Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Glossaire

  1. #1
    Date d'inscription
    mars 2003
    Âge
    37
    Messages
    5 080

    Par défaut Glossaire

    aac

    advanced audio coding est amené à être le successeur du format audio ac3 . il est basé sur ac3 tout en ajoutant un certain nombre d'améliorations dans divers secteurs. a l'heure actuelle, aussi bien les lecteurs que les cartes sons compatibles avec ce format sont encore assez limités.

    authentification

    avant qu'un film puisse être lu, le lecteur et le disque doivent établir une ligne de communication sécurisée sur laquelle ils peuvent transférer le film. avant qu'ils puissent établir cette ligne ils doivent s'assurer de la bonne compatibilité , cela se fait via un échange de plusieurs clefs, de verification etc....

    ac3

    de nos jours le format ac3 (audio coding 3) est synonyme de dolby digital . dolby digital est une technologie avancée de compression audio pouvant coder jusqu'à 6 canaux séparés avec un bitrate pouvant aller jusqu'à 448kbit/s.

    asf

    advanced streaming format. une réponse de microsoft pour du streaming (visualisation direct sur internet) mais ausi plus généralement pour un véritable media .

    avi

    audio video interleave. le format video le plus communément utilisés sur pc windows. il s'agit d'un conteneur qui définit comment la vidéo et l'acoustique sont jointes entre eux, sans indiquer un codec spécifique.

    fichier bup

    un fichier bup est un fichier de support pour fichier ifo. on trouve communément ces fichiers sur les dvd..

    cellule (id)

    une cellule est la plus petite unité video visuelle sur un dvd. normalement utilisé pour contenir un chapitre, elle peut aussi être utilisée pour contenir de plus petites unités dans les cas de multi-langues ou titres qui s'enchaînent sans que celà se voit.

    codec

    coder/decoder. un codec est une partie d'un logiciel qui vous permet d'encoder, le plus généralement audio et video, à un format spécifique, et aussi de décoder des fichiers medias encoder dans ce format spécifique.les codecs les plus populaires sont : mpeg1, mpeg2, mpeg-4, indeo, etc.
    avi, asf, ogm,mkv etc ..ne sont pas des codecs mais des formats , pouvant contenir divers codecs.

  2. #2
    Date d'inscription
    mars 2003
    Âge
    37
    Messages
    5 080

    Par défaut Glossaire

    champ

    les flux videos entrelacés contiennent des champs (field) plutôt que des trames.

    fourcc

    fourcc représente le code à quatre caractères qui identifie uniquement un format de flux video. un player recherche le code de fourcc puis recherche le codec associé à ce code afin de lire un certainflux video.

    conteneur

    un conteneur , comme son nom l'indique , est fait pour contenir des données. dans ce cas-ci il s'agit de données video et audio et probablement de sous titres mais aussi d'informations de navigation (pour les lecteurs), par exemple pour pouvoir revenir en arriere dans vos fichiers audio/video(le film) en synchro.c'est pour cela que vous avez besoin d'un format conteneur .quelques exemples de formats containers : avi, asf, ogm, mkv, quicktime, vob et mpg.

    css

    content scrambling system. système propriétaire de brouillage pour les dvd vidéo. conçu pour stopper les personnes voulant faire des copies de dvd, la plupart des dvd commerciaux sont cryptés avec css. pendant la lecture, les dvd sont décryptés à la volée. seules certaines parties du dvd sont cryptées (par exemple tous les fichiers ifo et bup ne sont pas cryptés et video_ts.vob n'est souvent pas crypté) et le système de cryptage est assez faible et a été assez rapidement battu. si vous voulez savoir ce que fait css, insérez un dvd dans votre pc, démarrez la lecture avec un logiciel de lecture dvd, puis fermer le lecteur. maintenant copiez un fichier vob de 0,99go depuis le dvd sur votre disque dur et essayez de relire ce fichier vob dans votre logiciel de lecture dvd. vous verrez beaucoup de blocs aux couleurs bizarres partout sur l'image ce qui rend le film inregardable. par contre vous verrez des parties du film (les parties qui ne sont pas cryptées).

    dar (display aspect ratio)

    dar représente l'affichage de l'aspect ratio et indique la dimension de l'écran.la plupart des pc ont un "dar" de 4:3 , cela signifie que la dimension horizontale est 4/3 plus grand que la vertical. pour les télés beaucoup sont encore des télé 4:3 mais de plus en plus de 16/9 apparaissent. comme vous pouvez le devinez les écrans 16/9 sont plus larges que des 4/3 tout en gardant la même taille en diagonale. les écrans 16/9 sont plus utilisés pour afficher des films hollywoodiens qui sont habituellement réalisés avec un aspect ratio de 2.35 ou 1.85 (signifie que la taille horizontale de l'image est 1,85 fois plus large que la taille verticale).

    désentralacer

    le désentrelacement est processus de reconstition d'un flux video entrelacé en un flux video progressif .

    démultiplexage

    l'opposé du multiplexage. avec ce processus un flux combiné audio/video sera séparé d'autant de fluxs qu'ils contient (un flux video, au moins un flux audio et un flux d'infos de navigation). chaque encodeur de vob démultiplexe les fichiers contenus avant encodage (flaskmpeg, mpeg2avi, dvd2mpg, rempeg2) et chaque lecteur de dvd fait la même chose (l'acoustique et la vidéo sont traitées par différents circuits, ou décodées par différents filtres sur un pc).

  3. #3
    Date d'inscription
    mars 2003
    Âge
    37
    Messages
    5 080

    Par défaut Glossaire

    descrambling

    en français on peut apeller ça "décryptage".le plus souvent les dvd utilise le cryptage css - imaginez que vous donniez un nombre pour chaque lettre, 1 pour a etc....une phrase deviendrais donc un ensemble de chiffres. c'est ce qui s'apelle un cryptage. naturellement le css est bien plus complexe que cela mais il est toutefois assez facile à cracker. le descrambling est un processus qui supprime le cryptage , transformant nos chiffres en phrases ou encore permettant à nos films d'être lus -vous pouvez essayer de copier un film sur votre disque dur , mais quand votre dvd l'aura authentifié et voudra le lire , vous obtiendrez une image déformée parcequ' encore brouillée .css utiliseras l'une ou l'autre des ensembles de clefs cryptés connus.(decss ou dodsrip - ils contiennent un grand nombres de clefs mais pas toutes), ou pour décoder la clef, une attaque cryptographique (vobdec - c'est pourquoi il est efficace sur la plupart des disques puisqu'il n'est pas dépendant d'un seul type de disques)

    digital video

    la video digitale est presque tout le temps compressée, sinon il faudrait des terabits ,millions de gigabites ou pour les mathematiciens: 10^12 bytes, pour stocker un film non compresser.puisque la compression standard est insuffisante pour la video, les codecs video doivent se débarraser des informations inutiles - en substances les informations que l'œil humain ne peut ou n'est pas suceptible de voir. et comme ce n'est toujours pas assez , les algorithms de compression moderne utilise les trames clé, trames i et p, afin de gagner de la place.

    divx

    maintenant ne pas confondre avec, l'obsolete divx (digital video express) systeme introduit par circuit city '98.aujourd'hui il ya 2 types de divx : divx est le nom des codecs hacker de microsoft mpeg4 (windows media video v3). ces codecs ont été développés par microsoft pour un usage" propriétaire"dans l'architecture windows media ,et supportais initialement l'encodage avi et asf mais toute les versions non-bêta incluer un verouillage avi, rendant impossible d'encoder au format avi- et il supporte aujourd'hui seulement l'appui de quelques outils asf.les fabriquant de divx ont enlevés ce verouillage avi rendant à nouveau possible l'encodage en avi , et ont changés le nom en "divx video" afin d'eviter toutes confusions de codecs, puisqu'il est possible d'avoir le codec non hacker et le hacker sur un même ordinateur,si vous utilisez le windows media encoder .les dernieres versions du divx incluent également un hack de windows media audio (wma), codec appelé divx audio- le hack de ce codec n'est pas encore parfait et son utilisation est limitée pour des bitrates plus élevés. ce codec est également connu sous le nom de divx3.

    l'autre codec divx est un codec mpeg-4 video plus récent développé par divxnetworks.il offre des commandes de codage beaucoup avançées et la possibilitée de faire 2 passes. en outre le codec peut lire les films fait avec l'ancien divx ainsi que le divx3.il en est à l'heure actuelle à sa version 5.

    divx

    a la base le divx c'est le dvd débarrassé de tout ces dispositifs supplémentaires- extras, making-ofs, bandes -annonces, multi-language,widescreen picture (terme anglais pour l'affichage d'images dont l'aspect ratio est plus large que la normale)- introduit par circuit city et un groupe d'avocats avides d'hollywood pour avoir un total contrôle de la distribution des films jusqu'à l'utilisateur final, et de nouveau pour obtenir un complet controle sur le playback du film dans votre maison. le divx etait en "pay-per-view" et un lecteur de dvd/divx etait relié au résau central par votre ligne télephonique afin de vous enregistrer et quand vous lisiez un disque il vous facturait votre carte de crédit. un disque coûtait $4.50 -incluant une période de 48h pour le visionner- et $2.50 pour une durée supplémentaire. le divx a été arrêté aprés moins d'une année par manque de titres (warner, sony, new line, et tout les autres petits studios refusèrent catégoriquement de réaliser tout titres à ce format - merci les gars!!!) et à cause des pressions négatives éxercées, principalement de la part de sites de dvd sur internet lesquels plus tard ont été relayer par de sérieuses publications et des news tv.
    comme divx employer le triple cryptage des(data encryption standard)il etait plutôt sûr contre les attaques cryptographiques et à moins que vous puissiez craker le cryptage vous ne pouviez ,en aucune manière, ripper ces disques. en d'autres termes vos divx resteront probablement aux fonds de vos tiroirs pour toujours.

  4. #4
    Date d'inscription
    mars 2003
    Âge
    37
    Messages
    5 080

    Par défaut Glossaire

    drc

    dynamic range compression. les pistes ac3 contiennent une gamme dynamique beaucoup plus étendue que ce que la plupart des équipement audio savent gérer, donc la plupart des lecteurs autonomes et des lecteurs dvd compriment légerement la gamme dynamique ,selon la gamme dynamique réelle. en termes de spécialiste le volume sera augmenté "dynamiquement", par exemple les explosions ne deviendront pas plus forte ou seulement un peu plus forte,considérant que dans des dialogues normaux le volume sera un petit peu augmenté. puisque votre lecteur fera la même chose c'est une façon d'augmenter le volume.

    entrelacé

    l'entrelacement est un mode visuel de stockage. une video entrelaçé ne contient pas de frames (images comme nous les connaissons)mais des champs, avec chaque champ contenant la moitié des lignes d'une frame (soit toutes les lignes paires ou impaires)

    flux élémentaire

    un flux élementaire (ou es pour elementary stream) est un simple flux (video ou audio) sans conteneur. par ex des fichiers .m2v ou .mpv sont des "es" video de fichiers mpeg-2, et des .ac3, .mp2 etc..sont des "es" audio. la plupart des programmes de création de dvd réclament des es en entrée.

    idct

    les informations video contenus dans un fichier mpeg sont stocker dans un domaine de fréquence plutôt que dans un domaine spatial (images que nous voyons). de cette manière, les informations obtenus sont compactés et peuvent être utilisés pour compresser (reduire) la quantité d'informations que vous envoyer sur une chaîne de transmission.le mpeg utilises le dct (discrete cosine transform) pour traduire les informations spatiales en informations de fréquences.
    pour rapporter l'information spatiale du flux mpeg vous devez appliquer l'idct( inverse discrete cosine transform) cela défait le dct qui a été employé pendant le codage.
    dct et idct sont fondamentalement identiques à dft (discrete fourier transforms)mais les résultats sont des nombres entiers plutôt que des vrais nombres complexes que vous obtenez dans i/dft .pour plus d'information référez-vous svp à des livres unversitaires,niveau dsp, systèmes de communication ou semblable.


    ifo file

    fichier d'information que l'on trouve communément dans un dvd. ces fichiers contiennent l'information de navigation pour votre lecteur de dvd.

    image

    une image (frame en anglais) est la source de base de film. un film fonctionne habituellement à 24 images par secondes. imaginez 24 images avec un oiseau, dans la première image il est du côté gauche, puis graduellement d'images en images vers la droite.sur la 24ème frame l'oiseau est completement sur la droite de l'image. imaginez que ces 24 images soient jouées dans l'ordre et assez rapidement , dans ce cas là , pour l'oeil humain l'oiseau vole de gauche à droite.

    images i et p

    des images qui décrivent seulement la difference avec l'image d'avant. disons nous avons une keyframe avec un oiseau avant un ciel nuageux.alors nous pouvons utiliser les i frames qui indiquent quelque chose comme ceci: déplacé l'oiseau petit à petit en bas à gauche.

    intercalement

    imaginez le collage d'une piste audio et video à un point précis, c'est de cela qu'il s'agit . le lecteur identifiera les points d'imbrication et s'assureras que l'acoustique et la vidéo soient jouées de sorte que les points "collés" soient assorties tout au long du film.

    pour une explication plus détaillée : imaginez vous avez 10 secondes de video et 10 secondes d'audios. representer chaque secondes de video par un v et chaque secondes d'audios par un a .si vous avez un intercalement de 10 secondes, le fichier sur le disque ressembleras à ceci: vvvvvvvvvvaaaaaaaaaa. maintenant si vous avez un intercalementde 1 second vous aurez à la place ceci: vavavavavavavavavava.

    keyframe

    une frame complète mais fortement compressée.

    m1v/m2v

    ces deux termes sont employés comme extensions respectivement pour les signaux mpeg-1 et mpeg-2 video (video seulement, sans l'audio).

    matroska

    matroska est le nom d'un nouveau conteneur. l'extension fichier est mkv et il peut être une alternative au conteneurs avi ou ogm et il peut contenir presque n'importe quelles types de pistes audio, quasiment tout les formats video, chapitres, sous-titres et menus.

    minidvd

    fondamentalement, le minidvd est un dvd sur un cd. un minidvd peut contenir des bitrates jusqu'à 10mbit/s (audio et vidéo combinée).video en mpeg2 naturellement ....de préférence vbr et l'audio peut être en mpeg1 audio layer 2, d'origine non compréssé pcm ou ac3.la qualité video peut être équivalent à celle d'un dvd si vous accepter de limiter le temp de lecture à un cd.. vous pouvez créer des menus aussi bien que sur les dvd. l'inconvenient des minidvd est qu'il ne peuvent être lu que sur pc et ne sont compatibles qu'avec un nombres limités de player.

    mkv

    voir matroska.

    mpeg

    mpeg signifie motion picture expert group et c'est la ressource pour les formats video en général.ce groupe définit des normes dans la vidéo numériquel, parmi celle ci, la norme mpeg1 (utilisé pour les video cds),la norme mpeg2(utilisé pour les dvds et super video cds), la norme mpeg4 standard et plusieurs normes audio- parmi elles le mp3 et aac.les fichiers contenant du mpeg-1 ou mpeg-2 emploie l'extension .mpg ou .mpeg .

    mpeg4

    mpeg4 est une trés belle collection de normes définis par le mpeg group, et ça devrait devenir la prochaine norme dans la vidéo numérique (principalement pour du streaming internet et autres) .le mpeg4 permet l'utilisation de differentes methodes d'encodages, par exemple un keyframe peut être codé en utilisant l'ict ou wavelets ,ayant pour conséquences différentes qualités de rendu.

    mpg

    mpg peut être soit une abréviation pour le mpeg soit une extension pour les fichiers video mpeg-1 et mpeg-2 .il s'agit d'un conteneur pouvant encapsulé un flux video mpeg-1/2 et un flux audio mpeg1 layer 2 ( fichier .mp2 ).les conteneurs mpg font également reference à des program streams (ps).

    mm4

    multiple mpeg 4:il s'agit d'une combinaison de fichiers codés avec divers bitrate.par exemple vous pouvez utiliser un bitrate de 2000kbit/s pour un fichier, puis ensuite 910kbit/s et combiner les deux fichiers ensemble,en utilisant le fichier bas bitrate et en remplacant les scènes où la qualité obtenu est trop mauvaise, en raison des trop nombreuses scènes d'actions, par celles réalisées avec le fichier à 2000kbit/s .ceci inclut également l'utilisation des deux codecs divx: vous pouvez combiner des fichiers "divx low motion" et "divx high motion" (et de nouveau choisir different bitrate).

    multipass encoding

    un encodeur qui supporte le multipass, analyse le flux video à encoder dans la 1ere passe et écrit un fichier de notations de tout ce qu'il analyse.supposons que nous ayons un petit clip qui demarre avec une scène de dialogue où il ya peu de changement et où la caméra reste statique. puis ensuite ce clip mène vers un combat de karaté avec énormement de changement rapide de caméra ainsi qu'énormément d'action (des personnages qui sautent, donnent des coups de pied, de poings, etc...). dans un encodage régulier (cbr pour constant bites rate) chaque secondes du clip obtiendra plus ou moins le même bitrate (il est difficile de rester à 100% en cbr mais ceci est un détail) considérant que dans le mode multipass (vbr pour variable bites rate) l'encodeur emploiera le bitrate selon ce qu'il sait du flux video, en se basant sur les infos du fichier de 1ere pass, c'est donc la partie"combat" qui obtiendra le plus de bitrate et la partie "dialogue" utilisera le bitrate disponible. au plus il y auras de passes , au plus la distribution du bitrate sera affiné.dans une simple pass vbr l'encodeur doit baser ses décisions de répartition par rapport au support qu'il a précédemment coder.

  5. #5
    Date d'inscription
    mars 2003
    Âge
    37
    Messages
    5 080

    Par défaut Glossaire

    multiplexing

    habituellement video et audio sont encoder séparément. quand vous joigner les deux vous fabriquer un film qui sera lu (vous pouvez bien sur lire la video et l'audio séparemment dans 2 lecteurs mais il sera trés difficile d'être synchroniser). pendant le multiplexe les pistes audio et video sont associés pour ne plus former qu'un seul flux audio/video . le flux audio et video seront "tissés" ensemble et les infos de navigation, pour le lecteur, ajoutés de manière à ce que le lecteur puisse faire des avance/recule rapide tout en maintenant la synchronisation.

    normalizing

    normaliser consiste à chercher le volume maximum sur la piste audio, et ainsi augmenter le reste de la piste à ce même niveau. ceci est habituellemnt fait sur un fichier audio au format .wav, toutes les variables sont intégrés ainsi la précison n'est pas aussi bonne que dans le drc . par conséquent le drc doit être préféré en plus de la normalisation.

    ogg vorbis

    ogg vorbis est un nouveau format de compression audio. il est comparable à d'autres formats pour stocker et lire de la musique numérique, tel que mp3, vqf, aac, et autres formats audio numérique. il est différent de ces autres formats car il completement gratui tet open source .

    ogm

    ogm est le conteneur qui supporte les medias ogg réalisé par tobias waldvogel. l'ogm peut être uttilisé comme alternative au conteneur avi et il peut encapsulé l'ogg vorbis , mp3 et ac3 , toute sorte de formats video video, chapitres et sous-titres.

    overhead

    de manière général; l'overhead decrit la durée du temps de traitement, ou bien les données qu'un dispositif particulier s'ajoutant au volume déjà requis par le processus ou le fichier .par exemple quand vous muxer des informations audio et video à l'interieur d'un conteneur, certaines informations sont ajoutés pour permettre à l'audio et la video d'être synchroniser.

    pgc

    pgc représente une chaîne de programmes.c'est un terme souvent utilisé dans l'authoring dvd et représente à la base un élément concurrent au playback.par exemple le film principal à son propre pgc , et chaque bandes annonces sur le dvd utilise son propre pgc . le symbole qui apparaït quand vous insérez un disque a son propre pgc, etc....l'un et l'autre, smartripper en "mode film" et dvd décrypter en "mode ifo" both smartripper in movie mode and dvd decrypter in ifo mode vous montreront tout les pgc d'un dvd.pour plus d'informations à propos du pgc visité ce site: mpucoder's dvd .

    program stream (ps)

    un program stream est une combinaison de la vidéo élémentaire et de flux audio (es). un programme mpeg-1 contient un flux video mpeg-1 et audio mpeg1 layer 2 (mp2) etant entendu qu'un programme mpeg-2 contient un flux video mpeg-2 et audio mpeg1 layer 2 (mp2).

    progressive

    en opposition à l'interlaced (entrelaçé). un flux video fait d'une seule frames complète, est considéré comme progressive.

    quantizer

    pour vraiment comprendre ce terme vous devriez prendre un cours sur les traitements de signaux .en terme de spécialiste cela désigne un coefficient de compression . plus haut est cette valeur plus l'image sera comprimée (et par conséquent un haut quantizer signifie une faible qualité d'images et une petite taille de fichier , etant entendu qu'un bas quantizer signifie une haute qualité d'images pour un fichier forcement plus gros).

    rff/tff flags

    rff signifie reproduction de la 1ere frame (repeat first frame), cette tecnhique est utilisée pour créer des video à 29.97 ips à partir de video à 24ips - le film est enregistré de la même manière qu'avec une caméra traditionnelle comme celles utilisées à hollywood. l'indicateur rff indique au lecteur de répeter un champ du flux video. tff indique le champ supérieur en premier et permet également d'exécuter un "telecine" afin de passer d'un film de 24ips à 29.97ips.

    rgb colour space

    ce sont deux modes différents de représentation de couleurs:espace couleur yuv et espace couleur rgb .dans l'espace couleur rgb il ya trois composants, l'un representant le rouge,l'un le gris et l'autre le bleu. en outre dans cet espace couleur il y a des formats multiples, pour stocker une image qui diffèrent dans la quantité d'échantillons employés pour une des trois couleurs.

    ripping

    il existe un certain nombres de confusions à ce propos.ripper signifie copier un film dvd sur le disque dur. ceci inclut le procédé d'authentication pour le pilote du dvd (essayer de copier un fichier outre un dvd et vous aurez un message comme quoi cela n'est pas possible si votre pilote n'a pas été authentifié )ainsi que le véritable décryptage css (descrambling). css (content scrambling system) est une protection à la copie conçu pour empêcher les copies non autorisé des dvd, bien que beaucoup arguent du fait qu'il a été également conçu pour vérifier d'où les dvd peuvent être lus, puisque sans une licence css vous devez craker le cryptage pour pouvoir lire le dvd - et je suis tout à fait d'accord avec cela. l'expression "ripping" est aussi souvent utilisée pour décrire la totalité du processus de décryptage d'un dvd, pour ensuite convertir l'audio et la video dans un autre format (plus petit)

    sbc

    smart bitrate control. un nouveau genre d'encodeur divx appelé nandub peut modifier un grand nombres de parametres interne du codec en marche pendant la compression vous donnant une meilleure qualité et beaucoup plus de contrôle sur la session de codage .

    streamlist (liste de flux)

    une streamlist est un fichier de surveillance ascii(recueil de données informatique pour la vérification d'un programme) celui contient les chemins d'accés et les noms de fichiers pour vos vob, un fichier pour chaque ligne. voici un petit exemple:

    e:\video_ts\vts_01_1.vob
    e:\video_ts\vts_01_2.vob
    e:\video_ts\vts_01_3.vob
    e:\video_ts\vts_01_4.vob
    e:\video_ts\vts_01_5.vob


    sauvegardez le fichier comme streamlist.txt, ou streamlist.lst. assurez vous que vous le sauvegardez en tant que texte ascii non formaté, je vous suggère d'utiliser le notepad pour éditer vos "streamlists", puisqu'avec lui vous pouvez sauvegarder dans un autre format. mpeg2avi a besoin de l'extension lst pour ouvrir une "streamlists", étant entendu que vous êtes libre de choisir n'importe quelle autre extension pour un autre programme utilisant la "streamlists" .toutefois la gui (graphical user interface) offre un choix limité pour les fichiers d'entrées/extensions, si il ne veut pas apparaitre dans la boîte de dialogue de selection des fichiers, vous pouvez donc renommer votre "streamlists".

    svcd

    super video cd, principalement utilisé en asie. utilise le format mpeg2 video et par conséquent offre une meilleure qualité d'images- laserdisc- semblable et offre également la haute qualité du son "surround". en outre il peut tirer profit des décodeurs matériels (hardware) et il y a des players compatibles avec un grand nombres de systeme d'exploitation . toutefois il sont assez peu nombreux- principalement fabriqué en asie et de faible qualité- vous ne pouvez seulement lire le svcd que sur votre ordinateur, ,exeptés les lecteurs de svcd ,lesquels ne sont pas vendus aux états-unis et en europe , et sauf si bien sur vous avez un lecteur de dvd compatibles svcd . la video est en mpeg2 est peut aller jusqu'à 2600kbit/s et l'audio en mpeg1 audio layer 2 jusqu'à 224kbit/s. l'audio multi-canals mpeg2 est également possible mais peut seulement être codés sous linux , en outre il est peu probable qu'actuellement beaucoup de lecteurs puissent lires des pistes audio mpeg2 5.1 puisque ce format est plutôt médiocrement supporté.il est également toujours possible d'avoir des menus.

    telecine

    il s'agit d'un processus permettant de passer d'une source 24ips (habituellement un film est jouer à cette vitesse) à un fichier video de 29.97ips ou 29.97x2 champs entrelacés par seconde

    telecine inverse

    l'inverse du telecine. ce processus est exécuté pour extraire les 24ips original d'une source en 29.97ips.

  6. #6
    Date d'inscription
    mars 2003
    Âge
    37
    Messages
    5 080

    Par défaut Glossaire

    vbr

    variable bitrate. il est possible d'encoder audio et video, l'un et l'autre, en mode vbr, ce qui ne donneras pas le même bitrate tout au long du fichier (en comparaison du cbr = constant bitrate) mais les passages un peu plus complexes , aussi bien video que audio, recevront plus de bitrate afin que l'image et le son soient meilleurs et les passages moins exigants recevront moins de bitrate.

    vcd

    video cd, lus par de rés nombreux lecteurs de dvd, il ya des lecteurs sur quasiment tout les systemes d'exploitations, n'a pas besoin d'un ordinateur rapide mais l'image est équivalente à du vhs. la video est en mpeg1à 1150kbit/s et l'audio mpeg1 audio layer 2 à 224kbit/s.

    vki

    variable keyframe interval. fondamentalement cela signifie que les "images clefs" ne sont pas insérées à intervalles réguliers comme les codecs divx mais à l'endroit neccéssaire. il y a 2 manières d'utiliser vki: la 1ere,l'encodeur analyse l'image compréssée, compare par rapport à l'original et ré-encode l'image comme une "image clef" si la différence de qualité est plus importante que le seuil établi. cette manière d'encoder est seulement possible avec certains logiciels: m4c. il y a une ligne de commande basée sur la version aviutl et un plugin qui sont disponibles (les deux sont décrits en détail dans le guide aviutl ). si vous placez le seuil trop haut vous finiriez avec beaucoup d'images clefs. ensuite il ya la 2eme manière, laquelle est basée sur l'insertion d'une "image clef" à chaque changements de scènes. pour ce faire le programme d'encodage ou le codec devras détecter quand il y aura une "coupe"(apellation donner par les créateurs de films) pour construire la 1ere frame d'une nouvelle scène comme une "image clef". ceci peut être réalisé en employant mpeg2aviar (faisant parti de avirevolution 2.1)m4c ou en installant le codec vki .si vous employez ce dernier vous ne devez pas vous soucier de l'encodeur ... chaque programme qui peut encoder du divx vous créera, à ce moment là, un fichier contenant une "image clef" à chaque changement de scène. vki, quand il est correctement utilisé (ce qui s'applique à la première methode), peut vous aider à augmenter la qualité et réduire la quantité d'"images clefs", ce qui peut mener de nouveau à une plus haute qualité plus spécialement aux bitrates inférieurs car trop de keyframes vous donneront une plus mauvaise qualité.

    vm2

    version courte de vki + mm4 + vbr mp3

    vob id (identification de vob)

    les vob id sont utilisés pour grouper des cells dans un pgc sur un dvd.

    vob files

    tout les films dvd sont stockés sur des soi-disant fichiers vob. les fichiers vob contiennent habituellement un audio dolby digital et une video mpeg2 multiplexer. les fichiers bob sont écrit comme suit: vts_xx_y.vob , xx représentant le titre et y le numéro du vob. vts_xx_0.vob ne contient jamais aucune video, utilisé juste pour le menu ou les informations de navigation. il ya deux manière de découvrir quel fichiers contient le film principal. 1ere methode: lire le film avec n'importe quel lecteur de dvd et surveiller le led (light emitting diode) sur un ordinateur indépendant ou sur la fenêtre de status d'un logiciel de lecture. 2eme methode: le film principal contient le plus grand nombre de fichiers vob consécutivement numérotés . par exemple: vts_05_1.vob, vts_05_2.vob.... vts_05_8.vob (je n'ai jamais vu de films avec 9 fichiers vob mais cela ne veut pas dire qu'ils n'existent pas)

    vorbis

    voir ogg vorbis.

    vts (virtual terminal service)

    les vts supporte un ensemble de titre video et signifie un ensemble de vob consécutivement nommés avec les fichier ifo et bup correspondants.par exemple vts2 pourra être vts_02_0.vob (contenant les menus ), vts_02_1.vob, vts_02_2.vob, etc, vts_02_0.ifo et vts_02_0.bup. le vts est utilisé pour grouper les supports video qui vont ensembles . par exemple un vts est , habituellement , utilisé pour le film principal (incluant de temps en temps les bandes-annonces et certains logo de studio), les autres vts sont utilisés pour les extras.

    wavelets

    les wavelets sont une base alternative de l'espace. il y a une infinité de bases wavelet (daubechies, haar, chapeau mexicain, "spline", zebra, etc), mais leur propriété la plus importante est qu'ils sont localisés. les fonctions de bases de fourier englobent tout l'espace (de moins l'infini à plus l'infini). les wavelets sont en fait les pulsations individuelles de vagues (à des positions et tailles diverses).
    leur valeur dans la compression est notamment due à des facteurs comme le groupement qui montre généralement que 90% des données est modélisé par un filtre passe-bas alors qu'un filtre passe-haut ne montre que de petites valeurs qui sont en général des détails. (bien sûr ceci n'est plus vrai si la source contient beaucoup de bruit). pour les images, les meilleures valeurs proviennent de la localisation de la vase, ce qui signifie qu'il est possible de modéliser des discontinuités (par exemple des angles) de façon excellente avec des wavelets. si vous utilisez une méthode de compression à base de transformations wavelets, vous n'aurez pas de halos bizarres dans vos images jpeg par exemple.

    windows media

    architecture audio et video, pour pc, propriété de microsoft. elle est basée sur un ensemble de codecs utilisés par le lecteur "windows media player" pour lire les fichiers encodés par tous les formats supportés.

    xcd

    extended cd est un format cd d'avenir, lequel permet la gravure de vos cd en mode2 ce qui signifie qu'il contient moins de codes de correction d'erreurs vous permettant de ce fait de stocker plus de données que sur un cd simple . xcd vous permet de stocker 800mo de données sur un cd standard de 700mo. mais comme il ya moins de corrections d'erreur sur le disque, les xcd ne sont pas trés résistant aux éraflures et il est suggèrer que vous mettiez seulement les données qui ont la correction d'erreurs additionnelle dans le conteneur(par exemple ogm) sur de tels cd .

    xvid

    xvid est un jeux de mots , il s'agit du verlan de divx. xvid est un codec mpeg-4 open source,avec lequel vous pouvez demander des rendements d'encore meilleure qualité que le meilleur codec divx .

    yuv colour space

    il y a deux manières différentes de présenter la couleur: espace couleur yuv et espace couleur rgb . dans l'espace couleur yuv il y a un composant qui represente la luminance(luma ou clarté) et deux autres composants qui représentent la chrominance (chroma ou couleur). ausi longtemps que la luminance est transmise avec tout les détails, le détail dans les composants de chroma peut être réduit par subsampling (filtrage, ou en faisant un moyenne) lequel peut agir de plusieurs manières(ainsi il y a de multiples formats pour stocker une image dans un espace couleur yuv).

  7. #7
    Date d'inscription
    mars 2003
    Âge
    37
    Messages
    5 080

    Par défaut Re : Glossaire

    c'est génial que j'ai pu écrire ... copier cela

  8. #8
    Date d'inscription
    avril 2005
    Âge
    37
    Messages
    345

    Par défaut Re : Glossaire

    mdr Muhammed

    mashaAllah c utile

    :d

    salam aleycom

  9. #9
    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    37
    Messages
    391

    Par défaut Re : Glossaire

    oui trés utile.... enfin pour moi...beaucoup

Discussions similaires

  1. Glossaire
    Par cengiz dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/11/2006, 15h23

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •