. Inédit, même au plus haut niveau de la guerre civile en Algérie dans les années 90.
    Par contre, les dictateurs africains profitent pour l'instant pleinement de cette crise. Ainsi au Togo, Faure Gnassingbé, qui envoie 500 hommes, peut emprisonner les dirigeants de l’opposition. Quant à Idris Déby, il devient courtisé lui qui est responsable au Tchad, des multiples atteintes aux droits humains et de la disparition de l’opposant Ibni Oumar Mahamat Saleh, au prétexte qu’il envoie 2 000 hommes en renfort de l’armée française.
    La menace d’une crise humanitaire se précise. Les fermetures des frontières empêchent la circulation des denrées alimentaires et bloquent le carburant nécessaire à l’alimentation en eau potable dans les villes. Situation aggravée par l’impossibilité pour les populations de pratiquer les cultures de contre-saison. Enfin dans cette région où les différentes communautés restent divisées, les risques de règlements de compte et de vengeances peuvent engager un cycle de violence.
    Pourquoi ?
    L’enjeu de cette guerre est d’abord de sécuriser les mines d’uranium du Niger dans la région d’Arlit proche du nord Mali, exploitées par la multinationale Areva. Les enjeux sont importants car Areva vient de mettre la main sur le gisement d’Imouraren, un des plus grands du monde.
    Il est aussi géopolitique. En effet, la politique interventionniste de la France permet de conforter son pré carré africain et ainsi de maintenir sa stature de puissance mondiale avec là aussi des retombées économiques importantes pour les capitalistes. La reconstruction de la Côte d’Ivoire est une aubaine pour les entreprises françaises. Quant à la Libye, il est déjà acquis que la France pourra faire main basse sur une partie de son pétrole.
    C’est peut-être le général de division Desportes, ancien directeur du CID (Collège interarmées de défense) qui résume le mieux la situation : " Nous ne pouvons pas espérer conserver nos modes de vie et notre prospérité si nous n'allons pas à l'extérieur du territoire national participer à la stabilisation et au règlement des crises…"

    Paul Martial
    , NPA

    We selem

Discussions similaires

  1. Intervention au Mali
    Par muslim mbaye dans le forum Monde arabe
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/09/2012, 13h29
  2. Hollande François sur facebook
    Par Zahida dans le forum Monde arabe
    Réponses: 14
    Dernier message: 11/05/2012, 14h33
  3. Sarkozy dénonce le soutien de François Hollande par les musulmans
    Par Sami Yusuf Islam dans le forum Monde arabe
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/04/2012, 22h13
  4. Réponses: 9
    Dernier message: 01/02/2012, 22h33

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •