Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Gaza : sept Palestiniens tués, Israël ordonne l'arrêt des livraisons de fioul - 13/10/2018

  1. #1
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 574

    Par défaut Gaza : sept Palestiniens tués, Israël ordonne l'arrêt des livraisons de fioul - 13/10/2018

    اَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima









    Asalam 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh



    Gaza : sept Palestiniens tués, Israël ordonne l'arrêt des livraisons de fioul


    13 oct. 2018, 09:33
    - Avec AFP





    © SAID KHATIB Source: AFP




    Israël a ordonné l'arrêt des livraisons de fioul à la bande de Gaza, affirmant avoir pris cette décision suite à une nouvelle journée d'affrontements à la frontière le 12 octobre, lors de laquelle sept Palestiniens ont été tués.

    Alors que les Gazaouis manifestent depuis le 30 mars contre le blocus israélien, de nouveaux nouveaux affrontements ont éclaté avec l'armée israélienne dans l'enclave palestinienne le 12 octobre, lors desquels sept Palestiniens ont été tués, selon le ministère gazaoui de la Santé. Quatre des victimes ont perdu la vie à l'est du camp de réfugiés d'al-Bureij (centre de l'enclave palestinienne), et trois autres à l'est de la ville de Gaza et près de Rafah (sud), selon le ministère. Les sept hommes étaient âgés de 17 à 29 ans, a-t-il précisé.


    Selon l'armée israélienne, environ 14 000 Palestiniens se sont rassemblés en différents points de la frontière. «Un certain nombre d'assaillants se sont dirigés vers une position de l'armée israélienne. Les soldats israéliens ont tiré dans leur direction. Les assaillants ont été tués», a-t-elle dit dans un communiqué. Une vingtaine de Palestiniens ont mené «une attaque organisée» et ont traversé la barrière de plusieurs mètres de haut séparant Gaza et Israël après avoir lancé un engin explosif, a affirmé sur Twitter le porte-parole de l'armée israélienne, Jonathan Conricus. Cinq d'entre eux ont ensuite tenté d'attaquer une base de l'armée et ont été tués, a-t-il précisé.


    A few new details: some 20 terrorists crossed through the hole created by the IED, about 5 assaulted the IDF position and were repelled. This was an ORGANIZED ATTACK, their ultimate intention still unknown. More to follow. https://t.co/NSs4uiJD6k

    — Jonathan Conricus (@LTCJonathan) 12 octobre 2018


    Israël ordonne l'arrêt des livraison de fioul


    Gaza, soumise à un strict blocus israélien depuis plus de dix ans, avait reçu trois jours plus tôt des livraisons de fioul payées par le Qatar, l'un des principaux soutiens du Hamas. Fruit d'un accord conclu sous les auspices de l'ONU, ces livraisons destinées à la seule centrale électrique de Gaza, avaient pour objectif de faire baisser les tensions. En vertu de cet accord, six camions transportant 450 000 litres de combustible avaient franchi le 9 octobre Kerem Shalom, le seul point de passage pour les marchandises entre Israël et Gaza, selon un responsable palestinien.



    Lire aussi





    Sanctions israéliennes sur la pêche : «Gaza est un camp de concentration à ciel ouvert»




    Mais les affrontements du 12 octobre ont décidé le gouvernement israélien à mettre fin à ces livraisons. A la suite de ces «graves événements», «le ministre de la Défense [israélien] a ordonné l'arrêt immédiat des livraisons de carburants à la bande de Gaza», a affirmé dans un communiqué le bureau du ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman. «[Le 12 octobre], quatre camions citerne venant d'Israël ont livré du fioul et après cela, des émeutes se sont produites. Il y a eu une grave tentative de forcer la frontière [israélienne] et d'attaquer des soldats», a déclaré Avigdor Lieberman, avant d'accuser le Hamas de «continuer à faire l'éloge des auteurs d'attentats terroristes».


    Le carburant livré par le Qatar devait renforcer la production de la centrale électrique de l'enclave et permettre ainsi l'augmentation du ravitaillement en électricité des Gazaouis, qui reçoivent actuellement environ quatre heures de courant par jour. A Doha, un responsable qatari a déclaré que cette livraison était destinée «à éviter une aggravation de la catastrophe humanitaire à Gaza» et qu'elle n'avait aucune «motivation politique».


    Après une relative accalmie, les dernières semaines ont vu une recrudescence de la mobilisation palestinienne contre le blocus israélien imposé à Gaza. De leur côté, l'ONU et l'Egypte cherchent à favoriser une trêve durable entre Israël et le Hamas. La bande de Gaza a connu trois guerres depuis 2008 entre Israël et le Hamas. Environ 80% de ses quelque deux millions d'habitants sont tributaires d'une aide, selon l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).

  2. #2
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 574

    Par défaut

    Source : RT

  3. #3
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 574

    Par défaut

    Gaza - 13 octobre 2018

    7 morts et 250 blessés dans la bande de Gaza, un vendredi de révolte pour Al-Aqsa. L’entité coloniale bloque les transferts de carburant pour punir les Palestiniens de résister à leur propre effacement


    Par ISM-France/Ziad Medoukh



    L’armée israélienne a assassiné ce vendredi 12 octobre 2018 sept Palestiniens dans la bande de Gaza, et en a blessé plus de 200 autres -bilan provisoire. Jusqu’à quand ces massacres israéliens contre nos jeunes et notre peuple ? Ces Palestiniens manifestaient pacifiquement près des zones tampon imposées par les forces de l’occupation israélienne sur les frontières de la bande de Gaza.








    Plus de 18.000 palestiniens de Gaza se sont ressemblés en masse ce vendredi 12 octobre 2018 pour la vingt-neuvième semaine de la grande « Marche du retour » sur les frontières- le vendredi de "Le soulèvement d'Al-Aqsa" - dans une initiative non-violente afin de montrer l’attachement des Palestiniens à leur terre, que leur droit au retour est sacré, et pour exiger la levée du blocus israélien inhumain sur la bande de Gaza.



    Les soldats israéliens qui se trouvaient sur les frontières ont ouvert le feu en tuant 7 personnes et en blessant deux cent cinquante.

    Les dirigeants israéliens ne supportent pas ces manifestations pacifiques qui se développent dans la bande de Gaza semaine après semaine. Les crimes israéliens contre le peuple palestinien se poursuivent !







    Les manifestants arrachent la clôture frontalière imposée par le régime d’occupation.

    Les manifestants, malgré la brutalité des forces de l’occupation israélienne, les balles réelles et les gaz lacrymogènes de l’occupant sont plus que jamais déterminés à poursuivre ce type d’actions. Ils développent des stratégies non-violentes face à cette occupation aveugle. Ils défient les soldats israéliens avec leurs drapeaux palestiniens dans les mains et leurs actions pacifiques.





    Le PCHR a communiqué le nom des martyrs :

    - Ahmed Ibrahim Zaki al-Taweel (23 ans), de Deir al-Balah, touché par une balle réelle dans la poitrine
    - Mohammed Abdul Hafith Yusuf Isam’il (29 ans), de Deir al-Balah, touché par une balle réelle dans la poitrine
    - Ahmed Ahmed Abullah Abu Na’im (17 ans), du camp de réfugiés de al-Nuseirat, touché par une balle réelle dans la poitrine
    - Abdullah Barham Suleiman al-Daghmah (25 ans), de ‘Abasan al-Jadidah à Khan Younis, touché par une balle réelle dans l’abdomen
    - Tamer Iyad Mahmoud Abu ‘Armanah (21 ans), de Rafah, touché par une balle réelle à la tête
    - ‘Afifi Mahmoud ‘Ata al-‘Afifi (18 ans), de Gaza-ville, touché par une balle réelle à l’abdomen
    - Mohammed ‘Essam Mohammed ‘Abbas (20 ans), du quartier Sheikh Redwan, touché par une balle réelle à la tête, a succombé à ses blessures dans la soirée.

    Parmi les au moins 224 blessés, on compte 42 enfants, 3 femmes, 3 journalistes et un ambulancier, qui ont été touchés par des balles réelles et des grenades lacrymogènes. 16 des blessés l’ont été grièvement.

    Pour punir les Palestiniens qui résistent avec acharnement à leur propre extermination, Avigdor Lieberman, le citoyen moldave et graine de fasciste qui a émigré en Palestine occupée en 1978, où il a travaillé un temps comme videur de boite de nuit et qui fait maintenant office de ministre de l’Intérieur du régime sioniste, a décidé d’interrompre toutes les livraisons de fuel à la Bande de Gaza, qui en manque déjà cruellement (lire dans Haaretz).





Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •