Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Discussion: L'Université d'Al-Azhar

  1. #1
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 304

    Par défaut L'Université d'Al-Azhar

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
    اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ
    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم


    السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

    Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh







    *






    L'Université d'Al-Azhar










    *





    Section des études islamiques en français (SEIF)



    Section des études islamiques en français (SEIF) - Université Al-Azhar





    DIPLÔMES





    Université Al-Azhar - Le Caire

    Créée en 1992, la Section des études islamiques en français est une section affiliée au Département des études islamiques en langues étrangères, au sein de la Faculté de langues et de traduction de l’Université Al-Azhar. Elle vise à former des étudiants en sciences religieuses capables de transmettre la tradition azharite du juste-milieu au monde francophone. La première promotion a été diplômée en 1997.

    Durée des études : 5 ans de licence (1 année préparatoire + 4 ans) et magistère

    Conditions d’admission : baccalauréat Al-Azhar ou équivalent


    Contacts : http://www.egypte.campusfrance.org/f...-français-seif

  2. #2
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 304

    Par défaut

    Des femmes brillantes : Étudiantes de l'université al-Azhar




  3. #3
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 304

    Par défaut

    L’université Al-Azhar en quelques lignes


    mardi 9 mai 2017


    Source :

    http://www.azhar.edu.eg/fr/About-us-fr/About-Us





    L’université Al-Azhar est la plus grande université au monde. Elle a été construite avant celle de Bologne en Italie. Elle représente la troisième des plus anciennes universités après celle de Zeitouna et Al Quaraouiyine, mais elle est restée tout au fil des siècles une institution d'enseignement, tandis que les deux premières avaient cessé de l’être pendant certains temps. Elle est la plus grande institution scientifique islamique internationale. Son siège est au Caire, la capitale de la République arabe d’Égypte. Elle a des branches et des facultés dans la plupart de provinces égyptiennes.

    L’université Al-Azhar est la destination scientifique des musulmans ; puisque depuis plus de mille ans, elle est le phare de la science, la destination vers laquelle les étudiants affluent de partout dans le monde pour apprendre les sciences religieuses, celles de la langue arabe, des science naturelles et humaines. Elle a demeuré tout au long de son histoire un centre pour le juste milieu, de modération, de diffusion de la culture islamique et des enseignements de l’islam et de ses valeurs tolérantes qui ne connaissent ni excès, ni déviation ni extrémisme, ni fanatisme doctrinale ou politique. Dans ses vestibules, des rois, des sultans, de grands imams, des muftis, des ministres, des ambassadeurs et des savants ont reçu leur éducation, ainsi que d’autres de tous les coins du monde.



    L’université et la mosquée :

    L’université Al-Azhar a reçu l’héritage de la mosquée Al-Azhar, dont la date de fondation remonte à la dynastie fatimide ; puisque Jawhar al-Siqilli en posa la première pierre sur l'ordre du calife fatimide al-Muizz l-Dîn Allah, le 14 ramadan de l’an 359 de l’hégire (971 J.C). La mosquée Al-Azhar était destinée, en tant que mosquée officielle de l’Etat fatimide, à être une tribune pour son appel à la doctrine chiite et un symbole de sa souveraineté spirituelle. Elle a été ouverte pour la première fois pour y faire la prière le 5 ramadan 361H. On lui attribua le nom Al-Azhar en rapport avec Fatima Az-Zahra’, qu’Allah agrée son âme, de laquelle les fatimides se réclament.

    L’objectif de la fondation d’Al-Azhar était au début l’appel à la doctrine chiite, puis elle n’avait pas tardé à devenir une université qui répande la doctrine sunnite, dans laquelle des étudiants reçoivent les différentes sciences religieuses et rationnelles (logique, philosophie). Le vizir Ya’qûb ibn Killis était le premier à conférer le caractère éducatif à la Mosquée Al-Azhar quand il a conseillé au
    calife Al-‘Aziz en 378H de la transformer en un institut d’enseignement après avoir été limitée aux cultes religieux et à l’appel à la doctrine chiite.

    L’enseignement à la Mosquée Al-Azhar commença effectivement vers la fin du règne d’Al-Muizz li-Dînillah al-Faṭimī quand le cadi suprême Abū al-Hasan Ibn Al-Nu’umān al-Maghribī tint le premier cercle d’enseignement et d'éducation, puis les cercles de science se suivirent après lui.

    Les cercles d’enseignement étaient la méthode de base d’Al-Azhar (mosquée et université) où un professeur s’assoit pour lire son cours devant ces disciples et les auditeurs qui s’assoient (en cercle) autour de lui. Les jurisconsultes prenaient aussi leurs places réservées dans ses vestibules. On ne reconnaissait pas à un professeur la capacité d'y enseigner qu’après avoir l’autorisation (le permis) de ses propres professeurs selon un système d’examen oral dans onze différentes sciences, ensuite on lui délivre un permis d’enseignement de la part du calife.

    Al-Azhar (mosquée et université) est le premier institut au monde à inventer le système d’assistant chercheur dans son système éducatif. La mission de cet assistant de répéter ce que disait son professeur. L’étudiant qui voulait enseigner devait passer un examen, mais avant cela il devait avoir deux recommandations de la part de deux savants parmi les savants de colonnes d’Al-Azhar ach-Charif. S’il a eu les deux recommandations, il fait une demande accompagnée des deux recommandations au grand imam Cheikh d’Al-Azhar à l’époque. Ce dernier met en place un comité composé de six savants, et présidé par lui-même. On y ajoutait un septième savant si le candidat a un examen dans la jurisprudence hanbalite. Une décision de la composition de ce comité doit être prise par le cheikh d’Al-Azhar de sorte que chaque école juridique soit représentée par deux cheikhs. L’examen était oral et n’avait pas de durée fixe, pourtant le candidat devait passer l’examen dans onze sciences et non pas onze livres, il devait les maitriser oralement. S’il les maitrisait, il aurait le permis et devint un maître du troisième cycle, autrement dit un professeur de colonne puis il reçoit une promotion pour être un maître du deuxième cycle.

    A cette époque-là, Al-Azhar adopta le système des heures-crédits lequel se disputent les universités contemporaines, il s’agit du système des heures-crédits où l'on propose plusieurs professeurs pour la même matière et l’étudiant a le choix. Il y avait plusieurs spécialistes dans la même science, et l’étudiant avait le choix de choisir son cheikh. Il pouvait sans aucune gêne s’asseoir ici ou là. C’est ainsi qu'il y avait le programme d’études à option à l’université ainsi que le système d’examen oral qui est l'un de meilleurs types d’examens.

    C'est une erreur d'imaginer que l'ancienneté de l'Université à la Mosquée Al-Azhar ne remonte pas à la date de sa création en 972 AH, mais en 1920 lorsque le roi prit le décret royal portant création de trois facultés, mais cette décision royale intervenait dans un cadre historique de développer l'enseignement à Al-Azhar, qui devait naturellement évoluer en tout temps.

    Les savants à l'Université d'Al-Azhar entreprirent leur mission d'énseignement et ne se furent pas contentés seulement d'enseigner les disciplines religieuses, mais ils dispensèrent aussi la philosophie, la logique, les mathématiques et la médecine, même si cela était dans un cadre restreint au début, jusqu'à ce que Al-Hakim bi Amr Allah crée « Maison de la sagesse ». Et les femmes assistaient à quelques cours. Les études ne tardèrent à s'étendre à l'astronomie, à les mathématiques, à la médecine, à l'architecture, à la géologie, à l'histoire, à certaines matières des sciences sociales ainsi que à d'autres sciences diverses, et parmi les plus célèbres savants dont les noms sont associés à la Mosquée et à l'Université d'Al-Azhar (compris et Université): on cite Ibn Khaldun, Ibn Hajar, Sakhaawi, Ibn Tagri Bardi, Maïmoni, Haitham bin Haysham, Mohammed bin Younis al-Masri, Qalqashandi, et d'autres érudits qui ont fait sortir pour le monde une production scientifique dont l'humanité est redevable jusqu'à ce jour.

    En dépit de l'arrêt du sermon à la Mosquée Al-Azhar environ cent ans sous le règne de l'Etat ayyoubide, il existe des preuves indiquant la poursuite de l'enseignement à des périodes irrégulières.

    Et c'est au sultan mamelouk al-Zahir Baybars Bunduqdari que revient le mérite de décider le retour du sermon sur la base de la doctrine sunnite, il entreprit de reconstruire la Mosquée et de la rénover, et rapidement la Mosquée Al-azhar récupéra sa place en tant qu'une Université scientifique à haute réputation en Egypte et dans le monde musulman.

    L'ère mamelouk fut les périodes les plus radieuses de la Mosquée et de l'Al-Azhar, où son renom se propagea, et prit sa place en tant que centre éducatif, il fournit aux bibliothèques des livres précieux, jusqu'à ce que sa bibliothèque devienne l'une des plus grandes au monde, Parce qu'elle contient
    des trésors et des objets de valeur. Sa reconstruction continua grâce à un certain nombre de sultans mamelouks, jusqu'à devenir l'école mère au Caire, et la grande université islamique, hors pair dans tout le monde musulman.

    En dépit de l'inactivité et l'inertie qui ont entouré la science et les arts en Egypte sous la domination ottomane, l'Université d'Al-Azhar est resté un refuge sûr pour la science et la connaissance, tout comme la Mosquée et l'université d'Al-Azhar ont dirigé les révoltes dans la période de la campagne française sur l'Egypte, et ont soutenu le peuple dans le choix de Muhammad Ali comme dirigeant de l'Egypte.

    Dans ces longues décennies, l'université était la seule source pour apprendre les sciences et produire des diplômés, des fonctionnaires et des enseignants de l'Etat dans le monde musulman.

    A l'époque moderne et avec la renaissance initiée par Muhammad Ali, il n'y avait que les étudiants et les diplômés de cette université comme noyaux des différents établissements d'enseignement, qui ont été créés pour enseigner sur le modèle européen moderne, tout comme ils étaient les noyaux des missions de l'enseignement en Europe pour le transfert des connaissances modernes.

    À la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, l'Université Al-Azhar a connu un début de réforme et de modernisation, dont le but était de le transformer en une institution dotée d'un cadre de l'enseignement moderne, un certain nombre de savants ont été au premier rang de cette réforme, avec à leur tête l'Imam Mohammed Abdou, qui a créé le premier conseil d'administration de cette institution le 6 Rajab de l'année 1312 AH. Cette réforme a été suivi de la promulgation de la loi n ° 10 de 1911, qui a organisé les études en cycles, mis au point le statut du personnel, les conditions d'admission des étudiants, ainsi que les régimes d'examen, de diplômes, et a créé un organisme qui supervise le conseil d'administration, appelé le Conseil suprême d'Al-Azhar ...

    Dans le but de continuer à développer cette institution millénaire, la loi n ° 49 de 1930 fut publiée, et en vertu de laquelle les trois faculté d'Al-Azhar furent créés, à savoir la faculté de théologie, la faculté de Charia et la faculté de langue arabe, et la loi avait prévu la possibilité de créer d'autres facultés. En outre, elle introduit les sciences non religieuses dans les lycées d'Al-Azhar, tels que: les mathématiques, les sciences, les études sociales, pour préparer les diplômés à leur entrée dans les différents facultés d'Al-Azhar; ensuite, elle fut
    suivie par la loi n ° 26 de 1936, qui a mis en place un quatrième cycle, à savoir les études supérieures. La marche fut couronnée par une loi appelée loi sur le développement, adoptée le 5 Juillet 1961 sous n ° 103 portant sur la restructuration d'Al-Azhar..

    Et en vertu de cette loi, dans l'enceinte de la mosquée d'Al-Azhar, une université qui porte son nom s'est mise en marche, elle comprend un certain nombre des facultés scientifiques pour la première fois, par exemple les facultés du commerce, de la médecine, de l'ingénierie et de l'agronomie, aussi il fut autorisé aux filles l'accès aux études à l'Université, par la création d'une faculté propre à elles, qui inclut lors de sa création des sections pour la médecine, le commerce, la science et la faculté d'études arabes et islamiques, et celle des sciences humaines. Les facultés modernes et scientifiques d'Al-Azhar se distinguèrent de leurs semblables parmi les facultés des autres universitaires par leur intérêt accordé aux études islamiques à coté de celles de la spécialité.

    Les régimes d'enseignement de l'Université se sont élargis et ne se sont pas arrêtés aux frontières de temps et d’espace ; mais se sont dirigés vers la destination moderne et contemporaine. Ainsi, son message n'est plus limité à la prédication, au conseil et à l’enseignement ; mais s'étend aux horizons les plus lointains afin d’assumer un rôle dirigeant dans la recherche scientifique, au service de la communauté musulmane et dans la défense de sa cause tout en diffusant l'Islam de juste milieu face aux courants radicaux et extrémistes partout dans le monde.

    L'apport de cette université reste encore abondant et constant grâce à ses missions à l'étranger, et à ses délégations culturelles qui se dirigent vers tous les Etats africains, européens, américains, asiatiques et au continent d'Australie, après avoir établi, à travers sa longue histoire, les fondements des systèmes et les traditions universitaires généralement reconnues et en vigueur dans toutes les universités du monde.


    Les caractéristiques de diplômé azharien:

    L'Université d'Al-Azhar est fière des facultés d'études scientifiques tel quel elle l'est des facultés d'études islamiques. Etant donné qu'elles assument une mission de grande importance puisqu'elles apprennent aux étudiants les sciences profanes et celles de la religion à la fois afin qu'ils transmettent le message d'Al-Azhar partout dans le monde. En fait, cette fierté se base sur une longue tradition historique. Al-Hasan ibn Al-Haytham (mort en : 1039 AP J. C.), le spécialiste en optique très célèbre, a enseigné à Al-AzharAsh-Sharīf. Aussi, Mohamad ibn Younus Al-Masrī(mort en: 1009 AP J. C.), l'inventeur de la trigonométrie, a enseigné aussi à Al-Azhar Ash-Sharīf. En plus, Al-Azhar accueillait à sa Mosquée les scientifiques non musulmans des sciences appliquées afin qu'ils enseignent à Al-Azhar Ash-Sharīf, comme l'érudit juif très célèbre Moussa ibn Maymoun qui vivait à l'Andalousie.

    Donc, l'enseignement des sciences pratiques et les sciences expérimentales a commencé au moment où l'enseignement des sciences de la langue arabe et de la Shari'a a commencé. En plus, la première promotion diplômée à l'Ecole de médecine d'Abou Za'bal, qui était au nombre de cent étudiants, était des étudiants azhariens. La médecine a été connue en Egypte par l'intermédiaire des étudiants d'Al-AzharAsh-Sharīf.

    Lorsque Mohamad 'Ali bacha a voulu envoyer les missions d'études afin qu'il réalise la renaissance en Egypte, il ne trouva que l'établissement azharien. Et alors, il en est sorti neuf missions d'études qui se rendirent en Italie, en France, en Autriche, en Angleterre, en Russie et en autres pays. Ainsi, plus de 70 %des membres de ces missions étaient azhariens.. Ce sont ceux-là qui se sont retourné en Egypte et ont fondé l'Ecole de langues, qui est devenue par la suite la Faculté de langues ; en plus, ils ont fondé le mouvement de traduction, l'Ecole polytechnique (militaire) et autres.

    Ce sont Ash-Sheikh Hasan Al-'Attār et Ash-Sheikh Ad-Damanhourī qui ont nommé ces missionnaires. Le premier rédigea des ouvrages dans l'Astronomie, les Mathématiques et la Géographie, fut nommé Cheikh d'Al-Azhar. Quant au deuxième, il rédigea plus de 6 ouvrages en Médecine et en Anatomie ; il rédigeait des livres en science des fondements de fiqh, et des livres en l'anatomie, et il fut nommé Sheikh d'Al-Azhar.

    Ainsi, l'Université d'Al-Azhar était le porteur de la lumière et le guide de la renaissance de l'Etat égyptien moderne. Certes, elle est le leader de l'illumination partout dans le monde islamique et tout le temps sans précédent. Les hommes de toute part, recourraient aux diplômés d'Al-Azhar, cherchaient de refuge auprès d'eux et demandaient leur guidée tout au long de l'histoire dans les villages et les villes d'Egypte, ainsi que dans le monde.



    Les possibilités et la compétitivité de l'Université d'Al-Azhar :

    En parlant des chances et de compétitivité de l'Université d'Al-Azhar, on ose dire que celle-ci l'emporte sur toute autre université ; puisque l'université d'Al-Azhar est demandée et n'est pas demandeuse ; il est rare de trouver une institution de ce type. En outre l'Université d'Al-Azhar se distingue de toute autre institution au monde par le fait qu'elle accueille les étudiants étrangers venant de 107 Etats. En fait, il n'y a pas d'établissement d'enseignement au monde qui comprend toutes les races et les couleurs de ces pays excepté l'Université d'Al-Azhar. C'est ainsi que l'accueil des étudiants étrangers au compte de l'Al-Azhar a dépassé plus de 500 ans. Ce qui constitue l'une des chances disponibles.

    En outre, les diplômés de l'Université d'Al-Azhar sont demandés partout dans le monde et cela fait partie de la compétitivité.

    Le total des membres du corps enseignant à l'Université d'Al-Azhar atteint 15155 membres. Quant au total de l'organe administratif de l'Université, il atteint 13074 employés. Ils sont tous au service d'environ 500 000 étudiants et étudiantes dont les étudiants étrangers.

    L'université regroupe 23 facultés pratiques y comprises des facultés bises. Ce qui la distingue et la classe parmi les universités pionnières. Si, à titre d'exemple, une université comprend une faculté de médecine, l'université de l'Azhar regroupe quatre facultés de médecine. Si autre université n'a qu’une seule faculté des sciences, celle de l'Azhar en a trois. Au moment où toute autre université comprend une seule faculté de l'ingénierie, l'université de l'Azhar a trois facultés d'ingénierie. Si une autre université comprend une seule faculté de pharmacie, celle de l'Azhar en a trois. En outre, Il existe une faculté de pharmacie en construction à Louxor. Si une autre université comprend une seule faculté de médicine dentaire, celle de l'Azhar en regroupe trois. Il existe une autre faculté de médecine dentaire en construction à Louxor. Tout cela révèle la compétitivité de l'université de l'Azhar même si ce n'est qu'au niveau des facultés pratiques.

    Cette université comprend 34 facultés pratiques et théoriques et 45 facultés juridiques. Il s'agit de 79 au total dont 47 pour les jeunes garçons et 32 pour les jeunes filles. Il existe également deux instituts d'infirmerie. (N.P. cette statistique doit être vérifiée auprès du centre d’information) *

    Si les autres universités ont un seul hôpital, l'université de l'Azhar a six hôpitaux universitaires qui offrent un service médical au public six fois plus que toute autre université.

    Tout cela met la compétitivité de l'université de l'Azhar à l'épreuve, puisqu'il y existe ce qui n'existe pas dans les autres universités. D'ailleurs, il y a un hôpital récemment inauguré qui s'étende sur 124000 mètres carrés. Il s'agit du plus grand hôpital au Proche Orient. Il comprend également une piste d'atterrissage.



    Les programmes de l'université de l'Azhar et les caractéristiques de ses diplômés,

    Certes, les caractéristiques du diplômé de cette université le rendent capable d'entrer en concurrence avec celui des universités du monde. Cela est dû au fait que les programmes de l'université sont basés sur trois axes principaux qui ne se trouvent nulle part ailleurs,

    Le premier axe : l'université enseigne aux étudiants les sciences de tradition : le Coran et la Sunna.

    Le deuxième axe : elle leur enseigne les sciences rationnelles telles que les sciences outils (l'ensemble des sciences linguistiques, la logique etc..) qui apprennent à l'étudiant la bonne compréhension. L'étudiant comprend le texte de diverses manières mais non contradictoires.

    Quand à celui qui est enclin à s’inspirer uniquement des sciences de tradition, il n'a qu'une seule compréhension du texte religieux dont il ne peut en aucun cas s'écarter. En conséquence, il peut accuser ses semblables du tort et de la mécréance ; ce qui ne se passe pas à l'Al-Azhar.

    Le troisième axe : l'université enseigne aux étudiants les sciences appliquées à côté de sciences juridiques et arabes. L'étudiant Azharien grandit raisonnable. La raison, chez lui, ne contredit pas la tradition, et la religion n'est pas contraire à la vie mondaine. D'où la multiplicité des courants et l'acceptation de l'autre en Égypte.

    On peut aisément observer que cette multiplicité et cette tolérance font partie des caractéristiques de la méthodologie Azharienne. On peut trouver que dans la même maison il y en a qui adore le Seigneur selon l'école Hanafite, et un autre qui l'adore selon l'école Chafiite ou Malikite sans qu'ils se fassent de reproches.

    Cette éducation accordée selon les sciences de tradition, et les sciences rationnelles et les sciences mondaines crée des esprits capables de comprendre et de rester en phase avec l'époque. Il s'en suit que l'éducation des diplômés de l'université se base sur la prise en compte de l'intégration de toutes ces sciences dans la compréhension des textes religieux. Ils apprennent que les sciences de la rationnelles sont le seul moyen par lequel l'on aboutit à la compréhension juste des textes religieux.

    Aux facultés de la Charia, les étudiants étudient une nouvelle matière. Il s'agit de "questions contemporaines". Cette matière aborde toutes les questions nouvelles, et thèses universitaires traitent de tels sujets. C'est ainsi qu'on a étudié à l'Azhar que le fiqh (la jurisprudence) doit être écrit à chaque époque. A toute époque sa jurisprudence qui lui convient. L'université croit fermement que les textes religieux sont limités alors que les faits ne le sont pas. Cela veut dire qu' il faut que les textes contiennent les faits d'actualités et les nouveautés.

    C'est ainsi que l'université a continué à éduquer ses étudiants depuis plus de mille ans selon la méthode raisonnable. Elle a pu acquérir la reconnaissance du monde. C'est pourquoi, les programmes de l'université de l'Azhar sont restés le seul héritier du patrimoine prophétique. À travers ces programmes, le monde a connu la valeur de la méthode de l'islam représentée par son message et son messager. Grâce à ces programmes le monde a connu l'histoire de notre nation, sa civilisation, ses hommes et ses héros qui ont fait sa gloire. Le monde a pu s'inspirer des vraies normes de la vie à travers les sciences de l'Azhar et de son université. Il s'en sert également pour savoir les normes du vrai et du faux non seulement au niveau de la conduite individuelle mais au niveau culturel et civilisationnel des peuples, des nations et des sociétés humaines.

    L'université de l'Azhar demeure la seule référence scientifique et académique pour les musulmans et non musulmans en ce qui concerne les sciences de l'Islam, de la langue arabe et d'autres disciplines sociales et humaines. Elle a pu, en s'appuyant sur son patrimoine scientifique, académique et culturel dans la recherche scientifique, avancer des solutions pour les problèmes qui menacent les sociétés humaines dans tous les domaines.

    Qu'Allah nous accorde le succès.


    Dernière modification par talib abdALLAH ; 19/07/2018 à 20h11.

  4. #4
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 304

    Par défaut

    Comment intégrer l’université d’Al-Azhar (imam Suhaib Webb al-Maliki)

    Note :
    Etudes islamiques en arabe içi



    Cet article a été publié en mai 2007 lorsque l’imam était encore étudiant en Egypte. Depuis, beaucoup de choses ont changé mais l’essentiel reste d’actualité.

    Source : darralhikma.com/uncategorized/comment-integrer-luniversite-dal-azhar-imam-suhaib-webb-al-maliki/



    Bismellah wa salatu wa salamu ala sayedenaa rasulellaah salahualayhe wa salam:

    Ce que vous devez savoir en bref pour entrer à l’université d’Al-Azhar par Imam Suhaib Webb (1)

    1. Essayez d’avoir mémorisé au moins deux juz’ du Coran.

    2. Si vous ne parlez pas couramment l’arabe, envisagez d’abord d’étudier dans un centre arabe au Caire pendant un an avant de passer les examens. Al-Azhar n’a pas de département pour l’enseignement de l’arabe aux non-arabophones. De plus, les enseignants utilisent à la fois le dialecte égyptien et l’arabe littéraire (Fusha). Cependant, la plupart de l’enseignement à Al-Azhar est réalisée en Fusha et sur demande, les gens vous parlent Fusha lorsqu’ils vous accueillent.

    (Mise à jour : Il semble que l'arabe est maintenant enseigné à l'Université d'Al-Azhar pour les non-arabophones, renseignez-vous inch'Allah)


    3. Vouloir devenir un étudiant en science est un projet sérieux. Ainsi, je vous conseille frères et sœurs d’épuiser toutes les ressources locales avant de partir étudier en Égypte. Il est sage d’utiliser les savants et imams dans votre localité avant de partir pour l’étranger. C’est la coutume des Ulema (savants) d’apprendre d’abord prés de chez eux avant de se rendre à l’étranger pour continuer leur quête du savoir. Une fois que vous avez épuisé vos ressources, alors vous devriez vous préparer pour partir étudier à l’étranger.

    Il y a aucune raison, pour une personne, de se rendre en Égypte pour apprendre un livre de base en Fiqh, Tajwid ou dans une autre science, et qui peut être appris dans nos pays, en occident. Les bases des sciences islamiques peuvent être apprises dans nos pays d’origine car nous avons de nombreux enseignants bien qualifiés et expérimentés dans l’enseignement. En outre, en omettant d’étudier dans nos pays nous dénigrons ainsi les instructions qui font beaucoup efforts et de sacrifices pour diffuser l’éducation islamique.

    4. Il est bénéfique de se rappeler qu’al-Azhar, dans son apogée, était parmi les premières institutions mondiales. À l’heure actuelle, l’Égypte n’occupe plus cette position de leader. C’est pourquoi l’étudiant en science pourra rencontrer de nombreux défis et aura tendance à être attristé par son expérience.



    Malgré les difficultés, compte tenu des conditions de ce pays du tiers-monde, si vous êtes patient, il sera tout de même très bénéfique pour vous de vivre dans l’environnement actuel d’al-Azhar. Actuellement, Al-Azhar est en train de changer, de plus en plus de classes sont dispensés à l’intérieur même de la mosquée, les cours sont de différents niveaux et sont très bien organisés malgré les pressions et tensions que subit la société égyptienne. Le Caire est une des plus grandes villes du monde donc attendez vous à trouver la bas tous les problèmes qu’une mégalopole doit faire face. Malgré, la pollution, la vie mouvementé du Caire et le comportement plus que déplorable de certains citadins, il y a beaucoup de connaissance et de savoir à gagner et de nombreuses leçons de sagesse à apprendre dans la ville aux 1000 minarets. L’étudiant ne doit pas être naïf, mais cela ne l’empêchera pas de trouver les bijoux intellectuels et spirituels lors de son voyage en quête de la science. Il faut dire que ces bijoux ne se trouvent que par l’étudiant prêt à endurer, à se battre et à se sacrifier pour la connaissance et la satisfaction de son Créateur.

    5. Vous devez avoir al-ikhlaas (sincérité) et un cœur voué à votre Seigneur lorsque vous allez commencer le processus d’inscription. Vous êtes tenus d’avoir 5 photocopies de votre passeport, trois photos d’identité [à faire en Égypte], une lettre de l’ambassade vous donnant la permissionrt d’étudier en Égypte. En plus, vous êtes tenu d’avoir fait des tests sanguins soit à l’hôpital Hussein ou à l’hôpital Zahraa qui sont tous deux, sous le contrôle d’Al-Azhar et ensuite, vous devrez récupérer l’attestation que délivre majma bahouth [le bureau d’inscription] afin que les résultats de votre test sanguin soient enregistrés et présentés à al-Azhar.

    Vous devrez peut-être fournir une preuve que vous êtes musulman, si votre nom musulman n’est pas écrit sur votre passeport(ex: convertis). Vous pouvez avoir un certificat attestant votre profession de foi en vous rendant à la mashaikha ou au bureau du Shaikh al-Azhar qui est proche de la mosquée al-Azhar.


    Voici les sujets compris dans l’examen d’entrée:

    1. Hadith
    2. Nahu
    3. Sarf
    4. Balagha
    5. Fiqh selon l’une des quatre écoles
    6. Aqeeda (selon l’école Asharite) [vous devez juste connaitre les bases, les fondements]
    7. Sirah
    8. Tafsir


    Vous pouvez trouver des livres qui vous aideront pour les examens d’entrée, derrière le Masjid al-Azhar, dans le quartier de Dar al-Atrak. Il y a une librairie connue sous le nom d’al-maktab al-Azhariyah et ils ont ce qu’on appelle la série Tawdih pour tous les sujets et domaines de l’examen.




    Il y a des examens oraux et écrits. Après avoir passé les examens oraux, vous commencerez les tests écrits qui se composent de huit sujets énumérés ci-dessus. Selon les résultats des tests, vous serez soit placés dans le collège ou le lycée. La plupart des étudiants qui préparent bien leur examen investissent 1 à 2 ans au lycée où ils étudient al-Fiyah d’ibn Malik, un madhab, la rhétorique et la littérature arabe, les hadiths, le tafsir et bien plus encore. L’enseignement de base du système Azhari est dispensé au Lycée. Ce n’est pas mal du tout, vous allez étudier un certain nombre de bons textes traditionnels là-bas.

    Après quelques mois (les examens d’entrée se déroulent au milieu de l’année), vous serez admissible à passer deux examens:

    Si vous n’avez pas pu passer votre examen de dernière année du lycée, alors vous pourrez le repasser l’année suivante (pour graduer). Ou vous pouvez passer le test pour entrer à l’université. Si vous réussissez l’examen, vous pouvez alors choisir parmi l’un des départements d’étude suivants:

    * Usol al-Din
    * Shari’ah
    * Langue arabe
    * Coran (programme de 8 ans)
    * Dawa
    * Études islamiques

    Les deux premiers ont la meilleure réputation. Cependant, pour les autres départements, ne vous attendez pas à quelque chose de très facile. Il n’existe aucune institution de même rang ou vous ne devez pas vous armer de patience.

    6. Les examens commencent fin octobre, début novembre. Ainsi, vous devez avoir complété et envoyé les documents au bureau des étudiants étrangers à Nasr City pour la fin août, début septembre.

    Ce bureau se trouve derrière les dortoirs des femmes situées à l’intersection des rues Mustapha Nahas et Tayran. Il est au sixième ou huitième étage du bâtiment. Ce dernier est tout simplement connu sous le nom de Idara. Allez-y vers 10 heures. Ils ferment le bureau très peu de temps après la prière dohr.

    7. Enfin, l’Égypte se compose de tous types de groupes, des salafistes aux Shadhilli. Ainsi, les étudiants qui ont une approche et une mentalité équilibrées et non extrême, sont les plus performants en Égypte, car ils sont capables de comprendre la diversité de la société et de la communauté musulmane.
    Rappelez-vous la déclaration de votre Seigneur,

    “C’est ainsi que Nous avons fait de vous une communauté du juste milieu, afin que vous soyez des témoins pour l’humanité }.” Même s’il y a des groupes différents, il existe un sentiment d’amour et de fraternité entre la plupart des étudiants occidentaux.



    Pourquoi al-Azhar ?:

    Une des raisons pour lesquelles j’ai choisi al-Azhar et pourquoi je la recommande, c’est à cause de la profondeur et de la maturité des programmes d’étude. Vous ne sortirez pas de cette université en dénigrant les soufis ou en haïssant les salafis et passez votre vie à polémiquer sur des sujets banales. Si Dieu le veut, vous sortirez de cette expérience avec un profond respect des autres, avec un amour pour l’humanité. Vous apprendrez à vous améliorer, à devenir un meilleur être humain et un musulman au service de la communauté et de la société. C’est vraiment quelque chose d’incroyable pour rencontrer, vivre et étudier avec autant de personnes, autant de savants, ayant des pensées, des idées et des orientations différentes.


    Note:


    Si vous recherchez une place pour créer un nouveau groupe réformiste ou pour partager votre intolérance avec les gens, alors vous ferez une erreur en venant ici. Car les gens viennent ici pour aider la Oumma et être bénéfique à l’humanité.


    Si vous êtes des étudiants sérieux, alors, je vous encourage à venir. Je suis votre frère donc vous me trouverez plus que disposés à vous aider du mieux que je peux.(2) Par la bénédiction d’Allah nous avons maintenant, environ 10 étudiants occidentaux à al-Azhar et d’autres qui rentrerons cette années. Vous êtes donc les bienvenus !


    Quel est le meilleur endroit pour étudier, la Syrie ou l’Égypte ?

    C’est vraiment une question très complexe. Tous ces endroits ont leurs avantages. J’ai rencontré à la fois des étudiants extraordinaires et des mauvais qui avaient étudié dans ces pays. Comme l’un de nos professeurs nous a dit, «dans 99 %, l’étudiant doit compter sur son cœur et son hal auprès d’Allah.” Ainsi, nous devons éviter ce genre de compétitions inutiles et dangereuses et se dire que nous sommes tous sous la bénédiction d’Allah. Je n’éprouve que du respect et de l’amour pour les étudiants en science du Sham et des autres endroits.



    Coûts:

    1. Jusqu’à présent, les études à Al-Azhar sont gratuites mais il y aurait une rumeur selon laquelle ils commenceraient à charger les occidentaux, 400,00 $ (environs 300 euros) par an, è partir de l’année prochaine. Toutefois, les livres et le reste du matériel dont vous aurez besoin sont vraiment pas cher en Égypte. Par exemple, j’ai acheté le livre Lisan al-’Arab pour 75 $ US.

    2. La vie là-bas n’est pas chère, par exemple pour les familles, ça peut être très intéressant. Il y a un certain nombre d’écoles islamiques pour les enfants qui peuvent être très abordables mais vous en trouverez aussi des chères. Vous pouvez en trouver de bonnes qualités et de bon prix.

    3. Si vous êtes marié faite participer votre femme dans le processus. Il existe de nombreuses grandes savante ici et de nombreuses places pour que les femmes étudient. Cependant, il est important de sortir et de ne pas vivre, que dans les centres de langue arabe. C’est une première étape mais ensuite, après avoir une bonne maîtrise de la langue, vous devriez essayer d’aller explorer autre chose.

    4. Il est important que vous restiez avec les Occidentaux qui pourront vous aider et vous garder au frais. Le peuple égyptien est très bon, mais la pauvreté mange la foi comme un termite mange le bois. Les choses ne sont pas faciles pour eux. Vous verrez beaucoup de jeunes avec leur petite amie, voir des gens fumer de l’herbe, voler et faire d’autres choses immorales. Ainsi, vous avez besoin de vos camarades pour vous offrir soutien et fraternité dans de telles situations.


    5. Si tout se passe comme prévu, vous devrez finir le programme azhari en 6 ou 7 ans.

    Avec amour et respect.

    Suhaib D. Webb


    (1) Biographie : Imam Suhaib Webb al Maliki

    (2) : Depuis la rédaction de cet article, imam Suhaib Webb a fini ces études et vit dorénavant aux USA. Néanmoins, d’autres groupes d’étudiants occidentaux seront toujours prêt à vous aider.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 19/07/2018 à 20h45.

  5. #5
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 304

    Par défaut

    Dans cette vidéo, nous voyons Clement Denis, un étudiant venu de France, parler de son histoire avec l'Islam, et comment il trouve les cours qu'il suit à la Mosquée Al-Azhar.




    En anglais



  6. #6
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 304

    Par défaut

    Dans cette vidéo, nous sommes avec Nour Lucia, une nouvelle étudiante musulmane venue d'Espagne, qui parle de son histoire avec l'Islam et comment elle s'est rapprochée d'Allah lorsqu'elle a visité un pays islamique.



    En anglais



  7. #7
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 304

    Par défaut

    Différents témoignages en anglais sous-titré en arabe



  8. #8
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 304

    Par défaut

    Dans cette vidéo, Sheikh Hossam Ed-Deen, professeur de Fiqh à la mosquée Al Azhar, parle des nouveaux cours offerts à la mosquée Al Azhar pour les étudiants internationaux non arabophones.


    en anglais


  9. #9
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 304

    Par défaut

    Mise à jour concernant : Comment intégrer l’université d’Al-Azhar (imam Suhaib Webb al-Maliki)

    Des cours d'arabe semblent proposé par l'Université d'après les témoignages récents vus dans les videos précédantes en plus d'un cursus d'étude islamique adapté aux étudiants internationaux

  10. #10
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 304

    Par défaut

    As salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

    Pour vous renseigner sur les admissions dans la section d'études islamiques en français contactez l'adresse mail indiqué içi en bas de cette page : http://www.egypte.campusfrance.org/f...-français-seif

    Début du post : L'Université d'Al-Azhar

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •