Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 11

Discussion: Application de La Loi d'origine divine dans le judaïsme - Histoire du Sanhédrin : l'assemblée législative traditionnelle des Israélites et tribunal suprême

  1. #1
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 519

    Par défaut Application de La Loi d'origine divine dans le judaïsme - Histoire du Sanhédrin : l'assemblée législative traditionnelle des Israélites et tribunal suprême

    اَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima







    La « chaire de Moïse » Cité dans Matthieu 23.2,

    possiblement celui où Moïse siégait, jugeait, selon la loi divine au sein de son peuple

    où prenait place celui qui commentait la Torah à la synagogue-Chorazim

    ville maudite par Jesus selon La Bible




    Asalam 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh


    (Source Wikipedia)

    Le Sanhédrin était l'assemblée législative traditionnelle d’Israël ainsi que son tribunal suprême et siégeait normalement à Jérusalem. Son nom dérive du grec συνέδριον / sunédrion, signifiant « assemblée siégeante ». Composé de soixante et onze sages experts en « Loi Juive », il doit comporter vingt-trois membres pour décider en matière judiciaire ; il est alors nommé petit sanhédrin et siège dans les principales villes.


    Ce terme a été repris par Napoléon Ier qui a convoqué un Grand Sanhédrin en 1807 avant de créer le Consistoire central israélite de France.

    Article détaillé : Grand Sanhédrin.


    Sommaire
    • 1 Fonctions
    • 2 Organisation
    • 3 Histoire
    • 4 Christianisme
    • 5 Membres connus
    • 6 Notes et références
    • 7 Voir aussi
      • 7.1 Articles connexes
      • 7.2 Lien externe





    Fonctions[modifier | modifier le code]


    Le Sanhédrin interprétait et tranchait la loi des israélites à partir de ses sources écrites et orales. Son travail de codification a abouti à la rédaction de la Mishna.


    Le Sanhédrin est aussi le tribunal suprême dont une des fonctions vitales est la promulgation du calendrier. Il est aussi habilité à reconnaître officiellement un prophète qui puisse lui-même identifier le Messie.


    Le Sanhédrin est doté d'un grand pouvoir politique puisqu'il exerce un contrôle légal sur le Roi ainsi que sur le Grand Prêtre responsable des activités du Temple.



    Organisation[modifier | modifier le code]


    Le Sanhédrin était composé de soixante dix hommes des anciens d'Israël (chiffre en relation avec Nb 11, 16[1])[2] qui se cooptaient par imposition de la semikha. Sa composition a été l'objet d'une lutte féroce entre les docteurs pharisiens et la caste des sadducéens à l'époque du Second Temple. La victoire finale des premiers après la destruction du Temple a assuré l'autorité rabbinique sur le Judaïsme jusqu'à ce jour.


    Le Sanhédrin est placé sous l'autorité de son Président qui dirige les débats législatifs. Son adjoint dirige les procès et est appelé Av Beth din. Ces deux postes sont traditionnellement confiés aux deux plus grandes autorités légales du moment.



    Histoire[modifier | modifier le code]


    La tradition juive fait remonter l'existence du Sanhédrin au temps de Moïse. En Exode 24, Moïse monte au Sinaï accompagné d'Aaron, des deux fils de celui-ci et de soixante-dix anciens pour recevoir la Torah. Plus tard, il leur impose les mains pour qu'ils reçoivent l'esprit saint et légifèrent à ses côtés. Le Sanhédrin aurait continué à exister durant l'époque des Juges et du premier Temple. Les sources bibliques sont cependant silencieuses à ce sujet.


    Après la destruction du premier Temple, le Sanhédrin aurait été exilé à Babylone. Après le retour des exilés, il aurait été recréé par Esdras. Son autorité politique est grandement minimisée par le statut de protectorat perse auquel la Judée est soumise. Après la révolte hasmonéenne et la recouvrance de l'indépendance politique, le Sanhédrin est incapable d'empêcher des rois non issus de la lignée davidique de contrôler le pays ni de nommer les grands prêtres inacceptables aux yeux de la Loi Juive. Lorsqu'il se rebelle, ses sages sont même impitoyablement massacrés. Avec l'occupation romaine, le Sanhédrin voit aussi son pouvoir judiciaire réduit puisqu'il ne peut plus condamner à mort. Cette prérogative est réservée au gouverneur romain. Le Sanhédrin se concentre donc sur la codification de la Loi Juive.


    Après la Grande Révolte et la destruction de Jérusalem par les Romains en l'an 70, le Sanhédrin est transféré pour un temps à Yavné. Le Talmud de Babylone (traité Rosh Hashana, page 31a) décrit les dix déplacements du Sanhédrin, notamment à Oucha, Shefa Amr, Beït-Shéarim, Tsippori (Sepphoris) et Tibériade. Avec la disparition du Temple de Jérusalem, le Sanhédrin reste la seule autorité juive tolérée par Rome. Son président, qui est choisi parmi les descendants d'Hillel l’Ancien, devient le représentant des Juifs de l'Empire.


    Après la mort de Judah ha-Nassi, l'éditeur de la Mishna vers l’an 219, le Nassi perd son statut de chef spirituel au profit des dirigeants des grandes académies de Babylonie. Enfin, la fonction de Nassi est abolie en 429 par Théodose II avec la destitution de Gamaliel VI afin de faciliter la christianisation du pays. Depuis, le Sanhédrin n'existe plus.


    Au XVIIe siècle un groupe de rabbins kabbalistes d'origine espagnole a tenté de recréer le Sanhédrin en suivant la procédure établie par Maïmonide. En raison de l'opposition des rabbins hiérosolémites, cet essai fut un échec.


    Napoléon a attribué ce nom à une assemblée rabbinique convoquée à Paris, dans la salle Saint-Jean, derrière l’Hôtel de ville, du 9 février au 13 mars 1807 pour accepter les dispositions prises par l'Assemblée des notables pour l'administration des Juifs de l'Empire (voir article Grand Sanhédrin). À cette occasion la rue du Pet-au-Diable fut renommée rue du Sanhédrin.


    Depuis 2007, un groupe de rabbins sionistes religieux rejoints par quelques autorités hassidiques tente de reconstruire le Sanhédrin. Son président temporaire est le rabbin Adin Steinsaltz[3].



    Christianisme[modifier | modifier le code]


    De nombreuses références au Sanhédrin sont présentes dans le Nouveau Testament. Selon les Évangiles synoptiques, c'est devant le Sanhédrin que comparaît Jésus après son arrestation à Gethsémani par la garde du grand prêtre Caïphe. Ayant réaffirmé qu'il était le fils de Dieu, il est accusé de blasphème, mais ensuite jugé et condamné à la crucifixion pour sédition par Ponce Pilate. Le récit du procès au Sanhédrin « est vraisemblablement une reconstruction chrétienne[4]. »


    Pierre, Jean, Étienne et Jacques, des disciples de Jésus passeront aussi à leur tour devant les membres de la docte assemblée.


    Selon les traductions, le Sanhédrin est aussi appelé Grand Conseil.



    Membres connus[modifier | modifier le code]
    • Hillel
    • Nicodéme
    • Simon ben Hillel (environ 10-30)
    • Rabban Gamaliel l’Ancien (environ 30-50)
    • Rabban Shimon ben Gamliel I (environ 50-70)
    • Rabbi Yohanan ben Zakkaï (à l'époque du siège de Jérusalem par Titus)
    • Rabban Gamaliel de Yavné (environ 80-120)
    • Rabbi Akiva
    • Rabban Shimon ben Gamliel II (environ 140-180)
    • Judah ha-Nassi, « Rabbi » (environ 180-220)
    • Rabban Gamaliel III (environ 220-240)
    • Rabbi Judah Nessiah (environ 240-270)
    • Rabban Gamaliel IV (environ 270-300)
    • Rabbi Judah Nessiah II (environ 300-330)
    • Hillel II Nessiah (environ 330-365)
    • Rabban Gamaliel V (environ 365-380)
    • Rabbi Judah Nessiah III (environ 380-400)
    • Rabban Gamaliel VI (environ 400-415)



    Notes et références[modifier | modifier le code]
    1. ↑ Nb 11,16
    2. ↑ Simon Claude Mimouni, Pierre Maraval, Le christianisme des origines à Constantin, Presses universitaires de France, 2006, p. 123.
    3. ↑ « Present-day Sanhedrin court seeks to revive ancient Temple rituals » [archive], Haaretz, 28 février 2007
    4. ↑ Daniel Marguerat, « Introduction. Jésus de Nazareth », dans Jean-Marie Mayeur, Luce Pietri, André Vauchez, Marc Venard, Histoire du christianisme. Le nouveau peuple (des origines à 250), Desclée, 2000, p. 46.






    Dernière modification par talib abdALLAH ; 20/08/2018 à 19h50.

  2. #2
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 519

    Par défaut

    Exode 24:1-11 Louis Segond (LSG)

    24 Dieu dit à Moïse: Monte vers l'Éternel, toi et Aaron, Nadab et Abihu, et soixante-dix des anciens d'Israël, et vous vous prosternerez de loin.

    2 Moïse s'approchera seul de l'Éternel; les autres ne s'approcheront pas, et le peuple ne montera point avec lui.

    3 Moïse vint rapporter au peuple toutes les paroles de l'Éternel et toutes les lois. Le peuple entier répondit d'une même voix: Nous ferons tout ce que l'Éternel a dit.

    4 Moïse écrivit toutes les paroles de l'Éternel. Puis il se leva de bon matin; il bâtit un autel au pied de la montagne, et dressa douze pierres pour les douze tribus d'Israël.

    5 Il envoya des jeunes hommes, enfants d'Israël, pour offrir à l'Éternel des holocaustes, et immoler des taureaux en sacrifices d'actions de grâces.

    6 Moïse prit la moitié du sang, qu'il mit dans des bassins, et il répandit l'autre moitié sur l'autel.

    7 Il prit le livre de l'alliance, et le lut en présence du peuple; ils dirent: Nous ferons tout ce que l'Éternel a dit, et nous obéirons.

    8 Moïse prit le sang, et il le répandit sur le peuple, en disant: Voici le sang de l'alliance que l'Éternel a faite avec vous selon toutes ces paroles.

    9 Moïse monta avec Aaron, Nadab et Abihu, et soixante-dix anciens d'Israël.

    10 Ils virent le Dieu d'Israël; sous ses pieds, c'était comme un ouvrage de saphir transparent, comme le ciel lui-même dans sa pureté.

    11 Il n'étendit point sa main sur l'élite des enfants d'Israël. Ils virent Dieu, et ils mangèrent et burent.

  3. #3
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 519

    Par défaut

    Le Beit Din


    Beth Din, aussi écrit Beit Din, est la translittération de l'hébreu « בית דין », qui signifie la maison du jugement et désigne un tribunal religieux. La forme la plus connue et la plus répandue est le Beth Din rabbinique (composé de rabbins), mais l'institution existe également avec quelques variantes chez les Juifs karaïtes, qui n'ont pas de rabbins.


    Sommaire


    • 1 Origine
    • 2 Organisation
    • 3 Juges
    • 4 De nos jours
    • 5 Liens externes



    Origine[modifier | modifier le code]

    La Torah raconte que Jethro avait conseillé à Moïse de déléguer la majorité de son pouvoir judiciaire à des cours de justice et de n'agir qu'en tant que juge suprême. Ce qu'il fit rapidement. Un des commandements divins relatés dans le Deutéronome 16:18 est d'établir des juges et des officiers aux portes de chaque cité de la terre d'Israël après sa conquête.


    Organisation[modifier | modifier le code]


    Tel qu'explicité par le Talmud dans le traité Sanhédrin, il existe trois types de Beth Din :


    • le grand Sanhédrin, qui est la cour suprême formée de 71 Sages et qui siège à Jérusalem dans le Temple ;
    • les petits Sanhédrins, formés de 23 Sages et qui siègent dans chaque cité. Les petits Sanhédrins installés dans les capitales tribales supervisent les autres tribunaux de leur territoire et sont seuls habilités à prononcer des peines capitales ;
    • les tribunaux formés de trois Sages.



    Les tribunaux jugent toutes les affaires couvertes par la Loi juive après avoir entendu les témoins.Juges[modifier | modifier le code]Les juges doivent avoir reçu la Smikha pour être habilités à siéger dans un Beth Din. Cette transmission de l'autorité judiciaire par imposition des mains a couru depuis Moïse jusque la destruction du second Temple de Jérusalem. Elle n'existe plus de façon unanimement reconnue depuis.Un grand Beth Din possède les juges suivants :


    • le Av Beth Din (אב בית דין) est le juge le plus compétent du tribunal ;
    • le Roch Beth Din (ראש בית דין) préside le tribunal ;
    • un Dayan (דין) est un simple juge ;
    • un Khaver Beth Din (חבר בית דין) est un conseiller qui offre son expertise technique.



    Dans les petits tribunaux, un seul et unique juge est à la fois Av et Roch Beth Din.


    De nos jours[modifier | modifier le code]


    L'autorité d'un Beth Din se réduit de nos jours au domaine que lui confère la législation du pays où il siège. Par exemple, le Beth Din n'a aucune reconnaissance officielle en France alors qu'il juge les affaires familiales en Israël. Son rôle se réduit souvent à juger des affaires rituelles, telles que la Cacheroute, le Mikvé ou la Conversion au judaïsme.

    Malgré son absence de pouvoir coercitif, les Juifs religieux font normalement appel au Beth Din pour régler leurs litiges.


    Le seul type de Beth Din en existence est la cour de trois juges. Depuis 2007, un groupe de rabbins sionistes religieux et hassidiques tente de recréer le grand Sanhédrin.Un Beth Din est aujourd'hui constitué de trois rabbins dont l'un a reçu une formation rabbinique de juge appelée yadin yadin. Pour des affaires mineures, un simple rabbin peut s'entourer de deux Juifs religieux.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 20/08/2018 à 20h04.

  4. #4
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 519

    Par défaut

    Voir passages en rouge concernant l'ordre de juger avec la loi divine

    Deutéronome 16 Louis Segond (LSG)


    16 Observe le mois des épis, et célèbre la Pâque en l'honneur de l'Éternel, ton Dieu; car c'est dans le mois des épis que l'Éternel, ton Dieu, t'a fait sortir d'Égypte, pendant la nuit.

    2 Tu sacrifieras la Pâque à l'Éternel, ton Dieu, tes victimes de menu et de gros bétail, dans le lieu que l'Éternel choisira pour y faire résider son nom.

    3 Pendant la fête, tu ne mangeras pas du pain levé, mais tu mangeras sept jours des pains sans levain, du pain d'affliction, car c'est avec précipitation que tu es sorti du pays d'Égypte: il en sera ainsi, afin que tu te souviennes toute ta vie du jour où tu es sorti du pays d'Égypte.

    4 On ne verra point chez toi de levain, dans toute l'étendue de ton pays, pendant sept jours; et aucune partie des victimes que tu sacrifieras le soir du premier jour ne sera gardée pendant la nuit jusqu'au matin.

    5 Tu ne pourras point sacrifier la Pâque dans l'un quelconque des lieux que l'Éternel, ton Dieu, te donne pour demeure;

    6 mais c'est dans le lieu que choisira l'Éternel, ton Dieu, pour y faire résider son nom, que tu sacrifieras la Pâque, le soir, au coucher du soleil, à l'époque de ta sortie d'Égypte.

    7 Tu feras cuire la victime, et tu la mangeras dans le lieu que choisira l'Éternel, ton Dieu. Et le matin, tu pourras t'en retourner et t'en aller vers tes tentes.

    8 Pendant six jours, tu mangeras des pains sans levain; et le septième jour, il y aura une assemblée solennelle en l'honneur de l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage.

    9 Tu compteras sept semaines; dès que la faucille sera mise dans les blés, tu commenceras à compter sept semaines.

    10 Puis tu célébreras la fête des semaines, et tu feras des offrandes volontaires, selon les bénédictions que l'Éternel, ton Dieu, t'aura accordées.

    11 Tu te réjouiras devant l'Éternel, ton Dieu, dans le lieu que l'Éternel, ton Dieu, choisira pour y faire résider son nom, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, le Lévite qui sera dans tes portes, et l'étranger, l'orphelin et la veuve qui seront au milieu de toi.

    12 Tu te souviendras que tu as été esclave en Égypte, et tu observeras et mettras ces lois en pratique.

    13 Tu célébreras la fête des tabernacles pendant sept jours, quand tu recueilleras le produit de ton aire et de ton pressoir.

    14 Tu te réjouiras à cette fête, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le Lévite, l'étranger, l'orphelin et la veuve qui seront dans tes portes.

    15 Tu célébreras la fête pendant sept jours en l'honneur de l'Éternel, ton Dieu, dans le lieu que choisira l'Éternel; car l'Éternel, ton Dieu, te bénira dans toutes tes récoltes et dans tout le travail de tes mains, et tu te livreras entièrement à la joie.

    16 Trois fois par année, tous les mâles d'entre vous se présenteront devant l'Éternel, ton Dieu, dans le lieu qu'il choisira: à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. On ne paraîtra point devant l'Éternel les mains vides.

    17 Chacun donnera ce qu'il pourra, selon les bénédictions que l'Éternel, ton Dieu, lui aura accordées.



    18 Tu établiras des juges et des magistrats dans toutes les villes que l'Éternel, ton Dieu, te donne, selon tes tribus; et ils jugeront le peuple avec justice.

    19 Tu ne porteras atteinte à aucun droit, tu n'auras point égard à l'apparence des personnes, et tu ne recevras point de présent, car les présents aveuglent les yeux des sages et corrompent les paroles des justes.

    20 Tu suivras ponctuellement la justice, afin que tu vives et que tu possèdes le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.




    21 Tu ne fixeras aucune idole de bois à côté de l'autel que tu élèveras à l'Éternel, ton Dieu.

    22 Tu ne dresseras point de statues, qui sont en aversion à l'Éternel, ton Dieu.

  5. #5
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 519

    Par défaut

    On peut voir que des raisons historiques comme le fait que les Bani Isra'il ont du subir la domination d'autre peuples ayant un autre référenciel que la loi divine par la conquête de leur terre par les païens qui ont imposé leur joug, ainsi que par perte de souveraineté, ils ont eu à s'adapter et ont progressivement délaisser certaines juridictions dans l'application de la loi divine par contrainte extérieure en s'adaptant aux nouveaux contextes et parfois il se produisait des révoltes.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 15/08/2018 à 23h50.

  6. #6
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 519

    Par défaut

    On pourrai faire la comparaison de la disparition progressive à la référence à la législation islamique au sein des pays musulmans dans le droit public et civil de manière plus ou moins prononcée qui a eu court pendant la période des conquêtes coloniales européennes et à la sortie des décolonisations et qui se poursuit.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 20/08/2018 à 20h00.

  7. #7
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 519

    Par défaut

    Le Prophète ﷺ a dit : Vous suivrez certainement les voies de ceux qui sont venus avant vous, empan par empan, coudée par coudée, jusqu’au point que s’ils entrent dans le trou d’un lézard, vous y entrerez aussi !

    Ils dirent (les compagnons) : « Ô Messager d’Allâh ! (Veux-tu dire) les juifs et les chrétiens ?»

    Il répondit : « Et qui d’autres qu’eux !? »

    Sahih al-Bukhari 7320



    قال رسول الله ﷺ: “لَتَتْبَعُنَّ سَنَنَ مَنْ كَانَ قَبْلَكُمْ شِبْرًا شِبْرًا وَذِرَاعًا بِذِرَاعٍ، حَتَّى لَوْ دَخَلُوا جُحْرَ ضَبٍّ تَبِعْتُمُوهُمْ ‏”‏‏.‏ قُلْنَا يَا رَسُولَ اللَّهِ الْيَهُودُ وَالنَّصَارَى قَالَ ‏”‏ فَمَنْ “. صحيح البخاري ٧٣٢٠
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 15/08/2018 à 23h49.

  8. #8

  9. #9
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 519

    Par défaut

    Exode 18 Louis Segond (LSG)

    18 Jéthro, sacrificateur de Madian, beau-père de Moïse, apprit tout ce que Dieu avait fait en faveur de Moïse et d'Israël, son peuple; il apprit que l'Éternel avait fait sortir Israël d'Égypte.

    2 Jéthro, beau-père de Moïse, prit Séphora, femme de Moïse, qui avait été renvoyée.

    3 Il prit aussi les deux fils de Séphora; l'un se nommait Guerschom, car Moïse avait dit: J'habite un pays étranger;

    4 l'autre se nommait Éliézer, car il avait dit: Le Dieu de mon père m'a secouru, et il m'a délivré de l'épée de Pharaon.

    5 Jéthro, beau-père de Moïse, avec les fils et la femme de Moïse, vint au désert où il campait, à la montagne de Dieu.

    6 Il fit dire à Moïse: Moi, ton beau-père Jéthro, je viens vers toi, avec ta femme et ses deux fils.

    7 Moïse sortit au-devant de son beau-père, il se prosterna, et il le baisa. Ils s'informèrent réciproquement de leur santé, et ils entrèrent dans la tente de Moïse.

    8 Moïse raconta à son beau-père tout ce que l'Éternel avait fait à Pharaon et à l'Égypte à cause d'Israël, toutes les souffrances qui leur étaient survenues en chemin, et comment l'Éternel les avait délivrés.

    9 Jéthro se réjouit de tout le bien que l'Éternel avait fait à Israël, et de ce qu'il l'avait délivré de la main des Égyptiens.

    10 Et Jéthro dit: Béni soit l'Éternel, qui vous a délivrés de la main des Égyptiens et de la main de Pharaon; qui a délivré le peuple de la main des Égyptiens!

    11 Je reconnais maintenant que l'Éternel est plus grand que tous les dieux; car la méchanceté des Égyptiens est retombée sur eux.

    12 Jéthro, beau-père de Moïse, offrit à Dieu un holocauste et des sacrifices. Aaron et tous les anciens d'Israël vinrent participer au repas avec le beau-père de Moïse, en présence de Dieu.

    13 Le lendemain, Moïse s'assit pour juger le peuple, et le peuple se tint devant lui depuis le matin jusqu'au soir.

    14 Le beau-père de Moïse vit tout ce qu'il faisait pour le peuple, et il dit: Que fais-tu là avec ce peuple? Pourquoi sièges-tu seul, et tout le peuple se tient-il devant toi, depuis le matin jusqu'au soir?

    15 Moïse répondit à son beau-père: C'est que le peuple vient à moi pour consulter Dieu.

    16 Quand ils ont quelque affaire, ils viennent à moi; je prononce entre eux, et je fais connaître les ordonnances de Dieu et ses lois.


    17 Le beau-père de Moïse lui dit: Ce que tu fais n'est pas bien.

    18 Tu t'épuiseras toi-même, et tu épuiseras ce peuple qui est avec toi; car la chose est au-dessus de tes forces, tu ne pourras pas y suffire seul.

    19 Maintenant écoute ma voix; je vais te donner un conseil, et que Dieu soit avec toi! Sois l'interprète du peuple auprès de Dieu, et porte les affaires devant Dieu.

    20 Enseigne-leur les ordonnances et les lois; et fais-leur connaître le chemin qu'ils doivent suivre, et ce qu'ils doivent faire.

    21 Choisis parmi tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, des hommes intègres, ennemis de la cupidité; établis-les sur eux comme chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix.

    22 Qu'ils jugent le peuple en tout temps; qu'ils portent devant toi toutes les affaires importantes, et qu'ils prononcent eux-mêmes sur les petites causes. Allège ta charge, et qu'ils la portent avec toi.

    23 Si tu fais cela, et que Dieu te donne des ordres, tu pourras y suffire, et tout ce peuple parviendra heureusement à sa destination.

    24 Moïse écouta la voix de son beau-père, et fit tout ce qu'il avait dit.

    25 Moïse choisit des hommes capables parmi tout Israël, et il les établit chefs du peuple, chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix.

    26 Ils jugeaient le peuple en tout temps; ils portaient devant Moïse les affaires difficiles, et ils prononçaient eux-mêmes sur toutes les petites causes.

    27 Moïse laissa partir son beau-père, et Jéthro s'en alla dans son pays.

  10. #10
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 519

    Par défaut

    13 Le lendemain, Moïse s'assit pour juger le peuple, et le peuple se tint devant lui depuis le matin jusqu'au soir.
    Le mot hébreu pour "assis" est yâshab, ce qui signifie "s'asseoir, spécifiquement en tant que juge"





    La « chaire de Moïse » Cité dans Matthieu 23.2,

    possiblement celui où Moïse siégait, jugeait, selon la loi divine au sein de son peuple

    où prenait place celui qui commentait la Torah à la synagogue-Chorazim

    ville maudite par Jesus selon La Bible



Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •