Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 15

Discussion: Dissention politico-religieuse au sein du chiisme ayant contribué à la haine entre sunnites et chiites : Al Shirazia Vs marje'yah iranienne et iraquienne

  1. #1
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut Dissention politico-religieuse au sein du chiisme ayant contribué à la haine entre sunnites et chiites : Al Shirazia Vs marje'yah iranienne et iraquienne

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
    اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ
    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم


    السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

    Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh







    *






    Dissenssion politico-religieuse au sein du chiisme

    ayant contribué à la haine entre sunnites et chiites


    Al Shirazia

    (section du chiisme contemporain)

    et son hostilité à l'égard de la marje'yah iranienne et iraquienne





    *




    Ceux qui ont suivi ces dernières années certains débats et confrontations par médias interposés entre chiites et sunnites ont pu remarquer une escalade dans les propos extrêmes tenus publiquement nottement lors de la dernière guerre en Irak, ou au début du conflit syrien pour ne citer que ces moments de l'histoire récente.


    Une faction du chiisme appelé "les shirazi" essaie de contrer le pouvoir du courant de Khameneî en Iran à l'intérieur du pays et à l'extérieur avec des soutiens de ceux qui souhaitent que l'Iran ne s'occupe que de ses affaires intérieures et aussi qu'il n'y ai aucune possibilité d'alliance politique entre chiites et sunnites au niveau de la oumma sur les questions comme La Palestine et d'autres sujets.

    Des membres de ce groupe font des déclarations incendiaires alimentant la haine entre chiites et sunnites. (voir les cas de Yasser el Habib, Mujtaba Shirazi, l'ImamTawhidi, Husayn Shirazi et Allayari dont les propos sont réfutés sur le net)

    Ce groupe cause un soucis pour le pouvoir politico-religieux en Iran, car il empêche toute alliance politique avec les sunnites dans le monde, et celui-ci fait de plus en plus d'adeptes chez les chiites avec le contexte actuel de guerre et de conflit entre chiites et sunnites.

    Si un coup-d'état ou une guerre venait à arriver en Iran, ce courant du chiisme aurait la possibilité de prendre le pouvoir et avoir une politique plus conciliante avec les Etats-Unis, Israel, de l'Europe, une approche geo-politique non-expansioniste, une politique extérieure se concentrant uniquemet sur la défense des intérêts chiites dans le monde, une hostilité publique envers les sunnites et à l'intérieur de l'Iran séparer dans une certaine mesure le politique du religieux.


    On se rappellera quelques données concernant les enjeux de contrôle économiques et énergétiques, le pipeline islamique nottement au lieu du projet concurrent :

    --> https://www.les-crises.fr/pourquoi-l...-f-kennedy-jr/



    --> https://forumislam.com/forum_musulma...l=1#post871996


    Pour l'actualité récente on se rappelera de ceci qui a été rapporté par WikiLeaks concernant la Syrie : https://wikileaks.org/plusd/cables/0...CUS5399_a.html

    Voir ce sujet :
    Assange à RT : Washington cherche depuis des années à renverser Assad, avant même le soulèvement



    – Faiblesse :



    – L’ALLIANCE AVEC TÉHÉRAN : Bachar avance prudemment dans ses relations grandissantes avec l’Iran. Il recherche une assistance nécessaire sans s’aliéner totalement les voisins arabes sunnites modérés de la Syrie en passant pour un soutien des Perses et des fondamentalistes chiites. On peut voir la décision de Bachar de ne pas assister au sommet Talabani/Ahmadinejad à Téhéran, après le voyage du ministre des Affaires étrangères Moallem en Irak, comme une manifestation de la sensibilité de Bachar à la vision arabe sur son alliance avec l’Iran.



    – Action possible :


    – JOUER SUR LES CRAINTES SUNNITES DE L’INFLUENCE IRANIENNE : En Syrie, on redoute l’activisme iranien tant au niveau du prosélytisme chiite qu’au niveau de la conversion des sunnites, surtout des pauvres. Quoique souvent exagérées, ces craintes reflètent l’agacement et l’attention accrues d’une partie de la communauté sunnite en Syrie face à l’expansion de l’influence iranienne dans leur pays à travers des activités qui vont de la construction de mosquées aux affaires. Les missions locales égyptienne et saoudienne ici (tout comme les chefs religieux sunnites syriens en vue), prêtent une attention croissante à cette question et nous devrions coordonner plus étroitement avec leurs gouvernements les moyens de mieux rendre public ce problème et de concentrer l’attention régionale sur lui.






    Citation d'un site de tendance chiite pro-Khameneï concernant la dissenssion actuelle au sein du chiisme contemporain







    Al Shirazia et son hostilité à l'égard de la marje'yah iranienne et iraquienne













    Shirazia est un courant intellectuel et politique fondé par Sayed. Muhammad Shirazi au milieu des années soixante à Karbala. Il partageait le milieu chiite dans les zones saintes avec le parti Dawa et c'était comme le mouvement sadriste de notre temps.

    Un jeune homme comme Muqtada al-Sadr, dont le nom est Muhammad Shirazi, hérite de son père, Sayed Mahdi et de son grand père Abdulhadi l'affrontement des Marja' mais il n'a jamais eu l'approbation des savants de Nadjaf. Sayed Mohsen al-Hakim a mis en garde contre le danger de ce mouvement appelé à l'époque "mouvement des Rissaliyyine" ou du "mouvement de la marji'iyyah" .

    .. . Sayed Mohsen al-Hakim avait déclaré : " je ne suis pas d'accord avec ce Ali al-Mou'mine avait mentionné dans son livre (années de braises: سنوات الجمر ) que Sayed Mehdi Shirazi avait le prévilège d'instaurer le mouvement des Chirazia en Irak, que ce mouvement était dans son apogée, profitant de certaines discordes entre les villes de Najaf et Karbala. Cette discorde qui s'est transformées en affrontements lors des visites entre les cortèges des deux villes. Le Shirazi père a exploité le désir des habitants de la ville à l'indépendance de la puissance de l'autorité ( al marje'yah ) de Najafi et au fil du temps la hawza de Karbala s'est transformé en une hawza qui représente l'identité de ses habitants dont la plus part sont d'origine iranien. Le mouvement Al-Shirazi a été ainsi établi isolément de la hawza de Najaf, en tant qu'autorité alternative de Karbala mais qui n'avait aucun projet politique avant le milieu des années 1960.

    La base intellectuelle du mouvement a été développée par Sayyed Muhammad après son émigration au Koweït, fuyant le harcèlement des Baathistes et l'arrestation de son frère Sayyed Hassan Al-Shirazi. Il a ensuite déménagé en Iran son pays natal. Par contre son frère Hassan Al-Shirazi s'est rendu à Damas. Là, il a prêché la pensée shirazite en Syrie et au Liban. Ce qui a entrainé son désaccord avec l'imam Moussa Al Sadr.





    Shirazia iranien



    En Iran, avec la révolution de l'Imam Khomeini, le mouvement shirazia a envahi le pays. Mohammed Al-Shirazi comme Montazeri étaient favorables au principe de la Wilayat al-Faqih. . Ainsi, l'Organisation du travail de Shirazi : " منظمة العمل الشيرازية " dirigée par Mohammad Taqi al-Mudarissi a envahi les rues de Téhéran et érigé les potences dans la région de Golbendg pour les opposants de la révolution , leur présence s'est étendue même dans les services de sécurité iraniens.

    Comme ils sont des Iraniens nés à Karbala on leur a donné le nom des "Karbalaiha" . Mohsen al-Husseini et Sayyed Kamal al-Haidari et Hadi al-Modarrissi étaient le principal trio de l'Organisation de l'action islamique après Muhammad Taqi al-Modarrissi. Plus tard, Sayed Kamal Al-Haidari s'est éloigné d'eux pour instaurer sa propre marje'yyah.

    Le mouvement Shirazia en Iran est devenu un mouvement similaire au mouvement Gulen en Turquie maintenant. Ils possédaient la moitié des bazars de Téhéran et recueillaient des millions de dollars de leurs partisans dans le Golfe. Le nombre de Husayniyat qu'ils possèdaient à Qom et à Ispahan etait très important. Ils avaient profité du soutien de Mahdi al-Hashimi qui avait comme objectif d'étendre ce qu'on appelait les " mouvements de libération " en Arabie Saoudite, à Bahreïn et au Soudan.

    Shirazia qui était un petit courant, devait prouver la marj'eyyah de Mohammed Shirazi.

    Ils se sont basé pour diffuser leur mouvement sur les Husseiniya et les tribunes des mosquées. Des voix comme celle de Hamzah al-Zaghir attiraient les partisans vers eux, ils publiaient ses cassettes et les distribuaient gratuitement. ses cassettes sont devenues les plus célèbres, bien qu'il ne soit pas meilleur que d'autres personnes n'appartennant pas au mouvement.

    Pareil pour le jeune homme au nom de Bassem Al Karbalai qu'ils ont transféré de Isphahane au Koweït pour lançer sa renommée d'une manière remarquable et de faire entendre la voix de Shirazia dans tous les foyer chiites dans le monde entier grâce à l'institution du " prophète Al-A'dham".

    Le mouvement a fait la même chose avec les prédicateurs en donnant plus d'importance aux discours de Cheich Al Muhajir dont le niveau n'atteignait pas celui de Al Waili. Mais comme il prêchait pour le mouvement, ils l'ont rendu plus célèbre malgré ses capacité oratoires et réthoriques limités.

    Shirazia ne déclarait pas ses croyances religieuses dans les années quatre-vingt parce qu'elle travaillait dans un environnement non-chiite dans certains pays et chercher à gagner des partisans, il mettait en avant ses idées politiques seulement.





    Le conflit sur " Wilayat Al faqih "


    On peux brièvement résumer les causes du conflit des Shirazi sur " Wilayat Al faqih "

    dans les points suivants:

    1- L'appel de l'Imam Al-Khomeiny de s'ouvrir sur le monde sunnite et de respecter leurs symboles. Les Shirazis l'ont considéré comme un coup d'Etat idéologique, ils appellent les Sunnites les bakrite et les omarite et considèrent que leur doctrine est corrompue.

    2 - L'exécution de Mahdi al-Hashemi et l'isolement de Montazeri suite à la découverte de leurs liens avec les services secrets américains leur a fait perdre le pouvoir et l'influence chiites au sein des services de sécurité iraniens.

    3 - La peur de la garde révolutionnaire des mouvement shirazi qui était en pleine croissance dans le corps de l'Etat qui pouvait conduire à un coup d'Etat, d'autant plus que M. Shirazi proposait l'idée du Conseil des Juristes dans le cadre de la wilayat al faquh , il ne croyait pas à la wilaya absolu du Faqih.

    4- La fatwa de Sayed Khamanei qui interdisait le tatbir " l'auto flagellation " était un coup pour les shirasis. les iraniens n'adhèrent pas à cette pratique sauf une minorité d'origine turque.

    Cette fatwa ne concernait donc pas les iraniens mais visait les shirazi qui pratiquent le Tatbir, ce qui a créé un conflit entre ce mouvement et le Marja' al wally Al faqih.

    Par conséquent, leurs husseinyats et mosquées ont été fermées et plusieurs personnes ont été emprisonnés. Sayed Mohammad Al-Shirazi a été placé dans une résidence surveillée et ses fils ont été arrêtés.

    La plus part de ces information a été prises d'un officier de la Garde révolutionnaire dans la ville de Qom dans les années 1990, il est Shirazi Karbalai, il a contribué à la fermeture des husseiniyah des Sherazis à Qum et Isphahan pour garder sa position dans l'état.

    LE mouvement shirazia a fait son invasion dans le monde chiite, mais leur poids le plus fort est en Iran. Bien qu'ils soient la tendance la plus importante au Koweït, au Bahreïn et en Arabie Saoudite.





    Les Shirazis arabes


    Le Front islamique pour la libération de Bahreïn et l'Organisation de la révolution islamique dans la péninsule arabique sont considérés comme les mouvements de libération les plus importants des Shirazi. Ceci explique l'opposition des chiites de Bahreïn et de l'Arabie saoudite à l'adoption du principe de la Wilayat al-Faqih. Leurs dirigeants sont pour la plupart des Shirazis, Cheikh Nimr Al-Nimr et Hassan Al-Saffar des dirigeants du mouvement Shirazi en Arabie Saoudite, Cheikh Hassan Shehata en Egypte .

    Parmi les chaînes chiraziennes:

    1 - LA chaîne Al-Anouar

    2 - La chaîne Fadak dirigée par Yasser Al Habib

    3 - la chaîne de Ahl al-Bayt Arabe et Anglais de Hadi Al Madrissi

    4 - La chaîne Al-Hadi

    5. Le chaîne de M. Sadiq Al-Shirazi." Al marji'iyyah"





    Les doctrines de Shirazia


    La pensée idéologique Shirazi est un mélange entre celle des Akhbari et celle des Ousuli . Ils utilisent les méthodes du wahhabisme en exagérant sur le sujet des compagnons. Ils exagèrent aussi sur l'histoire de la famille du prophète saw. Dénigrent tout ceux qui ne suivent pas leur ligne et les considèrent égarés et mécréants. les Bakri et Omri sont les qualificatifs de tout chiite qui n'adhèrent pas à leur pensée. (Note de l'éditeur : le terme "batri" est aussi employé par les adeptes de ce courant pour les chiites qui se présentent conciliants avec les sunnites)

    Ils se permettent et rendent même obligatoire l'utilisation des discours indécents qui choquent la pudeur pour parler de Aicha l'épouse du prophète saw ou de Omar et la plus part des savants et marja' chiites qui ne sont pas shirazi sont pour eux des égarés, les discours de Mujtaba Shirazi et Yasser Habib en sont la preuve. Ils utilisent leurs chaînes pour propager cette manière de pensée et d'agir.

    Ils sanctifient certains rites et les rendent obligatoires pour accéder au paradis tel que le Tatbir et certain pratiques inhumains et indignes de la personnalité musulmane. Les autres savants et marja'a interdisent ces pratiques hérétiques et considèrent qu'elles portent atteinte à l'école de Ahlu-lbeit. Sayed Khamenei et Sheikh al-Waeli ont été les cible de Hamid al-Muhajir et Yasser Habib puisqu'ils critiquaient leurs manifestations où l'islam chiite est dépouillé de son essence.

    Les shirazi croient à l'égarement de la plus part des savants marja' comme l'Imam Al-Khumeini et Chahid Sadr Awwal et At-thani et tout ceux qui appellent au rapprochement avec les sunnites. C'est pour cela que le mouvement des Shirazi attire tout les extrémistes parmi les chiites.

    La pensée des Shirazi est la pensée la plus dangereuse sur le chiisme contemporain. parce qu'elle confisque le discours médiatique chiite grâce aux grandes sources de financement qui lui sont consacrées. Les chaînes satellitaires des Shirazi sont très actives et sont plus répandues dans le monde chiite.

    La tendance des Shirazi à l'époque de S. Mohammad Shirazi était plus équilibrée et plus calme. Par contre cette tendance a connu un changement et un extrémisme avec le marja' Sadeq Al Shirazi bien visible sur leur attitude par rapport à la Wilayat al-Faqih, le Hizbullah et l'Iran.

    Leur déclarations contre les savants, l'Iran, le hizbullah et la wilayat Al faqih sont considérées comme une guerre médiatique qui rend service aux ennemis des chiites.

    Quant à l'attitude des Shirazi par rapport aux savants de Najaf, elle ne diffère pas. Certains hommes Religieux et savants comme Sayed. Kamal al-Haydari, qui était un leader de cette tendance considère que ce mouvement extrémiste est utilisé par certaines puissances mondiales pour enflammer la guerre chiite sunnite dans la région .

    Les Shirazi exploitent encore les sentiments des Chiites pendant les jours de Muharram pour diffuser la pensée rituelle qui n'a rien à voir avec le discours intellectuel de l'école Jaâfari, pour en faire un substitut au Chi'isme Jaafari qui est considéré comme une école de pensée et de recherche intégrée. .

    Fin

    Traduit de : الشيرازية وعداؤها للمرجعيات في العراق وايران
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 01/04/2018 à 15h22.

  2. #2
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut Chiisme britannique (Sectes de Mujtaba Shirazi et de Yasser al-Habbib)

    Citation d'un site de tendance chiite pro-Khameneï concernant la dissenssion actuelle au sein du chiisme contemporain

    pro alliance politique sunnite-chiite






    Chiisme britannique

    (Sectes de Mujtaba Shirazi et de Yasser al-Habbib)





    Dans son interview avec le journal Al-Akhbar le 30 septembre 2016, le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a attiré l’attention sur le chiisme britannique. Nasrallah a déclaré que la structure qu’il définit comme « chiisme britannique » alimentait les guerres confessionnelles au Moyen-Orient et a accusé ceux qui insultaient la communauté musulmane sunnite sur diverses chaînes de télévision qui se basent au Royaume-Uni de chercher à inciter les conflits sectaires. Voici l’une des évaluations les plus importantes de Nasrallah lors de son interview :

    « Ces individus, qui recourent au discours religieux et sectaire, sont les espions des agences d’espionnage [britanniques] et ils cherchent à détruire les écoles religieuses, et ceux qui les soutiennent sont complices de cette conspiration. »

    De même, en 2013 et récemment, le chef religieux de la République islamique d’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a publié une déclaration officielle disant : « provoquer les sentiments des autres écoles islamiques au nom des chiites est en fait du chiisme britannique... C’est le travail du chiisme britannique d’insulter le caractère sacré de la communauté musulmane sunnite ».

    Le mouvement appelé chiisme britannique est dirigé par les soi-disant chefs religieux chiites, Mujtaba Shirazi et Yasser al-Habbib, qui résident en Angleterre.

    Comme si le fait que ces individus considèrent les non-chiites comme des « idolâtres » ne suffisait pas, ils utilisent aussi régulièrement les médias pour insulter des figures prééminentes sunnites telles qu'Abu Bakr, Omar, Osman et Aïcha qui sont tenues en haute estime par les Musulmans sunnites. Dans sa déclaration, Ali Khamenei a également indiqué que des individus tels que Shirazi et al-Habbib étaient à la disposition de l’agence de renseignement britannique MI6, et qu’ils étaient employés pour provoquer des guerres sectaires. En janvier 2015, le gouvernement iranien a fermé les bureaux de 17 chaînes de télévision chiites diffusées par satellite pour incitation à la dissidence entre Musulmans chiites et sunnites. En outre, le 4 juin 2016, un sermon a été répété en Iran prêchant « la nécessité de lutter contre le chiisme britannique ».

    On sait que le mouvement défini comme le chiisme britannique est dirigé par l’ayatollah Shirazi. Le chef religieux de la communauté chiite irakienne, l’ayatollah al-Sistani, qui a publié une déclaration concernant « la nécessité de protéger les sunnites en Irak » contre la fatwa « tuer les sunnites est un devoir religieux » de Shirazi, a aussi été déclaré comme « mécréant » par Shirazi et ses disciples.

    De même, en ce qui concerne le chiisme britannique, le président de l’Assemblée mondiale Ahl Al-Bayt, l’ayatollah Shabistari a déclaré : « Aujourd'hui, l’ennemi cherche à former un fascisme chiite anti-sunnite dans le monde islamique. En introduisant des traditions et des superstitions irréligieuses, le chiisme britannique ouvre la voie à l’ennemi pour exterminer les Musulmans ».

    Les puissances mondiales qui cherchent à régner sur le monde islamique alimentent les divergences sectaires.

    Alors que dans le passé, les vraies religions étaient sources d’amour, de paix, de fraternité, d’union et de solidarité au Moyen-Orient, aujourd'hui, ces différences sectaires sont devenues la cause première des guerres, des conflits, de l’inimitié et du séparatisme dans ces pays. Quand on observe la Syrie, l’Irak, le Yémen, le Liban, en bref, quand on voit toutes les régions qui sont assaillies par les troubles, nous découvrons que le conflit chiite-sunnite est à la racine de tous les problèmes.

    Aujourd’hui, la menace que connaît le Moyen-Orient n’est ni Daech, ni les plans énergétiques des puissances mondiales. Les guerres sectaires sont le plus grand danger pour ces territoires. Le sectarisme est un facteur qui permet aux pays occidentaux de mener des activités de provocation dans la région avec la plus grande facilité. C’est aussi l’arme la plus efficace dont disposent ces pays pour diviser le monde islamique en petites factions faibles. C’est encore ces différences sectaires qui nourrissent Daech, al-Qaida et d’autres organisations radicales.

    Bien sûr, il existe diverses différences sectaires entre les pays musulmans bien que celles-ci soient présentes depuis des siècles et que la tension sectaire au Moyen-Orient ne cesse de s’aggraver, en particulier depuis 1979. Tant et si bien que la tension et la dissidence provoquées par les différences sectaires se manifestent dans la région comme des conflits et des guerres d’une violence sans précédent.

    Presque tous les jours, les nouvelles rapportent la violence infligée par un groupe à un autre groupe d’une secte différente : des tirs de fusils automatiques sur un autobus transportant des civils au Pakistan, des attentats-suicides à Beyrouth ou un attentat-suicide à l’intérieur d’une mosquée au Koweït ou en Irak tuant de nombreux civils innocents, un marché bombardé avec des bombes à canon ou les personnes souffrant de tortures brutales en Syrie… Presque tous les jours, au Bahreïn, au Yémen, des dizaines d'enfants, de femmes, de personnes âgées et de civils perdent la vie en raison des conflits sectaires. Une grande partie des millions de réfugiés qui ont fui les bombes, la guerre et l’oppression vivent aujourd’hui dans la pauvreté et la misère pour la même raison.

    L’une des principales raisons sous-jacentes à cette triste situation est ceci : Certains pays occidentaux souhaitent voir un monde islamique faible et divisé. Ils pensent que des pays musulmans politiquement, socialement et économiquement instables sont mieux adaptés à leurs intérêts. Pour atteindre leurs objectifs, ils profitent des différences sectaires ; ils incitent à la discrimination sectaire, ils encouragent à des sociétés sans amour et agressives, ennemies les unes des autres et qui sont éloignées du Coran et des vraies valeurs de l’Islam. Ils opposent des Musulmans aux Musulmans, des frères contre des frères.

    Certains politiciens, religieux et leaders d’opinion musulmans, tombés dans ce stratagème, ont ainsi servi volontairement ou involontairement les plans insidieux des Etats occidentaux en adoptant un discours hostile et haineux envers les Musulmans membres de différentes confessions, sectes et groupes.

    Le plus urgent qui doit être fait, c’est que tous les Musulmans abandonnent dès que possible l’approche axée sur les sectes et mettent de côté leurs différences sectaires. Peu importe leur secte, les Musulmans croient au même Dieu, à la même religion, au même Livre, au même prophète, se tournent vers la même Qibla et partagent une culture et des valeurs communes. En bref, nous avons de grandes raisons pour l’union et la solidarité et non pour la dissidence et le conflit. Dans le Coran, Dieu interdit aux croyants d’être ennemis les uns des autres et de provoquer des divisions et des dissensions entre eux : le fait d’agir en défiant ce commandement divin n’entraînera que des ennuis. Ce n’est que par l’union et la solidarité, et une intention sincère de fraternité et de compassion dans toute la communauté musulmane, sous la direction du Coran, que nos frères du Moyen-Orient pourront surmonter les souffrances et les épreuves qu’ils endurent et mener une vie sereine, stable, paisible et prospère à laquelle ils aspirent.

    Dans ce cas, permettez-moi de répéter notre appel que nous faisons depuis de nombreuses années à tous les Musulmans du monde, que ce soit dans mes livres, dans mes discours ou dans mes articles : Abandonnons immédiatement et complètement nos différences sectaires et unissons-nous !

  3. #3
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut 09/03/2018 : L’ambassade d’Iran à Londres attaquée par une secte financée par la Grande Bretagne


    Citation d'un site de tendance chiite pro-Khameneï concernant la dissenssion actuelle au sein du chiisme contemporain

    pro alliance politique sunnite-chiite



    09/03/2018 : L’ambassade d’Iran à Londres attaquée par une secte financée par la Grande Bretagne

    (Note de l'éditeur : Suite à l'arrestation du fils du marja' al-ayatollah Sadiq al-Shirazi, le marja' Hussein al-Shirazi, les adeptes de ce courant ont investi l'ambassade iranienne en maudissant Khameneï)




    Nous y sommes, les invectives de la secte du maudit Yasser Al-Habib et de ses partisans envers les musulmans sunnites et chiites à atteint un tournant inédit, dans l'histoire de cette maudite secte, les paroles injurieuses ne suffisant plus ils sont à présent passés au stade supérieure, les actions physiques et les menaces armée, jugeant sans doutes que leurs provacations verbales ne suffisaient plus ou n'avaient pas atteint l'effet escompté ou encore lassés de voir que la majorité du publique qui sont sensibles à leurs provocations et qui y répondent favorablement sont Salafo-Wahhabites.

    Cette fois-ci Al-Hamdoulillah il n'y a pas eu de blessés voir pire de morts, mais je craint sérieusement d'autres actions encore plus violentes que celles-ci, car selon la version d'Al-Manar les assaillants étaient armés de bâtons et de haches.

    J'espère que certains ici comprendrons pourquoi l’administration d'Al-Imane, est extrêmement sensible concernant le cas de la secte de Yasser Al-Habib, et du danger quelle représente pour l'ensemble des musulmans.

    Barakallah fikoum.







    L’ambassade d’Iran à Londres a été attaquée


    En allusion à l’attaque qu’a subie l’ambassade d’Iran à Londres, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a affirmé que l’incident est en train d’être examiné et que le gouvernement britannique est tenu de protéger les représentations diplomatiques et la vie des diplomates iraniens.

    « Nous sommes en train d’examiner cette agression via l’ambassade d’Iran à Londres et l’ambassade du Royaume-Uni à Téhéran », a affirmé Bahram Qassemi, porte-parole de la diplomatie iranienne, cité par Fars News.

    « Le gouvernement britannique doit prendre au sérieux la protection des représentations diplomatiques et de la vie des diplomates iraniens et arrêter dans les meilleurs délais les auteurs de cette attaque », a martelé Qassemi.

    « Contrairement aux informations diffusées, l’ambassade d’Iran à Londres n’a pas été occupée, mais un nombre infime de fauteurs de trouble ont pénétré au sein de la représentation iranienne avant de se rendre sur le balcon pour baisser le drapeau et hisser à la place leur bannière », a précisé Qassemi.

    « Il y a quelques minutes, un certain nombre de partisans de la secte Chirazi ont pris d’assaut l’ambassade d’Iran. Ils ont brisé le drapeau d’Iran. Ils sont en train de scander des slogans contre les autorités iraniennes, et d’insulter Aïcha, Abou Bakr et Othman. Ils avaient sur eux des bâtons et des haches. La police s’est rendue sur place », a écrit sur sa page Twitter l’ambassadeur d’Iran à Londres, Hamid Baeidinejad.

    Les assaillants ont été arrêtés.

    La secte Chirazi est aussi connue sous le nom de « chiites britanniques ». Cette secte se revendique des enseignements de l’ayatollah Sadiq Chirazi.

    Ses partisans, dont Yasser Habib, propriétaire de la chaîne de télévision satellitaire al-Fadak, diffusent généralement des émissions semant la division dans le monde de l’islam. Cette chaîne a diffusé en direct l’attaque contre l’ambassade d’Iran à Londres.

    Le Guide suprême de la Révolution a déclaré l’année dernière : « Les chaînes de radio et de télévision qui émergent chaque jour dans le monde musulman pour maudire au nom du chiisme les personnalités éminentes des autres écoles islamiques sont financées par le Trésor britannique. »

    On s’attend à ce qu’avec la convocation de l’ambassadeur britannique, le ministère iranien des Affaires étrangères lui transmette les protestations de Téhéran contre l’incurie de Londres dans sa mission de protéger les présentations diplomatiques iraniennes.


    sources : presstv.com





    L’ambassade d’Iran à Londres attaquée par une secte financée par la Grande Bretagne


    Quatre individus ont accédé vendredi au balcon de l’ambassade d’Iran à Londres et s’y trouvaient toujours en début de soirée, a indiqué la police britannique, une action qui a suscité une « vive protestation » de la part de Téhéran.

    « Quatre individus ont réussi à accéder au balcon en venant de l’extérieur du bâtiment », a-t-elle ajouté.

    « Nous sommes en train de négocier avec eux », a déclaré une porte-parole de la police londonienne à l’AFP avant leur arrestation.

    Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi « a fait part de la vive protestation de l’Iran à l’ambassadeur britannique à Téhéran et a demandé à la police une protection absolue pour (les) diplomates iraniens à Londres », a déclaré Bahram Ghasemi, un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, cité par l’agence officielle iranienne Irna.

    « Contrairement aux informations diffusées, l’ambassade d’Iran à Londres n’a pas été occupée, mais un nombre infime de fauteurs de trouble ont pénétré au sein de la représentation iranienne avant de se rendre sur le balcon pour baisser le drapeau et hisser à la place leur bannière », a précisé M.Qassemi, rapporte la chaine iranienne PressTV.

    « Il y a quelques minutes, un certain nombre de partisans de la secte Chirazi ont pris d’assaut l’ambassade d’Iran. Ils ont brisé le drapeau d’Iran. Ils sont en train de scander des slogans contre les autorités iraniennes, et d’insulter l’épouse du prophète (S) Aïcha et certains de ses compagnons. Ils avaient sur eux des bâtons et des haches. La police s’est rendue sur place », a écrit sur sa page Twitter l’ambassadeur d’Iran à Londres, Hamid Baeidinejad. Les assaillants ont été arrêtés.

    La secte Chirazi est aussi connue sous le nom de « chiites britanniques ». Cette secte se revendique des enseignements de Sadiq Chirazi, soutenu et financé par les autorités britanniques.

    Ses partisans, dont Yasser Habib, propriétaire de la chaîne de télévision satellitaire al-Fadak, diffusent généralement des émissions semant la division dans le monde de l’islam. Cette chaîne a diffusé en direct l’attaque contre l’ambassade d’Iran à Londres.

    Le Guide suprême de la Révolution a déclaré l’année dernière : « Les chaînes de radio et de télévision qui émergent chaque jour dans le monde musulman pour maudire au nom du chiisme les personnalités éminentes des autres écoles islamiques sont financées par le Trésor britannique. »

    On s’attend à ce qu’avec la convocation de l’ambassadeur britannique, le ministère iranien des Affaires étrangères lui transmette les protestations de Téhéran contre l’incurie de Londres dans sa mission de protéger les présentations diplomatiques iraniennes.

    sources : almanar.com

    Dernière modification par talib abdALLAH ; 31/03/2018 à 18h06.

  4. #4
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    Date corrigée : 09/03/2018 : L’ambassade d’Iran à Londres attaquée ...

  5. #5
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    Suite à l'arrestation du fils du marja' al-ayatollah Sadiq al-Shirazi, le marja' Hussein al-Shirazi, les adeptes de ce courant ont investi l'ambassade iranienne en maudissant Khameneï, le Guide Suprême Iranien

    Le marja' Hussein al-Shirazi aurait déclaré ceci ce qui aurait entrainé son arrestation :

    Selon un clip posté sur YouTube dans le cadre d'une conférence de Hussein al-Shirazi, il y a quelques semaines, il a comparé la règle du Faqih à celle de Pharaon, en développant la tyrannie de l'Etat religieux en Iran et ses méthodes oppressives contre les manifestants, les critiques et les dissidents.


    source : iranobserver.org




  6. #6
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    Selon Al Arabiya, il a décrit le guide suprême de l'Iran, Ali Khamenei, comme étant un «pharaon»

  7. #7
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    Ceux qui ont suivi parmis les sunnites ce qui se passe sur internet et à la télévision ont peut-être connaissance de ce cas.

    Parmis les représentants de ce courant dit shirazi, il y a quelques années en France, l'imam Cyrous fut connu pour avoir maudit Ahmadinajad, l'imam Khomeini et l'imam Khamenei.

    Il a eu des déclarations incendiaires sur une des épouses du Prophète (Sallalahu 'alayhi wa sallam)

    Celui-ci a afirmé avoir subi des sévices et tortures de la part de l'Etat Iranien

    Ce réprésentant francophone collabora avec une autre célébrité du net, Aldo Stérone, qui à partir de la Grande-Bretagne poste aussi des vidéos incendiaires et publie sur le patrimoine islamique, polémiquant sur le sunnisme.


    Dernière modification par talib abdALLAH ; 01/04/2018 à 01h53.

  8. #8
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    Un youtubeur chiite anglophone a tenté par une vidéo d'apaiser les tensions entre chiites et sunnites en relayant le discours officiel pro Khamenei, pro Khomeni, le mérite de cette vidéo qui s'adresse aux chiites du commun anglophones dans le monde ('awamm) réside surtout dans le fait qu'il dénonce les agissements des "chirazi", comme les insultes publiques envers les sunnites et nos références, qui ont pour conséquence l'acroissement de la haine entre sunnites et chiites dans le monde.

    On pourra peut être dire qu'il s'agit de taqiya, mais dans ce cas le bénéfice est que l'interdiction de l'insulte publique de nos références, des Compagnons, des épouses du Prophète (Sallalahu 'alayhi wa alihi wa sahbihi wa sallam) n'appelle pas à la haine entres sunnites et chiites ceux-cis n'ayant pas tous les mêmes croyances et où on ne peut distinguer dans quel cas individuellement une personne fait taqiya ou pas.

    Même si on voit très bien l'inclinaison idéologique religieuse et politique de ce youtubeur, il s'agit içi seulement de voir que dans un contexte où le mouvement chirazi fait de plus en plus d'adeptes, chez les prédicateurs, leurs imams et le commun des chiites, cette intervention vise à ce que le chiite lambda n'adhère pas à ce courant.




    Dernière modification par talib abdALLAH ; 01/04/2018 à 01h45.

  9. #9
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    - Message précédent modifié

    - Ajouts concernant les données géopolitiques et de contrôle de ressources içi : https://forumislam.com/forum_musulma...l=1#post878893

  10. #10
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    5 992

    Par défaut

    Pour tenter de comprendre la vision du monde que peut avoir un chiite du commun (non-chirazi), toujours du même youtubeur anglophone présenté précédemment, içi est décrit la perception des Iraniens pro-Khamenei et pro-alliance politique chiite-sunnite, des menaces qui ont été faites par Donald Trump contre l'Etat et les dirigeants Iraniens.







Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Documentaire sur le Chiisme et les chiites
    Par haydara dans le forum Autres sujets islamiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/07/2012, 19h55
  2. Unité entre les sunnites et les chiites !
    Par loeil19 dans le forum Monde arabe
    Réponses: 5
    Dernier message: 10/10/2010, 22h42
  3. Question sur les divergences entre sunnites et chiites
    Par Coralie.V dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 8
    Dernier message: 21/04/2010, 08h29
  4. sunnite, chiites, salafistes...?
    Par magedelline dans le forum Déviances et préventions
    Réponses: 10
    Dernier message: 02/11/2008, 19h45
  5. Différence entre sunite et chiites
    Par musliima69 dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/06/2008, 16h49

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •