salam alaykoum



Le nouveau clip de stromae qui tacle twitter surnommé carmen . l'oiseau bleu du net ne doit pas trop apprécier sa caricature
j'aime asser bien et je trouve le clip très bien fait


Expert en communication digitale, Romain Riossan décrypte le discours de la star belge pour Le Figaro: «Il nous montre que Twitter est le symbole d'une société de consommation très avancée et que la présence des réseaux sociaux inhibe les relations réelles». Pour cet auteur d'ouvrages sur les réseaux sociaux, le chanteur nous montre du doigt comme «un troupeau de moutons prisonniers de la Toile sociale et finalement absorbés par un énorme oiseau». «On nous demande tous de mieux savoir utiliser les réseaux sociaux, mais Stromae, lui, nous démontre que l'on se trompe, que nous nous faisons avoir», déclare-t-il.

Concernant les personnalités politiques représentées dans la vidéo, à savoir, Barack Obama et la Reine d'Angleterre, pour Romain Riossan, ils ont beau être montrés comme «très contents d'être sur Twitter», le chanteur les réduit à «rien d'autre que des modèles de société de consommation». Voilà qui est dit.

http://www.lefigaro.fr/musique/2015/...-decryptee.php

Les paroles de "Carmen" L'amour est comme l'oiseau de Twitter
On est bleu de lui, seulement pour 48 heures
D'abord on s'affilie, ensuite on se follow
On en devient fêlé, et on finit solo
Prends garde à toi
Et à tous ceux qui vous like
Les sourires en plastiques sont souvent des coups d’hashtag
Prends garde à toi
Ah les amis, les potes ou les followers
Vous faites erreur, vous avez juste la cote

[Refrain]
Prends garde à toi
Si tu t’aimes
Garde à moi
Si je m’aime
Garde à nous, garde à eux, garde à vous
Et puis chacun pour soi
Et c’est comme ça qu’on s’aime, s’aime, s’aime, s’aime
Comme ça consomme, somme, somme, somme, somme
Et c’est comme ça qu’on s’aime, s’aime, s’aime, s’aime
Comme ça consomme, somme, somme, somme, somme
Et c’est comme ça qu’on s’aime, s’aime, s’aime, s’aime
Comme ça consomme, somme, somme, somme, somme
Et c’est comme ça qu’on s’aime, s’aime, s’aime, s’aime
Comme ça consomme, somme, somme, somme, somme

L’amour est enfant de la consommation
Il voudra toujours toujours toujours plus de choix
Voulez voulez-vous des sentiments tombés du camion
L’offre et la demande pour unique et seule loi
Prends garde à toi
"Mais j’en connais déjà les dangers moi
J’ai gardé mon ticket et s’il le faut j’vais l’échanger moi
Prends garde à toi
Et s’il le faut j’irais m’venger moi
Cet oiseau d’malheur j’le mets en cage
J’le fait chanter moi"

[Refrain]

[Outro]
Un jour t’achètes, un jour tu aimes
Un jour tu jettes, mais un jour tu payes
Un jour tu verras, on s’aimera
Mais avant on crèvera tous, comme des rats