Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 17

Discussion: J'ai invoqué un Djinn

  1. #1
    Avatar de yef
    Date d'inscription
    mai 2014
    Localisation
    Saint-Denis
    Messages
    2

    Question J'ai invoqué un Djinn

    As Salam Aleykoum
    je suis nouvelle venue et je découvre le forum. Je viens à vous pour vous raconter brèvement mon histoire et vous poser quelques questions.
    Alors tout d'abord il faut savoir que je viens d'une famille d'athées avec quelques chrétiens, je n'ai jamais été élevée dans aucune religion, mais il y a quelques mois je pensais sérieusement à me convertir au catholicisme, j'avais commencé à apprendre une prière.
    Mais un jour, j'ai malheureusement invoqué ce qui est qualifié de "Saint" chez les chrétiens mais qui est en fait un djinn. Je vous passe les détails, mais j'ai toujours ce problème de djinn en moi. Des amies m'ont guidées pour identifier ce que j'avais, et j'ai à ce moment là fait la découverte de l'Islam.
    Aujourd'hui je commence à apprendre des sourates, des invocations, à faire mes ablutions etc mais je ne peux pas prier chez moi à cause de ma famille athée qui ne m'a même pas cru avec cette histoire de Djinn. Grâce à Allah j'espère m'en sortir un jour, mais je vais déjà beaucoup mieux grâce à cette découverte de la foi
    Ce que je voulais vous demander aujourd'hui est : a quel point est-ce grave d'avoir invoqué un djinn? même si à ce moment là je ne savais pas que s'en était un, pensez vous que c'est très grave? Je le regrette, mais en même temps je me dis que sans cette épreuve je n'aurai jamais été guidé vers le chemin d'Allah. Y a t'il une manière de me "faire pardonner" ?
    Je suis désolée si vous trouvez mes questions stupides mais tout est vraiment nouveau pour moi

    Merci d'avance pour toutes vos réponses

  2. #2
    Avatar de juju
    Date d'inscription
    septembre 2009
    Âge
    40
    Messages
    114

    Par défaut

    assalamaleykul oua rahmattulah oua barakatu

    Louange au tout puissant qui vous a guidé à l'islam la religion parfaite qu'il agrée...

    Si vous avez embrassé l'islam, vos péchés passés vous sont pardonné...

    Évidemmentvous ne devez pas revenir à cela, et implorez le pardon d'Allah pour vos fautes passé, Allah est le seul accueillant au repentir.
    C'était quoi la nature de vos invocations passés?

  3. #3
    Avatar de yef
    Date d'inscription
    mai 2014
    Localisation
    Saint-Denis
    Messages
    2

    Par défaut

    Merci de m'avoir répondu, il s'agissait d'une invocation à un "saint" pour retrouver un objet perdu

  4. #4
    Avatar de juju
    Date d'inscription
    septembre 2009
    Âge
    40
    Messages
    114

    Par défaut

    Citation Envoyé par yef Voir le message
    Merci de m'avoir répondu, il s'agissait d'une invocation à un "saint" pour retrouver un objet perdu
    En effet c'est un grand péché, une des nombreuses forme d'association à Allah...
    Dans l'islam on ne demande qu'a Allah le parfaitement connaisseur et celui qui entend bien les prières...

  5. #5

    Par défaut

    salam alaykom wa rahmatullah wa barakatoh

    en principe en islam demander quelque chose a un saint vivant ou celui qui est dans la tombe est licite ,

    sauf si tu divinises ce saint la cela est illicite , car il n'y a de DIEU que DIEU sans associés et que c'est DIEU seul qui a le pouvoir sur toute choses ...
    Dernière modification par ilikmali ; 26/05/2014 à 22h59.

  6. #6
    Avatar de juju
    Date d'inscription
    septembre 2009
    Âge
    40
    Messages
    114

    Par défaut

    Celui qui est dans la tombe n'a plus le pouvoir d'agir, quant a sa capacité a entendre ton invocation c'est extrèmement douteux....
    Demander quelque chose fait partie de l'adoration...

    Et la notion de saint en islam on la trouve ni dans le coran ni dans la sunna...

  7. #7

    Par défaut

    Citation Envoyé par juju Voir le message
    Celui qui est dans la tombe n'a plus le pouvoir d'agir, quant a sa capacité a entendre ton invocation c'est extrèmement douteux....
    Demander quelque chose fait partie de l'adoration...

    Et la notion de saint en islam on la trouve ni dans le coran ni dans la sunna...
    si d'ailleurs il y a un hadith a ce sujet très clair par exemple pour le Prophète Mohammad ( paix et salutations sur lui )

    Al-Bazzâr rapporte selon une chaîne de transmission dont les maillons sont des narrateurs du Sahîh, d’après Ibn Mas`ûd — qu’Allâh l’agrée —, un hadith attribué au Prophète — paix et bénédictions sur lui — selon lequel : « Ma vie est un bien pour vous, vous y faites des choses nouvelles et il vous arrive des choses nouvelles, puis lorsque je décèderai, mon décès sera un bien pour vous car vos œuvres me seront exposées, si j’y vois quelque bien, je louerai Allâh, et si j’y vois quelque mal, j’implorerai le pardon pour vous. »
    Dernière modification par ilikmali ; 26/05/2014 à 23h22.

  8. #8

    Par défaut

    Ahmad, le Sage At-Tirmidhî, dans Nawâdir Al-Usûl, et Ibn Mandah rapportent le hadîth suivant : « Vos œuvres sont exposées à vos proches et à vos familles décédés. S’ils y voient quelque bien, ils s’en réjouissent, et s’il en est autrement, ils disent : "Allâh, ne les fais pas mourir avant de les avoir guidés comme tu nous as guidés." »

    At-Tayâlisî rapporte un hadîth similaire dans son Musnad. Le Sage At-Tirmidhî rapporte également dans ses Nawâdir que : « Les œuvres sont exposées devant Allâh les lundis et les jeudis, et exposées devant les Prophètes et les pieux les vendredis. Ils se réjouissent alors des bonnes œuvres. » Al-Bayhaqî rapporte dans Shu`ab Al-Îmân le hadîth suivant : « Craignez Allâh vis-à-vis de vos frères décédés. Vos œuvres leur sont en effet exposées. » De même, Ibn Al-Qayyim rapporte dans Ar-Rûh un hadîth démontrant que les morts ont connaissance de ce qui advient aux vivants.

    http://www.islamophile.org/spip/Les-...s-vivants.html

  9. #9

    Par défaut

    Salam Sidi Ikmali,

    Merci pour ces partages.

    Juste un petit hors-sujet qui m'a fait sourire :

    Quand on dit al-Hakim at-Tirmidhi : al-Hakim n'est pas un épithète désignant la sagesse mais un titre donné à certains traditionalistes en fonction de leur niveau dans la science du hadith et le nombre de hadith connus.
    Al Hakim comme at-Tirmidhi ou an-Nayssaburi signifie qu'ils connaissent l'intégralité des hadiths environ 750.000 avec les chaînes de transmission, l'histoire et la qualité des rapporteurs...etc

    En traduisant, on laisse la dénomination arabe car en français ça n'a plus de sens comme al Hafidh Ibn Hajar : on ne dit pas le Gardien Ibn Hajar
    Dernière modification par Abu Idris ; 26/05/2014 à 23h45.

  10. #10

    Par défaut

    Citation Envoyé par Abu Idris Voir le message
    Salam Sidi Ikmali,

    Merci pour ces partages.

    Juste un petit hors-sujet qui m'a fait sourire :

    Quand on dit al-Hakim at-Tirmidhi : al-Hakim n'est pas un épithète désignant la sagesse mais un titre donné à certains traditionalistes en fonction de leur niveau dans la science du hadith et le nombre de hadith connus.
    Al Hakim comme at-Tirmidhi ou an-Nayssaburi signifie qu'ils connaissent l'intégralité des hadiths environ 750.000 avec les chaînes de transmission, l'histoire et la qualité des rapporteurs...etc

    En traduisant, on laisse la dénomination arabe car en français ça n'a plus de sens comme al Hafidh Ibn Hajar : on ne dit pas le Gardien Ibn Hajar
    tu veux dire qu'ils n'auraient pas du traduire par le sage At-Tirmidhi ?

Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •