Affichage des résultats 1 à 1 sur 1

Discussion: L’alimentation en islam, l’obésité et son danger

  1. #1
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    8 730

    Par défaut L’alimentation en islam, l’obésité et son danger

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
    اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ
    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم


    السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

    Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh







    *








    L’alimentation en islam, l’obésité et son danger



    Source : Doctrine-malikite.fr



    *



    Il s’agit là d’un sujet d'actualité pour notre époque à la fois sensible et important qu’on traitera sous deux angles :

    1. L’alimentation saine et équilibrée que l’Islam prône pour notre bonne santé physique et morale
    2. Les convenances du manger et boire en Islam





    1. L’alimentation saine et équilibrée que l’Islam prône pour notre bonne santé physique et morale:

    La règle en matière d’alimentation pour la législation islamique est de manger et de boire suffisamment de manière à donner au corps de l’homme la force nécessaire à l’accomplissement de ses devoirs et obligations. Manger à cette mesure est une obligation. Manger davantage jusqu’à atteindre la satiété est permis. Excéder cette limite est illicite.

    L’islam appelle à l’équilibre en toute chose et dénonce l’excès.

    Allah dit dans le Coran : "Et mangez et buvez ; et ne commettez pas d’excès, car Il n’aime pas ceux qui commettent des excès." [Sourate 7, Al-A`râf, verset 31.]

    Le dernier Messager (paix et salut sur lui) a dit : « Mangez, buvez, habillez vous, et donnez aumône, tout cela sans orgueil ni excès, Allah aime en effet à voir l’effet de Ses bienfaits sur Son serviteur » Rapporté par Al-Bukhari dans le chapitre des vêtements.

    «.. Et ton corps a un droit sur toi... » Rapporté également par Al-Bukhari.

    Ce corps est en effet un bienfait, un don et un dépôt sacré d’Allah chez l’homme, ce dernier doit donc en prendre soin, cela passe également par l’équilibre alimentaire, quantitatif et qualitatif.

    أمر بالأكل والشرب وأخذ الزينة باعتدال دون إفراط ولا تفريط فقال تعالى: يَا بَنِي آدَمَ خُذُواْ زِينَتَكُمْ عِندَ كُلِّ مَسْجِدٍ وكُلُواْ وَاشْرَبُواْ وَلاَ تُسْرِفُواْ إِنَّهُ لاَ يُحِبُّ الْمُسْرِفِين. َالأعراف: 31.
    وقال رسول الله صلى الله عليه وسلم: ( كلوا واشربوا والبسوا وتصدقوا من غير مخيلة ولا سرف فإن الله يحب أن يرى نعمته على عبده ). أخرجه البخاري في اللباس

    Les textes de législation islamique citent l’obésité comme une maladie de la société islamique et même un obstacle potentiel à l’adoration parfaite :

    Le Prophète (paix et salut sur lui) condamne clairement les mauvais musulmans des générations postérieures en les opposant aux pieux musulmans des premières générations : "Ils témoignent sans en être dignes (ou sans y être invités), ils trahissent et nul ne peut leur faire confiance, et l’obésité fait son apparition chez eux." [Hadîth authentique rapporté par Al-bukhari et Muslim .]

    Ce que le dernier Message (paix et salut sur lui) a prédit: et l’obésité fait son apparition chez eux, arriva en effet, et c'est la marque- en général- de l'insouciance et de la dureté du coeur. Le fait que l'être humain s'adonne sans limite à tous ses passions et désirs, jusqu'à ce que le coeur s'assombrisse.

    وعن الرسول الأكرم (صلى الله عليه وآله): من قلّ طعمه صحّ بدنه، وصفا قلبه، ومن كثر طعمه، سقم بطنه (بدنه)، وقسا قلبه.

    Le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « celui qui mange peu (juste ce qu’il faut) son corps jouira de la bonne santé, son cœur sera pur ; et celui qui mange beaucoup (l’excès) rend malade son corps et durcis son cœur »

    L'islam et la médecine sont ainsi d'accord pour dire que le surplus est nuisible:

    Anas (RA) rapporte que le Messager d'Allah (paix et salut sur lui)a dit " le surplus d'aliment est la cause de toute maladie".

    Ibn Omar (RA) nous a rapporté que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Le croyant mange de façon à ne remplir qu’un seul (ma’y) et le non croyant mange de façon à en remplir sept. » (Rapporté par Mâlik , Boukhari, 5081 et Mouslim, 2060). Ceci pour exprimer la baraka dans le peu.

    Abou Naiim a rapporté que Omar qu'Allah soit satisfait de lui a dit "évitez la surcharge gastrique, elle est néfaste pour l'organisme, cause des maladies, rend difficile d'effectuer les prières, et je vous conseille de se suffire du nécessaire, c'est plus bénéfique pour l'organisme et cela évite l'excès, et Allah exècre le savant obèse"

    Et bien oui: Allah exècre le savant obèse, comme le mentionna Omar (RA) car comme vu précédemment , l'excès alimentaire provoque la dureté du coeur et la difficulté du corps à accomplir les actes d'adoration..Le savant qui ne pratique pas ce qu'il a appris et méprise les injonctions d'Allah s'expose, en effet, en premier à la Colère d'Allah...

    الإمام علي: من قل طعامه، قل آلامه.
    الإمام علي: إذا أراد الله - سبحانه - صلاح عبده، ألهمه قلة الكلام، وقلة الطعام، وقلة المنام.

    Le quatrième Calife bien guidé Ali (karrama llahu wa jhahu) dit dans ses sagesses : « celui qui économise dans son alimentation, économisera ses souffrances (tombera moins malade) »

    « Si Allah veut que Son serviteur atteigne la piété, Il lui inspire l’économie dans la parole, dans l’alimentation et dans le sommeil »

    وقال لقمان لابنه : يا بني!.. الشبع يمنعك من نظر الاعتبار، ويمنع لسانك عن الحكمة، ويثقلك عن العبادة.

    Luqmân le sage disait à son fils : « o mon fils, trop manger empêche le cœur la méditation, prive la langue de sagesse et alourdit à l’adoration »

    قال مالك : ومن طب الأطباء أن ترفع يدك من الطعام وأنت تشتهيه... وقال سحنون : كل شيء يعمل على الشبع إلا ابن آدم إذا شبع رقد ..

    Notre Imâm Malik (RA) a dit à ce propos : « parmi la noble médecine des médecins : que tu lèves ta main du plat alors que tu as encore envie... »


    Enfin, nous terminons ce premier chapitre avec un Hadîth extraordinaire à bien méditer par chacun, qui fait partie des miracles de la médecine prophétique, et qui a fait l’objet de généreux commentaires à la fois par des grands médecins chevronnés et des jurisconsultes de toute époque musulmans et non musulmans:

    Le dernier Messager (paix et salut sur lui) a dit:"l'homme ne remplit pas d'excipient plus mauvais qu'un ventre. Le fils d'Adam devrait se contenter de quelques bouchées suffisantes pour le maintenir debout, sinon qu'il réserve un tiers pour sa nourriture, un tiers pour sa boisson et un tiers pour sa respiration" rapporté par At-tirmidhi qualifié d’authentique.

    قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: ما ملأ آدمي وعاء شرا من بطن، بحسب ابن آدم أكلات يقمن صلبه فإن كان لا محالة فثلث لطعامه وثلث لشرابه وثلث لنفسه. رواه الترمذي وغيره
    وقال الترمذي : هَذَا حَدِيثٌ حَسَنٌ صَحِيحٌ

    Ibn Maja et Imam Ahmed ont aussi rapporté du Messager d'Allah (paix et salut sur lui) ce hadîth avec une formulation proche:"l'homme ne remplit pas d'excipient plus mauvais qu'un ventre, l'enfant d'Adam doit se contenter de quelques bouchées suffisantes pour le maintenir debout mais s'il ne le supporte pas, qu'il réserve un tiers pour la nourriture, un tiers pour la boisson et un tiers pour la respiration".





    2. Les convenances du manger et boire en islam


    Rappelons ici les principales, inspirées de la Sunna lumineuse de notre bien aimé Prophète (paix et salut sur lui). On conseille d’apprendre cela à nos enfants afin de leur permettre de prendre les bonnes habitudes dès le jeune âge.

    *Commencer par invoquer le Nom d’Allah « Bismillah » car tout vient réellement d’Allah, se rappeler que si on peut boire et manger que c’est bien grâce à Lui d’abord :

    Lorsque notre bien aimé Prophète et modèle (paix et salut sur lui) introduisait sa main dans le récipient, il disait : « Au nom d’Allah » (« Bismillah ») et donnait au mangeur l’ordre d’en faire de même et disait : « Si l’un de vous veut manger, qu’il mentionne le nom d’Allah le Très Haut. S’il oublie de mentionner le nom d’Allah au début, qu’il le fasse à la fin (quand il se rappelle). » (Hadith authentique rapporté par Tirmidhi, 1859 et Abou Dawoud, 3767) ;

    * Il demandait l’usage de la main droite pour boire ou manger et disait :

    « Satan mange avec la main gauche et boit avec la main gauche. » (rapporté par Mouslim, 2020)

    *Notre bien aimé Prophète (paix et salut sur lui) nous demandait de manger de notre côté si on mange dans un même plat avec d’autres : C’est ainsi que le Prophète (paix et salut sur lui) au cours d’un repas disait à Omar ibn Abi Salama dont il s’était chargé de l’éducation: «Mentionne le nom d’Allah et mange de ce qui se trouve de ton côté. » (Rapporté par Boukhari, 5061 et Mouslim, 2022) ;

    * Boire en trois temps ou plus au lieu de le faire d’un seul coup ;

    *Boire après tous les autres quand on est chargé de les servir ;

    * Servir les gens en commençant par la droite ;

    *Ne pas boire de la bouche d’un autre ou d’une bouteille mais verser la boisson dans un verre avant de boire ;

    *Il est strictement interdit (Haram) d’utiliser des coupes en or ou en argent (comme nous l’avons mentionné dans d’autres articles avec preuves authentiques du Hadîth à l’appui).

    * Ne pas souffler sur la nourriture ou la boisson (la médecine actuelle a démontré que nos microbes passent par le souffle à d’autres si on souffle sur la boisson ou la nourriture). Laisser un peu le plat pour qu’il devienne moins chaud pour la Baraka.

    *Quant à la position pour manger : Il a été rapporté de façon sûre qu’il a dit : « Je ne mange pas couché sur le côté .» (Rapporté par Boukhari , 5083)

    * Il mangeait à l’aide de ses trois doigts. Ce qui est la plus utile et convenable façon de manger. Voir Zad al-Ma’ad, 220-222.
    Ceci dit, il est bien évidemment autorisé d'utiliser des couverts si on en dispose, à condition qu'ils ne soient pas d'or ni d'argent.

    *Dire à la fin « Al-hamdullillah », louer Allah pour ce repas ou cette boisson, car remercier le bienfaiteur permet de continuer de bénéficier de Ses largesses :
    Quand le récipient était enlevé, le Prophète (paix et salut sur lui) disait:

    « Nous louons Allah d’une louange bonne, abondante et bénie : nous ne pouvons pas compenser (Son bienfait), nous ne cesserons pas de Le louer ; nous ne pouvons pas nous passer de Lui. Car Il est notre Maître, Le Puissant, Le Majestueux. » (Boukhari, 5142)

    *Ne pas critiquer le repas, car cela blesse ceux qui ont pris la peine de le préparer et cela ne fait pas partie du bon comportement exigé par l’islam :

    Le Prophète (paix et salut sur lui) ne critiquait jamais une nourriture. Au contraire, quand il en avait envie, il la mangeait, autrement, il la laissait et se taisait
    . (Rapporté par Boukhari, 3370 et Mouslim, 2064).

    Parfois il disait : « Je n’en ai pas envie ou il ne suscite pas mon appétit. » (Rapporté par Boukhari, 5076 et Mouslim, 1946)

    Parfois, il louait une nourriture. Quand sa famille lui demanda de la sauce (idâm) et lui dit : « Nous n’avons plus que du vinaigre », il demanda à ce qu’on lui en apportât, puis en consomma et dit : « Quel excellent ingrédient qu’est le vinaigre ! » (rapporté par Mouslim, 2052)

    *Notre bien aimé Prophète (paix et salut sur lui) avait l’habitude de parler en mangeant, comme il a été dit dans le hadith précédent. C’est ainsi qu’il dit au cours d’un repas à Omar ibn Abi Salama dont il s’était chargé de l’éducation : « Mentionne le nom d’Allah et mange de ce qui se trouve de ton côté. » (Rapporté par Boukhari, 5061 et Mouslim, 2022)

    * Il lui arrivait d’insister auprès de ses hôtes pour les amener/inviter à manger à la manière des gens généreux. Cela est indiqué dans le hadith d’Abou Hurayra (RA) rapporté par Boukhari à propos du lait qu’il avait offert (à quelqu’un) en lui disant plusieurs fois : « Bois-en ! » et il n’avait cessé de le répéter jusqu’à ce que son interlocuteur répondit : « Au nom de Celui qui t’a chargé de transmettre la vérité, je ne lui trouve plus de place. » (rapporté par Boukhari, 6087)

    * Quand il avait mangé chez des gens, il ne sortait pas avant de prier pour eux. (c'est une forme de reconnaisance des plus belles et utiles). C’est ainsi qu’il formula la prière suivante chez Abd Allah ibn Bousr : « Mon Seigneur, bénis-leur la subsistance que Tu leur as accordée ; pardonne-leur et aie pitié d’eux. » (rapporté par Mouslim, 2042)

    *Il recommanda à des gens qui s’étaient plaints auprès de lui de leur incapacité de se rassasier, de manger ensemble (dans un même plat) et de mentionner le nom d’Allah afin qu’Il leur bénisse leur nourriture (Baraka). (rapporté par Abou Dawoud, 3764 et Ibn Madja, 3286)





    *




    wa Asalamu 3alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh




    Subhanak Allahumma wa bi hamdik. Ashhadu al-la ilaha illa ant. Astaghfiruka wa atubu ilayk


    اللهمَّ صَلِّ عَلى سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ و عَلى آلِهِ و صَحبِهِ و سَلِّم
    Allâhumma salli 'alâ Sayyidinâ Muhammadin wa 'alâ âlihi wa sahbihi wa sallim.



    وسُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ وَ سَلامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ وَالْحَمْدُ لِللهِ رَبِّ الْعَلَمِينَ

    wa subḥāna rabbika rabbi l-ʿizzati ʿammā yaṣifūn wa-salāmun ʿalā l-mursalīn wa-l-ḥamdu li-llāhi rabbi l-ʿālamīn






    Dernière modification par talib abdALLAH ; 05/02/2019 à 21h41.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •