Affichage des résultats du sondage: Cet article vous a-t-il convaincu?

Votants
0. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • oui

    0 0%
  • non

    0 0%
  • oui, mais j'ai encore des questions

    0 0%
  • non, mais je me pose des questions

    0 0%
  • je ne sais pas quoi penser

    0 0%
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Le code vestimentaire du Coran

  1. #1

    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    France
    Messages
    32

    Par défaut Le code vestimentaire du Coran

    Note de la modération : cela ne correspond pas à la doctrine et aux écoles de fiqh des Ahl Sunna wal Jama'a qui sont la voie de Forumislam


    I- Le vêtement spirituel

    S7:V26 Ô enfants d’Adam! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, et faisant office pour vous de plumage – Même si c’est la conformité à Dieu qui est en réalité le meilleur des vêtements – C’est un des signes de Dieu, peut-être recouvriront-ils la mémoire?
    Avant même de parler de tenues vestimentaires sous forme physique et matérielle, ce verset nous rappelle que le meilleur des vêtements est celui de la conformité aux règles de Dieu. Celui qui, au quotidien, cherche à se conformer aux règles de Dieu, n’aspirera justement pas à désobéir à Dieu et sera donc insensible à la tentation, car la tentation n’a de prise que sur celui qui est à l’écoute du diable, celui qui est ouvert à désobéir à Dieu… et désobéir à Dieu nous pénalise à 100% et nous profite à 0%, soyez en bien conscient.



    Dieu a créé tous les Hommes, on peut donc s’attendre à ce que la Loi de Dieu pour les Hommes soit aussi universelle que Dieu l’est lui-même … Or, ce n’est clairement pas le cas avec le code vestimentaire que je viens de citer.Les Lois de Dieu servent à nous rendre la vie plus facile, et à nous élever, alors que les lois issus du diable sont tout le contraire: elles rendent la vie des gens plus difficiles et rabaissent et enlaidissent les gens. Il serait de mauvaise foi de dire que le code vestimentaire adopté par les juifs orthodoxes ou les salafistes ou autres…. les rendent plus beaux ou leur rendent la vie plus facile au quotidien.On va plus facilement vers la personne qui nous ressemble que vers la personne qui n’a rien à voir avec nous. Les codes vestimentaires religieux créent des barrières et de mauvais préjugés entre les Hommes, ce que le diable apprécie, alors que les véritables Lois de Dieu favorisent les bonnes relations entre les Hommes.

    S20:V2 Nous n’avons pas fait descendre le Coran sur toi pour te rendre la vie difficile

    Pour comprendre les prescriptions de Dieu en terme de code vestimentaire, il faut comprendre les objectifs qui sont derrière:
    • Nous élever, nous rendre plus nobles, plus respectables, plus beaux
    • Nous faciliter la vie
    • Nous protéger contre la tentation subie ou induite


    Les codes vestimentaires des diverses religions ne remplissent pas vraiment ces objectifs, alors que vous verrez que le Coran, véritable Loi de Dieu, les remplit parfaitement.
    En résumé, avant même de parler de code vestimentaire proprement dit, Dieu nous dit que le meilleur des vêtements est celui que confère l’aspiration à Dieu et l’obéissance à ses Lois, ce vêtement spirituel est le meilleur des vêtements, car c’est celui qui nous protège contre toutes tentations confondues.

    Prescription n°0: Aspirer à se conformer aux règles de Dieu




    II- Le regard et la pudeur

    Au lieu de s’en prendre à eux-mêmes, les puritains portent la faute sur les autres lorsqu’ils se retrouvent eux-même pris dans la tentation et exigent des autres qu’ils se conforment à leur propre puritanisme.Les puritains de toute religion croient plaire à Dieu par leur puritanisme, or est ce que Dieu est lui-même un puritain ou nous demande de l’être?La réponse est non, car Dieu n’aime pas les extrêmes mais le juste milieu. Comme je le mentionnais plus haut, Dieu est universel, sa Loi l’est donc tout autant … Or la Loi des puritains ne convient qu’à eux-mêmes … et encore. Ce critère suffirait à disqualifier les codes vestimentaires adoptés par les diverses religions.Qui mieux que Dieu, Créateur de tous les Hommes, peut trouver une Loi qui donne satisfaction à tous?Vous allez justement voir que la Loi que prescrit le Coran en la matière est effectivement déjà accepté de tous les Hommes, religieux ou non, comme étant la norme générale de décence.

    Prescription n°1: Restreindre le regard

    S24:V30 Dis aux croyants de restreindre leur regard et de préserver leur pudeur
    S24:V31 Dis aux croyantes de restreindre leur regard et de préserver leur pudeur


    Dieu utilise le mot “restreindre” qui implique que l’on doit contrôler notre regard dans les 2 sens:

    • ce qui entre dans notre regard
    • ce qui sort de notre regard


    Contrôler ce qui entre dans notre regard nous sert à enlever de notre champs de vision ce qui est source de tentation. En fonction du contexte, cela peut se traduire par tourner la tête, baisser les yeux, regarder dans le flou,… En effet, nos yeux sont la porte d’entrée de la tentation, si on la filtre aussitôt qu’elle se présente à nous, le tentation ne pourra pas prendre racine en nous.
    Contrôler ce qui sort de notre regard nous sert à ne pas susciter la tentation chez l’autre, en effet, on sait tous que beaucoup de choses passent par le regard. Un regard insistant ou impudique, rechercher les autres du regard, fixer du regard … suffit à susciter la tentation chez certain(e)s.

    Prescription n°2: Préserver sa pudeur

    En effet, en dehors de la tenue vestimentaire, le comportement pudique, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, est ce qui coupe court à tout mal entendu et qui ne laisse pas de place au doute … or on sait que le diable se cache là ou le doute réside. Être pudique, ce n’est pas être puritain, mais c’est le fait de ne pas avoir les idées mal placées, et de ne pas laisser apparaître dans notre comportement ce qui peut être mal interprété.




    La pudeur réside dans le regard et le comportement, et ne tient pas à un bout de tissu…Concernant les hommes, voila tout ce que Dieu prescrit dans le Coran, nul trace de prescription du port de la barbe, couvre-tête, kamis, papillotes… tout ceci a été inventé et est forcément l’oeuvre du diable.Dieu nous dit de façon générale:
    • là ou j’ai légiféré, suivez ma Loi, ni plus, ni moins
    • là ou je n’ai pas légiféré, c’est qu’aucune loi n’a lieu d’être



    Aucune loi de Dieu ne prescrit aux hommes de porter la barbe, ou de porter tel ou tel vêtement … en effet, Dieu ne fait pas de Lois arbitraires juste pour nous soumettre, Dieu fait uniquement des Lois pour nous bénéficier et nous protéger. En quoi porter une barbe nous bénéficie ou nous protège, en quoi porter une barbe fait de nous un meilleur homme ou un plus mauvais homme …. ?
    Les musulmans vous diront que ceci n’est pas dans le Coran, la Loi de Dieu, mais dans la Sounnah, la Loi du prophète. Mais outre le fait, que le Prophète n’a pas sa propre Loi, mais que la seule véritable Loi est celle de Dieu, le Coran rappelle aux gens que le prophète n’a jamais demandé cela aux gens, mais que ce ne sont que des mensonges proférés en son nom:
    S7:V157 Ceux qui suivent le Messager, le Prophète gentil qu’ils trouvent mentionné par écrit chez eux dans la Thora et l’Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux.

    Le prophète applique la loi de Dieu pour lever le fardeau et les jougs qui étaient sur les gens, et non pas pour leur en imposer de nouveaux. Ce n’est certainement pas le prophète qui a imposé aux hommes le port de la barbe ou tout autre détail d’ordre cosmétique, alors que Dieu n’a rien légiféré en ce sens. Tous ces détails d’ordre cosmétique relèvent de la sphère personnelle, Dieu ne légifère dans le domaine des goûts et des couleurs…


    En résumé:

    Pour les Hommes, Dieu prescrit en terme de code vestimentaire:
    • Restreindre le regard
    • la pudeur



    Quand vous voyez ce genre de règles imposées par les exégètes musulmans, on est à l’inverse même de ce que Dieu nous prescrit:


    Pour les femmes, Dieu ajoute des prescriptions supplémentaires du fait de leur beauté naturelle. En effet, les faits le prouvent, les hommes et les femmes ne sont pas égaux dans ce domaine.Dieu nous informe dans le Coran que l’Homme a été créé avec un désir naturel pour les femmes, l’acquisition d’enfants et de biens matériels:

    S3:V14 On a enjolivé aux gens l’attrait pour les désirs que procurent femmes, enfants, accumulation sans limite d’or et d’argent, chevaux dressés, bétail et champs; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près d’Allah qu’il y a bon retour.

    Dieu donne les moyens aux hommes d’assouvir ce désir naturel avec leurs épouses respectives, et de canaliser ce désir quand il n’est pas approprié (par le fait de penser à Dieu, par la pudeur et la restriction du regard) … mais le problème se pose avec les hommes qui n’obéissent pas aux prescriptions de Dieu en la matière, c’est de ceux-là que Dieu veut protéger les femmes en leur prescrivant des règles supplémentaires en matière de code vestimentaire, et non pas pour chercher à cacher les femmes ou à les amoindrir par rapport aux hommes.


    III- le code vestimentaire

    Voila ce que Dieu prescrit en plus pour les femmes qu’Il ne prescrit pas aux hommes:

    S24:V31 Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines...


    C’est sur la base de ce verset que les exégètes musulmans justifient l’obligation du port du voile pour la femme, or vous remarquez qu’il n’est écrit nul part dans ce verset que les femmes doivent mettre quoique ce soit sur la tête.


    prescription n°3: Ne pas montrer plus que ce que montre déjà votre beauté naturelle

    Le débat sur ce verset porte sur la partie: “de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît “. C’est plus précisément sur le “ce qui en paraît” que les interprétations divergent, certains disent que “ce qui en paraît” fait allusion au visage, d’autres limitent cela aux yeux et aux mains … d’autres ne laissent plus rien paraître de la femme, comme avec le niqab … et d’autres plus réformistes disent que “ce qui en paraît” est ce que la femme décide d’en laisser paraître, ça serait donc à la carte.




    Mais cette phrase ne dit rien de tout cela, toutes ces interprétations ne sont que des suppositions, il faut s’en tenir à ce que dit strictement ce verset pour s’approcher de la vérité.Pour commencer les exégètes musulmans n’ont pas tout à fait été fidèle en traduisant “زِينَتَهُنَّ ” par “atours”. En effet, le mot utilisé dans le verset a un sens plus large et signifie la “beauté” de façon générale.وَلَا يُبۡدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ مِنۡهَ” veut littéralement dire “et qu’elle ne révèle de leur beauté que ce qui en demeure visible”.

    Si une femme cherche à ne laisser voir de sa beauté que ce qu’elle ne peut cacher, que reste-t-il?Sa beauté naturelle.


    Par exemple, une femme que Dieu a doté de formes généreuses, aura beau s’habiller avec des vêtements amples, cela ne masquera pas complètement ses formes, c’est ce que Dieu désigne par “sauf ce qui en demeure visible”.Une femme qui a un joli visage aura beau ne porter aucun maquillage, elle n’en demeurera pas moins belle, voilà encore ce qui peut entrer dans l’expression “sauf ce qui en demeure visible”.Qu’elles soient voilées ou pas, on ne perçoit pas de la même manière une femme qui limite sa beauté à sa beauté naturelle d’une femme qui cherche à mettre en valeur sa beauté, ce n’est pas une question de beauté, mais cela est plutôt révélateur du but que recherche cette femme. On voit donc bien que ce n’est pas le voile qui fait la personne.Prenez l’exemple de beaucoup de femmes voilées, d’un côté elles portent le voile, et d’un autre, elle se maquillent encore plus que les femmes qui ne portent pas le voile. En effet, elles cherchent à compenser avec un maquillage exagéré l’enlaidissement qu’engendre le port du voile … un déséquilibre qui en engendre un autre. Si elles s’en étaient tenu à ce que Dieu prescrit dans le Coran, elles n’auraient pas à subir la frustration qu’engendre le fait de devoir s’enlaidir en se mettant un voile sur la tête, et du coup n’auraient pas besoin de compenser cette frustration.





    Voila bien là un signe du diable, le diable nous pousse à la faute et nous fait ensuite compenser les dommages causés par notre faute initiale par une nouvelle faute. C’est bien le diable qui veut enlaidir ce que Dieu a fait beau par nature, qui veut nous priver de ce que Dieu autorise et qui nous fait du bien, tout en nous prescrivant ce que Dieu interdit et qui nous fait du mal.

    prescription n°4: Couvrir ses formes

    la prescription de Dieu aux femmes continue avec:
    S24:V31 et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ….


    D’abord une parenthèse concernant “جُيُوبِہِنَّ‌ۖ ” que les traducteurs ont traduit par “poitrines”.
    جُيُوبِہِنَّ‌ۖ ” est issu de mot “جيب” signifiant littéralement “poche”, ce verset dit donc que les femmes doivent jeter leur voile sur leurs “poches”, ce qui fait référence de façon plus générale aux formes féminines: fesses, seins, cuisses… Cette interprétation se confirme par le bon sens car effectivement, on sait tous que ce sont les formes féminines de façon générale qui suscitent le désir chez les hommes.

    Malgré le fait que ce verset ne mentionne pas que les femmes doivent porter un voile sur la tête, les exégètes musulmans persistent à lui faire dire cela argumentant que le mot “بِخُمُرِهِنَّ” signifie “khimar”, ce qui correspond aujourd’hui au nom d’un vêtement qui a pour vocation de couvrir la tête.Ce dont les exégètes musulmans ne tiennent pas compte est le fait que le mot “khimar” tel que cité dans ce verset n’a pas le même sens que le mot “khimar” tel qu’utilisé aujourd’hui.A l’époque du Prophète Muhammad, bien avant l’islam et la révélation du Coran, le vêtement appelé “Khimar” existait déjà et était connu de tous comme nous on sait aujourd’hui ce qu’est un tshirt, un jean, un polo …

    Les femmes de l’époque pré-islamique portaient effectivement un khimar pour leurs déplacements extérieurs, qui leur couvrait bien le corps, mais certainement pas la tête ou les cheveux, car la religion pré-islamique n’imposait pas aux femmes de se couvrir la tête, elles n’avaient donc aucune raison de le faire.

    On voit bien que le mot khimar utilisé dans ce verset prend le sens qu’il avait à l’époque du Prophète et non pas le sens qu’il a aujourd’hui:
    S24:V31 …. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leur beauté...


    Est-ce que ce genre de pratique est encore en cours aujourd’hui?

    La réponse est clairement non, à notre époque, nulle part dans le monde, on n’a jamais vu une femme, taper des pieds pour faire cliqueter les bijoux qu’elle cache sous son voile, afin de suggérer aux hommes qu’elle est en recherche d’un partenaire, alors qu’à l’époque du prophète Muhammad, cette pratique existait bel et bien. Cela vous confirme bien que ce verset, au premier degré, est exprimé dans un langage compréhensible aux gens de l’époque de Muhammad.

    Alors que doit-on comprendre de ce verset à notre époque?

    Vu que le Coran est atemporel, il ne faut pas s’étonner de voir que le Coran parlait dans un langage tout à fait compréhensible pour la société arabe de l’époque de Muhammad, et on ne doit pas non plus s’étonner que le Coran parle aussi de façon tout aussi clair pour notre époque.Pour retrouver le sens de ce verset avec des mots de notre époque, il faut se baser sur le sens étymologique des mots.La particularité du sens étymologique est que le sens des mots n’évolue pas avec le temps, mais est aussi beaucoup plus riche et plus large que le sens d’usage, qui lui varie selon les époques, voire selon les pays.

    Exemple:

    Khimar au sens etymologique “ce qui couvre”
    Khimar au sens d’usage l’époque de Muhammad = nom d’un vêtement qui enveloppe le corps
    Khimar au sens d’usage de maintenant = nom d’un vêtement qui couvre la tête

    Donc pour comprendre le verset S24:V31 avec le langage de notre époque, il faut se rapporter au sens étymologique du mot “Khimar”: le mot “بِخُمُرِهِنَّ” est issu du mot “خمر“, qui signifie “ce qui couvre” dans le sens le plus général qui soit. Par exemple “خمر” est aussi le mot utilisé pour désigner le “vin”, et de façon générale tout ce qui couvre l’esprit. Donc, dans le contexte de ce verset, khimar au sens étymologique fait allusion à un vêtement qui couvre, donc le contraire du vêtement moulant .Donc la traduction de ce verset en appliquant ce qui a été expliqué donnerait dans un langage qui serait aujourd’hui compréhensible de tous:

    S24:V31 Et dis aux croyantes de restreindre leurs regards, de préserver leur pudeur, et de ne pas dévoiler plus que ce que dévoile déjà leur beauté naturelle, et de couvrir leurs formes féminines; et qu’elles ne montrent ce qui fait leur beauté qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.


    Une fois de plus, on voit que la vraie de Loi de Dieu en la matière correspond aux normes de décence généralement admises: on fait tous la différence entre la femme qui porte une tenue qui lui colle au corps de la femme qui met une tenue qui couvre ses formes. Combien de femmes voilés de la tête au pieds portent une tenue qui dessine le corps alors que Dieu prescrit l’inverse?




    S24:V31 … Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures …

    Cette pratique n’existe plus, mais on sait tous que les femmes et les hommes ont trouvés bien d’autres ruses pour se faire passer pour des gens décents tout en cherchant autre chose. Donc, si on veut appliquer cette partie du verset, il faut obéir à l’esprit qui est derrière cette injonction, qui est de ne pas se comporter secrètement de façon indécente tout donnant l’apparence de la décence.


    Prescription n°5: Mettre des vêtements qui soient suffisamment longs

    Voici le dernier verset du Coran qui légifère en la matière:
    S33:V59 Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.


    Rien n’indique dans ce verset que les femmes des croyants doivent mettre leurs grands voiles sur la tête.
    “جَلَـٰبِيبِهِنَّۚ” est le nom d’un vêtement courant utilisé à l’époque du prophète, le jelbeb. C’était un vêtement que les femmes enfilaient sur leurs vêtements de maison au cas ou elles devaient sortir.Avant l’islam, il n’y avait aucune obligation religieuse pour les femmes de couvrir la tête et il ne venait donc à l’idée d’aucune femme de mettre un jelbeb sur la tête, d’abord parce que le jelbeb n’était pas un vêtement qui se mettait sur la tête et ensuite parce que la religion pré-islamique n’imposait pas aux femmes de se couvrir la tête.

    Certains diront qu’aujourd’hui, le jelbeb peut se mettre sur la tête et que cela est courant, ce sur quoi je suis d’accord, sauf que comme expliqué précédemment, ce verset s’adresse à la fois à l’époque de Muhammad et aussi à notre époque. On voit bien que le sens premier du verset se réfère au contexte de l’époque de Muhammad.En effet, le verset ne commence pas par :

    Ô les croyants …

    mais commence bien par :

    Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants …

    Suivant le même raisonnement qu’avec le verset précédant, pour comprendre ce que signifie ce verset dans le langage de notre époque, il faut pour cela s’appuyer sur le sens étymologique des mots et non pas sur leur sens d’usage qui varie d’une époque à l’autre.

    jelbeb vient du mot “جلب”, qui veut dire “ce qui permet de se déplacer d’un endroit à un autre”, donc cela peut se traduire dans le contexte du verset par un vêtement qui permet d’aller d’un endroit à un autre, donc “un vêtement d’extérieur”.voyons maintenant ce qui est dit dans le reste de ce verset:

    S33:V59 Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles

    Les exégètes musulmans ont traduit “يُدۡنِينَ عَلَيۡہِنَّ مِن جَلَـٰبِيبِهِنَّۚ” en “de ramener sur elles leurs grands voiles”, mais une fois de plus cette traduction est inexacte.
    يُدۡنِينَ” vient du mot “أدنى” et quand il s’agit de vêtement, ce mot veut dire “allonger”.

    أدنى الثَّوْبَ : أرخاه وأطاله

    Donc, ce verset demande tout simplement aux femmes de mettre des vêtements d’extérieur qui soient suffisamment longs, ce qui correspond une fois de plus aux normes générales de décence.
    Et le verset se termine avec la raison pour laquelle Dieu demande aux femmes de mettre des vêtements longs quand elles sont en déplacement :

    S33:V59 … elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées …

    En effet, le fait pour une femme de s’habiller avec des vêtements longs aura pour résultat qu’elle sera identifiée par les hommes comme une femme qui ne cherche pas à provoquer l’attention sur elle, et du coup, les femmes qui s’habillent comme tel auront moins tendance à être importunées par les mauvais hommes, qui dirigeront en priorité leur dévolu sur les femmes dont la tenue provoque.
    Du coup, la traduction juste pour ce verset serait:

    S33:V59 Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de se vêtir dans leurs déplacements avec des vêtements suffisamment longs, ce qui rendra plus propice leur identification comme telles (des femmes décentes croyantes), et fera qu’elles ne seront pas importunées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux


    IV – Résumé


    En résumé, voila les règles que Dieu prescrit à la femme en terme de code vestimentaire selon le Coran:
    1. Être pudique
    2. Restreindre son regard
    3. Se limiter à sa beauté naturelle
    4. Couvrir ses formes
    5. Mettre des vêtements suffisamment longs



    Dernière modification par talib abdALLAH ; 25/09/2018 à 19h06.

  2. #2
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 567

    Par défaut

    As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

    -->La machination des coranistes - al-Imam Muhammad Saïd Ramadhan al-Bouti

  3. #3
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    6 567

    Par défaut

    Note de la modération : cela ne correspond pas à la doctrine et aux écoles de fiqh des Ahl Sunna wal Jama'a qui sont la voie de Forumislam

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •