En Wallonie, depuis le mois de juin, il est interdit de vendre ses animaux sur Facebook ou via des petites annonces et des toutes boites. Concrètement, un particulier peut toujours vendre ou donner son animal domestique, mais pour se faire connaître auprès des personnes intéressées, il doit obligatoirement passer par un refuge, un éleveur, ou un site spécialisé.
Les infractions seront punies d'une amende administrative de type trois, une catégorie qui va de 50 à 10.000 euros.
L'objectif du décret sur l'interdiction de la publicité est de limiter le trafic d'animaux, réduire les achats impulsifs, diminuer les abandons et mieux encadrer les adoptions