Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: A propos de la fraternité islamique

  1. #1

    Par défaut A propos de la fraternité islamique

    A propos de la fraternité islamique

    Louange à Allah ! Que les bénédictions et les salutations de notre Seigneur soient sur le dernier prophète Mouhammad (PSL) Rendre visite à un frère malade est un acte hautement significatif et pour le malade, et pour le visiteur. En effet, aller visiter ce frère malade rien que pour la face d’Allah dénote de la compassion qui fait partie des vertus cardinales en Islam. Cela dénote aussi de la capacité à accorder de son temps à autrui sans rien en attendre. Grand aussi est le soulagement du malade qui éprouve plus que d’ordinaire, le besoin de compagnie. Toujours est-il que toute visite au malade doit être en accord avec sa proche famille qui sait mieux que quiconque son état de santé. Cette activité cultuelle quand l’intention y est, recoupe le hadith qudy où notre Seigneur dit au serviteur le jour dernier : « « Ô Fils d’Adam, Je suis tombé malade et tu ne m’as pas rendu visite. », Il répondit : Comment puis-je Te visiter ! Tu es le Seigneur des Mondes ! » Allah répondit : « Savais-tu que mon esclave est tombé malade et tu ne lui as pas rendu visite ? Si tu lui avais rendu visite, tu M’aurais trouvé auprès de lui »

    Il - le Très Haut - dit également dans une autre narration :

    « Ô fils d’Adam j’avais faim et tu ne m’as pas nourri. » Il répondit : »Comment pourrai-je Te nourrir, Tu es Le Seigneur des Mondes ! » Allah répondit : « Savais-tu que Mon esclave ressentait une grande faim et tu ne l’as pas nourri ? Si tu l’avais nourri, tu M’aurais trouvé auprès de lui. » (Mouslim)
    Assister à la prière mortuaire et accompagner le cortège funèbre constitue un acte d’autant plus important que le défunt n’est pas présent pour réclamer ce droit. Le frère qui applique ce devoir sait que le mort ne peut même pas le remercier mais que c’est Allah qui a sa rétribution. Dans la même veine, prier pour son frère quand il éternue, dénoté de la profondeur de sa relation avec lui, même pour ce qui pourrait sembler être un détail. En réalité prier pour son prochain, c’est aussi prier pour soi-même. Serviteurs d’Allah ! Tout ce qui a été dit avant, n’est qu’une infime partie de ce qui pourrait l’être en la matière et qui dépasse le cadre d’un sermon. La sauvegarde des liens de fraternité est une partie intégrante de la foi islamique dans sa dimension communautaire. Dans ce cadre, il est indiqué pour le musulman de bien méditer sur ces versets : ) يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا يَسْخَرْ قَومٌ مِّن قَوْمٍ عَسَى أَن يَكُونُوا خَيْراً مِّنْهُمْ وَلَا نِسَاء مِّن نِّسَاء عَسَى أَن يَكُنَّ خَيْراً مِّنْهُنَّ وَلَا تَلْمِزُوا أَنفُسَكُمْ وَلَا تَنَابَزُوا بِالْأَلْقَابِ بِئْسَ الاِسْمُ الْفُسُوقُ بَعْدَ الْإِيمَانِ وَمَن لَّمْ يَتُبْ فَأُوْلَئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ (11) يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اجْتَنِبُوا كَثِيراً مِّنَ الظَّنِّ إِنَّ بَعْضَ الظَّنِّ إِثْمٌ وَلَا تَجَسَّسُوا وَلَا يَغْتَب بَّعْضُكُم بَعْضاً أَيُحِبُّ أَحَدُكُمْ أَن يَأْكُلَ لَحْمَ أَخِيهِ مَيْتاً فَكَرِهْتُمُوهُ وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ تَوَّابٌ رَّحِيمٌ (12) «Ô vous qui avez cru ! Qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe : ceux-ci sont peut-être meilleurs qu'eux. Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes : celles-ci sont peut-être meilleures qu'elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que "perversion" lorsqu'on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes. 12. Ô vous qui avez cru ! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (Non !) Vous en aurez horreur. Et craignez Dieu. Car Dieu est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux. (S49, V11-12) Poussant l’exigence du respect du principe fraternité jusqu’au bout, le Coran prescrit une morale du tête à tête : لاَّ خَيْرَ فِي كَثِيرٍ مِّن نَّجْوَاهُمْ إِلاَّ مَنْ أَمَرَ بِصَدَقَةٍ أَوْ مَعْرُوفٍ أَوْ إِصْلاَحٍ بَيْنَ النَّاسِ وَمَن يَفْعَلْ ذَلِكَ ابْتَغَاء مَرْضَاتِ اللّهِ فَسَوْفَ نُؤْتِيهِ أَجْراً عَظِيماً « Il n'y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l'un d'eux ordonne une charité, une bonne action, ou une conciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l'agrément de Dieu, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense énorme. » (S4, V114) Seigneur ! Fasse que les musulmans retournent à la fraternité islamique véritable ! Seigneur ! compte-nous parmi les serviteurs qui respectent les devoirs de fraternité et jouissent des droits de fraternité ! Pour plus d’information vous pouvez visite ce lien: * Lien édité par la modération *

    Le lien dirige vers un site dont la doctrine est contraire à celle suivie par Forum Islam
    Dernière modification par Jabli ; 05/05/2014 à 23h29.

  2. #2

    Par défaut

    Salam. Quand on se met en face de la realité... je dis juste la hawla wa la quwata illa billah.

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •