Affichage des résultats 1 à 1 sur 1

Discussion: [FATWA AL AZHAR] - Superstition et mauvais augure (maléfismes, devins, médiums, charlatans)

  1. #1
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 292

    Par défaut [FATWA AL AZHAR] - Superstition et mauvais augure (maléfismes, devins, médiums, charlatans)

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
    اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته
    Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh





    *



    Superstition et mauvais augure




    Question :

    Numéro : 267 - Date : 11/09/2004

    Ma fille s'est mariée avec son collègue. Depuis son mariage, la famille de son mari pense qu'elle lui porte malheur à cause des épreuves surgies après ce mariage (maladies, pertes et accidents fâcheux).

    Il est à noter que les maux qui ont frappé cette famille après le mariage n'étaient qu'une suite de ceux éprouvés avant le mariage.

    Cette famille insiste sur le fait que ma fille lui porte malheur.
    Ce qui a eu un impact négatif sur son morale et sur sa santé ; car il y va de sa réputation et de sa dignité.

    Le demandeur voudrait connaître l'avis religieux à ce sujet ainsi qu’au fait de recourir aux charlatans et aux mediums.






    Réponse
    :
    S.E. Sheikh Hassûnah An-Nawâwi


    La superstition et le mauvais augure font partie des mauvaises coutumes préislamiques contre lesquelles l'Islam est venu lutter et avertir les gens. D'après Anas Ibn Malek, le Prophète dit :

    - « Ni la contagion ni le présage ne peuvent avoir un impact par eux-mêmes sans la permission d’Allah. Cependant, le présage m’est agréable. »

    On a interrogé le Prophète :

    - « Quel est le bon augure ? »

    - « Une bonne parole. » Répondit-il [1] .



    Qobayssa Ibn al-Makhareq dit :

    « J’ai entendu le Prophète dire : « al-'Iafa [2] , at-Tyara [3] et at-Tarq [4] font partie de la divination [5]. »



    D'après Burayda :

    « Le Prophète n'était jamais sujet à la superstition [6]. »



    D'Après Orwa Ibn Amer, on a mentionné la superstition en présence du Prophète qui a dit :

    « Il vaut mieux d’être toujours satisfait de son sort ; car le présage n'empêche pas un Musulman d'accomplir ce qu'il voulait entreprendre ; et si l'un d'entre vous voit ce qu'il déteste, qu'il dise : « O Seigneur ! C'est de Toi seul qui émane le bien, et c'est Toi seul qui repousse le mal, et il n'y a de puissance ni de force qu'en Toi [7] . »



    Dans ce sens figurent d’autres Hadiths. En effet, le Prophète nous met en garde contre la superstition ou le mauvais augure, qui naît d'une croyance en leurs effets maléfiques qu'elle produit sur les gens indépendamment de la Volonté Divine (car rien ne se passe en dehors de la volonté d'Allah). En agissant de la sorte, le superstitieux commettra un péché pour avoir mal pensé d'Allah et sera peut être châtié pour cette mauvaise pensée par la réalisation de ce dont on a peur.

    En fait, il n'y a pas de contradiction entre ce Hadith et celui d’Abdullah Ibn Omar dans lequel le Prophète aurait dit :

    « Ni la contagion ni le présage ne peuvent avoir un impact par eux-mêmes sans la permission d’Allah ; mais il y a trois choses qui font l’objet du mauvais augure : le cheval, la femme et la maison [8] »

    En effet, dans ce Hadith, le Prophète vise à restreindre le mauvais augure à tout ce qui inspire l’animosité ou la séduction. Il ne vise donc pas, comme certains gens le comprennent mal, que ces trois choses possèdent le pouvoir de nuire indépendamment de la Volonté Divine. Ceci a été bien expliqué dans la version de Sa'd Ibn Abi-Waqqas dans laquelle le Prophète aurait dit :

    « Trois choses portent bonheur : l’épouse qui réjouis les yeux de son mari et qui préserve intacts son honneur et ses biens pendant son absence, la monture docile qui aide à rejoindre les copains, et enfin la maison vaste et bien équipée. En revanche, trois choses portent malheur : l’épouse qui déplait au mari quand il la voit, qui le blesse par sa langue acérée et qui ne préserve ni son honneur ni ses biens pendant son absence, la monture désobéissante et la maison étroite et mal équipée. »




    La Chari'a interdit le recours aux devins, aux mediums et aux charlatans ainsi que le fait de compter sur eux pour s'attirer le bien et repousser le mal.



    D'après Omran Ibn Hossayn, le Prophète dit :

    « N’est pas des nôtres celui qui s’adonne aux actes superstitieux ou y croit, celui qui prétend la connaissance de l'Invisible ou se rend chez un devin ou celui qui exerce la sorcellerie ou se rend chez un sorcier. Quiconque se rend chez un devin et croit à sa parole, ne croit pas alors à ce qui a été révélé à Mohammad [9]. »




    D'après le Prophète, le fait de se rendre chez les devins et de les croire réduit en poussière la récompense des bonnes actions. Il dit :

    « La prière de celui qui se rend chez un devin et croit à sa parole n'est pas acceptée pendant quarante jours [10] . »

    De ce qui précède, le fait de considérer l'épouse comme une source de malheur est un acte interdit par la Chari'a, car les causes produisent leurs effets par la Permission d’Allah, le Très-Haut. L'épouse n’est pour rien dans ce qui arrive au mari du bien ou du mal.







    1- Hadith faisant l'objet de l'accord.
    2- Tirer bon augure des noms des oiseaux, exemple: l'huppe pour la bonne direction.
    3- Tirer mauvais augure de quelque chose.
    4- Une forme de la divination dans laquelle on utilise les cailloux.
    5- Hadith rapporté et jugé bon par Abu-Daoud.
    6- Hadith rapporté et jugé bon par Abou Daoud.
    7- Hadith rapporté et jugé bon par Abou-Daoud.
    8- Hadith rapporté par Muslim et al-Boukhari.
    9- Hadith rapporté et jugé bon par Al-Bazzar.
    10- Hadith rapporté par Muslim d'après l'une des épouses du Prophète (P.B.S.L.).


    Et Allah Seul le sait par excellence
    *





    *


    اللهمَّ صَلِّ عَلى سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ و عَلى آلِهِ و صَحبِهِ و سَلِّم


    Allâhumma salli 'alâ Sayyidinâ Muhammadin wa 'alâ âlihi wa sahbihi wa sallim.


    Ô Allâh prie et salue notre seigneur Muhammad, ainsi que sa famille et ses Compagnons.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 24/05/2015 à 15h46. Motif: Titre

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •