Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Discussion: Douter de ses ablutions dans la prière

  1. #1
    Avatar de muhibb
    Date d'inscription
    octobre 2009
    Localisation
    Terre d'Allah
    Messages
    17 160

    Par défaut Douter de ses ablutions dans la prière

    As salamu ‘alaykum,

    J’avais une question simple : si on est en prière et qu’on doute d’avoir fait ses ablutions, peut-on arrêter sur le champ la prière ?

    Réponse

    Wa ‘alaykumus salam,

    Cette question fait exception à la règle qui indique que le doute annule les ablutions. En effet, le doute n’annule les ablutions que hors de la prière. De sorte, la prière qui aura été accomplie avec à son début la certitude d’avoir les ablutions sera valide, même si on doute à sa fin ou à son cours d’avoir accompli les ablutions. Dans les deux Sahih :



    « Selon ‘Abdullah ibn Zayd ibn ‘Asim, il se plaignit au messager d’Allah ﷺ à propos d’un homme qui douterait de sentir quelque chose au cours de la prière. Il dit alors qu’il ne devrait sortir de la prière que s’il entendait un bruit ou sentait une odeur » [1]


    « S’il entendait un bruit ou sentait une odeur » désigne ici, non pas le sens littéral qu’il faille entendre un bruit ou sentir une odeur, mais plutôt que la personne soit sûre qu’un annulatif de l’ablution lui est arrivé.Dans al Kabir, Mayyarah al Fasiy a dit :


    «L’auteur de al Tawdih a dit : « S’il commence la prière en ayant la certitude de la pureté et qu’ensuite il doute dans la prière et que malgré cela il continue et qu’enfin, il lui apparaît qu’il était en état de pureté, Malik a dit sur cette question : « Sa prière est valide car il avait accompli la condition au début de l’action ». Ashhab et Sahnun ont dit : « Cela n’est pas valide car il n’aura pas agi selon l’intention de validité ».
    Ibn Rushd a dit à propos de la configuration d’un doute survenant pendant la prière :
    « A-t-il toujours son ablution ? Malgré cela, il continue sa prière en ayant toujours le doute. Quand il finit sa prière, il acquiert la certitude qu’il avait toujours l’ablution. Dans ce cas, sa prière est valide sauf s’il avait changé son intention pour faire une prière surérogatoire au moment de son doute. »
    Ibn Rushd a dit aussi :
    « Sa prière est valide même s’il la continue en ayant le doute car il est entré en prière avec la certitude de la pureté. De sorte, le doute qui lui arrive après son entrée en prière n’influence pas cette certitude du fait du hadith : « Le chaytan souffle entre les fesses de l’un d’entre vous. Qu’il ne sorte de la prière jusqu’à entendre un bruit ou de sentir une odeur ». Cela n’est pas contraire à ce qui se trouve dans la Mudawwanah sur celui qui a la certitude de son ablution et que lui survienne un doute sur un annulatif. Dans la question évoquée dans la Mudawwanah, le doute survient avant l’entrée dans la prière. Or, il est obligatoire de n’entrer dans la prière qu’avec la certitude d’avoir l’ablution. Ceci est une différence claire avec le cas que Sahnun a rapporté de Ashhab ». [2]

    De sorte, celui qui doute au cours de la prière devra continuer jusqu’à ce que la certitude de l’annulatif chasse la certitude de l’ablution.Et Allah demeure le plus savant.

    وصلي الله وسلم علي سيدنا محمد وعلي آله


    https://ahlulmadinah.fr/douter-de-ablutions-priere

  2. #2

    Date d'inscription
    décembre 2017
    Localisation
    France
    Messages
    4

    Par défaut Demande de vérification

    Salam Alaykoum,


    Il me semble que la réponse ne traite pas vraiment de la situation évoquée dans la question où le doute porte sur l'existence même des ablutions et non sur le hadath.

    Wa Allah a3lam.

  3. #3
    Avatar de muhibb
    Date d'inscription
    octobre 2009
    Localisation
    Terre d'Allah
    Messages
    17 160

    Par défaut

    Citation Envoyé par Abou-Adnane Voir le message
    Salam Alaykoum,


    Il me semble que la réponse ne traite pas vraiment de la situation évoquée dans la question où le doute porte sur l'existence même des ablutions et non sur le hadath.

    Wa Allah a3lam.
    Wa 'alaykumus salam,

    Relisez la réponse

  4. #4

    Date d'inscription
    décembre 2017
    Localisation
    France
    Messages
    4

    Par défaut

    Citation Envoyé par muhibb Voir le message
    Wa 'alaykumus salam,

    Relisez la réponse
    Baraka Allah Fik frère Muhibb,

    Justement Quand je relis la réponse, les passages en gras notamment, je comprends qu'il y est question d'un doute sur la survenance d'un 7adath après être entré dans la prière en ayant la certitude d'être purifié.

    Dans la question je comprends que le doute ne porte pas sur un éventuel hadath mais carrément sur l'existence même d'un état de pureté initial.

    Le sujet m'intéresse d'autant que sur cette question du doute dans l'école malikite j'ai souvent lu/entendu des données en contradiction. J'avais réussi à me faire mon idée qui me semblait claire jusqu'à que je lise ce post.

    Salam
    Dernière modification par Abou-Adnane ; 05/12/2017 à 15h46.
    Fais d'Allah ta seule et unique préoccupation, et toutes tes préoccupations disparaîtront - Inspiration from Tarim

  5. #5
    Avatar de muhibb
    Date d'inscription
    octobre 2009
    Localisation
    Terre d'Allah
    Messages
    17 160

    Par défaut

    Citation Envoyé par Abou-Adnane Voir le message
    Baraka Allah Fik frère Muhibb,

    Justement Quand je relis la réponse, les passages en gras notamment, je comprends qu'il y est question d'un doute sur la survenance d'un 7adath après être entré dans la prière en ayant la certitude d'être purifié.

    Dans la question je comprends que le doute ne porte pas sur un éventuel hadath mais carrément sur l'existence même d'un état de pureté initial.

    Le sujet m'intéresse d'autant que sur cette question du doute dans l'école malikite j'ai souvent lu/entendu des données en contradiction. J'avais réussi à me faire mon idée qui me semblait claire jusqu'à que je lise ce post.

    Salam

    Wa fik

    Il faut comprendre surtout que nul ne démarre la prière sans être sûr d'avoir ses ablutions! De sorte, la personne commence la prière en ayant la certitude d'avoir ses ablutions et le doute ne le survient qu'après être entré dans la prière. C'est à cela que répond l'imam quand il dit:

    S’il commence la prière en ayant la certitude de la pureté et qu’ensuite il doute dans la prière et que malgré cela il continue et qu’enfin, il lui apparaît qu’il était en état de pureté, Malik a dit sur cette question : « Sa prière est valide car il avait accompli la condition au début de l’action
    Donc le doute évoqué ici n'est pas la survenance d'un hadath seul mais tout simplement le fait d'avoir ses ablutions, quelqu'en soit la cause.

    La réponse dans l'école malikite est claire, le doute annule les ablutions. Mais cette règle ne s'applique pas quand la prière est entamée. Quand la prière est entamée, la règle qui s'applique est que la certitude n'est pas chassée par le doute. Or, la vertitude, c'est l'entrée en prière avec les ablutions. Le doute sur le fait d'être entré ne survient qu'après et doit faire l'objet d'une information certaine pour obliger à arrêter la prière. Mais cela, uniquement quand la prière est débutée. C'est cela que dit l'imam Ibn Rushd:

    Sa prière est valide même s’il la continue en ayant le doute car il est entré en prière avec la certitude de la pureté. De sorte, le doute qui lui arrive après son entrée en prière n’influence pas cette certitude du fait du hadith : « Le chaytan souffle entre les fesses de l’un d’entre vous. Qu’il ne sorte de la prière jusqu’à entendre un bruit ou de sentir une odeur ». Cela n’est pas contraire à ce qui se trouve dans la Mudawwanah sur celui qui a la certitude de son ablution et que lui survienne un doute sur un annulatif. Dans la question évoquée dans la Mudawwanah, le doute survient avant l’entrée dans la prière. Or, il est obligatoire de n’entrer dans la prière qu’avec la certitude d’avoir l’ablution. Ceci est une différence claire avec le cas que Sahnun a rapporté de Ashhab

  6. #6

    Date d'inscription
    décembre 2017
    Localisation
    France
    Messages
    4

    Par défaut

    Citation Envoyé par muhibb Voir le message
    Wa fik

    Il faut comprendre surtout que nul ne démarre la prière sans être sûr d'avoir ses ablutions! De sorte, la personne commence la prière en ayant la certitude d'avoir ses ablutions et le doute ne le survient qu'après être entré dans la prière.
    Salam alaykoum,

    Euh non ce n'est pas automatique . Ne conviendrait-il pas de distinguer entre :

    A/ le cas de celui qui est entré en prière avec la certitude d'avoir fait les ablutions, puis lors de sa prière doute sur la survenance d'un 7adath (annulatif). La réponse/fatwa donnée traiterait de ce cas au vu de sa conclusion "De sorte, celui qui doute au cours de la prière devra continuer jusqu’à ce que la certitude de l’annulatif chasse la certitude de l’ablution.Et Allah demeure le plus savant."

    B/ et le cas de celui qui entre en prière en pensant avoir les ablutions (et a fortiori s'il entre sans trop se poser la question) et par la suite se pose la question de savoir s'il avait les ablutions. Dans ce cas la seule certitude qu'il a c'est d'avoir était en état de 7adath puisqu'il se pose la question est-ce qu'il a fait les ablutions ou pas. La question du Post relève de ce cas selon moi et ce genre de doute annule immédiatement la prière. Voire à ce sujet le Shar7 Saghir de Aqrab al-Masalik de ad-Dardîr (p148-149) :

    [Texte] Et s'il doute d'avoir fait ses ablutions ? (Dans ce cas,) il interrompt la prière.
    [Commentaire de ad-Dardîr] Autrement dit, s'il entre en prière en pensant avoir fait les ablutions puis qu'un doute survient pendant la prière à savoir a-t-il fait ses ablutions après avoir était non-ablutionné (a7datha), il doit obligatoirement interrompre la prière et recommencer les ablutions.


    Wa Allah a3lam.
    Dernière modification par Abou-Adnane ; 06/12/2017 à 16h25.
    Fais d'Allah ta seule et unique préoccupation, et toutes tes préoccupations disparaîtront - Inspiration from Tarim

  7. #7
    Avatar de muhibb
    Date d'inscription
    octobre 2009
    Localisation
    Terre d'Allah
    Messages
    17 160

    Par défaut

    Citation Envoyé par Abou-Adnane Voir le message
    Salam alaykoum,

    Euh non ce n'est pas automatique . Ne conviendrait-il pas de distinguer entre :

    A/ le cas de celui qui est entré en prière avec la certitude d'avoir fait les ablutions, puis lors de sa prière doute sur la survenance d'un 7adath (annulatif). La réponse/fatwa donnée traiterait de ce cas au vu de sa conclusion "De sorte, celui qui doute au cours de la prière devra continuer jusqu’à ce que la certitude de l’annulatif chasse la certitude de l’ablution.Et Allah demeure le plus savant."

    B/ et le cas de celui qui entre en prière en pensant avoir les ablutions (et a fortiori s'il entre sans trop se poser la question) et par la suite se pose la question de savoir s'il avait les ablutions. Dans ce cas la seule certitude qu'il a c'est d'avoir était en état de 7adath puisqu'il se pose la question est-ce qu'il a fait les ablutions ou pas. La question du Post relève de ce cas selon moi et ce genre de doute annule immédiatement la prière. Voire à ce sujet le Shar7 Saghir de Aqrab al-Masalik de ad-Dardîr (p148-149) :

    [Texte] Et s'il doute d'avoir fait ses ablutions ? (Dans ce cas,) il interrompt la prière.
    [Commentaire de ad-Dardîr] Autrement dit, s'il entre en prière en pensant avoir fait les ablutions puis qu'un doute survient pendant la prière à savoir a-t-il fait ses ablutions après avoir était non-ablutionné (a7datha), il doit obligatoirement interrompre la prière et recommencer les ablutions.


    Wa Allah a3lam.

    Wa 'alaykumus salam,

    Effectivement, cette subtilité mérite d'être soulignée et le sens même de la question éclaircie.
    barakAllahou fik

  8. #8

    Date d'inscription
    décembre 2017
    Localisation
    France
    Messages
    4

    Par défaut

    Oui "subtilité". C'est le cas de le dire. Le Fiqh est très subtil avec cependant toujours une logique cohérente derrière ses subtilités.

    Merci pour l'échange. Allah ybarek fik.
    Fais d'Allah ta seule et unique préoccupation, et toutes tes préoccupations disparaîtront - Inspiration from Tarim

Discussions similaires

  1. le fait douter sur la religion annule-t-il les petites ablutions ?
    Par Ela dans le forum Al-Fiqh - La Jurisprudence
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/11/2012, 17h52
  2. question sur les ablutions et la prière
    Par naowel dans le forum Al-Fiqh - La Jurisprudence
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/05/2011, 23h18
  3. Probléme de prière et d'ablutions
    Par mouhibuelislam dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/06/2010, 09h56
  4. Priere Et Ablutions
    Par samia21 dans le forum Al-Fiqh - La Jurisprudence
    Réponses: 17
    Dernier message: 14/09/2008, 16h41

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •