Salam alaykoum

Comment choisir son époux ?



Chère sœur,


ne sois pas séduite par l’argent, le rang social ou la beauté, mais choisi plutôt l’homme de foi conformément à ce qu’a dit le messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) :

« S’il se présente à vous celui qui vous a plu par sa moralité et sa vertu, mariez-le. Si vous ne le faites, il y aura du trouble sur la terre et un horrible ravage. »[Hadith assez bon, At-Tirmidhi et autres]


Si ton mari vertueux t’aime, il te soutiendra dans tes affaires religieuses et matérielles.
S’il ne t’aime pas, il n’ira pas jusqu’à te haïr, te léser ou te mépriser.
Il agira conformément à ce qu’a dit le prophète (صلى الله عليه و سلم) :

« Qu’un croyant ne déteste pas une croyante. Si l’un de ses cotés lui déplait, elle lui plaira par un autre. »[Rapporté par Mouslim]


Le mari vertueux t’aide à inculquer à tes enfants l’éducation islamique pure.
L’Islam sera la référence principale pour votre vie de couple.
La satisfaction de s’en remettre à lui sera mutuelle, ce qui réalisera votre bonheur dans ce monde et dans l’au-delà.
Le mari vertueux te porte conseil si tu t’es trompée et te montre la vérité.


A l’homme de choisir la femme pieuse attachée à sa religion



Elle protège sa maison et sa famille de tout manquement à la bonne moralité et respecte le droit de son mari sur elle.

Le prophète (صلى الله عليه و سلم ) a dit :

« On épouse une femme pour quatre raisons : pour son argent, pour sa classe sociale, pour sa beauté et pour sa religion ; choisis plutôt celle qui est pieuse. »[Al Boukhari et Mouslim]


La Sunna du prophète (صلى الله عليه و سلم) concernant la vie du couple montre qu’il faut tenir compte du fond et non de la forme. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :



« Certes Allah ne regarde pas vos visages et vos corps, mais il regarde vos cœurs et vos actes. »
[Rapporté par Mouslim]


La liberté de la femme dans le choix de son mari


L’Islam a valorisé la femme en lui donnant le droit de choisir son mari.
Il a respecté sa volonté sachant que sa décision est cruciale pour sa vie et son avenir.
Aïcha [qu'Allah soit satisfait d'elle] a demandé au prophète (صلى الله عليه و سلم) :


«La fille que sa famille veut marier, doit-on avoir son consentement ou non ?

- On ne la marie qu’après son consentement, répondit le prophète (صلى الله عليه و سلم)

- Elle est pudique, lui dit Aicha [qu'Allah soit satisfait d'elle].

- Son consentement consiste donc dans son silence, dit le prophète (صلى الله عليه و سلم)»
[Al Boukhari]



Cheikh Muhammad Ibn Jamil Zinou