Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Critique de la théologie et exaltation de la lumière Divine ( Abu Hamid al Ghazali )

  1. #1

    Par défaut Critique de la théologie et exaltation de la lumière Divine ( Abu Hamid al Ghazali )

    salam alaykom wa rahmatullah wa barakatoh




    Critique de la théologie et exaltation de la lumière Divine , page 90


    chapitre XI

    ( Abu Hamid al Ghazali ) Le critère de distinction entre l'islam et l'incroyance


    -----

    Un groupe de théologiens parmi les hommes les plus fanatiques ont taxé d'incroyance le commun des musulmans , en déclarant :

    << Ceux qui ne connaissent ni la théologie ( kalam ) à notre manière ni les dogmes religieux selon les arguments que nous avons développés , sont incroyants >>.

    Ceux-là ont d'abord restreint la large miséricorde d'ALLAH envers ses serviteurs ; ensuite , ils ont fait dépendre l'accès au paradis d'une poignée de théologiens

    et ignoré tout ce qui s'est authentiquement transmis de la tradition prophétique ( sunna ) , puisqu'ils ont bien vu qu'à l'époque du Messager , qu' ALLAH le bénisse

    et celle des compagnons , qu'ALLAH les agrée , la foi de groupes de bédouins incultes et idolatres fut reconnue .

    ils n'étudiaient pas la logique et meme s'ils s'y étaient intéressés , ils ne l'auraient pas comprise .



    Estimer que l'on acquiert la foi par la théologie , les preuves abstraites et les paragraphes ordonnés est le summum de l'innovation hétérodoxe .

    La foi , au contraire , est une lumière qu'ALLAH projette dans le cœur de ses serviteurs , en tant que don et grace de sa part , soit par une illumination ineffable ,

    provenant de l'intérieur , soit au moyen d'un reve , ou par la contemplation d'un homme pieux et la propagation de sa lumière vers celui qui le fréquente et assiste

    à ses réunions , ou encore du fait d'une circonstance particulière .

    Ainsi , un bédouin se dirigea vers le Prophète , qu'ALLAH le bénisse , tout en le récusant et en contestant ses paroles ; lorsque son regard vint à se poser

    sur son visage splendide , auquel ALLAH conféra encore plus de dignité et de charisme , il le vit alors rayonnant des lumières de la prophétie et il affirma :

    << Par ALLAH , ce n'est certes pas le visage d'un menteur >> . Il lui demanda de lui exposer l'islam et il se convertit .

    un autre bédouin alla vers lui , qu'ALLAH le bénisse , et l'interrogea :

    << Dis-moi , je t'en conjure , Est-ce qu'ALLAH t'a envoyé comme prophète ? >> .

    Il lui répondit alors : << Par ALLAH , ALLAH m'a envoyé comme prophète >> . Il le crut parce que le prophète avait juré et il embrassa l'islam .



    De tels exemples sont innombrables ; personne parmi ces bédouins ne s'occupait de théologie dogmatique ou de logique , mais la lumière de la foi ,

    en de telles circonstances , apparaissait en leurs cœurs tel un éclair blanc dont l'éclat augmentait continuellement par la contemplation de ces états

    spirituels grandioses , la récitation du Coran et la purification du cœur .
    Dernière modification par ilikmali ; 13/05/2015 à 00h40.

  2. #2

    Par défaut

    suite (un peu plus loin )

    ----
    Je ne nie pas qu'il soit possible que les preuves théologiques soient une des causes de la foi pour certaines personnes , mais ce n'est nullement une nécessité ; en fait il en va

    rarement ainsi . Plus utile est l'exhortation religieuse , telle celle du Coran .

    Quant au discours théologique , il donne le sentiment à ceux qui l'écoutent , qu'il a recours à un art dialectique pour etre inaccessible à l'homme du commun , non parce qu'il

    est véridique en lui-même . Il se peut meme qu'il soit cause que l'entetement s'enracine .

    Ainsi , tu ne peux citer aucune conférence de théologiens ou de jurisconsultes qui ait conduit un mu'tazilite à changer de parti , ou quelqu'un d'autre à abandonner une

    innovation hétérodoxe ; de meme aucun shafi'ite n'a adopté la doctrine hanafite et inversement .

    Ces changements se produisent par d'autres moyens , y compris la lutte violente ; c'est pour cette raison que les Pieux Anciens n'encourageaient pas les discussions

    dialectiques , mais réprouvaient énergiquement ceux qui s'y engageaient par la recherche et l'interrogation . Si nous rejetons l'hypocrisie et la défense des intérêts égoistes ,

    nous déclarons que la pratique de la théologie dogmatique est illicite , en raison du nombre de dangers qu'elle comporte , excepté pour une de ces deux personnes .


    La première : un homme confronté à une ambiguité qui ne peut etre dissipée de son cœur ni par une simple exhortation , ni par un hadith du Messager d'ALLAH . Il est alors

    permis que le discours théologique intervienne pour supprimer son doute et apporter un remède à son affection . On Peut utiliser ce langage avec une telle personne , mais on

    doit en préserver l'ouie de celui qui est bien portant , car il risque de susciter en lui un problème qui le rendra malade et l'éloignera de sa croyance ferme et assurée .


    --

    La seconde : une personne douée de sa pleine raison , parfaitement instruite de sa religion et dont la foi est inébranlable grace aux lumières de la certitude ,

    et qui désire acquérir cet art pour soulager un malade en cas d'ambiguité , réfuter un innovateur hétérodoxe le cas échéant , ou encore protéger ses propres croyances , si un

    innovateur hétérodoxe désire le leurrer .

    Apprendre la théologie dogmatique dans ce but est un devoir d'obligation communautaire ( min furud al-kifayat ) ; apprendre ce qui est suffisant pour oter le doute et

    supprimer l'ambiguité est un devoir d'obligation personnelle pour celui qui ne peut retrouver sa croyance ferme par un autre moyen que la théologie .

    --


    La vérité claire est que tous ceux qui croient absolument ce qu'a révélé le Messager , que ALLAH le bénisse , et ce que contient Le Coran , sont croyants meme s'ils n'en

    connaissent pas les preuves .

    En fait , la foi issue des preuves théologiques est très fragile et menace de s'écrouler à chaque ambiguité ; au contraire , la foi solidement ancrée est celle des gens du commun :

    elle réside dans leur cœur depuis leur enfance , par transmission orale ; elle peut également apparaître après la puberté , à la faveur de circonstances spirituelles ineffables ;

    la pratique assidue de la prière et de la répétition du nom d'ALLAH ( dikr ) parachève cette foi .

    A celui qui a été conduit par l'adoration constante d'ALLAH et la répétition assidue de son nom , vers la vérité essentielle de la piété et la purification du soi des souillures du

    monde , se dévoilent les lumières de la connaissance .

    Et les choses qu'il avait apprises par imitation servile deviennent chez lui objets de vision effective et de contemplation mystique .
    Dernière modification par ilikmali ; 13/05/2015 à 07h24.

  3. #3
    Editeur - ex-IbnAbuH Avatar de Abu Idris
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    3 022

    Par défaut

    Salâm

    Pour ne pas comprendre ce sujet de travers : le maître de l'imam al-Ghazali n'est autre que l'imam al-Juwayni l'un des plus grands théologiens des ahl as-sunna wal jama'a

    Ce qui est dit ici c'est que la théologie contrairement à ce que l'on pense sert rarement à apporter la foi. Son but est pour les gens comme nous qui avons la foi sans jouir de la science de la certitude : et à ce titre elle est une obligation avec simplement une divergence sur son cadre (faut il connaître les arguments détaillés ou simplement se contenter d'imiter les imams avec une connaissance générale ....)


    En effet, celui qui devant l'oeuvre du Créateur n'a pas la foi, est un être malade qu'aucune médecine ne saurait guérir

  4. #4

    Par défaut

    Citation Envoyé par Abu Idris Voir le message
    Salâm

    Pour ne pas comprendre ce sujet de travers : le maître de l'imam al-Ghazali n'est autre que l'imam al-Juwayni l'un des plus grands théologiens des ahl as-sunna wal jama'a

    Ce qui est dit ici c'est que la théologie contrairement à ce que l'on pense sert rarement à apporter la foi. Son but est pour les gens comme nous qui avons la foi sans jouir de la science de la certitude : et à ce titre elle est une obligation avec simplement une divergence sur son cadre (faut il connaître les arguments détaillés ou simplement se contenter d'imiter les imams avec une connaissance générale ....)


    En effet, celui qui devant l'oeuvre du Créateur n'a pas la foi, est un être malade qu'aucune médecine ne saurait guérir
    salam alaykom wa rahmatullah wa barakatoh

    l'imam abu Hamid Al Ghazali

    cite : Quant à l'avantage de la théologie dialectique , on pourrait penser qu'il tient au fait qu'elle sert à découvrir et à connaître la vérité telle qu'elle est .

    Mais il n'en est rien .


    Cette science ne s'assigne pas un but aussi noble ; il y a en elle plus de confusion et d'égarement que de connaissance et de découverte .

    Certains pourraient penser que c'est l'ignorance qui nous pousse à avoir une position si affirmée .

    L'auteur de ces lignes a pourtant expérimenté cette théologie scolastique jusqu'à devenir expert en la matière , au plus haut point , tout en continuant à approfondir

    parallèlement d'autres sciences équivalentes , pour finalement réaliser que cette voie ne mène nullement à la vrai connaissance .


    En vérité , s'il arrive effectivement à la théologie dialectique de découvrir certaines vérités , ce n'est que très rarement , et par surcroit , pour des choses évidentes que l'on

    peut comprendre sans avoir besoin d'approfondir cette science .

    La théologie n'a d'autre but que de protéger la doctrine , telle que nous l'avons exposée plus haut dans ses grandes lignes , en faisant en sorte de la préserver des troubles

    insinués par les argumentations tordues des innovateurs .

    Abu Hamid al Ghazali ( les piliers de la foi Musulmane ) page 39
    Dernière modification par ilikmali ; 13/05/2015 à 23h01.

  5. #5

    Par défaut

    l'imam abu Hamid Al Ghazali

    cite : Quant à l'avantage de la théologie dialectique , on pourrait penser qu'il tient au fait qu'elle sert à découvrir et à connaître la vérité telle qu'elle est .

    Mais il n'en est rien .

    Cette science ne s'assigne pas un but aussi noble ; il y a en elle plus de confusion et d'égarement que de connaissance et de découverte .

    Certains pourraient penser que c'est l'ignorance qui nous pousse à avoir une position si affirmée .

    L'auteur de ces lignes a pourtant expérimenté cette théologie scolastique jusqu'à devenir expert en la matière , au plus haut point , tout en continuant à approfondir

    parallèlement d'autres sciences équivalentes , pour finalement réaliser que cette voie ne mène nullement à la vrai connaissance .

    En vérité , s'il arrive effectivement à la théologie dialectique de découvrir certaines vérités , ce n'est que très rarement , et par surcroit , pour des choses évidentes que l'on

    peut comprendre sans avoir besoin d'approfondir cette science .

    La théologie n'a d'autre but que de protéger la doctrine , telle que nous l'avons exposée plus haut dans ses grandes lignes , en faisant en sorte de la préserver des troubles

    insinués par les argumentations tordues des innovateurs .

    Abu Hamid al Ghazali ( les piliers de la foi Musulmane ) page 39
    tariqa KARKARIYA

  6. #6

    Par défaut

    ..................
    Dernière modification par ilikmali ; 28/03/2017 à 18h00.
    tariqa KARKARIYA

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •