اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ
بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم


السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh







*





Judaïsme

Relatations interdites avec juive et non-juive





Question :

Bonjour,

J'ai bien compris que les relations avant le mariage sont interdites pour cause de nida de la femme (et donc punissable de karet, corrigez moi si je me trompe)... sachant que les impurtés ne s'appliquent qu'aux juifs (par ex. nida), quel seraient les conséquences (selon la tora) d'une relation d'un homme avec une non-juive? Le karet s'applique-t-il aussi dans ce cas?


Merci du temps que vous consacrez à vos réponses!










Réponse :


1. Une relation sans mariage transgresse deux halakhot:
d'abord, l'interdiction de nida puisque cette femme n'a pas été à la mikvé et ils seront passible de karète [retranchement spirituel] qui est particulièrement grave.


De plus, à supposer qu'elle est été à la mikvé, Maïmonide a tranché [Lois du Mariage chap.1 par.4] que toute relation sans kidouchin [=mariage] est aussi une interdiction de la torah ["il n'y aura pas de prostituée" Deutéronome chap.23, 18], et ils étaient passible [à l'époque du Sanhedrin] de malkout [=40 flagellations]. C'est donc formellement interdit.


2. Dans le cas d'une non-juive, l'interdiction est tellement grave qu'il était permis [à l'époque du Sanhedrin] à quiconque en était témoin de tuer le fauteur sans procès! [C'est le célèbre cas de Pin'has (à la fin de la Paracha de Balak), voir Rashi chap.25, 7].


Et de plus, il était aussi passible de flagellation pour avoir eu relation avec "non-juive", "servante", "nida" et "prostituée" [Maïmonide Lois des Interdits de Mariage chap.12 par.1-4].


De nos jours, il est évidemment interdit de le tuer, mais le fait même qu'il pouvait y avoir une punition pareille montre bien la gravité de l'acte [voir Igrot Moshé (vol.1 res.75) et Yabia Omer (vol.8 res.3 et 6) sur la gravité de l'acte de nos jours].


De plus, comme l'écrit le Shoulkhan 'Aroukh [Even Ha'ezer chap.25 par.2], nos sages ont interdit le y'houd [=s'isoler avec une femme] aussi bien avec une célibataire juive qu'avec une non-juive.


En conclusion: toute relation en dehors du mariage avec n'importe quelle femme est totalement interdite [et bien sûr ce sont les mêmes interdictions pour une femme avec n'importe quel homme].














*




wa Asalamu 3alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh


Subhanak Allahumma wa bi hamdik. Ashhadu al-la ilaha illa ant. Astaghfiruka wa atubu ilayk


اللهمَّ صَلِّ عَلى سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ و عَلى آلِهِ و صَحبِهِ و سَلِّم

Allâhumma salli 'alâ Sayyidinâ Muhammadin wa 'alâ âlihi wa sahbihi wa sallim.
Ô Allâh prie et salue notre seigneur Muhammad, ainsi que sa famille et ses Compagnons.



وسُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ وَ سَلامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ وَالْحَمْدُ لِللهِ رَبِّ الْعَلَمِينَ
wa subḥāna rabbika rabbi l-ʿizzati ʿammā yaṣifūn wa-salāmun ʿalā l-mursalīn wa-l-ḥamdu li-llāhi rabbi l-ʿālamīn

Et Gloire à ton Seigneur, le Seigneur de la puissance. Il est au-dessus de ce qu'ils décrivent !
Et paix sur les Messagers,
et louange à Allah, Seigneur de l'univers !