اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم


السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته
Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh




*



Pourquoi apprendre à prier s’étale sur des heures ?



Cheikh Abû Zakariyya al-Hussaynî





*













Le bédouin venait chez le Prophète – que la paix et le salut de Dieu soient sur lui – et apprenait avec lui les ablutions et la prière pendant une demi heure puis il partait.


Pourquoi l’apprentissage du fiqh s’étale sur des heures et des heures ?


Cette question semble logique et convaincante. Cependant, elle relève d’une ignorance indéniable, (1) ignorance de ce que le Prophète – que la paix et le salut de Dieu soient sur lui – enseignait et de ce que les savants enseignaient et aussi (2) ignorance de la nature de l’époque de chacun.



1- Regards sur le contenu :


Lorsqu’une personne venait chez le Prophète – que la paix et le salut de Dieu soient sur lui – pour demander les éléments essentiels de la religion, ou comment faire correctement la prière, il répondait par la présentation des piliers (arkân) de la prière. Cette nomenclature technique de pilier (arkân) découle de l’infaillibilité du Prophète – que la paix et le salut de Dieu soient sur lui. Il est présumé enseigné tout ce qui est indispensable lorsqu’il est en situation d’enseignement. Cependant, lorsque les compagnons décrivaient la prière parfaite, celle du Prophète – que la paix et le salut de Dieu soient sur lui -, ils mentionnaient outre les piliers indispensables à la validité de la prière, les actes méritoires recommandés ainsi que les formalités accessoires. Ainsi, ce que la personne venant du désert a appris en quelques instants sont les piliers de la prière, et elle apprend le reste par la pratique avec l’ensemble des compagnons.


De plus, la personne venant apprendre en quelques instants ne devient pas savante dans les sujets appris. Elle apprend le minium indispensable pour sa religion d’une manière minimale. Par exemple, celui qui a appris comment faire la prière correctement après l’accomplissement trois fois d’une prière invalide (hadith al-musî’i salâtahu), n’a pas appris ce qu’il fait dans le cas de l’oubli et n’a pas appris aussi ce qu’il dit dans la prosternation (sujûd) ni dans l’inclinaison (rukû’).


Enfin, nous trouvons aussi qu’une grande quantité de gens viennent apprendre avec le Prophète – que la paix et le salut de Dieu soient sur lui – pour des périodes plus ou moins longues. Certains passent deux semaines, d’autres trois, d’autres des années. Qui dit qu’il faut des heures et des heures pour apprendre le minimum obligatoire pour un musulman lambda ? Une formation légère sur les sujets indispensables de la prière peut être assurée en quelques heures. Par exemple, l’explication entière de matn al Maqâsid pour les débutants dure environ dix heures sachant qu’elle couvre la croyance, le fiqh et la purification de l’ame ainsi que des conseils pour pratiquer la religion au quotidien et améliorer sa foi.



2- Regards sur l’historiographie du droit musulman :


Une grande différence se situe entre les deux apprentissages. Le bédouin qui vient apprendre, apprend de la source, du transmetteur de la législation lui-même – que la paix et le salut de Dieu soient sur lui -. Il n’est pas inquiet de s’approfondir et devenir un mufti car s’il en a besoin, il revient de nouveau chez le transmetteur de la législation – que la paix et le salut de Dieu soient sur lui -.


Tandis que la personne aujourd’hui apprend longtemps pour devenir indépendant dans ses adorations d’une manière minimale afin de ne pas revenir chez les savants à chaque problématique.


Ainsi, l’apprentissage se rejoint sur sa forme méthodologique. Le bédouin apprend avec le mujtahid ultime de l’humanité, notre bien aimé – que la paix et le salut de Dieu soient sur lui – de même que le musulman lambda apprend avec le savant le plus fiable qu’il puisse trouver.


Je conclue enfin en confirmant que chacun revient à la source législative à laquelle il peut accéder. De nos jours, certains préfèrent creuser un puits qui a été déjà creusé mais sans avoir les outils pour le faire.


Qu’Allah nous préserve de l’ignorance et de la fierté d’être ignorant.





*







wa Asalamu 3alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh



Subhanak Allahumma wa bi hamdik. Ashhadu al-la ilaha illa ant. Astaghfiruka wa atubu ilayk


اللهمَّ صَلِّ عَلى سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ و عَلى آلِهِ و صَحبِهِ و سَلِّم

Allâhumma salli 'alâ Sayyidinâ Muhammadin wa 'alâ âlihi wa sahbihi wa sallim.
Ô Allâh prie et salue notre seigneur Muhammad, ainsi que sa famille et ses Compagnons.



وسُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ وَ سَلامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ وَالْحَمْدُ لِللهِ رَبِّ الْعَلَمِينَ
wa subḥāna rabbika rabbi l-ʿizzati ʿammā yaṣifūn wa-salāmun ʿalā l-mursalīn wa-l-ḥamdu li-llāhi rabbi l-ʿālamīn