Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Les bienfaits du «Jeûne» de la parole

  1. #1
    Avatar de votre frère mustapha
    Date d'inscription
    février 2015
    Localisation
    planète terre
    Messages
    47

    Par défaut Les bienfaits du «Jeûne» de la parole

    As-salamou alaykoum


    "L'homme ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire" [Sourate Qaf 50 :18]


    Abou Houraira ra rapporte que le Prophète saws a dit:

    «Que celui qui croit en Allah et au Jour du Jugement dise du bien [des gens] ou qu'il garde le silence!» (rqpporté par Boukhari et Muslim)


    Sahl ibn Sa’d rapporte ces paroles du Prophète saws :

    «Celui qui me garantit ce qu'il a entre les mâchoires [c'est-à-dire sa langue] et ce qu'il a entre les jambes, je l'assure du Paradis.» (rapporte par Boukhari)


    Abû Hurayra ra a entendu ces paroles de l'Envoyé d'Allah:

    «En vérité, le serviteur peut, sans y prendre garde, prononcer une parole qui le fera tomber en Enfer et l'y précipiter sur une distance supérieure à celle qui sépare l'Orient de l'Occident». (rapporté par Boukhari et Muslim)


    Abou Houraira ra rapporte que le Prophète saws a dit:

    «Certes il arrive au serviteur de prononcer, sans y prendre garde, un mot qui lui vaudra l'Agrément d'Allah et pour lequel Allah l'élèvera de plusieurs degrés. Mais le serviteur peut également laisser échapper par mégarde un mot qui lui vaudra le Courroux divin et lui vaudra d'être précipité en Enfer.» (rapporté par Boukhari)


    Sufyân ibn 'abd-Allâh ra a dit:

    «Je demandai: Donne-moi, ô Envoyé d'Allah, un conseil qui me servira de protection. Il me répondit: Dis: Allah est mon Seigneur puis fais montre de rectitude ! - Et que dois-je craindre le plus, ô Envoyé d'Allah ? demandais-je. Il saisit alors sa langue[entre ses doigts] et me dit: ceci !» (rapporté par Tirmidhî, Nassâ'î et ibn Mâja)


    «Celui qu'Allah préserve des méfaits de ce qu'il a entre ses mâchoires et entre ses jambes entrera au Paradis.»
    (Tirmidhî estime ce hadîth fiable).


    Umm Habîba ra rapporte :

    «Toutes les paroles des fils d'Adam seront retenues contre eux, à l'exception du commandement du bien, de l'interdiction de ce qui est blâmable et de la mention (dhikr) d'Allah.» (RapportéTirmidhî et ibn Mâja)


    Lors d'une rencontre entre Quss ibn Sâ'ida et Aktham ibn Sayfî, l'un des deux demanda à son compagnon:

    «Combien as-tu trouvé de vices et de défauts chez les fils d'Adam? - Ils sont trop nombreux pour être recensés, répondit l'autre, mais j'en ai trouvé tout de même huit mille, que l'usage d'une seule qualité peut effacer. - Laquelle? lui demanda le premier. - Tenir sa langue, lui répondit-il.»



    Al-Fudayl ibn 'Iyâd ra a dit:

    «Celui qui estime que ses paroles sont l'une de ses oeuvres parle rarement de ce qui ne le concerne pas.»



    Al-Shâfi'î - qu'Allah lui fasse miséricorde - disait à son disciple al-Rabi' :

    «Ô Rabî', ne parle pas de ce qui ne te concerne pas. Car quand tu parles, les mots te possèdent mais tu ne les possèdes pas.»



    'Abd-Allâh ibn Mas'ûd ra a dit:

    «Rien ne mérite davantage la prison que la langue.»


    L'imâm al-Shâfi'î - qu'Allah lui fasse miséricorde - a dit :

    "Si l'on veut parler, il faut réfléchir avant de le faire ; si l'on est convaincu de l'utilité de la parole, alors parlons! Mais si l'on doute de l'utilité des mots, mieux vaut alors se taire, jusqu'à ce que la nécessité de la parole devienne évidente."

  2. #2
    ex-Halim7878 Avatar de Halim
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 379

    Smile

    Citation Envoyé par votre frère mustapha Voir le message
    As-salamou alaykoum


    "L'homme ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire" [Sourate Qaf 50 :18]


    Abou Houraira ra rapporte que le Prophète saws a dit:

    «Que celui qui croit en Allah et au Jour du Jugement dise du bien [des gens] ou qu'il garde le silence!» (rqpporté par Boukhari et Muslim)


    Sahl ibn Sa’d rapporte ces paroles du Prophète saws :

    «Celui qui me garantit ce qu'il a entre les mâchoires [c'est-à-dire sa langue] et ce qu'il a entre les jambes, je l'assure du Paradis.» (rapporte par Boukhari)


    Abû Hurayra ra a entendu ces paroles de l'Envoyé d'Allah:

    «En vérité, le serviteur peut, sans y prendre garde, prononcer une parole qui le fera tomber en Enfer et l'y précipiter sur une distance supérieure à celle qui sépare l'Orient de l'Occident». (rapporté par Boukhari et Muslim)


    Abou Houraira ra rapporte que le Prophète saws a dit:

    «Certes il arrive au serviteur de prononcer, sans y prendre garde, un mot qui lui vaudra l'Agrément d'Allah et pour lequel Allah l'élèvera de plusieurs degrés. Mais le serviteur peut également laisser échapper par mégarde un mot qui lui vaudra le Courroux divin et lui vaudra d'être précipité en Enfer.» (rapporté par Boukhari)


    Sufyân ibn 'abd-Allâh ra a dit:

    «Je demandai: Donne-moi, ô Envoyé d'Allah, un conseil qui me servira de protection. Il me répondit: Dis: Allah est mon Seigneur puis fais montre de rectitude ! - Et que dois-je craindre le plus, ô Envoyé d'Allah ? demandais-je. Il saisit alors sa langue[entre ses doigts] et me dit: ceci !» (rapporté par Tirmidhî, Nassâ'î et ibn Mâja)


    «Celui qu'Allah préserve des méfaits de ce qu'il a entre ses mâchoires et entre ses jambes entrera au Paradis.»
    (Tirmidhî estime ce hadîth fiable).


    Umm Habîba ra rapporte :

    «Toutes les paroles des fils d'Adam seront retenues contre eux, à l'exception du commandement du bien, de l'interdiction de ce qui est blâmable et de la mention (dhikr) d'Allah.» (RapportéTirmidhî et ibn Mâja)


    Lors d'une rencontre entre Quss ibn Sâ'ida et Aktham ibn Sayfî, l'un des deux demanda à son compagnon:

    «Combien as-tu trouvé de vices et de défauts chez les fils d'Adam? - Ils sont trop nombreux pour être recensés, répondit l'autre, mais j'en ai trouvé tout de même huit mille, que l'usage d'une seule qualité peut effacer. - Laquelle? lui demanda le premier. - Tenir sa langue, lui répondit-il.»



    Al-Fudayl ibn 'Iyâd ra a dit:

    «Celui qui estime que ses paroles sont l'une de ses oeuvres parle rarement de ce qui ne le concerne pas.»



    Al-Shâfi'î - qu'Allah lui fasse miséricorde - disait à son disciple al-Rabi' :

    «Ô Rabî', ne parle pas de ce qui ne te concerne pas. Car quand tu parles, les mots te possèdent mais tu ne les possèdes pas.»



    'Abd-Allâh ibn Mas'ûd ra a dit:

    «Rien ne mérite davantage la prison que la langue.»


    L'imâm al-Shâfi'î - qu'Allah lui fasse miséricorde - a dit :

    "Si l'on veut parler, il faut réfléchir avant de le faire ; si l'on est convaincu de l'utilité de la parole, alors parlons! Mais si l'on doute de l'utilité des mots, mieux vaut alors se taire, jusqu'à ce que la nécessité de la parole devienne évidente."

    Baraka Allah fik pour ce rappel mon frère



    wa salam

  3. #3
    Avatar de votre frère mustapha
    Date d'inscription
    février 2015
    Localisation
    planète terre
    Messages
    47

    Par défaut

    Citation Envoyé par Halim7878 Voir le message
    Baraka Allah fik pour ce rappel mon frère



    wa salam

    As-Salamou Alaykoum

    Wa fik barakAllah akhi.

    Abou ad-Darda ra a dit: "La silence est une forme de sagesse mais peu des gens le pratiquent." (Jam'bayan al-'ilm wa fadlihi - 628)


Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •