Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion: Pourquoi est-il dangereux de confondre une opinion religieuse avec le jugement de Dieu ou du Prophète ?

  1. #1
    ex-Halim7878 Avatar de Halim
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 351

    Par défaut Pourquoi est-il dangereux de confondre une opinion religieuse avec le jugement de Dieu ou du Prophète ?




    L'imam Mohammed Al Ghazali dit :

    " La divergence sur les questions religieuses secondaires est une réalité nécessaire. Mais son dépassement, afin de se préoccuper de ce qui est plus important (les fondamentaux), est une réalité tout aussi nécessaire !

    Et je n'ai pas vu de gens plus emprisonnés par les questions de détail, au point où ils en ont perdu le bon sens, que les fanatiques pour leur école juridique chez nous.

    Je pense que la cause de cela est la manière d'enseigner la religion à la masse. L'enseignant affirmant, en toute certitude, que le jugement de Dieu sur telle question est ceci, que l'opinion de la religion est cela... L'auditeur pensant, dès lors, que ce qu'il a entendu est le jugement de Dieu et de Son Prophète.

    Or, il ne convient de mentionner un jugement religieux avec une telle certitude que s'il est clairement et absolument déclaré comme tel (par exemple l'obligation des cinq piliers). Quant aux avis religieux issus de l'interprétation des écoles, il incombe au muftî (celui qui donne une fatwa, un avis religieux) de dire : "Mon opinion est celle-ci" ou "le jugement pour nous est comme tel" ou "l'argument valide selon nous est celui-ci", laissant une marge pour l'opinion d'autrui ne le privant pas ainsi de son appartenance à l'islam (qui est vaste et inclut différents courants de lecture et interprétations)."

    À méditer :

    1. Si le texte est révélé, l'interprétation humaine ne l'est pas ! Il ne faut pas confondre les registres !
    2. Monsieur Islam n'existe pas ! C'est l'homme qui fait parler les textes comme le disait l'imam Alî !
    3. Il faut distinguer les questions claires et consensuelles (piliers de la foi ou de l'islam, grands principes et valeurs) des questions secondaires pratiques qui sont le fruit de l'interprétation (le domaine du Fiqh) et de la pluralité d'opinions. Il faut être exigeant dans la première catégorie et souple dans la seconde.
    4. L'importance de l'humilité lorsque l'on mentionne un avis religieux et le danger du fanatisme produisant l'intolérance et la dissension.
    5. Il faut donner priorité aux principes fondateurs (foi, miséricorde, justice, prière, etc) sur les détails et la pratique.

    (Traduction et commentaire par Franck Amin Hensch)
    Dernière modification par Halim ; 06/02/2018 à 09h28.

  2. #2
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    Wa 'alaykum as-salam wa rahmatullahi wa barakatuh


    BarakAllahufik chèr frère


    L'auteur du texte est ach-Cheikh Muhammad al Ghazali (rahimahullah), le savant égyptien ayant vécu au 20ème siècle (calendrier grégorien), à ne pas confondre avec al-Imam "al-Hujjat al Islam" Abou Hamid al Ghazali (rahimahullah)

    Ce qui est évoqué içi est la science des usul-al fiqh, l'ijtihad, ce qui qat'i et zanii dans les textes.

    Je partage içi quelques explications en prenant l'exemple de la maslaha (intérêt public ou de bien commun), je cite Dar al Ifta Egypte :


    La maslaha ne doit pas entrer en conflit avec un nass (texte) du Qur'an ou de la sunna, de l'ijma ou du qiyas fiable.


    Un nass en termes d'implications de ses significations et de ses régles est de deux sortes:

    1 - qat'i (définitif)

    2 - et zanni (spéculatif).


    • Le premier se réfère à un nass qui est prouvé authentiquement, n'a qu'un seul sens et n'admet aucune autre interprétation.



    Il est interdit à un mujtahid de s'appuyer sur un maslaha en conflit avec un texte définitif.


    Un exemple de ceci est le verset coranique: "Mais Allah a permis le commerce et interdit l'usure" (Coran 2 : 275).

    C'est un nass d'authenticité avérée et dont le sens définitif distingue entre la vente et l'usure en termes d'interdiction.

    Aucune valeur n'est attachée à une maslaha présumé qui est incompatible avec ce texte définitif, quelle que soit sa force ou son poids.





    • Le deuxième type est le nass spéculatif et ses différents niveaux.



    Un nass spéculatif admet plus d'un sens.


    Quand il est devant un texte spéculatif, un mujtahid doit déterminer toutes ses significations possibles et ensuite choisir cellle qui est le plus proche et le plus approprié a une maslaha légitime.

    Il n'y a pas d'objection si, dans un certain cas, la maslaha est incompatible avec l'une des implications textuelles, cependant elle ne doit pas violer toutes les implications de la nasse spéculative car cela équivaudrait à une maslaha violant un nass définitif.

    Si une maslaha contredit toutes les implications d'un nass spéculatif, il acquis la même règle (statut) que celle qui viole un nass définitif.

    Sur cette base, il est inadmissible de contredire le sens de «qur» qui dénote la pureté ou la menstruation en générant une troisième implication pour garantir un bénéfice pour un homme ou une femme.

    De même, il est inadmissible de violer les deux significations "du toucher" mentionnées dans le verset sur les relations sexuelles et "le toucher", par conséquent, il est inadmissible de poser une troisième signification et ainsi de suite.

    Il est inadmissible de renoncer à une signification pour une autre en raison d'un intérêt imaginé ou d'un intérêt plus faible et présumé. "



    Il est dit qu'il n'est pas permis de rejeter une personne qui fait [un acte sur lequel il y a divergence], comme l'ont dit l'imam al Ghazali (Ihya), An-Nawawi (Sharh Sahih Muslim), Al-'Izz Ibn Abdussalam (Shajarah Al-Ahwal Wa Al-Ma'arif) et d'autres. (Source doctrine-malikite)

  3. #3
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    2. Monsieur Islam n'existe pas ! C'est l'homme qui fait parler les textes comme le disait l'imam Alî !
    Mais, il y a une hiérarchie de savants, l'Islam n'est pas une religion anarchique , les savants véridiques sont les héritiers des Prophètes (alayhum as-salam).

    Pour citer quelques niveaux de savants :

    - les savants mujtahidoun de différents niveaux. (mutlaq, muqayyad ... et autres niveaux)

    - les maraji', (ce sont des savants ayant une juridiction globale concernant la oumma, et se sont ces savants qui sont consulté pour l'établissement d'un Califat)

    - les juges (qadi)

    - les fuqaha (les savant du fiqh, de jurisprudence)

    - les muftun (mufti au sing) (habilités à emettre les fatawis)

  4. #4
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    Il y a eu une réunion de oulémas qui est passé peut-être inapercue mais où des points importants on été relevés :

    Citation "Extraits du discours du Secrétaire Général de la Ligue Islamique Mondiale durant le congrès au Caire: "Le rôle des fatwas pour la stabilité des sociétés"




  5. #5
    ex-Halim7878 Avatar de Halim
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 351

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Mais, il y a une hiérarchie de savants, l'Islam n'est pas une religion anarchique , les savants véridiques sont les héritiers des Prophètes (alayhum as-salam)...
    salam aleykum cher frère baraka Allah fik pour toutes ces précisions
    néanmoins il ne me semble pas que l'auteur ici a voulu dire que l'islam n'a pas de savant ...
    Dernière modification par Halim ; 07/02/2018 à 11h19.

  6. #6
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    Citation Envoyé par Halim Voir le message
    salam aleykum cher frère baraka Allah fik pour toutes ces précisions
    néanmoins il ne me semble pas que l'auteur ici a voulu dire que l'islam n'a pas de savant ...
    Wa 'alaykum as-salam wa rahmatullahi wa barakatuh

    JazakAllahu khayran pour tes interventions Halim

    Oui, je suis d'accord avec toi que cette remarque de l'auteur n'implique pas celà, le fait qu'il n'existe pas de savants.

    Mais ce que j'ai pu remarquer, c'est que dans le contexte où nous vivons et on peut voir celà dans des discussions, qu'un certains nombre de musulmans du commun et aussi des non-musulmans le fait qu'ils n'ont pas connaissance des catégories de savants que j'ai cité, qu'il existe dans chaque pays des savants qui sont des autorités du fait de la confirmation de leur compétences, de leur savoir, dans une école de jurisprudence particulière, voir dans plusieurs.

    Le fait qu'il existe une structure de savants hiérarchisée basée sur leurs compétences respectives (savoir, connaissance du contexte, indépendance politique et idéologique, spécialisation, domaine de compétence, juridiction globale ou locale, etc ...) est une chose que je pense être une chose qu'il faut rappeller, à l'heure où des groupes s'autoproclament représentant l'Islam, créent des structures parrallèles avec leurs propres savants maraji' suivant leur minhaj particulier et décident d'établir un Etat Islamique ou Califat sans prendre en compte les maraji' déjà connu dans le monde islamique. (maraji' = Ahl ul-Halli wal-`Aqd).

    Qu'Allah Subhanahu wa Ta'ala nous guide vers ce qu'Il Agrée.

  7. #7
    ex-Halim7878 Avatar de Halim
    Date d'inscription
    août 2015
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 351

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Wa 'alaykum as-salam wa rahmatullahi wa barakatuh

    JazakAllahu khayran pour tes interventions Halim

    Oui, je suis d'accord avec toi que cette remarque de l'auteur n'implique pas celà, le fait qu'il n'existe pas de savants.

    Mais ce que j'ai pu remarquer, c'est que dans le contexte où nous vivons et on peut voir celà dans des discussions, qu'un certains nombre de musulmans du commun et aussi des non-musulmans le fait qu'ils n'ont pas connaissance des catégories de savants que j'ai cité, qu'il existe dans chaque pays des savants qui sont des autorités du fait de la confirmation de leur compétences, de leur savoir, dans une école de jurisprudence particulière, voir dans plusieurs.

    Le fait qu'il existe une structure de savants hiérarchisée basée sur leurs compétences respectives (savoir, connaissance du contexte, indépendance politique et idéologique, spécialisation, domaine de compétence, juridiction globale ou locale, etc ...) est une chose que je pense être une chose qu'il faut rappeller, à l'heure où des groupes s'autoproclament représentant l'Islam, créent des structures parrallèles avec leurs propres savants maraji' suivant leur minhaj particulier et décident d'établir un Etat Islamique ou Califat sans prendre en compte les maraji' déjà connu dans le monde islamique. (maraji' = Ahl ul-Halli wal-`Aqd).

    Qu'Allah Subhanahu wa Ta'ala nous guide vers ce qu'Il Agrée.
    salam aleykum cher frère oui je comprends
    baraka Allah fik également pour toutes les ressources que tu nous offres !

Discussions similaires

  1. Le pamplemousse, dangereux avec 89 médicaments
    Par petite_rêveuse dans le forum Santé et bien-être
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/01/2014, 21h32
  2. Opinion sur la mort du Prophète
    Par malek26 dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 19
    Dernier message: 25/02/2012, 13h15
  3. Réponses: 28
    Dernier message: 25/06/2010, 21h28
  4. Entre jugement de Dieu et Jugement des Hommes
    Par cribilatoraminadou dans le forum Al-Ihsân - La Spiritualité, l'Excellence
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/01/2010, 13h13
  5. Quel Est Le Jugement De Celui Que Crois En Un Seul Dieu..
    Par philippe bouvard dans le forum Soutien dans l'épreuve
    Réponses: 18
    Dernier message: 31/12/2006, 21h31

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •