Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Est-il permis de donner une réponse fidèle à celle d’un Mufti, lorsque celui-ci a précédemment répondu à une question similaire ?

  1. #1
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    9 125

    Exclamation Est-il permis de donner une réponse fidèle à celle d’un Mufti, lorsque celui-ci a précédemment répondu à une question similaire ?

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
    اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ
    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم


    السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

    Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh













    Est-il permis de donner une réponse fidèle à celle d’un Mufti,
    lorsque celui-ci a précédemment répondu à une question similaire ?








    Az-Zitouna (Tunisie)





    La multiplication des informations pose énormément de problèmes dans tous les domaines : les gens pensent toujours être bien plus savants qu’ils ne se sont en réalité ! Les médecins, en guise d’exemple, ne peuvent plus se contenter d’établir un diagnostic et d’administrer un traitement. Leur intervention ne sera efficace que s’ils sont capables d’argumenter leurs choix médicaux avec un minimum de pédagogie pour effacer les informations farfelues des esprits. Néanmoins, il existe une différence fondamentale entre le médecin et le Mufti étant donné que le domaine médical est ultra-règlementé par la loi, alors que la religion est confiée aux soins des responsables de mosquée ou d’association qui pourraient être : ingénieur ou boucher, animateur sportif ou homme d’affaires, ou tout simplement membre d’une organisation radicale. Cette simple donnée pourrait suffire pour expliquer la situation chaotique dans laquelle se trouve empêtrée notre communauté.

    Lorsque les musulmans interrogent des dignitaires religieux censés jouir d’une certaine maîtrise de la religion, force est de constater que près de 90 % des questions posées sont récurrentes. La Maison égyptienne de la Fatwa détient d’ailleurs un dossier contenant les réponses pour chaque problématique importante afin de faciliter le travail aux fonctionnaires qui répondent. Dans une institution de cette envergure, le rôle du Mufti ne se réduit pas à de sempiternelles répétitions. En effet, le travail du Mufti consiste à réévaluer les données du contexte pour identifier les changements que ce contexte pourrait provoquer, à analyser les nouveaux cas qui se présentent en conséquence de l’évolution de plus en plus rapide du monde, etc. Quant aux questions récurrentes, elles sont confiées à un fonctionnaire, jouissant des compétences nécessaires pour s’acquitter de cette tâche. Cependant, la répétition des réponses nécessite une compétence relativement importante étant donné que la Fatwa se distingue de la jurisprudence par la prise en considération du contexte.

    Dans son ouvrage « çinâ’atu-l-fatwa », le Shaykh Abdellah Ben Beyyah explique que la Fatwa ne se limite pas à la restitution d’informations. Certaines compétences sont indispensables afin de ne pas appliquer une sentence à un contexte qui ne correspond pas à celui dans laquelle elle a été appliquée initialement. Bien avant d’atteindre le degré de Mufti, le Faqih devra être capable de distinguer les données susceptibles d’influencer la sentence finale. L’apprentissage de la jurisprudence ne consiste pas seulement à transmettre du « par cœur », comme pourrait le penser abusivement certaines personnes. Si le « par cœur » peut s’avérer une aide précieuse, l’objectif reste l’acquisition d’un mode de réflexion, d’une manière singulière d’aborder les sources,… Ainsi, le Mufti, c’est une personne capable d’émettre une sentence, sans même traiter les textes, tellement il habité profondément par des mécanismes de réflexion.

    Selon le Shaykh ‘Amr Al-Wardani, secrétaire chargé de la Fatwa, et directeur de formation auprès de Dar Al-Ifta égyptienne, la Fatwa Mufti nécessite une quarantaine de savoir-faire. Penser alors que n’importe qui pourrait donner une réponse entendue à un cas qui semble similaire, ce serait comme prescrire un médicament similaire à celui que le médecin a prescrit précédemment pour des symptômes qui semblent semblables. Sans formation en médecine, la compétence pour évaluer ces situations s’avère lacunaire. En ce qui concerne la Fatwa, le simple fait de comprendre la question nécessite une formation assez importante.




    Cheikh Anass Tigra









    Question :



    Donc, avant d'appliquer concrètement une fatwa lue (sur le site de Dar Al Ifta par ex.), il faudrait toujours s'assurer, auprès de quelqu'un de compétant, qu'il s'agit bien de la même question et qu'elle peut être mise en pratique dans notre propre contexte?



    Réponse :

    Exactement !


    Question :

    J'imagine que cette personne compétante doit avoir une ijâza de "compréhension d'une matière (fiqh)" (le niveau en-dessous de celle permettant d'émettre des fatwas)... ?


    Réponse :

    C'est très vrai ! La personne devra effectivement avoir une formation permettant de comprendre cela.








    Si vous n'avez pas la réponse d'un faqih sur Forum Islam, il faut poser votre question a une personne habilité à l'ifta, à un mufti, à un juriste qui donne un avis juridique avec science.

    Posez votre question en précisant que vous posterez la réponse sur le forum

    Email: [email protected]





    Sur le site facebook de Doctrine Malikite il est indiqué qu'il faut poser les questions exclusivement içi :
    [email protected]







    wa Asalamu 3alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh





    Subhanak Allahumma wa bi hamdik. Ashhadu al-la ilaha illa ant. Astaghfiruka wa atubu ilayk


    اللهمَّ صَلِّ عَلى سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ و عَلى آلِهِ و صَحبِهِ و سَلِّم

    Allâhumma salli 'alâ Sayyidinâ Muhammadin wa 'alâ âlihi wa sahbihi wa sallim.
    Ô Allâh prie et salue notre seigneur Muhammad, ainsi que sa famille et ses Compagnons.



    وسُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ وَ سَلامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ وَالْحَمْدُ لِللهِ رَبِّ الْعَلَمِينَ
    wa subḥāna rabbika rabbi l-ʿizzati ʿammā yaṣifūn wa-salāmun ʿalā l-mursalīn wa-l-ḥamdu li-llāhi rabbi l-ʿālamīn

    Et Gloire à ton Seigneur, le Seigneur de la puissance. Il est au-dessus de ce qu'ils décrivent !
    Et paix sur les Messagers,
    et louange à Allah, Seigneur de l'univers !

    Dernière modification par talib abdALLAH ; 18/10/2016 à 21h20.

  2. #2
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    9 125

    Par défaut

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima


    Sujet Mis à Jour



Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •