Page 23 sur 23 PremièrePremière ... 13 19 20 21 22 23
Affichage des résultats 221 à 230 sur 230

Discussion: l'orientation des premières QIBLAS pose problème .....

  1. #221
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    7 112

    Par défaut

    Citation Envoyé par maki Voir le message
    Bon, on reprend :

    1. Je vous dis que prendre à la légère les violence familiale en parlant de coup d'éventail (version européenne) en guise de correction est une façon odieuse d'aborder du problème. Il n'y a pas de petites et de grandes violences : il y a d'abord une volonté de dominer l'autre. Et cette domination ne prend pas d'ailleurs pas forcément la forme de violence physique.

    2. Donc autoriser une petite violence n'est nullement anodin, parce que le glissement est quasiment automatique. Qui vole un oeuf, vole un boeuf. Qui se permet de donner un coup d’éventail à sa femme se permet surtout de l'humilier et de la dominer. Et une fois parti, la glissade n'a pas de fin.

    3. Vous n'avez pas répondu à la question de fond qui est : au nom de quoi l'homme s'arroge-t-il le droit de dominer sa femme ?
    L'homme par sa nature en général est plus fort physiquement qu'une femme, celà est donc une supériorité biologique.

    L'homme par sa nature en général est capable de conserver son esprit d'analyse dans une situation critique emotionnelement forte alors qu'une femme est plus sensible emotionnellement, ce qui est un avantage pour être une bonne mère et lui permet d'être réactive aux emotions de ses enfants, ceci lui permettant de les protéger et de préserver notre espèce humaine.

    En Islam, l'homme à l'obligation de la responsabilité financière du foyer, pour ses qualités d'endurance, d'analyse, de discernement qui sont moins enclins à varier en fonction des situations émotionnelles fortes, et la femme est responsable dans le foyer, de l'éducation, la preservation des enfants, par ses qualités propres, elle-même à ses qualités d'endurance en situation de crise lui permettant de protéger ses enfants et donc l'avenir d'une société.

  2. #222
    Avatar de maki
    Date d'inscription
    novembre 2017
    Localisation
    Eure - France
    Messages
    1 263

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Les musulmans sont tenus de repecter les traités internationaux comme les conventions de Genève, concernant les pratiques lors des guerres, celà est reconnue par les autorités religieuses islamique de référence dans le monde

    Avez-vous vu "le gendarme du monde", un pays qui a pour référence les valeurs "judeo-chrétiennes", voir humaniste, voir les droits de l'Homme, les conventions de Genève, je veux dire les USA qui pourtant n'ont pas des règles de la guerre basés sur le Coran, depuis ses fondations, avoir procéder d'une certaine "manière" avec les Amérindiens aborigènes dont certains vivent encore dans des réserves ne profitant pas des ressources de leurs terres volés.

    N'as-t-on pas vu le gendarme du monde mener des guerres succéssives pour soi-disant se protéger, protéger le monde tout en ayant une intention d'étendre son influence, piller des richesses avec le concours de ceux qui sont corrompus chez les peuples envahis, on les a vu apauvrir des peuples, soutenir des dictatures, massacrant, estropiant par millions de pauvres gens hommes, femmes, enfants qui n'ont même pas combattus.
    Je ne vois pas en quoi vous répondez à mon propos, Talib.
    Je vous parle de Dieu tel qu'il se présente lui-même dans le Coran, pas de traités internationaux ni de gendarmes.

  3. #223
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    7 112

    Par défaut

    Citation Envoyé par maki Voir le message
    Mais vous l'avez été. Je vous le dis. Pas vis à vis de moi, mais vis à vis des femmes qui subissent des violences machistes de toutes formes.
    Je vous confirme, je n'ai pas appeler à boxer ou lyncher des femmes donc je n'ai pas été odieux. Sinon revoir les explications données en amont encore une fois :

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Salam Maki,

    Si l'homme en vient à frapper après avoir tout essayé avec sagesse de raisonner au moyen par exemple de la communication non violente son épouse qui a une attitude abusive, injuste, d'irrespect injustifié envers lui alors dans ce cas il lui est permis de la frapper, sans pour autant le faire violemment au point de lui infliger des blessures (voir plus haut en amont de la conversation sur ce que signifie "frappez") sans que celà soit une obligation pour lui de le faire, il peut patienter et c'est ce qui est recommandé.

    Si une épouse est victime d'un mari abusif qui la bat violemment ou par des tortures psychologiques, elle a le droit de porter plainte auprès d'un juge en Islam.

  4. #224
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    7 112

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    L'homme par sa nature en général est plus fort physiquement qu'une femme, celà est donc une supériorité biologique.

    L'homme par sa nature en général est capable de conserver son esprit d'analyse dans une situation critique emotionnelement forte alors qu'une femme est plus sensible emotionnellement, ce qui est un avantage pour être une bonne mère et lui permet d'être réactive aux emotions de ses enfants, ceci lui permettant de les protéger et de préserver notre espèce humaine.

    En Islam, l'homme à l'obligation de la responsabilité financière du foyer, pour ses qualités d'endurance, d'analyse, de discernement qui sont moins enclins à varier en fonction des situations émotionnelles fortes, et la femme est responsable dans le foyer, de l'éducation, la preservation des enfants, par ses qualités propres, elle-même à ses qualités d'endurance en situation de crise lui permettant de protéger ses enfants et donc l'avenir d'une société.

    En amont :

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Il faut comprendre par la nature humaine, que l'homme est différent de la femme et la femme différente de l'homme, biologiquement et emotionellement.

    La femme et l'homme ont des qualités complémentaires, la où par sa nature il y a un manque l'autre le comble, Dieu nous a créé par pairs.

    Généralement les femmes de par la biologie différente de l'homme et la psyché ont des qualités bénéfiques par leur sensibilités inée, et réactivités émotionnelles mais qui peuvent parfois fausser le jugement dans certaines situations données.



    Une étude :

    -> source : https://www.sciencedirect.com/scienc...06453015008859

    -> source : https://nouvelles.umontreal.ca/artic...ue-les-hommes/




    Les femmes réagissent différemment des hommes face aux images négatives. Cette réalité pourrait s'expliquer par de subtiles différences dans le fonctionnement de leur cerveau. Cette explication neurobiologique d'une plus grande sensibilité des femmes a été démontrée par des chercheurs du CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal (Institut universitaire en santé mentale de Montréal) et de l'Université de Montréal dont les résultats de recherche sont publiés aujourd'hui dans Psychoneuroendocrinology.


    «Tous ne sont pas égaux face à la maladie mentale,» déclare Adrianna Mendrek, chercheure à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal et première auteure de l'article. «La réactivité émotionnelle plus importante chez les femmes pourrait expliquer plusieurs choses, entre autres le fait qu'elles sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression et de troubles anxieux que les hommes», explique la professeure associée au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal.


    Dans le cadre de leurs recherches, madame Mendrek et ses collègues ont remarqué que certaines zones du cerveau des femmes et des hommes, plus particulièrement celles du système limbique, réagissent différemment lorsqu'elles sont exposées à des images négatives. C'est pourquoi, ils ont cherché à savoir si le cerveau des femmes fonctionne différemment de celui des hommes et si cette différence est modifiée par des facteurs psychologiques (ex. : traits masculins ou féminins) ou endocriniens (ex. : variations hormonales).


    Méthodologie

    Pour cette étude, quarante-six personnes en bonne santé – dont vingt-cinq femmes – ont visionné des images et indiqué si celles-ci leur évoquaient des émotions positives, négatives ou neutres. En parallèle, l'activité de leur cerveau était mesurée par imagerie cérébrale. Au préalable, une prise de sang était effectuée afin de déterminer le niveau d'hormonal (pr.ex. : oestrogènes, testosterone) de chacun des participants.

    Résultats

    Les femmes réagissent différemment des hommes face aux images négatives :




    • Plus le niveau de testostérone est élevé, moins cette sensibilité est importante
    • Plus les traits féminins sont présents (sans égard au sexe du participant) plus cette sensibilité est importante
    • Au moment du visionnement, le cortex préfrontal dorso-médian (CPFdm) et l'amygdale de l'hémisphère droit sont activés, autant chez les hommes que chez les femmes.
    • La connexion entre le CPFdm et l'amygdale est plus forte chez l'homme que chez la femme. Plus ces deux régions interagissent, moins la sensibilité aux images est importante.




    «Ce dernier point constitue l'observation la plus importante et la plus originale de notre étude», déclare Stéphane Potvin, chercheur à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal et co-auteur de cette étude. L'amygdale est une région du cerveau connue pour agir comme un détecteur de menace : elle s'active lorsque l'individu est exposé à des images de peur ou de tristesse. Le CPFdm est, quant à lui impliqué dans les processus cognitifs (pr. ex. : perception, émotion, raisonnement) associés aux interactions sociales.


    «Une meilleure connexion entre ces régions chez les hommes suggère que ces derniers ont une approche plus analytique qu'affective face à une situation entraînant une émotion négative» affirme monsieur Potvin, professeur sous octroi agrégé au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal. «Il est possible que les femmes se concentrent plutôt sur les sentiments générés par ces stimuli, alors que les hommes vont, d'une certaine façon, rester moins «passifs» face à une émotion négative, en tentant d'analyser ces stimuli et leurs conséquences», poursuit monsieur Potvin.


    Cette connexion entre le système limbique et le cortex préfrontal semble également modulée par la testostérone - hormone mâle - qui a tendance à renforcer cette connexion, mais aussi par un comportement social propre à chacun (genre féminin ou genre masculin).


    «Il y a donc à la fois des facteurs biologiques et culturels qui vont moduler notre sensibilité à des situations négatives d'un point de vue émotionnel» déclare madame Mendrek. «Nous allons maintenant nous intéresser à la réaction du cerveau des hommes et des femmes en fonction du type d'émotions négatives (pr. ex. : peur, tristesse, colère) et du rôle du cycle menstruel dans cette réaction», conclut la chercheuse


    À propos des auteurs

    • Stéphane Potvin est chercheur à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal et professeur au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal. Il est titulaire de la Chaire de recherche Eli Lilly sur la schizophrénie.




    • Adrianna Mendrek est chercheure à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal, professeure au Département de psychologie de l'Université de Bishop's University à Sherbrooke et professeure associée au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal.








    • Andràs Tikàsz est étudiant à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal et au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal. Il est titulaire de la bourse Eli Lilly.


    À propos de l'étude

    Ovidiu Lungu, Stéphane Potvin, Andràs Tikàsz, Adrianna Mendrek. Sex differences in effective fronto-limbic connectivity during negative emotion processing - Psychoneuroendocrinology.
    Relations avec les médias

    • Catherine Dion CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal Tél: 514-235-4036

  5. #225
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    7 112

    Par défaut

    Citation Envoyé par maki Voir le message
    Je ne vois pas en quoi vous répondez à mon propos, Talib.
    Je vous parle de Dieu tel qu'il se présente lui-même dans le Coran, pas de traités internationaux ni de gendarmes.
    Les autorités religieuses islamiques mondiales basent leur réponses sur le Coran et la Sunna, sur la compréhension des textes religieux, et ils justifient à partir des sources du droit islamique que nous devons respecter les traités internationaux comme les Conventions de Genève.

  6. #226
    Avatar de maki
    Date d'inscription
    novembre 2017
    Localisation
    Eure - France
    Messages
    1 263

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    L'homme par sa nature en général est plus fort physiquement qu'une femme, celà est donc une supériorité biologique.
    La femme est par nature en générale plus résistante que l'homme. Cela est donc une supériorité biologique

    Dans nos sociétés modernes qui nécessitent plus de cerveau que de muscle pour survivre, ces arguments sont un peu dépassés. Et pour le cerveau, désolé, mais les hommes et les femmes en ont autant l'un que l'autre. Ils ne l'utilisent pas forcément de la même façon, mais les résultats sont très comparables.

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    L'homme par sa nature en général est capable de conserver son esprit d'analyse dans une situation critique emotionnelement forte alors qu'une femme est plus sensible emotionnellement, ce qui est un avantage pour être une bonne mère et lui permet d'être réactive aux emotions de ses enfants, ceci lui permettant de les protéger et de préserver notre espèce humaine.
    Donc complémentarité et en aucun cas supériorité de l'un ou de l'autre.
    Et de toute façon, il est préférable d'éviter de trop grandes généralisations car les individus sont rarement les caricatures de genre qu'on en fait, surtout aujourd'hui, où les éducations sont de moins en moins différenciées.

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    En Islam, l'homme à l'obligation de la responsabilité financière du foyer, pour ses qualités d'endurance, d'analyse, de discernement qui sont moins enclins à varier en fonction des situations émotionnelles fortes, et la femme est responsable dans le foyer, de l'éducation, la preservation des enfants, par ses qualités propres, elle-même à ses qualités d'endurance en situation de crise lui permettant de protéger ses enfants et donc l'avenir d'une société.
    A Paris, du temps de ma grand-mère, les femmes étaient traditionnellement les responsables financières du foyer : l'homme rapportait sa paye à sa femme et gardait ses heures sup' pour se payer ses cigarettes. Mais les femmes devaient parfois attendre leur mari à la sortie de l'usine le jour de la paye pour prendre tout de suite l'argent, sinon ces messieurs allaient le dépenser au bar du coin...

    Aujourd'hui encore, surtout dans les familles avec des petits budgets, il y a très souvent des femmes aux commandes.

    En France, aujourd'hui, les allocations familiales sont versées aux femmes et non plus aux maris, comme avant... Allez savoir pourquoi.

    Les responsabilités financières, en Europe, sont soit chez la femme, soit chez l'homme, soit partagées. Personne n'a jamais noté que les finances tenues par les femmes soient moins efficaces que celles tenues par les hommes. En réalité, c'est le plus apte qui s'y colle. Le vrai problème, c'est quand les deux sont incompétents.

    Que se passe-t-il en Islam, quand le mari est incompétent financièrement ? C'est la femme qui prend les rênes ?


    En tout cas, je ne vois pas en quoi l'éventuelle supériorité de l'homme que vous essayez de démontrer autoriserait l'homme à dominer la femme dans le foyer.

  7. #227
    Avatar de maki
    Date d'inscription
    novembre 2017
    Localisation
    Eure - France
    Messages
    1 263

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Les autorités religieuses islamiques mondiales basent leur réponses sur le Coran et la Sunna, sur la compréhension des textes religieux, et ils justifient à partir des sources du droit islamique que nous devons respecter les traités internationaux comme les Conventions de Genève.
    Salam Talib,
    Je ne vois toujours pas le rapport avec mon post.
    Je vous parle de la façon dont Dieu se présente dans le Coran et du dogme musulman d'un Coran incréé valable universellement, en tout lieux et temps.

  8. #228
    Avatar de maki
    Date d'inscription
    novembre 2017
    Localisation
    Eure - France
    Messages
    1 263

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Je vous confirme, je n'ai pas appeler à boxer ou lyncher des femmes donc je n'ai pas été odieux. Sinon revoir les explications données en amont encore une fois :
    Mais je n'ai jamais dit que vous appeliez à boxer les femmes !
    Je dis que vous n'avez visiblement pas compris ce que sont les violences familiales vues du côté des femmes et que cela vous fait tenir des propos à côté de la plaque.

  9. #229
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    7 112

    Par défaut

    Citation Envoyé par maki Voir le message
    La femme est par nature en générale plus résistante que l'homme. Cela est donc une supériorité biologique

    Dans nos sociétés modernes qui nécessitent plus de cerveau que de muscle pour survivre, ces arguments sont un peu dépassés. Et pour le cerveau, désolé, mais les hommes et les femmes en ont autant l'un que l'autre. Ils ne l'utilisent pas forcément de la même façon, mais les résultats sont très comparables.



    Donc complémentarité et en aucun cas supériorité de l'un ou de l'autre.
    Et de toute façon, il est préférable d'éviter de trop grandes généralisations car les individus sont rarement les caricatures de genre qu'on en fait, surtout aujourd'hui, où les éducations sont de moins en moins différenciées.


    A Paris, du temps de ma grand-mère, les femmes étaient traditionnellement les responsables financières du foyer : l'homme rapportait sa paye à sa femme et gardait ses heures sup' pour se payer ses cigarettes. Mais les femmes devaient parfois attendre leur mari à la sortie de l'usine le jour de la paye pour prendre tout de suite l'argent, sinon ces messieurs allaient le dépenser au bar du coin...

    Aujourd'hui encore, surtout dans les familles avec des petits budgets, il y a très souvent des femmes aux commandes.

    En France, aujourd'hui, les allocations familiales sont versées aux femmes et non plus aux maris, comme avant... Allez savoir pourquoi.

    Les responsabilités financières, en Europe, sont soit chez la femme, soit chez l'homme, soit partagées. Personne n'a jamais noté que les finances tenues par les femmes soient moins efficaces que celles tenues par les hommes. En réalité, c'est le plus apte qui s'y colle. Le vrai problème, c'est quand les deux sont incompétents.

    Que se passe-t-il en Islam, quand le mari est incompétent financièrement ? C'est la femme qui prend les rênes ?


    En tout cas, je ne vois pas en quoi l'éventuelle supériorité de l'homme que vous essayez de démontrer autoriserait l'homme à dominer la femme dans le foyer.
    J'avais déjà parlé de la complémentarité en amont de la discussion.

    Pour ce qui est de la responsabilité financière, j'entendais le fait de gagner un salaire pour le foyer, celà est une une responsabilité obligatoire pour l'homme en Islam et c'est la situation qui a court généralement dans le monde chez les musulmans et les non-musulmans, généralement les femmes s'occupant des enfants, de leur foyer, mais peuvent contribuer financièrement à celui-ci et rien n'interdit en Islam à une femme de gérer le budget de la famille

  10. #230
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    7 112

    Par défaut

    Hichem ELARAFA - Mosquée de massy - 09/03/2014 - La femme, pilier de la famille et de la société



Page 23 sur 23 PremièrePremière ... 13 19 20 21 22 23

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •