Page 1 sur 9 1 2 3 4 5 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 88

Discussion: mon père veut que je me convertisse, besoin d'avis

  1. #1
    Avatar de psoriasis
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    france
    Messages
    21

    Par défaut mon père veut que je me convertisse, besoin d'avis

    Bonjour,

    j'ai tant de choses à dire mais je sais bien que tout est inutile. Je cherche de l'aide mais n'en trouverai pas, déjà écrire comme ça sur internet c'est tellement anti-naturel, les mots peuvent être mal interprétés, je peux ne pas exprimer correctement ce que je ressens... mais j'essaie quand même étant donné que je suis dans une grande solitude et ne peux parler de cela à personne.

    Je vais peut-être poster ce message sur d'autres forums musulmans aussi pour essayer de recueillir le maximum d'avis, sachant que la communauté éthnique dont je vais parler est particulièrement inactive sur internet (sauf sur facebook mais ça m'intéresse pas), les forums qu'on trouve encore sont désertés depuis longtemps.

    Donc voilà : j'ai une double origine, française du côté maternel et "autre chose" du côté paternel. Je ne souhaite pas préciser pour éviter d'éventuels problèmes. J'ai été élevé uniquement par ma mère et j'ai vécu une vie très spéciale, dans l'isolement, la solitude. Ma seule famille c'était ma mère mais en réalité j'ai beaucoup de demi-frères et soeurs que je n'ai pas connus. C'est trop compliqué à expliquer ici. Pour résumer, je suis le seul enfant du "couple" qu'a formé mes parents et chacun d'eux à eu sa vie avant et après. Après ma naissance mon père s'est marié avec une femme de sa communauté et a fondé "sa" famille, dont je suis exclu depuis le début. Il fallait oublier le "bâtard" qu'il a eu avec une française, erreur de jeunesse, et se faire une respectabilité auprès de sa famille et de sa communauté.

    Je n'ai pas vu mon père durant des années, c'est seulement il y a quelques années que je l'ai fait. En fait, je ne savais rien de lui, ma mère ne m'a jamais rien raconté d'intéressant à son sujet, je savais à peine son nom jusqu'à l'adolescence. Mais surtout on ne m'a jamais dit que cet homme était musulman...
    faut dire que ça se voit pas spécialement comme ça, et c'est d'ailleurs le cas de la plupart des gens de sa communauté. Bien sûr, il vient d'un pays officiellement et majoritairement musulman mais vu l'attitude très "laïque" des gens on peut légitimement avoir des doutes. Fumeurs, buveurs, joueurs, ne respectant rien de la religion musulmane à part peut-être le ramadan, je suis toujours étonné que ces gens se déclarent croyants et pratiquants. Il est clair qu'ils n'ont jamais étudié le Coran ni la vie du Prophète et ne connaissent pas la religion, pour eux c'est juste un héritage familial, on est "d'origine musulmane" comme on vient d'un pays et d'une famille, c'est une convention sociale. Aucune foi réelle.

    La première fois que j'ai revu mon père et rencontré sa famille le sujet n'a pas été abordé. J'ai bien vu que ses enfants semblaient intéressés par l'islam malgré leur mode de vie on ne peut plus laïc voire anti-religieux (soirées boîtes de nuit vulgaires, facebook, jeux vidéos, rap de racailles...) mais c'est tout. Je me disais que c'était une sorte de mode, les adolescents et jeunes adultes aimant se donner l'impression d'appartenir à la religion, ça donne une identité et ça fait "bien". C'est aussi un moyen de se démarquer des français et d'affirmer ses origines, même si on peut quand même rigoler du fait que ces gens idolâtrent un drapeau républicain (c'est pas parce qu'il y a le croissant et l'étoile dessus que c'est halal) et un ancien président réformiste anti-religieux tout en considérant que leur pays est musulman.

    J'ai passé une journée chez lui sans que la question de la religion soit abordée en tout cas. J'ai été très bien accueilli, j'ai cru que j'allais enfin retrouver une famille, j'étais heureux. Mais le silence qui a suivi durant un an après cela cachait bien quelque chose. Personne ne m'a jamais rappelé ou contacté. Mes messages envoyés sur les pages facebook restaient sans réponse. J'ai fini par abandonner l'affaire. Mais un jour j'ai quand même voulu savoir pourquoi un tel rejet de leur part alors qu'ils avaient été si sympas quand j'étais là. Je me suis énervé, j'ai eu une altercation téléphonique avec mon père qui m'a finalement avoué (après beaucoup d'efforts) que si je ne me convertissais pas à l'islam, je ne ferais jamais partie de la famille, personne ne m'accepterait jamais. J'ai une grand-mère (la seule qui me reste) dans son pays mais elle ne veut pas me voir si je ne suis pas musulman. Je ne suis pas son petit-fils.
    Voilà pourquoi on me rejette.
    Autant vous dire que cela a été vraiment étonnant pour moi, je n'aurais jamais imaginé que mon père donnait une telle importance à la religion, puisqu'il n'est pas religieux et que personne ne l'est dans cette famille. J'ai découvert cette hypocrisie des familles qui consiste à faire de la religion une affaire de fierté ethnique et identitaire plutôt qu'une affaire de foi, de sincérité et d'implication dans la pratique effective. Il faut être musulman pour faire comme tout le monde, peu importe la foi.

    Je lui ai dit que je ne croyais pas en la religion et que tout cela était donc hypocrite, insensé, que lui-même ne respectait rien de la religion, alors pourquoi me l'imposer ? En fait, dans un certain sens, l'ironie de tout cela c'est que je suis plus musulman qu'eux étant donné que je ne fume pas, ne bois pas, ne suis jamais allé en boite de nuit, je fais très attention à mes divertissements, déteste le mal et les mauvais comportements et respecte beaucoup de principes éthiques musulmans de façon naturelle, sans être dans la religion. Bien sûr j'ai mes défauts et mes péchés, mais dans l'ensemble je vis de façon plus sainte qu'eux !

    Mais en fait, j'ai aussi compris que pour ces gens, être musulman, c'est avant tout être circoncis. Et là encore, l'hypocrisie règne, on m'en a parlé comme d'une simple norme hygiénique pour me convaincre. Absurde. Il y a des raisons spirituelles à la circoncision parait-il, et j'aurais bien voulu en débattre, y réfléchir et me faire un avis raisonnable, mais mais mon père s'en fiche, il n'y connait rien, il veut que je sois circoncis parce que lui l'est, que tous les hommes de sa famille le sont et c'est tout. "c'est plus propre". Voilà l'argument. Et je suis censé aller me faire circoncire, alors que j'ai 30 ans, juste parce que "c'est plus propre" et que tout le monde doit être comme ça pour faire partie de la famille...

    Maintenant, il faut savoir une chose, que les circoncis dans l'enfance ne savent peut-être pas, c'est que le plaisir sexuel d'un non-circoncis est localisé précisément au niveau du prépuce. C'est là que toutes les sensations agréables sont localisées et l'orgasme vient de là. Et en réalité, selon la tradition juive d'où vient ce rituel de circoncision, c'est pour cela que les garçons ne devraient pas avoir de prépuce : le plaisir sexuel est trop facile avec et cela mène forcément à des pratiques immorales comme la masturbation dès le jeune âge etc. C'est avant tout pour éviter les tentations d'orgasmes trop faciles que ce rituel a été institué.
    Si cela a été fait dans l'enfance ou très jeune, le garçon n'aura pas trop de problèmes, il s'habitue à cela, mais pour un adulte ayant connu l'orgasme normal avec le prépuce aller se faire circoncire c'est renoncer à son plaisir sexuel naturel, tout simplement. Franchement ce n'est pas raisonnable, il est trop tard pour faire ce rituel. On va me dire qu'Abraham l'a fait à 99 ans ou quelque chose comme ça mais c'était sa vie, on n'est pas censé l'imiter.

    Je vous dis que le métissage, si les deux parents se séparent, est une grande malédiction. Les gens comme moi, avec une double origine (et implicitement double "origine" religieuse) sont probablement maudits. Ce n'est pas possible de choisir entre deux cultures si différentes, deux héritages opposés. Pas possible non plus de les mélanger, trop de contradictions. On est finalement ni l'un ni l'autre. Pour faire partie de ma propre famille paternelle je devrais aujourd'hui devenir "quelqu'un d'autre" parce que je n'ai pas été élevé dans cette culture avec cette mentalité. Pour moi devenir musulman aujourd'hui ce serait jouer un rôle. Et pourtant j'aurais dû l'être. C'est vrai que j'ai normalement le devoir d'obéir à mon père et de me conformer à ce que veut la famille, même si ça ne me plait pas et que c'est pratiquement de la folie. La désobéissance aux parents est un péché, même hors religion, mais quand vos deux parents ont des cultures et des modes de vie opposés on obéit à qui ?
    Ma mère n'est pas religieuse, elle est très tolérante et ne m'empêcherait pas de me convertir pour retrouver mes origines paternelles mais je sais qu'elle serait quand même déçue, ce serait une sorte de trahison.

    De toute façon je n'ai pas envie de me convertir. Je ne crois pas à plein de choses dans l'Islam et dans toute religion d'ailleurs, il y a trop de n'importe quoi. Et si je me convertissais alors je voudrais vraiment essayer de pratiquer, mais les rituels musulmans me paraissent tellement répétitifs et ennuyeux...

    C'est sans compter que je devrais apprendre la langue paternelle, qui est très compliquée pour les francophones, en plus des notions d'arabe pour le Coran, j'ai essayé avec des méthodes comme Assimil mais je ne comprends rien et là où je suis je n'ose pas aller demander aux gens de la communauté, je me sens un étranger complet parmi eux, c'est insupportable ce sentiment d'être une sorte d'imposture dans la communauté, un bâtard et pas quelqu'un avec une origine réelle. Mon père et sa famille vivent dans une ville éloignée de la mienne et si je voulais aller apprendre avec eux il faudrait que je sois déjà converti. Donc ça fait vraiment beaucoup de problèmes...

    Une chose qui me fait douter aussi, c'est que j'ai quand même l'impression que si ma vie est un tel échec c'est peut-être parce que j'ai désobéi, que je ne vis pas la vie que Dieu veut que je vive. Peut-être que j'aurais dû être musulman (et je veux dire, un vrai bon musulman, pratiquant). Peut-être que je suis maudit depuis même avant ma naissance physique à cause de ma désobéissance et mon insoumission à la volonté divine, je ne sais pas. Je ne crois pas vraiment en Dieu mais je vois qu'il y a une Loi divine et que les pêchés sont punis d'une façon ou d'une autre, je vois bien que si ce monde va si mal c'est parce qu'il ne respecte pas les Lois que le Dieu dont la religion parle aurait apparemment instaurées pour l'Homme. C'est visible. Il y a forcément des influences diaboliques qui tentent d'éloigner l'Homme de la Vérité et des Lois justes.
    Rien de ce que je fais ne réussit, je n'ai jamais rien réussi, je n'ai pas de travail, pas d'amour, pas de vie sociale et en plus je suis malade, notamment du psoriasis. La vie laïque, sans Dieu, ne m'a jamais rien apporté à part des problèmes et des déceptions sans fin. Je suis dégoûté de la vie moderne dans nos pays, de toute cette vanité et des péchés, du culte de l'argent, des fausses doctrines, des mensonges, de l'immoralité, de la prostitution généralisée des femmes sur internet et ailleurs, des ravages que la science et l'industrie imposent à la Création naturelle au nom du progrès.

    Mais je ne suis pas convaincu par l'alternative de la religion non plus, il y a tellement de problèmes et de questionnements aujourd'hui... l'islam est devenue une religion récupérée par des gens qui travaillent manifestement pour Satan et la confusion s'est infiltrée partout. On ne sait plus que croire et qui croire.

    Bref, merci de m'avoir lu.

    Plein de bonnes choses pour vous. Soyez heureux et bénis.

  2. #2
    Modérateur Sermenté Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    9 044

    Par défaut

    As-salam / La paix,

    Ta mentalité est fortement prédisposée à l'islam, car tu n'aimes pas ce qui est répétitif et ennuyeux alors que l'islam est tout le contraire de cela, et tu es dégoûté de ce bas-monde et c'est ce que l'islam attend d'un musulman. A côté de détails comme la circoncision, tu as déjà ancré en toi des qualités fondamentales. Tu es brisé, et si tu étais musulman avec ces qualités tu aurais très certainement accédé à certains secrets qui auraient fermement établi ta foi, loin, très loin de ce que tu soupçonnes actuellement vis-à-vis de cette religion.

    Tu es tel un ordinateur contenant des documents secrets, peu connus, scellés. Mais si tu n'as pas d'électricité pour le faire fonctionner, tu ne pourras pas profiter de ces documents enfouis en toi. Or, l'électricité en question est l'amour d'Allah et de Son Prophète (sallAllahu 'alayhi wa sallam).

    Choisis, et ne fais pas attention aux problèmes de ce bas-monde (parents, égarement des musulmans, etc...) : vas-tu nier ton Seigneur ou bien vas-tu témoigner de Lui ? Tant que tu abandonneras Allah, Allah t'abandonnera. En revanche, si tu te tournes vers Ar-Rahman (le Tout-Miséricordieux), tu seras accueilli et l'on t'offrira tout ce que tu cherchais ainsi que ce que tu ne cherchais pas.

    Je sous-entend beaucoup de choses vastes et profondes, mais à toi de méditer et de conclure ce qu'il y a de mieux à faire avec ce dont tu disposes, car tu ne découvriras réellement ce que je sous-entend que si tu fais le bon choix. Après, si tout cela t'est égal et que tu préfères continuer à errer, te sentant comme un "bâtard" et n'ayant aucun objectif, aucune vraie raison de vivre, ce sera à toi d'assumer tes choix.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  3. #3
    Avatar de psoriasis
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    france
    Messages
    21

    Par défaut

    Merci de cette belle réponse Ilyes,

    tes mots ont beaucoup de sens pour moi car en effet même quand j'étais petit, éloigné de ma famille et sans rien connaitre de l'islam, je me rends compte aujourd'hui que j'avais un comportement et une mentalité "musulmane". Mais, je veux dire, vraiment selon la vie du Prophète, que j'ai un peu étudié ces dernières années. Je ne me rends compte que maintenant que ce que j'aimais et ce qui me révoltait dans la vie moderne correspondait à la vision musulmane. Je ne peux pas tout expliquer car c'est trop intime et difficile à exprimer avec des mots mais j'ai vécu des expériences particulières et j'ai ressenti dès le plus jeune âge une extrême tristesse et crainte du péché alors que personne ne m'avait expliqué ou interdit quoi que ce soit. Je le savais naturellement, ou plutôt j'avais l'impression que des forces ("anges" ?) me le disait et dès l'âge de cinq ans j'ai compris que les mauvais comportements allaient me séparer de la Divinité et des bénédictions de ma vie. Mais sans repères j'ai été trop faible et ignorant pour éviter de commettre erreur sur erreur jusqu'ici...

    Pour moi l'islam aujourd'hui, depuis que j'ai étudié un peu la question, c'est une religion que je ressens comme un retour à la pureté et l'innocence originelles de l'Homme, et ce de la façon la plus naturelle qui soit. Par exemple, même sans être converti, j'ai adopté un certain nombre de choses conseillées par le Prophète et dont j'avais eu l'intuition des bienfaits depuis très longtemps comme le fait de ne pas faire et conserver de représentations (photos...), éviter la musique profane, garder la barbe...
    J'ai longtemps été dans le milieu artistique et quand j'ai appris que le Prophète avait dit que les artistes (faiseurs d'images) seraient maudits j'ai tout de suite ressenti la vérité de ces paroles là. Il a été clair pour moi que c'est vrai, même sur Terre dans cette vie la pratique de ces choses mène au malheur et à l'insatisfaction, je l'ai expérimenté moi-même. Maintenant, c'est un sujet polémique, la plupart des musulmans modernes refusent de croire à ces paroles et toutes les excuses sont inventées pour minimiser leur importance. Ceux qui s'y conforment sont traités d'extrémistes. Pourtant c'est conforme aux Commandements de la Torah donnés à Moïse au sujet des représentions. Les gens disent "c'est juste un haddit", un "faux haddit" mais quand il s'agit de circoncision et que ça les arrange de promouvoir la circoncision ils en appellent à des haddits en disant que ceux-là sont vrais...

    Mais pour moi la plupart des choses préconisées par l'islam m'apparaissent comme étant des façons de rester naturel, non-souillé par la folie de la civilisation diabolique, et je conçois l'islam comme anti-moderniste dans le sens d'une opposition aux faux enseignements et gouvernements des démons. Ce qui est totalement conforme à la tradition biblique la plus ancienne; par exemple il y a le livre d'Enoch qui explique comment les anges déchus ont perverti l'humanité avec la science interdite et ont mené l'Homme a la rébellion contre Dieu (même l'écriture et la lecture ont été enseignés par ces anges déchus et Dieu n'avait pas permis cela au départ, c'est pour ça qu'il a souvent choisi et aimé des prophètes illettrés, pour confondre l'arrogance des scribes imbus de leur fausse science).
    Enoch a prophétisé que le peuple Saint des derniers temps vivrait en dehors de la société démoniaque et aujourd'hui cela me semble signifier que les purs musulmans ne doivent pas se laisser séduire par le soi disant "progrès", et vivre au plus près de la nature, en indépendance. être idéalement paysan ou éleveur de bétail indépendant, vivre en famille et en communauté et ne pas avoir à dépendre du système financier, social et industriel des républiques et des gouvernements pervers.

    Mais je sais que c'est une conception de l'islam peu commune et considérée comme "extrémiste" par beaucoup de musulmans aujourd'hui. C'est ça le problème pour moi, ce qui me fait le plus douter, cette compromission des musulmans avec la société moderne et le système anti-religieux. Les gens dits "modérés" vivent pratiquement comme les pécheurs invétérés et ceux qui s'impliquent de façon plus "radicale" sombrent dans le jihad violent. On dirait qu'il n'y a plus d'alternative et en fait plus de "vrai" islam, religion droite de retour à la simplicité et à la pureté de vie. La situation actuelle est particulièrement préoccupante, autant du côté des musulmans aux moeurs relachées que du côté des radicaux. Il n'y a rien pour inspirer confiance et tout pour douter fortement, voire être carrément écoeuré du comportement des gens qui se revendiquent musulmans.

    Peut-être que c'est une grande épreuve envoyée aux gens de notre époque pour éprouver la foi de ceux qui pourraient être sauvés mais c'est vraiment difficile, incroyablement difficile.

    Moi je suis vraiment dans le doute, la perplexité. Je ne sais rien, je ne comprends rien. Je médite ces choses jour et nuit mais ne trouve pas de réponse satisfaisante. Alors la conversion dans ces conditions est compliquée. L'islam de ma famille n'est pas l'islam dont je voudrais être fier, ce ne sont pas mes valeurs. Leur islam est hypocrite et si je me convertissais pour être vraiment pratiquant ils me rejetteraient comme maintenant, ils n'accepteraient pas. Pour eux être musulman c'est juste être circoncis, faire le ramadan comme on peut et invoquer le Saint Nom de temps en temps dans les conversations parce que c'est la coutume.

    Déjà sur la question de la circoncision rien n'est clair, il y a différents avis dans les communautés musulmanes. Alors qui a raison ? Moi je voudrais avant tout faire partie de ma propre famille et pour ça il faut que j'accepte un certain islam, si je voulais pratiquer ce que je considère être le pur islam je serais toujours seul et toujours rejeté. Quel intérêt à par la satisfaction d'être dans la Vérité ? Et je ne sais pas si c'est la Vérité absolue malgré tout.

    J'aimerais bien connaitre quelqu'un dans la même situation que moi, ayant une double culture, raciale et religieuse et qui hésite à s'impliquer pour retrouver une légitimité dans sa famille paternelle ou maternelle. Même si je ne consulte pas trop souvent les mails on peut essayer de me contacter en privé pour discuter, peut-être. C'est dur de se sentir aussi seul dans cette situation particulière.

    merci à tous.

  4. #4
    Avatar de Hamzagm
    Date d'inscription
    décembre 2014
    Localisation
    Tunisie
    Âge
    27
    Messages
    404

    Par défaut

    Bonjour; la première qu'il faut savoir que votre père n'a pas le droit de vous rejeter à cause de la religion si vous n’êtes pas musulmans vous avez tous les deux des droits l'un sur l'autre de se respecter d'écouter l'un l'autre etc ; deuxième chose personne ne peut vous forcer à se convertir à l'islam puisque l'islam lui même nous dit qu'il n'y a pas de contrainte dans la religion ; vous avez la liberté de faire votre choix et vous serez responsable de ce choix mais je vous invite d'abord de comprendre l'islam de vrai sources de coran et de la vie du prophète Mohammed non ce que les autres disent ou les gens qui le représentent mal !!

    Pour les circoncis vous pouvez se convertir à l'islam sans le faire car pour entrer en islam il faut juste prononcer le témoignage de l'islam ; à part cela ne sentez pas si mal ; peut être rester chez votre mère c'est mieux et de chercher la vérité par vous même à propos de l'islam et à vous de choisir de se convertir ou non !!

    Je vois que vous avez plein de question à propos de la religion ; je pense c'est l'occasion de poser ces questions et on essaye ensemble de vous répondre avec l'aide de Dieu !!

    Parfois on ne choisit pas notre environnement et la vie qu'on a la famille et tout mais on sera responsable des choix qu'on les prendre et c'est à nous de choisir ce qui est bien pour nous !!

    Si vous êtes convaincu par l'islam et vous le faite pour Dieu c'est bien convertir dés maintenant si ce n'st pas le cas ; essayer de chercher la vérité à propos de l'islam et de lire le coran !!

    je souhaite que je vous a bien répondu !!

  5. #5
    Modérateur Sermenté Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    9 044

    Par défaut

    As-salam,

    Déjà, je tenais à dire qu'il n'y a pas d'anges déchus, seuls les djinns ou les êtres humains peuvent être qualifiés de déchus.

    Pour ce qui est du fait d'être accepté dans ta famille, tu peux très bien leur montrer une facette de toi et en cacher une autre. Tu montres à ta famille ce qu'elle attend de toi, et le reste tu le gardes en toi. Mais ce ne sont que des conseils pour t'aider vis-à-vis de tes problèmes familiaux. La Vérité c'est Allah, la satisfaction se trouve auprès d'Allah, et tout appartient à Allah. Allah a juré que les bons seront dans le délice.

    La plupart des choses que tu dis est issue d'une profonde clairvoyance. En revanche, tout cela est inerte s'il n'y a pas Allah qui est recherché. Malheureusement, tes propos à mon sens ne reflètent pas la recherche du divin. Je me trompe ? Parce qu'en réalité, il suffit que tu recherches sincèrement Allah pour obtenir la Vérité. Mais tu vois qu'il y a beaucoup d'égarement, de divergences, de divisions, qui sont confusion et qui empêchent de discerner la Vérité de manière sûre. Or, encore une fois, il suffit que tu recherches sincèrement Allah pour obtenir la Vérité, quelles que soient les circonstances. Il te suffira de maintenir ce critère suffisamment dans le temps pour passer du doute au penchant, du penchant à la science établie, de la science établie à la science ferme, de la science ferme à la science de la certitude, et incha'Allah, de la science de la certitude à l'œil de la certitude.

    Tu as toute ta vie conçu un corps en l'ayant harmonieusement et fermement façonné. Il est temps de lui donner vie. Peut-être bientôt, incha'Allah. Le chaos précède nécessairement l'ordre, et la vie commence par la mort.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  6. #6
    Avatar de psoriasis
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    france
    Messages
    21

    Par défaut

    Bonjour hamzagm,

    merci de ta réponse. En fait mon père ne veut rien m'imposer de force, c'est même tout le contraire, il chercherait plutôt à me dissuader. Il sait bien que ce qui m'est demandé à mon âge est compliqué voire insensé et que tout cela n'a pas de rapport direct avec l'islam mais plutôt avec des conventions sociales.

    Le "contrat" entre la famille et moi est clair désormais : soit je fais ce qu'on me demande (circoncision), soit je n'ai pas de famille, personne ne veut me voir. Mais on ne m'oblige à rien. Pour l'instant mon refus est consenti et accepté, seulement je n'ai plus de contact avec eux, c'est le prix à payer.

    Me convertir simplement avec le témoignage de foi ne signifierait rien pour la famille, pour eux être musulman c'est être circoncis, la religion n'a pas tant d'importance en elle-même. La circoncision est pour eux une question de signe d'appartenance à la lignée masculine de la famille et c'est tout. Une sorte de fierté machiste, si l'on veut. Surtout que je suis l'ainé de la fratrie, le premier fils du père. C'est considéré comme honteux que je ne sois pas circoncis, c'est complètement tabou.

    Maintenant, bien sûr, c'est absurde car à ce moment là les millions d'américains mécréants circoncis d'office pour raison médicale et "hygiénique" seraient tous musulmans et agréés par Dieu... ça n'a pas de sens. Mais c'est l'illogisme de leur vision de l'islam en tant que convention sociale et familiale plutôt que foi sincère fondée sur la compréhension de ce qui doit être fait ou pas.

    salut.

  7. #7
    Avatar de psoriasis
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    france
    Messages
    21

    Par défaut

    Ilyes,

    si j'emploie le terme "ange déchu" c'est parce que c'est le terme utilisé dans le livre d'Enoch et bien sûr je sais que c'est sujet à polémique, beaucoup disent que ce livre est faux et de toute façon en islam on ne doit s'en tenir qu'au Coran comme référence, mais je ne suis pas tout à fait d'accord. Ce livre décrit selon moi de grandes vérités et il annonce même l'islam dans une certaine mesure. Le fait que l'église catholique notamment l'ait caché durant très longtemps au public alors que les premiers chrétiens le connaissaient tous et l'étudiaient prouve qu'il est "dangereux" pour les autorités de ce monde, et seule la vérité est dangereuse pour elles. Il est très probable que Mohammed en connaissait le contenu, non pas en l'ayant lu physiquement mais par révélation directe.

    Maintenant, je ne sais exactement ce qu'est un ange, un djinn etc. Je peux ressentir intuitivement leur nature mais je reste ignorant de la vérité à leur sujet. Les mots sont trompeurs, surtout en français où bien des mots sont utilisés sans discrimination pour désigner beaucoup de choses différentes et contradictoires. Et puis dans le jargon chrétien par exemple il y a les chérubins, les séraphins, anges, archanges et d'autres sortes d'anges encore mais qu'est-ce que ça signifie réellement ? Personne ne se met d'accord là dessus.

    Pour ce qui est de la recherche de Dieu, bien sûr c'est mon travail, mais comme Dieu est immanquablement associé à la religion et que la religion est douteuse, dans son état actuel surtout, la confusion règne. J'aurais tendance à considérer qu'une fois qu'on a trouvé Dieu on est en dehors de la religion officielle et qu'on vit librement (tout en respectant les lois divines) mais c'est en contradiction avec ce que disent les Écritures Saintes apparemment.

    Quand je disais que la pratique de l'islam me semblait répétitive et ennuyeuse je voulais dire que respecter les prières à heures fixes et tout contrôler de façon rituelle est effectivement contraignant, le pire étant de devoir se conformer à une sorte de mode de vie "arabe" même si on ne l'est pas, il faut prier en arabe, réciter le Coran en arabe etc. Là j'ai du mal à croire que Dieu aurait pu exiger que tous les fidèles doivent s'arabiser pour lui être agréable. Le Coran a été donné en langue arabe et pour en comprendre la force expressive il faut comprendre l'arabe, c'est vrai, mais le message devrait quand même être universel et même aller au delà des mots. Un sourd-muet, par exemple, qui se comporterait de façon irréprochable devant Dieu, serait-il mécréant parce qu'il ne peut s'exprimer en arabe ? Non, la prière et la sainteté viennent du coeur.

    C'est une des raisons de douter de l'islam pour beaucoup de gens cette association islam-arabe, ça donne un côté très étriqué de la religion, ça manque d'une valeur universelle. à ce niveau le christianisme semble beaucoup plus intéressant car il n'implique aucune référence à une culture et à un langage imposé. On a toujours l'impression de devoir jouer un rôle en se forçant à apprendre l'arabe et en se conformant à des choses qui n'ont finalement rien à voir avec la religion. Dieu devrait normalement nous accepter tel qu'on est et les références culturelles et ethniques ne devraient avoir aucune importance dans notre foi.

    merci en tout cas à ce forum de donner l'occasion de pouvoir s'exprimer franchement de ces choses, c'est vraiment une preuve de grande intelligence de la part des gens qui gèrent ce forum. On y lit bien des choses intéressantes, sincères et vraies, c'est très enrichissant.

    salut.

  8. #8
    Modérateur Sermenté Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    9 044

    Par défaut

    Le Coran n'est effectivement pas le premier Livre divin, c'est plutôt qu'il y a eu des falsifications des anciens Livres, notamment lors des traductions. On ne rejette surtout pas les Anciens écrits, on rejette juste ce qui contredit ce que l'on sait de la révélation de source sûre.
    En ce qui concerne la science qui relève des anges et de leurs catégories, cela nous égarerait de notre sujet mais il est possible de te répondre sur cette question. C'est une science spirituellement profonde, chaque chose en son temps.

    L'approfondissement de la religion n'est que renforcement de ses bases. Ce n'est pas parce que l'on a trouvé Allah, que l'on est devenu un saint parachevé et que l'on a hérité de la totalité des Prophètes ('alayhum as-salam / paix sur eux) que l'on s'affranchit de la religion, bien au contraire ! Ce n'est pas la religion qui est douteuse, ce sont plutôt les actes des gens qui la pratiquent. Un amalgame bien connu qui est à éviter.

    Pour ce qui est de l'arabe, cela permet d'unifier les musulmans sous une même langue, mais cela ne les empêche pas de parler d'autres langues et d'avoir une culture non-arabe. Les plus grands savants qui ont transmis les paroles du Prophète (sallAllahu 'alayhi wa sallam) étaient des perses, le dernier empire musulman était turc, et à l'heure actuelle la majorité des musulmans se trouve en Asie. Il faut préserver à la fois l'unité et la diversité, sans discrimination ni division. De plus, un Livre saint est révélé en une langue, et la traduction casse inévitablement le caractère divin, car la traduction relève de l'humain et non d'Allah.

    Mais je comprends ta vision, car tu as connu l'islam à travers différents moyens, et certains de ces moyens n'étaient malheureusement pas adéquates. C'est normal, cela fait partie de l'être humain, nous ne sommes pas des prophètes qui reçoivent une science pure par révélation, notre science est régulièrement aliénée à travers les moyens de ce bas-monde.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  9. #9
    Avatar de Mariecarolyne
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    Paris
    Messages
    19

    Par défaut Touchée !

    Je viens de lire ton message qui m'a bcp touchée.

    Je suis française et mon conjoint est musulman (nous n'avons pas d'enfant ensemble mais chacun de notre coté)

    Bon je ne sais pas comment répondre tellement il y a de chose à dire.


    - Tu donnes en fait les réponses à ta question.
    Tu dis ne pas aimer les religions et même ne pas être croyant.

    Je vois donc 2 choses :
    1 Tu te convertis sans que ça te coûte quelque chose puisque tu n'as pas un Dieu à renier.
    2 Tu étudies mieux l'Islam pour pouvoir aborder le sujet avec eux. Idem pour le pays, les coutumes... presque en savoir plus qu'eux sur tous les points (politique, histoire...)

    Ce que je pense de ton exclusion de cette famille paternelle est que tu n'as pas grandi avec eux, il n'y a pas de lien, ceux qui se crées quand on est enfant. DOnc quoi que tu fasses, tu resteras toujours un étranger, celui qui vit autrement, voit la vie autrement...
    C'est eux qui manquent d'ouverture envers toi et non le contraire me semble t'il.
    Ton père n'a pas joué son rôle et tu en souffres, tu aimerais rattraper ce retard et trouver ta place dans son cœur.
    C'est dur, très dur même et tu dois travailler ce point pour faire ton deuil de cette relation père/fils. Tu ne coupes pas les liens mais prends de la distance par rapport à ton attente.
    Ta mère a peut être joué un rôle dans cet éloignement avec ton père, ne lui en voudrais tu pas inconsciemment ?

    Moi je trouve qu'appartenir à 2 communauté est une richesse !
    Tu dois la voir (tu en es loin visiblement).
    Je ne dis pas que c'est facile car tu te sens un peu le cul entre 2 chaises, mais la richesse est là.
    Dur aussi car tu te sens un peu étranger des 2 cotés. C'est ce que tu sembles dire en précisant que pas de travail...

    Ton vrai problème est uniquement ton manque de confiance en toi !!!
    Regarde ça sous cet angle et tu vas avancer. J'en suis certaine. Du boulot, des pleurs, des efforts, de espoirs, des avancées...


    Circoncision.
    Alors là je te rejoins sur presque tout ce que tu dis mais il manque une partie de la réflexion (pas très grave dans ce que je veux te dire)


    Déjà regarde ce que le Coran dit sur la circoncision (C), il s'agit d'un site islamique donc on ne peut pas dire qu'il y a détournement :

    *Lien édité*

    Ensuite tu peux lire mon histoire à moi quand je découvre la C.
    J'aime profondément mon homme mais j'ai vraiment été traumatisée par sa C et tout le plaisir que je ne pouvais pas lui donner, car ce que les femmes adorent c'est justement le prépuce et le frein.
    Je voudrai signaler que mon témoignage est très dur et peut choquer (beaucoup de douleur pour l'écrire et beaucoup pour la mise en page sur le site car il y avait des hommes C qui souffraient de ce que j'ai écrit)
    J'en demande pardon d'avance.
    Il se peut que ce message soit mon premier et mon dernier comme sur certains autres endroits où j'ai oser donné mon avis. Les hommes ne veulent que ce que je dis se sache.
    Mon intention était surtout d'informer les gens.
    Dans le pays de mon mari où je suis acceptée et aimée, on m'écoute et les choses avancent doucement.

    Merci de respecter la charte qui veut qu'il n'y ait pas d'agressivité et du respect sur ce site.

    http://www.droitaucorps.com/circoncision-sexualite-temoignage-femme


    Edit de la modération : le "site islamique" (c'est comme Daech, se dire "islamique" ne prouve rien) contenant des images horribles et manquant inutilement de pudeur, je me permets de l'éditer. Merci de votre compréhension.
    Dernière modification par Ilyes ; 22/08/2015 à 22h28.

  10. #10
    Avatar de psoriasis
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    france
    Messages
    21

    Par défaut

    Ilyes, "Ce n'est pas la religion qui est douteuse, ce sont plutôt les actes des gens qui la pratiquent. Un amalgame bien connu qui est à éviter." En fait, justement, il y a aussi la religion officielle en elle-même qui n'est pas claire. Tous les livres révélés contiennent des choses douteuses, il serait trop long d'en parler ici et puis je ne suis pas un professionnel de tout cela, je reste très ignorant. Pour l'arabe, oui, tout ce que tu dis es vrai et je comprends cet avantage d'unifier les musulmans avec l'arabe mais... si on n'aime pas l'arabe ? Est-ce que ça revient à renier Dieu, à ne pas l'aimer ? Personnellement, je n'apprécie pas spécialement ce langage et cela me rend les écoutes du Coran peu intéressantes, ça ne me dit rien. Tu me diras que c'est parce que je ne le maîtrise pas et ne le comprends pas, oui évidemment dans un sens, mais je n'ai pas de motivation particulière pour l'apprendre non plus. Ou alors j'ai l'impression de jouer un rôle, de "faire l'arabe", ce qui est assez ridicule. Quand je vois des nordiques blancs aux cheveux blonds convertis imiter en tout la façon de faire arabe, avec djellaba, babouches et compagnie, je suis toujours un peu gêné, on a l'impression qu'ils sont dans une secte à faire ce qu'on leur a dit et à imiter sans réfléchir, qu'ils agissent mécaniquement et pas avec le coeur en étant eux-mêmes. C'est comme les fans de chanteurs qui imitent en tout leur idole et perdent complétement leur identité personnelle, ceux qui deviennent des "sosies". En fait, en écrivant cela, je me rends compte que l'un des problèmes avec l'islam c'est que c'est devenu une "religion de livre" comme avec la Torah. Trop d'importance est portée sur la récitation et les mots tandis que la spontanéité de la vie est mise de côté. C'est une grande différence avec le christianisme parce qu'au départ l'évangile n'était pas un livre ni une suite de mots déterminés mais simplement un témoignage vivant de ce que Jésus était venu révéler le chemin du retour à la vraie religion de Dieu. On enseignait l'évangile en parlant spontanément, sans se référer à un livre ou à des phrases déterminés à l'avance, sauf pour se référer à la Torah, en guise d'explication. Jésus n'a laissé aucun livre à étudier ou a réciter, juste un message vivant. C'est pour ça que le message a commencé à dégénérer dès lors que des gens l'ont mis par écrit. Les gens se sont mis à accorder de l'importance aux écritures, à entrer dans des polémiques, à interpréter à leur façon, et tout a été perdu. Les évangiles que les chrétiens actuels lisent sans cesse n'est qu'une collection d'écrits et de lettres profanes (sauf peut-être l'évangile de Jean et l'Apocalypse) venant de gens qui ont difficilement réussi à retranscrire le message de Jésus, parce que tout ce qui est écrit est sujet à interprétation erronée et aux doutes. Seule la parole vivante en présence de gens éclairés et agréés de Dieu devrait être qualifié de transmission de savoir religieux. Jésus lui-même détestait les scribes et les scribes sont ceux qui s'attachent aux livres, aux mots et aux interprétations sans s'intéresser au témoignage vivant. Ce sont les perroquets de la religion, ils connaissent tout, peuvent réciter des millions de pages mais ils ne vivent pas la religion, leur pratique est sans âme. Les juifs ont été exclus de la Grâce en raison de leur idolâtrie intellectuelle des Écritures sans pratique vivante et compréhension de la simple vie réelle mais aujourd'hui tout le monde a sombré dans ce défaut, chrétiens et musulmans. Réciter le Coran en arabe, même si cela est considéré comme faisant partie intégrante de la religion ne semble donc pas être un moyen de plaire à Dieu, ou alors Dieu se contredit. Aujourd'hui, à moins de vivre seul, on ne peut pas être considéré comme musulman si on ne récite pas en arabe, le jugement général est très clair là dessus. Si quelqu'un qui ne lit pas le Coran, ne prie pas en arabe et ne connait pas l'arabe arrive dans une communauté et dit qu'il est musulman, personne n'y croit, même si cette personne est peut-être un saint agréé de Dieu. Les apparences et les conventions priment sur tout, il faut toujours prouver par des stéréotypes que l'on a une légitimité religieuse. Enfin, il y a tellement de choses douteuses de ce style, c'est pour tout ça que s'engager dans la religion n'est pas facile, il faut passer outre énormément de contradictions et de comportements difficilement compréhensibles et acceptables. salut.

Page 1 sur 9 1 2 3 4 5 ... DernièreDernière

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •