Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Explication du poème d'Ibn Arabi : "Mon cœur s’est ouvert à toutes les formes : il est un pâturage pour les gazelles ..."

  1. #1
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 653

    Par défaut Explication du poème d'Ibn Arabi : "Mon cœur s’est ouvert à toutes les formes : il est un pâturage pour les gazelles ..."

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
    اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ
    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم


    السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

    Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh







    *






    Explication du poème d'Ibn Arabi



    "Mon cœur s’est ouvert à toutes les formes : il est un pâturage pour les gazelles ..."




    *



    "Mon cœur est devenu capable

    D’accueillir toute forme.

    Il est pâturage pour gazelles


    Et abbaye pour moines !


    Il est un temple pour idoles


    Et la Ka’ba pour qui en fait le tour,


    Il est les tables de la Thora


    Et aussi les feuillets du Coran !


    La religion que je professe


    Est celle de l’Amour.


    Partout où ses montures se tournent


    L’amour est ma religion et ma foi.







    Dans son poème où il évoque les différentes doctrines et formes religieuses, les orientalistes amputaient les développements des points évoqués par Ibn ‘Arabî.



    «S’il est bien exact qu’Ibn Arabî a pu écrire : « Mon cœur s’est ouvert à toutes les formes : il est un pâturage pour les gazelles et un couvent de moines chrétiens, etc. », il n’en demeure pas moins que nul peut-être plus que le Sheikh al-Akbar n’a insisté sur le respect scrupuleux de la Loi islamique et même sur les possibilités qu’elle comporte comme support des réalités d’ordre initiatique. Mais de cela, naturellement, M. Corbin ne souffle mot».

    (Charles-André Gilis – A propos d’un texte d’Henri Corbin, Études Traditionnelles, 1974, n° 441).



    Pour revenir au célèbre poème d’Ibn Arabî dont parle Charles-André Gilis, il faut savoir qu’on l’a amputé de son dernier vers qui est : Lâ ilâha illâ Llâh : il n’y a de dieu qu’Allâh.

    (Note de l'éditeur : Concernant cette précision de l'absence du dernier vers par le rédacteur DU CERCLE HANIF voir plus bas inch'Allah : https://forumislam.com/forum_musulma...578#post871578)



    Et voici le commentaire d’Ibn ‘Arabî sur ce fameux poème tant cité et décrié :


    « Mon cœur s’est ouvert à toutes les formes »

    « Ainsi qu’un autre a dit :

    « Le cœur (el-qalb) est ainsi nommé pour sa faculté de changement (taqallub –mot de même racine Q L » car il varie suivant les influences diverses par lesquelles il est affecté, en conséquence de la variété de ses états spirituels (ahwâl) ; et la variété de ses états est due à la variété des manifestations divines (théophanies – tajalliyât ilâhiyya) qui apparaissent dans son secret (sirr) ».



    « Un pâturage pour les gazelles »
    , c’est-à-dire pour les objets de son amour, les gazelles symbolisant l’amour des bien-aimés pour les amants.



    « Un couvent de moines chrétiens [dayr li-ruhbân) » : représentant les bien-aimés comme des moines, il appelle le cœur un couvent. On compare les amoureux aux moines à cause de leur vie vouée entièrement à Dieu, de même le cœur est assimilé à un temple consacré qui est la demeure des religieux et l’endroit où ils se tiennent pour l’adoration.



    « Un temple d’idoles [bayt al-awthân) » ; il s’agit de réalités divines que les hommes recherchent, et pour lesquelles ils adorent Allâh.



    « La Ka’ba du pèlerin » : Parce que son cœur est entouré d’esprits élevés (aptitudes angéliques –açhâb al-malakât al malakiyya-) et quand le cœur est ainsi entouré, il est appelé ka’ba.



    « Les tables de la Thora » : Son cœur est une table sur laquelle sont inscrites les sciences mosaïques qui se sont manifestées en lui.



    « Le Livre du Qur’ân » Parce que son cœur a reçu l’héritage de la parfaite connaissance Muhammédienne.(ma’ârif muhammadiyya kamâliyya)



    « Je pratique la religion de l’Amour –dîn al-hubb-) » : Cela fait allusion au verset : « Si vous aimez Dieu, conformez-vous à moi, Dieu vous aimera» (Coran III, 29)



    « Dans quelques directions que ses chameaux s’avancent » :

    « J’accepte volontairement et joyeusement toute charge qu’II m’imposera. »



    « L’amour est ma religion et ma foi »

    « Aucune religion n’est plus élevée qu’une religion fondée sur l’Amour et sur le désir ardent de Celui que j’adore et en qui j’ai foi et qui l’ordonne mystérieusement. Telle est la caractéristique des spirituels de type Muhammadien. Car Muhammad -sur lui la Grâce et la Paix de Dieu- a sur les autres prophètes le privilège de la station de l’amour parfait ; et bien qu’il soit aussi élu, confident, ami intime et d’autres qualifications parmi celles qui sont reconnues aux Prophètes, Dieu lui accorda une faveur supplémentaire, celle de l’avoir pris comme amoureux (habib), c’est-à-dire amant (muhibb) et aimé (mahbûd). Or, j’ai hérité de sa voie ».

    (« Tarjumân et ashwâq » correspondant à la p. 124 de la traduction de Maurice Gloton « L’interprète des désirs » chez Albin Michel).




    Source

    Cercle Hanif




    *






    wa Asalamu 3alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh




    Subhanak Allahumma wa bi hamdik. Ashhadu al-la ilaha illa ant. Astaghfiruka wa atubu ilayk


    اللهمَّ صَلِّ عَلى سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ و عَلى آلِهِ و صَحبِهِ و سَلِّم
    Allâhumma salli 'alâ Sayyidinâ Muhammadin wa 'alâ âlihi wa sahbihi wa sallim.



    وسُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ وَ سَلامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ وَالْحَمْدُ لِللهِ رَبِّ الْعَلَمِينَ

    wa subḥāna rabbika rabbi l-ʿizzati ʿammā yaṣifūn wa-salāmun ʿalā l-mursalīn wa-l-ḥamdu li-llāhi rabbi l-ʿālamīn




    *





    wa Asalamu 3alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh




    Subhanak Allahumma wa bi hamdik. Ashhadu al-la ilaha illa ant. Astaghfiruka wa atubu ilayk


    اللهمَّ صَلِّ عَلى سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ و عَلى آلِهِ و صَحبِهِ و سَلِّم
    Allâhumma salli 'alâ Sayyidinâ Muhammadin wa 'alâ âlihi wa sahbihi wa sallim.



    وسُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ وَ سَلامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ وَالْحَمْدُ لِللهِ رَبِّ الْعَلَمِينَ

    wa subḥāna rabbika rabbi l-ʿizzati ʿammā yaṣifūn wa-salāmun ʿalā l-mursalīn wa-l-ḥamdu li-llāhi rabbi l-ʿālamīn

    Dernière modification par talib abdALLAH ; 06/10/2017 à 23h33.

  2. #2
    ex-Halim7878 Avatar de Halim
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 315

    Par défaut

    salam aleykum cher frère

    baraka Allah fik pour ce post

    wa salam

  3. #3
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 653

    Par défaut

    Pour ce qui est du dernier vers, en regardant quelques publications en arabe de ce poème sur internet, je n'ai pas trouvé la mention du tahlil (Lâ ilâha illâ Llâh) dans le poème.

    J'ai vu cette information dans un article (en français) publié par le Cercle Hanif qui expliquait les positions des savants pour et contre l'oeuvre du Cheikh Muhieddine ibn 'Arabi (Rahimahullah).

    Le commentaire de la traduction est bien le bon mais la mention de ce vers supplémentaire (Lâ ilâha illâ Llâh) demande plus d'investigation, un cheikh connaissant l'oeuvre d'Ibn 'Arabi pourrait répondre à cette question, il se peut que sur certains manuscrits ce vers figure bien et dans certains autres non, ou bien pas du tout, et dans ce cas il s'agirait d'une erreur de celui qui a rédigé l'article.

    L'oeuvre d'Ibn 'Arabi aurait été victime de plusieurs falsifications, et de plus, le fait que certains passages aient été rédigés suite à des états d'extases mystiques, et aussi que des terminologies employées ne peuvent être comprises par les musulmans du commun, c'est une oeuvre à lire avec beaucoup de précaution comme l'a pu prévenir l'Imam Abdullah ibn 'Alawi al Haddad (Rahimahullah).
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 06/10/2017 à 23h40.

  4. #4
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 653

    Par défaut

    Le post a été modifié

  5. #5
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 653

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Pour ce qui est du dernier vers, en regardant quelques publications en arabe de ce poème sur internet, je n'ai pas trouvé la mention du tahlil (Lâ ilâha illâ Llâh) dans le poème.

    J'ai vu cette information dans un article (en français) publié par le Cercle Hanif qui expliquait les positions des savants pour et contre l'oeuvre du Cheikh Muhieddine ibn 'Arabi (Rahimahullah).

    Le commentaire de la traduction est bien le bon mais la mention de ce vers supplémentaire (Lâ ilâha illâ Llâh) demande plus d'investigation, un cheikh connaissant l'oeuvre d'Ibn 'Arabi pourrait répondre à cette question, il se peut que sur certains manuscrits ce vers figure bien et dans certains autres non, ou bien pas du tout, et dans ce cas il s'agirait une erreur de celui qui a rédigé l'article.

    L'oeuvre d'Ibn 'Arabi aurait été victime de plusieurs falsifications, et de plus, le fait que certains passages aient été rédigés suite à des état d'extases mystiques, et aussi que des terminologies employées ne peuvent être comprise par les musulmans du commun, c'est une oeuvre à lire avec beaucoup de précaution comme l'a pu prévenir l'Imam Abdullah ibn 'Alawi al Haddad (Rahimahullah).
    As-salam 'alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

    Je vous présente mes excuses, à toi Halim, à toi aussi llila34 ainsi qu'à tous les membres du forum.

  6. #6

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Localisation
    Île de France
    Messages
    150

    Par défaut

    Al-salâmu `alaykum wa-rahmatu Allâhi wa-barakâtuhu,

    Un très bon post qui montre que les enseignements du Shaykh al-Akbar Muhammad ibn `Alî ibn al`Arabî al-Hatimî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) sont en parfait accord avec le Noble Qur-ân et la pur Sunnah de notre Prophète sallâ-Allâhu `alayhi wa-sallam.

Discussions similaires

  1. SHAYKH MUHYI-D-DIN IBN 'ARABI qs SUR LES "SAVANTS" QUI CONTREDISENT LES 'AWLIYA
    Par ilikmali dans le forum Al-Ihsân - La Spiritualité, l'Excellence
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/08/2016, 16h17
  2. Réponses: 23
    Dernier message: 20/12/2013, 21h53
  3. Explication de "darul islam" et "pax islamica" par le sheik Imran Nazar Hossein
    Par paixamourunité dans le forum Autres sujets islamiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/04/2012, 18h53
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 10/12/2011, 21h08
  5. Apprendre l'arabe "Leesan Arabi"
    Par UserSansPseudo dans le forum Apprentissage de l'arabe
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/04/2011, 00h17

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •