Page 1 sur 3 1 2 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 25

Discussion: Réseau 5G: danger pour la santé et flicage généralisé

  1. #1
    Editeur
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Localisation
    France
    Âge
    29
    Messages
    2 197

    Par défaut Réseau 5G: danger pour la santé et flicage généralisé

    Salam aleykoum,

    plusieurs articles sur un sujet d'actualité. Ce réseau semble être encore plus dangereux que les précédents l'étant déjà pour la santé. Et surtout une connexion et échange de donnés de plus en plus intrusives.


    La 5G pose-t-elle un problème de sécurité nationale ?

    [COLOR=#D7D5D5 !important][/COLOR]



    [COLOR=#999999 !important] 09/02/2019 à 11h20[/COLOR]












    L’arrivée imminente de la 5G crée la panique au sein du gouvernement, qui souhaite absolument auditer les futurs équipements de réseaux mobiles au nom de la sécurité nationale. Mais cette démarche est-elle vraiment justifiée ?

    « La 5G est au cœur d’un enjeu de souveraineté et de sécurité », a asséné avec gravité la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances Agnès Pannier-Runacher aux vœux de l’Arcep le 31 janvier dernier. Le ton du gouvernement a subitement changé : plutôt que de mettre en avant les bénéfices à venir de cette technologie, il ne perd plus une occasion depuis le mois de décembre d’insister sur les dangers supposés du futur standard de téléphonie mobile. Qui ferait à la fois planer une menace sur la souveraineté nationale mais aussi sur des applications critiques.
    [COLOR=#999999 !important]À lire :




    « Chacun doit avoir conscience que les risques de captation des données sont réels. Chacun doit aussi avoir conscience que l’enjeu, c’est la sécurité de technologies de rupture comme le véhicule autonome », a encore averti Agnès Pannier-Runacher lors de son discours.
    Capture vidéo - La secrétaire d'Etat à l'économie Agnès Pannier-Runacher lors de la cérémonie des voeux de l'Arcep.Joignant le geste à la parole, le gouvernement a déposé un amendement à la loi Pacte (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises). Le texte a pour objectif de mettre en place un régime d’autorisation préalable aux équipements radioélectriques. Concrètement, l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) pourrait examiner les nouveaux équipements des réseaux mobiles avant leur installation et les interdire si elle juge qu’ils mettent en péril « les intérêts de la défense et de la sécurité nationale ». L’amendement a été rejeté par les sénateurs ce 6 février. Mais le gouvernement ne désarme pas. « Nous restons déterminés à renforcer la sécurité des réseaux mobiles. Nous allons maintenant travailler avec les parlementaires pour clarifier les règles du jeu avant l’ouverture des enchères pour la 5G », nous a déclaré un porte-parole de Bercy.
    Il existait déjà un régime d’autorisations pour les équipements télécoms, mais il était limité : il ne concernait que les appareils de cœur de réseau et visait surtout à vérifier que ces derniers permettaient aux autorités françaises de réaliser des interceptions légales (article R226 du code pénal). De son côté, la loi de programmation militaire de 2013 contraint déjà les « opérateurs d’importance vitale » (OIV) - dont les opérateurs télécoms font partie - de sécuriser leurs systèmes d’information critiques.
    « Mais il est vrai qu’il n’y a pas de loi qui permette d’analyser de manière plus poussée la sécurité des équipements télécoms disponibles sur le marché » souligne Philippe Langlois, PDG de P1 Security, une société spécialisée dans la sécurité des réseaux télécoms. Un trou dans la raquette que ce nouveau texte est donc censé combler. L’idée, au final, est de pouvoir vérifier que les équipements de réseaux mobiles ne comportent pas de portes dérobées, ni de faiblesses pouvant être exploitées par des attaquants, notamment d’origine étatique.
    Un amendement anti-Huawei ?

    Le problème, c’est que cet amendement intervient en pleine guerre commerciale américano-chinoise et au moment où l’équipementier Huawei fait l’objet d’une hostilité marquée de la part d’un nombre grandissant de pays occidentaux. Tous redoutent que le poids lourd des télécoms ne serve de cheval de Troie à la Chine et l’aide à espionner les puissances étrangères. Les Etats-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon ont carrément banni l’entreprise du marché de la 5G. L’Allemagne, la République tchèque, la Norvège, la Pologne et la Grande-Bretagne y réfléchissent sérieusement. La position de la France est plus nuancée. Officiellement, il n’est pas question d’aboutir à de telles extrémités.WANG ZHAO / AFP - Huawei est accusé d'espionnage industriel par les Etats-Unis.Mais pour les opérateurs français, l’amendement est directement lié à ce climat de défiance. « Le gouvernement prend prétexte de cet amendement pour cibler Huawei sans le nommer explicitement, ni se froisser avec les autorités chinoises », nous a confié un observateur du marché. Aujourd’hui, seul Free ne fait pas appel à cet acteur pour son réseau mobile. Orange est déjà client de Huawei, mais a annoncé ne pas utiliser ses services en France dans le cadre de la 5G. Bouygues Telecom et *** n’émettent aucune réserve, bien au contraire, et veulent continuer à collaborer avec l’équipementier. Ils appellent donc à ne pas stigmatiser Huawei : le mettre hors-jeu pourrait avoir de lourdes conséquences pour leurs activités et retarder le déploiement de la 5G.
    Par ailleurs, la Fédération française des télécoms se pose des questions sur ces fameuses menaces sur la sécurité nationale. « La 5G, c’est nous qui l’achetons et la déployons. Nous estimons actuellement qu’elle ne pose pas de problème de sécurité supplémentaire. Si le gouvernement pense le contraire, il faut que l’on en parle techniquement », nous confie Didier Casas, président de la Fédération française des télécoms et secrétaire général de Bouygues Telecom.
    Le traitement des informations se fera près des antennes

    Pourtant, les experts en sécurité partagent certaines inquiétudes du gouvernement. « Avec la 5G, les réseaux deviennent beaucoup plus complexes. Avec ce nouveau standard, les opérateurs vont ajouter des équipements et généraliser la virtualisation à tous les étages. Tous ces matériels et logiciels supplémentaires vont faire augmenter la surface d’attaque. A cela s’ajoute le fait que le standard 5G intègre de plus en plus de technologies bien connus comme HTTP/2 et JSON. Pour les hackers, cela va faciliter le travail », estime Philippe Langlois.3GPP - La 5G créé une couche réseau intermédiaire en périphérieEn effet, contrairement aux réseaux 4G, les réseaux 5G seront beaucoup moins centralisés. Des fonctions essentielles comme le routage, la mise en communication ou le suivi de l’abonné (hand-over) ne seront plus uniquement gérés au niveau du cœur de réseau, mais pourront être déportées en périphérie, à proximité des stations de base. Cette architecture est appelée Mobile Edge Computing. Son but est de permettre aux opérateurs de gagner en performance. En particulier, elle devrait abaisser les temps de latence et favoriser les usages critiques ou à temps réel.
    Cette décentralisation s’appuie notamment sur le network slicing, une nouveauté technologique qui permet de créer des réseaux de bout en bout dédiés, personnalisés et virtualisés à partir d'une même infrastructure partagée. Cela revient à découper le réseau en tranches logicielles. On pourra ainsi dédier une couche spécifique à chaque usage et en faire varier les paramètres à l’envie.01net.com - Dans le coeur de réseau et l'un des data center de Bouygues Telecom.Concrètement, au lieu des lourds équipements dédiés à une seule fonction que l’on trouve actuellement dans les cœurs de réseau, des sortes de mini data centers seront installés à proximité des antennes-relais. Ce sont autant de nouveaux points d’accès qui pourraient permettre à des pirates ou des espions de prendre le contrôle sur des flux de données très sensibles.
    S’ils étaient retenus dans les futurs appels d’offres, les équipements 5G de Huawei pourraient donc, du coup, gérer des fonctions avancées du réseau mobile. Ce qui n’a jamais été le cas jusqu’à présent, car l’entreprise chinoise ne fournissait pas les cœurs de réseau des opérateurs français.
    Admettons que le gouvernement parvienne à imposer une nouvelle réglementation : l'ANSSI pourrait s'en servir pour refuser l'installation d'équipements Huawei près de sites sensibles comme les ministères, par exemple.
    Ericssson - Voici à quoi ressemblera une antenne 5G avec son équipement radio, selon Ericsson.Le risque potentiel de la 5G provient également du fait que ces nouveaux réseaux sont censés connecter beaucoup plus d’appareils, et pour des usages très variés: des voitures, des bus, des usines, des robots, des appareils de santé, etc. « Cet accroissement du nombre d’objets connectés augmente mécaniquement les risques d’attaques par déni de service distribué ou de création de botnets », explique Jimmy Jones, responsable Telecom Business EMEA chez Positive Technologies, une société également spécialisée dans la sécurité des réseaux télécoms.
    Voitures et usines, bientôt toutes connectées en 5G ?

    Cet aspect est particulièrement important pour les futurs services critiques dans l’automobile ou l’industrie. Les constructeurs automobiles, par exemple, se sont d’ores et déjà regroupés dans le consortium 5GAA pour développer des services de transport intelligent. De la même manière, les acteurs de l’industrie manufacturière ont créé le groupement 5G-ACIA pour imaginer les nouveaux services que pourraient apporter la 5G au niveau des chaînes de fabrication ou du pilotage d’usine. Une cyber-attaque pilotée depuis les réseaux mobiles pourrait faire très mal.
    Mais à croire les équipementiers, tous ces dangers sont déjà pris en compte. « Cette architecture déportée au niveau des antennes n’est pas une découverte ! Elle a été anticipée dès la conception avec notamment la mise en place d’algorithmes de chiffrement fonctionnant comme autant de petits coffres-forts dans chaque site exposé. Il n’y aura pas moins de sécurité avec la 5G... mais beaucoup plus », estime Gwénaël Rouillec, le directeur de la cyber-sécurité de Huawei Technologies France.
    Au final, la sécurité de la 5G sera surtout une question d’implémentation, car on ignore encore quelle sera l'architecture finale mise en oeuvre par les opérateurs mobiles. C’est donc l’expertise de ces derniers qui fera la différence.

    https://www.01net.com/actualites/la-...e-1628244.html




    170 scientifiques alertent sur les dangers sanitaires de la 5G

    Risques | 13 septembre 2017 | Rachida Boughriet
    Réduire la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer cette pageEnvoyer par e-mail


    © olly


    Cent soixante-dix scientifiques, issus de 37 pays dont la France, demandent un moratoire sur le déploiement du réseau de téléphonie mobile de cinquième génération (5G) "jusqu'à ce que des études d'impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché".
    Le déploiement de la 5G "conduirait à une augmentation générale et massive de l'exposition aux ondes du sans-fil", alertent-ils. Ce nouvel appel des scientifiques est relayé ce 13 septembre par l'association Robin des Toits. Il intervient après celui lancé, en mai 2015, par 190 scientifiques de 38 pays demandant à l'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de promouvoir des mesures préventives afin de limiter les expositions. En 2011, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'OMS avait classé les radiofréquences comme "cancérogènes possibles pour l'Homme".
    "Depuis l'appel de scientifiques de 2015, de nouvelles recherches ont confirmé de manière convaincante les graves risques sanitaires liés aux champs électromagnétiques de radiofréquences (RF-CEM)", déclarent les scientifiques en soulignant des risques de cancer du cerveau chez les humains, de maladie d'Alzheimer, d'infertilité humaine ou de symptômes de l'électro-hypersensibilité (céphalées intenses, troubles de la concentration, troubles du sommeil, épuisement ainsi que des symptômes similaires à ceux de la grippe)".
    Les premières offres 5G pourraient voir le jour en France à l'horizon 2020-2022. Robin des Toits "soutient cet appel de scientifiques et de médecins de grand renom pour que la 5G ne soit pas mise sur le marché : il serait irresponsable et criminel de traiter la population en cobaye alors que les radiofréquences sont peut-être cancérigènes d'après l'OMS ...", déclare Etienne Cendrier, porte-parole de l'association.

    https://www.actu-environnement.com/a...its-29640.php4




    [/COLOR]

  2. #2
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 044

    Par défaut

    Wa 'alaykum as-salam wa rahmatullah wa barakatuh,

    Cet article m'a fait penser au verset 80 de la sourate 21 au sujet de sayyiduna Dawud ('alayhi as-salam) : "Nous lui apprîmes la fabrication des cottes de mailles afin qu’elles vous protègent contre votre puissance. En êtes-vous donc reconnaissants ?".
    Utiliser une cote de maille avec un matériau conducteur (comme le fer) en exosquelette permet de se protéger des ondes électromagnétiques puisqu'elle agit en tant que cage de Faraday. Vu les fréquences utilisées par la 5G pas besoin d'un maillage trop fin pour bloquer les ondes, des espaces de quelques centimètres suffisent, voire 7.5 mm si on veut aller jusqu'aux presque 40 GHz testés par Huawei l'année dernière.

    C'était juste pour information, pour le moment on ne sait pas trop les impacts réels des ondes électromagnétiques sur notre santé : quelles limites accepter en terme de puissance d'exposition ? De durée d'exposition ? Allahu a'lam.

    L'enjeu de sécurité informatique est également très important. La technologie va très vite et la politique a de plus en plus du mal à suivre. Parfois on se demande si certains progrès ne sont pas plutôt un déclin de notre race, à force de se précipiter, alors que la précipitation est l'œuvre du diable comme a dit notre Prophète (sallAllahu 'alayhi wa sallam).
    Mais bon, le jour où il y aura une tempête solaire un peu trop énervée ça nous renverra quelques siècles en arrière avec plusieurs années de réparations nécessaires le temps de repenser à tout le n'importe quoi que l'on s'est empressé de développer.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  3. #3
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 083

    Par défaut

    Nos enfants dans
    un four micro-ondes !?
    STOP à la 5G !

    Madame, Monsieur,

    Oseriez-vous mettre votre enfant dans un four… MICRO-ONDES ?

    Bien sûr que non… !

    Et pourtant, c’est ce que nos autorités sont en train de faire avec le déploiement à marche forcée de la 5G (5ème génération) pour les télécommunications – téléphone, internet, objets connectés…

    Et si nous n’agissons pas avant le 15 mars 2019, date de fin du Grand Débat National[1] organisé par Macron, il ne sera plus possible d’arrêter le mouvement.

    Même si la période est tendue, nous avons devant nous une occasion inespérée d’imposer un débat sur la 5G dans la sphère parlementaire.

    Nous devons invoquer le principe de précaution !

    Ce qu’ils ne veulent pas que vous sachiez
    sur la 5G !
    Indice : elle vous bombarde plus fort qu’un four micro-ondes
    De vous à moi, il ne faut pas avoir fait Polytechnique pour comprendre ce qu’ils mijotent avec la 5G !

    Les industriels, les autorités et la presse aux ordres font tout pour nous cacher la vraie identité des ondes 5G.

    Partout ils les décrivent comme des ONDES MILLIMETRIQUES :


    Site Les Numériques, article publié le 01/02/19 à 19h24


    Site iGeneration, article publié le 23/05/2017 à 22h49


    Site Impact Hardware, article publié le 24 avril 2017 à 19h25

    Mais c’est de la dissimulation !

    Ils sont en plein exercice de communication !

    Tout bon scientifique sait que les ondes millimétriques s’appellent en réalité « micro-ondes ».

    Or les « micro-ondes », tout le monde les connaît (et les redoute) !

    5G, four micro-ondes, même fréquence !
    La vérité, c’est que les ondes 5G sont tout aussi puissantes (et souvent même infiniment plus puissantes) que celles d’un four micro-ondes !

    Un four micro-ondes émet sur la fréquence de 2,45 GHz.

    Le spectre de la 5G est extrêmement large. J’ai trouvé qu’il s’étendait de 0,7 GHz à 300 GHz, selon les sources :


    L’opérateur français Orange annonce des fréquences de 0,7 à 3,5 GHz et parfois même 6 GHz [2]

    Chez Orange, on n’a pas honte de dire que le four micro-ondes et la 5G, ce sont les mêmes ondes !

    Selon le site RF Safe, la 5G utilisera les fréquences de 0,6 GHz à 6 GHz ainsi que de 24 à 86 GHz[3].
    D’après le site IFD, la 5G émettra aussi de 30GHz à 300 GHz ![4]


    C’est extrêmement flou et très inquiétant…

    Vous vous dites peut-être « nous vivons déjà avec la 4G sans trop de dégâts (mis à part les milliers de personnes électrosensibles qui vivent un enfer[5]…), où est le problème ? ».



    Des antennes-relais 5G sur tous les lampadaires, dans la lampe de votre table de nuit, et 20 000 satellites dans le ciel !
    L’autre chose que l’on vous cache, c’est que lorsqu’on dépasse les 2,5 GHz, la longueur d’onde devient si micro que les ondes voyagent très mal. Elles se dispersent très vite. Le moindre obstacle crée des interférences.

    Cela veut dire qu’il faut installer beaucoup plus d’antennes-relais :



    À chaque changement de Génération (2G, 3G, 4G, 5G), on augmente la quantité de données transmises. Certes, ça accélère la vitesse de l’Internet (ce qui est appréciable)… Mais cela implique d’exploiter de NOUVELLES FREQUENCES.

    Fréquence plus élevée = plus de données transmises

    C’est pour ça que les opérateurs se battent pour que les autorités leur attribuent de nouvelles fréquences pour émettre.

    Ainsi, plus on avance dans les générations, moins les ondes portent loin, plus il faut quadriller le territoire d’antennes-relais.



    La radio AM se capte à des centaines de kilomètres.



    La radio FM se capte à des dizaines de kilomètres autour des grandes antennes.



    Pour la 2G, 3G, 4G, les équipementiers ont dû installer des antennes-relais dans nos quartiers. Et on souvient que ça a fait râler les habitants. Personne n’a envie de vivre avec une antenne-relai sur son toit !



    Mais pour la 5G, les antennes-relais actuelles ne suffisent plus ! Les ondes 5G sont beaucoup trop faibles pour traverser les murs. La 5G ne marche que si le téléphone est en contact visuel direct avec l’antenne-relai[7] !!!



    Tout devient un obstacle : une tête, une main, un pied, la pluie, les feuilles des arbres[8].



    C’est une différence énorme. Et personne n’ose parler franchement du problème.

    Cela veut dire qu’il va falloir installer des antennes-relais ABSOLUMENT PARTOUT : sur tous les lampadaires, tous les panneaux de signalisation[9], tous les arrêts de bus, dans les arbres, dans toutes les ampoules électriques[10] chez vous, y compris dans la lampe de votre table de nuit[11] !

    Ils ont déjà commencé avec le compteur LINKY
    Oui ! Avec l’arrivée de l’Internet des Objets (Internet of Things), les émetteurs-récepteurs 5G seront partout.

    C’est bien simple, vous ne pourrez plus acheter une machine à laver, un frigo, une bouilloire, ou une ampoule qui ne soit pas connectée à la 5G[12] (on appelle ça la Maison Intelligente – Smart Home). On vous dira que c’est bien pratique de pouvoir les contrôler à distance (comme allumer la lumière chez vous quand vous êtes en vacances, vérifier la date de péremption d’un yaourt dans votre frigo depuis votre bureau).

    On a déjà forcé des millions de Français à installer LINKY, le compteur électrique « connectés » chez eux. Ce n’est que le début !

    Et ce n’est pas tout. Pour que tout fonctionne, « il va y avoir près de 20 000 satellites dans l’atmosphère », explique Arthur Robert Firstenberg, spécialiste des radiations électromagnétiques et auteur du livre Notre planète au micro-ondes : l’impact environnemental de la révolution sans fil.



    24h/24h et 7 jours/7, à l’intérieur, ou à l’extérieur, nous allons être cernés par les antennes-relais 5G !
    Le monde va devenir un four micro-ondes à ciel ouvert !



    Mais les industriels et les autorités ne sont pas inquiets, car ils possèdent une information supplémentaire par rapport à vous.

    Ils savent que comme les ondes 5G sont minuscules, les antennes-relais 5G seront minuscules elles-aussi. Elles sont donc difficiles à repérer. Vous n’allez pas voir les antennes-relais se multiplier. Non, elles pourront être dissimulés partout, à votre insu !

    Pas vu. Pas pris.

    Les conseillers d’Etat pensent donc qu’il est peu probable que la population s’insurge contre la 5G.

    Autre différence importante : là où chaque émetteur actuel (3G, 4G) contient 10 antennes, les émetteurs 5G contiendront une CENTAINE d’antennes ! [13]

    Oui, l’internet sera 1000 fois plus rapide, mais les ondes seront d’autant plus denses, et potentiellement plus dangereuses[14].

    C’est comme si l’on plaçait notre planète (et tous ses habitants) dans un gigantesque four micro-ondes. C’est de la folie furieuse !



    Nos enfants vont cuire à petit feu
    Les conséquences d’une exposition continue aux ondes électromagnétiques sont simples :



    Comme un œuf dans un micro-ondes, les ondes 5G vont tous nous cuire à petit feu. Et comme toujours, les jeunes enfants seront les plus touchés.

    98% des gens ne comprennent PAS ce qu’implique la 5G. Et cette insouciance arrange bien les autorités et les industriels des télécommunications.

    C’est pourquoi ils déploient la 5G aussi vite que possible, avant que les populations s’aperçoivent du problème.

    Demandez autour de vous, on vous dira : « Nous avons eu la 2G, la 3G, et la 4G. En 2019, nous aurons la 5G, et donc l’Internet sans fil encore plus rapide, c’est la suite logique… »

    Mais non ! Rien n’est obligatoire.

    Je ne sais pas vous, mais je trouve que l’Internet sur mon téléphone va assez vite.

    Alors, qu’est-ce qui presse à passer à la 5G ?

    La 5G – encore une affaire de gros sous !
    Nous avons tous vu comment les géants de la cigarette ont utilisé leur argent pour dissimuler pendant des années la nocivité du tabac.


    7_winston
    8_camel

    Vous croyez que les industriels des télécommunications sont moins cyniques ?

    Arthur Robert Firstenberg, spécialiste des radiations électromagnétiques et auteur du livre Notre planète au micro-ondes : l’impact environnemental de la révolution sans fil, explique :

    « Depuis 1927, l’industrie des télécommunications fait tout pour éliminer les études qui démontrent que ses technologies sont dangereuses. »

    C’était couru d’avance…

    Et toute la presse nous ressert leurs études bidons pour nous expliquer que « La 5G c’est sans danger ».


    Site Sunrise, article publié le 29/01/2019


    Site Numerama, article publié le 20/08/2018


    « Non, le téléphone dans votre poche n’est pas en train de cuire vos bijoux de famille » Site The Daily Beast, article publié le 23/12/2016 à 01h00


    Site Phonandroid, article publié le 09/08/2018


    « Les conspirationnistes de la 5G disent que les téléphones plus rapides vont les cuire vivant » Site The Daily Beast, article publié le 06/02/2019 à 05h13


    Ne laissez pas la 5G devenir le nouveau « scandale Volkswagen » !
    À force de répétitions, vous seriez tenté de les croire. Après tout, si vous ne les croyez pas, on vous traitera de complotiste !

    D’autant plus que nous sommes à l’époque du fact-checking. La lutte contre la désinformation est une priorité affichée par les démocraties occidentales… même si cela sert souvent l’intérêt des pouvoirs publics qui souhaitent faire taire leurs détracteurs en les accusant de « fake news »…

    Pourtant souvenez-vous, il n’y a pas si longtemps… un groupe automobile parmi les plus puissants au monde, Volkswagen, avait été épinglé pour un scandale gigantesque : les bilans de dangerosité des gaz d’échappement de leurs moteurs diesel avaient été truqués pour afficher des statistiques qui respectaient les normes sanitaires et environnementales !

    Pendant des années, Volkswagen a triché au nez et à la barbe de toutes les instances européennes, pour continuer la production de moteurs en-dehors des standards de production.

    Un jour, sans doute, nous découvrirons que nos téléphones 5G et les antennes-relais sur nos toits émettent beaucoup plus d’ondes électromagnétiques que les débits autorisés…

    Seulement ce jour-là, il sera trop tard pour toutes les personnes touchées par le cancer, l’Alzheimer et l’infertilité.

    Les industriels des télécommunications sont en train de se frotter les mains…
    Les opérateurs téléphoniques et les fabricants d’équipements (téléphones mobiles, antennes) sont en train de se frotter les mains, car les profits en perspective sont COLOSSAUX.

    Imaginez : il va falloir remplacer TOUTES les antennes, et en installer des millions d’autres : sur chaque lampadaire[19], sur chaque panneau de signalisation, les arbres, toutes les pièces des maisons et votre table de nuit !

    Sans compter qu’on s’attend à une hausse de la consommation d’énergie pour faire fonctionner toutes ces nouvelles antennes 5G[20]. Soudain, on ne se soucie plus de l’environnement !

    L’Union Européenne estime le marché de la 5G à 56 milliards d’euros en 2020 (l’année prochaine !), rien que pour l’Europe ![21].

    Or, depuis l’arrivée de Free sur le marché (et les forfaits à prix cassés)…

    … depuis l’arrivée des fabricants de téléphones chinois pas chers (Wiko, Huawei, Honor et Xiaomi…) qui tirent les prix vers le bas…

    … les industriels ont besoin de se refaire.

    Et ils n’ont aucune intention de rater le cap de la 5G. Ils en salivent depuis des années. C’est pourquoi je préfère vous prévenir – la lutte va être féroce. Ils vont tout faire pour déstabiliser notre mouvement.

    Résolution 1815 – Comment ont-il réussi à faire taire le Conseil de l’Europe ?
    Le 27 mai 2011, le Conseil de l’Europe a voté la Résolution 1815.

    On y lit que :

    « […] certaines ondes à haute fréquence utilisées dans le domaine des radars, de la télécommunication et de la téléphonie mobile, semblent avoir des effets biologiques non thermiques potentiels plus ou moins nocifs sur les plantes, les insectes et les animaux, ainsi que sur l’organisme humain, même en cas d’exposition à des niveaux inférieurs aux seuils officiels. »[22]

    « […] l’Assemblée recommande aux Etats membres du Conseil de l’Europe:

    de prendre toutes les mesures raisonnables pour réduire l’exposition aux champs électromagnétiques, notamment aux radiofréquences émises par les téléphones portables, et tout particulièrement l’exposition des enfants et des jeunes pour qui les risques de tumeurs de la tête semblent les plus élevés;

    de revoir les fondements scientifiques des normes actuelles d’exposition aux champs électromagnétiques fixées par la Commission internationale pour la protection contre les rayonnements non ionisants (International Commission on Non-Ionising Radiation Protection), qui présentent de graves faiblesses, et d’appliquer le principe «ALARA», à la fois pour ce qui est des effets thermiques et des effets athermiques ou biologiques des émissions ou rayonnements électromagnétiques ;

    de mettre en place des campagnes d’information et de sensibilisation aux risques d’effets biologiques potentiellement nocifs à long terme pour l’environnement et la santé humaine, en particulier à destination des enfants, des adolescents et des jeunes en âge de procréer;

    de porter une attention particulière aux personnes «électrosensibles» atteintes du syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques et de prendre des mesures spéciales pour les protéger, en créant par exemple des «zones blanches» non couvertes par les réseaux sans fil;

    8 ans plus tard, ces projets sont apparemment tombés à l’eau.

    Nous n’entendons plus que des journalistes qui attendent avec impatience le déploiement de la 5G…

    Que s’est-il passé ?

    C’est à se demander si les autorités sanitaires n’ont pas été infiltrées par des « experts » payés par l’industrie des télécoms.

    Vous ne serez pas surpris si je vous apprends que cette corruption est déjà en place :

    Il y a peu, une association suédoise a révélé que 12 experts scientifiques chargés par l’UE de faire un rapport sur la 5G n’avaient pas déclaré leurs conflits d’intérêt avec l’industrie des télécommunications[23] !

    Cela signifie qu’on demande un avis objectif sur la 5G à des experts corrompus, payés par l’industrie des télécommunications.

    Ils sont en train de jouer avec notre santé, et celle de nos enfants, pour s’en mettre plein les poches. C’est scandaleux !

    Pourquoi le gouvernement français assouplit le cadre pour les tests de la 5G ?
    On observe d’autres anomalies, comme celle-ci :

    L’ARCEP (gendarme des ondes) a décidé d’assouplir son cadre réglementaire habituel pour les entreprises qui expérimenteront sur la fréquence de 26 GHz (26 GHz, c’est 6 fois plus puissant que la 4G !)[24]. Oui, apparemment le principe de précaution ne vaut plus !

    Et ce n’est pas tout, l’ARCEP leur offrira aussi une campagne de pub en France et l’étranger pour promouvoir leur nouvelle offre 5G. Non, mais on rêve-là ! Autrement dit, ils financent avec nos impôts le cancer de nos enfants !!!

    230 scientifiques et médecins qui alertent des dangers de la 5G
    La catastrophe sanitaire et écologique a déjà commencé.

    230 scientifiques de plus de 40 pays ont déjà demandé l’interdiction de la 5G.

    Le danger des ondes électromagnétiques a déjà été prouvé dans de nombreuses études… y compris SOUS LES LIMITES d’exposition fixées par nos autorités sanitaires ![25]

    L’Agence Européenne de l’Environnement l’admet elle-même :

    « Les preuves actuelles, bien que limitées, sont assez solides pour remettre en question les fondements scientifiques qui ont amené à établir les seuils actuels d’exposition aux champs électromagnétiques »[26].

    Les problèmes de santé qui vont très probablement exploser à cause de la 5G sont :

    Le cancer (en particulier le gliome – tumeur du cerveau)[27]
    Les mutations génétiques[28](sous l’effet de la chaleur)
    Destruction de la cornée de l’œil[29] (étude sur les primates, à 35 et 94 GHz)
    Chute de la fertilité masculine – déjà réduite de moitié depuis ces 40 dernières années[30]
    Hausse de nombre de fausses couches et autres modifications structurelles ou fonctionnelles du système reproductif[31]
    Alzheimer, pertes de mémoire et d’apprentissage[32]
    Troubles neurologiques[33]
    Stress cellulaire[34]
    Problèmes de peau (à cause de la chaleur)
    L’augmentation des radicaux libres
    Maladies cardiovasculaires -> lien avec la baisse de la fertilité masculine


    Les preuves sont accablantes…



    Une division de l’OMS, le Centre International de Recherche contre le Cancer, a déjà prévenu que les ondes entre 0,00003 à 300 GHz (notamment téléphones portables ou sans fil) sont probablement cancérigènes pour les humains ![35]



    Ces craintes ont été confirmées par des chercheurs suédois : les ondes entre 0,00003 et 300 GHz « doivent être considérées comme des cancérigènes, car elles provoquent des gliomes » – cancer du cerveau[36][37].



    Il existe un autre problème gravissime dont j’ai à peine parlé… l’électrosensibilité.



    Les ondes ont transformé des millions de vie en cauchemars
    « J’ai senti une vague qui m’a traversé, avec une perte de mémoire immédiate, et une perte de concentration… »

    « J’ai soudainement perdu le contrôle de mes jambes et me suis écroulé. », Nicolas[38]

    « Je ne pouvais progressivement plus parler, argumenter et même comprendre mes interlocuteurs en réunion. » Jean-Michel, 55 ans[39]

    « Je sais aujourd’hui qu’à 3 heures les opérateurs téléphoniques « rebootent » les antennes relais. De fait, elles crachent un maximum d’ondes. […] Je ne peux même plus dormir avec mon mari dans notre chambre. Sinon, chaque nuit, comme c’est le cas depuis 2003, je me réveille pile à 3 heures. » Véronique, ancienne enseignante[40]

    « On a mal à la tête toujours, toujours, toujours… »

    « Je me suis sentie de plus en plus brûlée, attaquée. J’ai eu les poumons vraiment brûlés. »

    « J’étais au restaurant avec ma femme… Soudain mon cerveau s’est mis à grésiller et ma peau à brûler, littéralement. Par la suite, j’ai ressenti des vertiges, de très violents maux de tête, des acouphènes et des troubles digestifs. » Léon, 63 ans[41]

    « Comme des brûlures d’orties partout dans les bras. […] Je ne peux plus réfléchir tellement les douleurs sont fortes. […] Selon l’intensité, j’ai besoin de plusieurs jours pour me remettre » Eva, 40 ans[42].

    « Je dois m’y reprendre à dix fois pour lire un article de magazine » [43]

    « Des douleurs partout, avec de temps en temps des acouphènes, mais tout le temps mal à la tête… plus ou moins fort… mais sans interruption »

    « Comme un monde où n’existeraient pas les zones non-fumeurs. », Christophe, 31 ans.

    « Je me sens électrifié »

    « À plusieurs reprises, je me suis perdue entre chez moi et la boulangerie. » [44]

    Vous avez sûrement déjà entendu parler de l’électrosensibilité. C’est un syndrome qui touche déjà 8% de la population (selon les estimations)[45]. Mais il est difficile de connaître le chiffre réel, car ce syndrome n’est pas toujours reconnu par les autorités sanitaires[46][47].

    « On m’a déclaré en burn-out. Un autre médecin a utilisé le terme de dépression avec névrose obsessionnelle, pour vous dire jusqu’à quel point ça va. »[48]

    Les personnes atteintes d’électrosensibilité voient leur vie basculer. C’est le cauchemar :

    Elles ne peuvent plus travailler. Leur carrière s’arrête brutalement.


    Combinaison et gants pour bloquer les champs électromagnétiques non-ionisants. Crédits : J.-B. Besençon[49]

    Elles ne peuvent plus dormir, à moins d’installer leur lit dans une cage de Faraday en grillage métallique :


    Elles ne peuvent plus voyager[51].

    Elles sont souvent obligées de quitter leur logement en ville pour échapper au brouillard électromagnétique.


    Crédit MAXPPP

    Elles doivent investir dans des équipements coûteux pour se protéger des ondes.

    Elles sont atteintes de maux pénibles : vertiges, maux de dents et de gencives, troubles du rythme cardiaque, acouphènes, douleurs articulaires, irritabilité, insomnie, dépression, fatigue permanente, difficulté à se concentrer[53].

    J’entends ceux qui disent « Je suis résistant, ça ne m’arrivera jamais ».

    Mais voilà, on a observé que l’électrosensibilité fonctionnait avec un effet de seuil[54] .

    Il suffirait de quelques ondes en plus pour que des millions de personnes basculent dans l’électrosensibilité !?!
    Voici comment fonctionne l’effet de seuil : Vous supportez bien les ondes jusqu’au jour où une dose supplémentaire d’ondes vous fait basculer dans l’électrosensibilité (comme une allergie qui se déclare du jour au lendemain).

    La dose supplémentaire qui vous fait basculer, ça peut être l’installation d’un compteur intelligent Linky, comme c’est arrivé à Sonia, 44 ans[55].

    Après le basculement, les personnes électrosensibles découvrent qu’elles souffrent désormais de petites doses d’ondes qui ne leur faisaient rien auparavant.

    Ici, on parle de victimes du compteur Linky, du wifi et de la 4G (des technologies qui opèrent en général autour de 2,5 GHz)… Alors imaginez l’épidémie de personnes d’électrosensibles que provoquerait la 5G jusqu’à 300 GHz !

    C’est une folie !!!

    Nous devons invoquer le Principe de Précaution et le Code de Nuremberg !
    Ces preuves sont suffisantes pour invoquer le principe de précaution et le Code de Nuremberg de 1946[56] qui énonce que :

    Toute expérience doit être conduite de façon telle que soient évitées toute souffrance et toute atteinte, physiques et mentales, non nécessaires ;
    Aucune expérience ne doit être conduite lorsqu’il y a une raison a priori de croire que la mort ou des blessures invalidantes surviendront ; sauf, peut-être, dans ces expériences où les médecins expérimentateurs servent aussi de sujets.


    Le problème des ondes 5G nous touchera nous, bien entendu, mais aussi les animaux (j’en reparlerai plus loin) et les plantes. Les conséquences environnementales seront gigantesques.



    Sont-ils bêtes ? ou le font-ils exprès ?
    Les industriels et les hommes politiques n’ont pas l’air de craindre les dégâts des ondes 5G sur eux-mêmes et leurs enfants.



    Soit, ils sont aveuglés par l’appât du gain immédiat… au point de négliger les conséquences futures.



    Soit, ils savent qu’ils auront les moyens de se protéger le moment venu. Tout comme les patrons de la Silicon Valley qui empêchent leurs enfants de toucher aux ordinateurs, smartphones, tablettes, réseaux sociaux et jeux vidéo (Fortnite & co.)… nos industriels et politiciens :

    Ont accès aux meilleurs médecins
    Ont accès aux logements de dernière génération équipés de cages de Faraday (pour bloquer les ondes électromagnétiques)
    Ont assez de personnel (assistants, secrétaires) pour ne pas avoir à utiliser de smartphone ou d’ordinateur eux-mêmes.

  4. #4
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 083

    Par défaut

    Mais nous, les gens normaux, nous sommes démunis face à la cataclysme 5G qui arrive.



    J’ai besoin de votre aide pour arrêter cette folie !
    Maintenant, je vais vous expliquer la raison d’être de ce message :

    Si vous ne me connaissez pas encore, je suis Eric Müller, rédacteur scientifique, suivi par des centaines de milliers de lecteurs (qui lisent ma lettre Néo-nutrition).

    Comme vous, je suis inquiet pour mes proches.

    La 5G a commencé à éveiller mes soupçons il y a quelques mois, lorsque j’ai remarqué des incohérences dans le discours des médias.

    Depuis, je mène une enquête sur la 5G… et comme vous le constatez, nous sommes face au SCANDALE DU SIÈCLE.

    C’est pourquoi j’ai décidé de vous alerter sur les dangers de la 5G, car personne ne le fait.

    Mais je n’ai aucun conseil à vous donner pour vous protéger, vous et votre famille : si la 5G est effectivement déployée, il n’y aura d’échappatoire pour personne !

    Les faisceaux d’ondes électromagnétiques 5G vont se densifier jusqu’à saturation. Et personne ne pourra plus échapper à la surexposition électromagnétique.

    Nous connaissons le tabagisme passif.

    Nous allons connaître la surexposition électromagnétique passive.

    Les antennes-relai de 5G seront présentes absolument partout, jusqu’à votre domicile, et ce sans votre consentement… à moins d’aller vivre au fond d’une forêt, vous ne pourrez pas y échapper.

    Je ne suis pas un fataliste par nature.

    Mais là, nous risquons de perdre le contrôle des événements ! Et une fois la 5G déployée, pas de retour en arrière possible.

    Alors il faut se mobiliser, TOUT DE SUITE, et EN MASSE. Les Gilets Jaunes, quoi qu’on pense de leur combat, ont ouvert une brèche dans le jeu opaque des institutions. Ils ont tapé du poing sur la table, assez fort pour faire trembler les politiciens.

    Maintenant, le Gouvernement est acculé. Bien sûr, comme à leur habitude, ils essaieront de filouter.

    Dans les médias, ils ont toujours l’air aussi sûrs d’eux, aussi suffisants. Ils proposent ce « Grand Débat » à contrecœur, en espérant enfumer les citoyens comme ils savent le faire…

    … Mais la vérité, c’est qu’ils ont peur. Ils commencent à céder du terrain. La démagogie et les coups de com’, ça ne marche plus.

    Et au risque de vous surprendre, voici mon message : il faut être OPPORTUNISTE. C’est pourquoi j’ai décidé de lancer une GRANDE PETITION NATIONALE (voir ci-dessous).

    Notre objectif est de saisir cette occasion et d’exiger l’interdiction de la 5G et l’arrêt immédiat de son déploiement.

    En cliquant sur le bouton « Je signe la pétition » ci-dessous, vous envoyez un signal fort à ceux qui nous gouvernent. Imaginez leur tête quand cette pétition leur sera adressée, avec 250 000, 500 000 ou même 2 millions de signatures…

    … Ils n’auront pas encore calmé le premier incendie (les Gilets Jaunes), qu’un second sera sur le point de se déclarer ?

    Non, ce serait trop, même pour ces énarques polis et bien élevés.

    Ils n’auront pas le choix que de se soumettre à la volonté du peuple. Après tout, ils tiennent leurs responsabilités de notre bon vouloir.

    Ne perdons pas de temps : c’est maintenant ou jamais !
    Nous vivons un moment historique.

    En France, la mobilisation des Gilets Jaunes est le plus grand mouvement social du XXIème Siècle. Pour retrouver une telle intensité, il faut remonter aux grandes grèves de 1995, voire à mai 68…

    Alors quel meilleur moment que MAINTENANT pour faire plier un gouvernement toujours plus illégitime, et plus mal en point que jamais ?!

    Vous avez certainement vu que les autorités françaises ont décidé de repousser de quelques mois l’attribution des nouvelles fréquences 5G :


    La presse n’a donné aucune explication. Mais quelque chose se passe… et c’est pour nous l’occasion de lancer notre offensive !

    Il n’y aura pas de meilleur moment, pas de plus belle occasion. En fait, les choses vont se verrouiller très vite concernant la 5G. Le déploiement se fera à toute vitesse pour éviter les contestations.

    Nous avons une fenêtre de tir aussi belle qu’elle est courte. Après le 15 mars 2019, il sera trop tard.

    Le Gouvernement fermera le « Grand Débat » et fera encore plus la sourde oreille qu’à l’accoutumée, après l’humiliation imposée par les Gilets Jaunes. Et il serait d’autant plus difficile de « rajouter » une doléance après coup.

    Voilà pourquoi je sollicite votre aide : en signant ma pétition aujourd’hui, vous participez à « l’effort de guerre » au moment le plus efficace pour obtenir gain de cause.

    Vous vous engagez dans l’Histoire, pour vous et pour vos enfants. Et vous serez fier d’avoir participé au combat du bon sens contre le cynisme des élites déconnectées.

    La 5G déjà utilisée par l’armée pour disperser les foules et rendre les animaux fous !
    Les grands médias ne vous l’avaient pas dit ???

    C’est surprenant…

    Pourtant, en 2018, pour les Jeux de Olympiques d’hiver de PeyongChang (en Corée du Sud), un réseau de 5G a été déployé pour éloigner les sangliers qui dévastaient les champs[21] et protéger les touristes. Ces canons 5G permettaient de balader les pauvres sangliers dans la direction souhaitée !

    Vous imaginez bien que si la 5G est parfaite pour téléguider les hordes de sangliers, elle pourra bien sûr être utilisée pour contrôler les « citoyens récalcitrants ».

    Ce n’est pas de la fiction… c’est la réalité.


    L’armée américaine est déjà équipée de canons anti-émeutes à ondes 5G (96 GHz), appelés ACTIVE DENIAL SYSTEMS. Les ondes émises brûlent la peau et permettent de disperser les foules [22].

    Ce canon fonctionne à 96 GHz, or les autorités ont prévu d’utiliser des fréquences allant jusqu’à 300 GHz ! Nous sommes en droit de leur demander à quoi vont leur servir la 5G à 300 GHz. Veulent-ils les utiliser pour nous rendre dociles et finalement nous réduire à la servitude ?

    À moins que ce soit pour nous espionner ?

    5G, l’outil d’espionnage des Chinois (affaire Huawei)
    Le fabricant chinois Huawei (très/trop proche de son gouvernement) a été surpris en train d’espionner le Ministère de la Défense français (à Balard)[60]. Huawei ne faisait qu’utiliser au maximum de leur capacité les antennes 5G qu’on lui avait demandé d’installer.

    Oui, car la 5G permet d’espionner très facilement toutes les communications.

    Et lorsque la 5G tombera entre les mains des mauvaises personnes, c’est vous et moi qui en serons les premières victimes…

    Nous vivons une époque unique en France, un des rares moments où les Autorités ont peur du Peuple. Le mouvement des Gilets Jaunes ne perd pas son ampleur. Nous devons profiter de la brèche de démocratie qui a été ouverte avec le Grand Débat lancé par Emmanuel Macron suite au mouvement des Gilets Jaunes, pour demander l’interdiction la 5G.

    Mais je crois au fond de moi que nous pouvons gagner et réussir à stopper le déploiement sur la 5G. D’abord, parce que nous avons la force du nombre. C’est l’avenir de nos enfants qui est en jeu.

    Merci de signer, puis de partager cette pétition.

    Comprendre la 5G en 3 minutes
    Qu’est-ce qu’une onde ?

    Nous avons vu tout à l’heure que les technologies de communication sans fil utilisent les ondes. Les ondes électromagnétiques, pour être plus précis. Pour faire simple, une onde électromagnétique est une oscillation couplée entre un champ électrique (en bleu ci-dessous), et un champ magnétique (en rouge). C’est une perturbation de ces champs qui oscille (= qui ondule à des fréquences qui se répètent. C’est le principe d’une « onde ».


    E : champ électrique, B : champ magnétique. V : direction de l’onde électromagnétique.

    Cette fréquence se mesure en Hertz (notée Hz). C’est le nombre de fois que l’oscillation se répète en une seconde. Par exemple, une onde avec une fréquence de 5 Hertz signifie que l’onde oscille 5 fois par seconde en se déplaçant. À partir de 1’000 Hertz, on compte en kilohertz (KHz). Comme pour les mètres (m) et les kilomètres (Km). Pour 1’000’000 Hertz, on compte en mégahertz (MHz). Et pour 1’000’000’000 Hertz, on compte en gigahertz (GHz). Une onde de 2 GHz est donc une onde qui oscille 2 milliards de fois en une seconde !

    Les ondes possèdent également une longueur (la longueur d’onde), qui est inversement proportionnelle à sa fréquence, car elle correspond à la distance entre 2 ondulations. Autrement dit, plus la fréquence sera haute (grand nombre d’oscillations par seconde), plus la longueur de l’onde sera petite.


    À présent que vous voilà devenus des experts sur les ondes, revenons à nos générations de communication sans fil…

    La 1G utilisait des ondes dont les fréquences pouvaient aller jusqu’à 0.9 GHz (900’000’000 Hertz).
    La 2G utilisait des ondes qui oscillaient jusqu’à 1.9 GHz.
    Pour la 3G, les fréquences allaient jusqu’à 2.1 GHz.
    La 4G, quant à elles, atteignait les 2.5 GHz.


    Entre la 1ère et la 4ème génération, les fréquences des ondes électromagnétiques utilisées par nos appareils ont un peu plus que doublé.

    Pourquoi augmente-t-on la fréquence d’année en année ?
    Vous avez remarqué qu’avec les années, on transmet de plus en plus d’informations par les ondes sans fil. La radio progresse en qualité, on entend les voix de mieux en mieux, on peut se voir en vidéo par téléphone. Tout ceci est possible grâce à l’augmentation de la bande passante (quantité de données transmises).

    Au début, nous avions la radio AM (à modulation d’amplitude de 525 à 1600 KHz), que l’on capte à des milliers de kilomètres (surtout la nuit), et dont la piètre qualité suffit à peine à écouter les émissions parlées.

    Ensuite vint la radio FM (à modulation de fréquence entre 87,5 et 108 MHz). Les stations émettaient donc à une fréquence 100 fois supérieure à la radio AM (87,5 MHz = 87 500 KHz). La qualité fit un bon en avant (on peut décemment écouter de la musique). Ainsi donc, on transmet plus d’informations à la fois, mais le périmètre de réception se réduit – on ne capte que dans un rayon d’une dizaine de kilomètres. À ces fréquences, les ondes se dissipent plus vite.

    Dès 1992, arriva la 2G (GSM/EDGE) qui permis de téléphoner et d’écrire des SMS. Elle émettait sur de nouvelles fréquences encore plus élevées : entre 380 et 1800 MHz. À nouveau, la portée des ondes se réduisit, et l’on commença à installer des antennes-relais sur nos toits. C’est à cette époque que le grand public commença à percevoir le problème.

    Ensuite, en 1998 arriva la 3G qui permis de surfer sur Internet sans trop attendre. Les autorités attribuèrent des fréquences encore plus élevées, jusqu’à 2100 MHz (soit 2,1 GHz).

    En 2008, on annonça l’arrivée de la 4G (LTE) qui permis de surfer sur son téléphone aussi vite qu’à la maison et de converser en vidéo (FaceTime). Là encore, les autorités attribuèrent des fréquences encore plus puissantes, jusqu’à 2500 MHz (soit 2,5 GHz).

    Le Wifi émet lui à 2,4 GHz (vitesse moyenne mais traverse bien les murs de la maison) ou à 5,8 GHz (vitesse rapide, mais ne traverse pas les murs de la maison).

    Pour information, les fours micro-ondes utilisent généralement la fréquence 2,45 GHz. C’est pourquoi l’on entend moins bien son correspondant lorsque le four micro-ondes fonctionne à côté.

    Nous sommes donc déjà dans l’ère du micro-ondes géant. Mais les choses ne vont qu’empirer, car la 5G opère sur des fréquences bien plus élevées :

    La 5G jusqu’à 150 fois plus puissante qu’un four micro-ondes !?
    Elle utilisera des fréquences qui iront jusqu’à… 300 GHz.

    C’est-à-dire 300 000 000 KHz, là où la radio AM émettait à 1 600 KHz. C’est un bond énorme !

    300 ! C’est 120x plus élevé que pour la 4G ! Ça n’a plus rien à voir. Cela ne vous inquiète pas ? Eh, bien ça devrait ! Car ces ondes sont dangereuses !

    Vous ne me croyez pas ? Pourtant, vous connaissez des ondes à fréquences élevées qui sont dangereuses… Même les médecins le disent… Sauf qu’on ne les appelle pas des « ondes » mais des « rayonnements »… rayons-X et les rayons gamma, qui sont cancérigènes. Ou encore les rayons ultra-violets (UV).

    « Ah ! Mais, la 5G n’est pas dangereuse, alors, puisque ce sont des ondes. Ce sont les rayonnements qui sont dangereux. »

    En réalité, ondes et rayons sont des synonymes.

    Certes, la 5G n’émet pas dans la fréquence des rayons X ou gamma, qui sont beaucoup plus élevées. Mais la 5G émet des micro-ondes… tout comme un four micro-ondes qui émet des ondes à 2,45 GHz pour agiter les molécules d’eau et réchauffer les aliments.

    Oui, les micro-ondes qui font déjà polémique.

    C’est pourquoi on a la peau qui chauffe lorsqu’on tient son téléphone trop longtemps à l’oreille, juste à côté du cerveau. Eh oui, ce n’est pas uniquement la chaleur du téléphone…


    J’imagine que personne n’aimerait se mettre dans un four à micro-ondes pour se faire bombarder d’ondes pour chauffer comme un steak ? Et vous avez bien raison : c’est du bon sens.

    2,45 GHz pour un micro-ondes et 0,7 à 2,5 GHz pour la 4G.

    Depuis la 4G, nous téléphonons avec des micro-ondes. Pourquoi croyez-vous que les experts de la santé recommandent de ne pas passer plus de 20 min par jour au téléphone ? De ne de ne pas mettre nos téléphones portables dans nos poches ? Ou encore de ne pas dormir à côté de notre smartphone ? Les ondes peuvent être dangereuses, et ce fait est avéré depuis longtemps.


    « Oui, mais, attendez : le spectre de la couleur se situe à des fréquences bien plus élevées que les micro-ondes, mais pourtant les couleurs ne tuent pas. »

    Certes ! Mais tout est une question de fréquence. Certaines ondes peuvent être bénéfiques pour la santé. Par exemple, il y a les traitements à la lumière LED qu’on peut faire dans les cabinets de certains dermatologues, et qui sont bons pour la peau.

    Mais en aucun cas vous ne trouverez à l’heure actuelle une thérapie similaire avec les micro-ondes. Car, comme nous l’avons vu, si certaines ondes peuvent être bénéfiques pour notre corps, d’autres peuvent nous nuire. (On chauffe bien de la viande – donc de la chair – avec les fours à micro-ondes.)

    Si les techniciens se protègent des antennes à micro-ondes, ce n’est pas sans raison…

    Pourquoi la 5G menace nos enfants

    « Pas de quoi s’alarmer, on n’aura qu’à faire attention à ne pas abuser de l’utilisation des téléphones portables. »

    Si seulement c’était aussi simple… Mais quand on regarde le nombre de gens qui sont accros à leur smartphone… Combien de temps par jour passent vos enfants et vos adolescents devant leur téléphone ? Les études montrent qu’ils sont plus sensibles que les adultes aux ondes ou aux rayonnements[65].


    On veut nous espionner
    Revenons-en à la mise en place de la 5G que prévoient nos autorités. Les ondes à hautes fréquences qui seront utilisées auront des petites longueurs d’onde, et n’émettront que sur des courtes distances. Les antennes réceptrices seront beaucoup plus petites – assez pour être insérées dans un smartphone.

    Autre chose encore, la vitesse ultra-rapide de téléchargement promise par les opérateurs téléphoniques ne se fera pas par magie : elle nécessitera la construction et l’installation de millions d’antennes-relais. En effet, les ondes 5G se heurtent aux objets solides[67].

    Comment fera-t-on, dans ce cas, pour avoir accès à cette vitesse prodigieuse ? En installant des antennes partout… Des recherches ont estimé qu’il faudra une antenne toutes les 12 maisons pour un environnement urbain dense. Autrement dit, nous serons envahis… Déjà que nous sommes bombardés de tous les côtés par les ondes des générations précédentes, ce sera encore pire avec le réseau de 5G prévu[68]. Il y aura des antennes partout, et on ne les verra même pas, tellement elles seront petites.

    « Parfait ! Si les antennes sont petites, l’esthétique est sauvé, alors. On ne verra pas des grosses tours moches dans tous les coins de rue. »

    L’esthétique est sauvé, oui. Mais pas votre vie privée…

    Huawei, une entreprise chinoise fournissant des réseaux de télécommunications, a été accusée d’espionnage. Le ministre d’intérieur Polonais a lancé un appel à l’Union Européenne pour décider de l’exclusion de Huawei des réseaux 5G prévus[69].

    Admettons que Huawei, l’entreprise espionne du gouvernement chinois, soit exclue des marchés publics pour la 5G européenne, une autre question reste en suspens :

    Si Huawei s’est véritablement livrée à des activités d’espionnage, combien d’autres entreprises de télécommunications nous espionnent en ce moment… ?

    Qui d’autre nous espionne, à part Huawei ?
    Nous savons que la confidentialité des citoyens est bafouée depuis quelques années… Entre les cookies, les localisation GPS de nos téléphones portables, les spywares, les réseaux sociaux et j’en passe, le gouvernement et les grandes compagnies privées sont capables de dire combien de fois vous êtes allé aux toilettes aujourd’hui…

    Ceux qui travaillent dans le secteur savent que j’exagère à peine. Il faut se rendre compte que nos données personnelles sont facilement accessibles. Imaginez maintenant ce qui se passerait si on mettait des traceurs dans toutes ces petites antennes-relais, à tous les coins de rue ? On serait espionné vraiment partout !

    Aujourd’hui, vous n’avez probablement rien à vous reprocher. Mais si demain une dictature s’installait en France, la répression serait immédiate. Regardez le Système de Crédit Social[70] que la Chine déploie à l’heure où je vous écris. En 2020, 400 millions de caméras avec reconnaissance faciale espionneront les Chinois jour et nuit. Ils seront automatiquement pénalisés (avant d’être ostracisés) s’ils traversent la rue au feu rouge, s’ils boivent de l’alcool ou s’ils osent critiquer le gouvernement. C’est digne d’un roman de science-fiction…

    À qui profite la 5G ?
    À présent, une autre question que vous devez sûrement vous poser : si les ondes sont véritablement dangereuses pour la santé, pourquoi le projet des réseaux 5G n’a-t-il pas été interdit ?

    La réponse est simple : ça viendra remplir les poches déjà pleines à craquer d’une poignée d’hommes puissants, qui se soucient plus de leur collection de jets privés que de votre santé et de celles de vos enfants.

    Oui, je grossis le trait, mais inutile de se mentir : le marché de la 5G leur fera gagner gros, gros, GROS !

    Souvenez-vous que 12 scientifiques chargés par l’Union Européenne d’étudier les effets de la 5G sur la santé n’ont pas déclaré leurs conflits d’intérêts avec des grandes entreprises de télécommunications[71].

    On pourra toujours nous accuser d’être des complotistes sans preuve, mais, dans un monde qui prône la transparence, pourquoi ne s’applique-t-elle pas aux études sur la 5G ?

    Bombardement aérien
    Nous avons vu qu’ils projettent d’installer des antennes-relais 5G à tous les coins de rues.

    Mais ce n’est pas tout…

    Ces antennes-relais à elles ne seront pas suffisantes pour permettre le fonctionnement de ce réseau ultra-connecté. Les entreprises de télécommunications ont en effet annoncé le lancemefnt de plusieurs milliers de satellites dans l’atmosphère, qui émettront des rayonnements à hyperfréquences intenses à chaque appareil 5G ![72]

    Nous serons donc bombardés d’ondes autour de nous, et depuis le ciel… nous tous, les animaux, les plantes… comme dans un véritable four à micro-ondes.

    Des seuils de sécurité truqués
    Les opérateurs prétendent que les fréquences émises par les appareils seront conformes aux limites autorisées[73]. Mais ces normes de sécurité sont insuffisantes. De nombreuses études ont démontré les dommages de ces ondes sur la santé, en-dessous du seuil limite[74].

    Pierre-Marie Theveniaud, président de Robin des Toits, l’association nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil, dénonce même que « Ces seuils ont été faits par les opérateurs eux-mêmes du fait du fort lobby de l’industrie. Les experts des agences sont liés aux acteurs du domaine »[75].

    Des effets sur la santé déjà réels !
    Nous n’avons même pas eu besoin d’attendre la 5G pour de nombreux problèmes de santé chez l’homme, les animaux, et même chez les plantes !

    Avez-vous déjà entendu parler de l’électrosensibilité ?

    C’est une pathologie de plus en plus fréquence qui provoque des maux multiples aux individus qui en souffrent, chaque fois qu’ils sont exposés à une forte dose de rayonnements électromagnétiques[76]. Ces maux peuvent être aussi variés que fatigue, maux de têtes, étourdissements, perte de concentration, perte de mémoire, hypersensibilité à la lumière… Chaque fois qu’ils sont soumis à des ondes. Donc potentiellement, chaque fois qu’ils utilisent un téléphone portable et qu’ils sont connectés… Imaginez le calvaire !

    La 5G ne leur suffira pas : ils voudront aller encore plus loin !
    Le progrès technologique de ces dernières années est allé tellement vite que nous n’avons pas eu le temps de véritablement nous adapter. Notre mode de vie n’a plus grand-chose à voir avec celui de notre jeunesse – sans même parler de nos parents et grands-parents.

    Autant de progrès qui ont su amener du bon, mais pas que… L’Internet a prouvé qu’il pouvait être autant une aubaine qu’un véritable fléau. Par exemple, en facilitant l’accès à des contenus pornographiques pour les mineurs… Vos enfants de 10 ans croient déjà tout savoir le sexe, alors que la pornographique n’a rien à voir avec le réel (mais c’est un autre débat).

    On en veut toujours plus. On veut plus de vidéos, plus de téléchargement, plus de vitesse… Tout ça pour quoi ? Nous avons atteint le stade où nous devons nous demander :

    Avons-nous vraiment besoin de la 5G ?

    Avec la 4G, nous bénéficions d’une vitesse largement suffisante pour le téléchargement, au prix de millions de personnes électrosensibles, et beaucoup d’autres menacées. Qu’est-ce que la 5G va apporter de plus de notre vie, à part de nouveaux problèmes de santé ?

    Les entreprises nous promettent un débit au moins 1000x supérieur à la 4G.

    Et ? La vie se résume-t-elle à un téléchargement rapide ? Je ne le crois pas.

    Il est fondamental de réaliser que nous n’avons pas besoin de la 5G.

    27 films téléchargés en une seconde : génial ! Mais combien de temps faut-il pour visionner 27 films ?

    Alors, ils inventeront la 6G. Parce que oui, après la 5G, il y aura la 6G ? Et après ? La 7G ?

    Nous vivions bien tranquilles sans Internet.

    La technologie est une merveille lorsqu’elle peut servir des causes humaines, environnementales, et améliorer notre qualité de vie.

    Autrement, elle ne sert à rien… La 5G ne nous apportera rien de plus que ce que nous avons déjà.

    « Peu importe à quel point c’est tentant pour nous de pouvoir télécharger rapidement des films, des jeux-vidéo, de la pornographie ou de la virtualité, la question que nous devons nous poser est : cela vaut-il la peine de mettre en danger la santé de nos enfants pour ça ? » Dr. Davis

    Voici ce que vous pouvez faire aujourd’hui
    À présent, vous savez ce que cache la fameuse ‘5G’ : ce sont votre santé, votre vie privée, et notre environnement tout entier qui sont menacés.

    C’est pourquoi vous devez réagir.

    Si vous ne le faites pas, personne ne le fera à votre place.

    Et surtout, nous devons RÉAGIR MAINTENANT, avant qu’il ne soit trop tard !

    Je vous invite à :

    Signer la Grande Pétition contre la 5G ci-dessous
    Partager cette Grande Pétition avec votre entourage (vos proches, votre famille, vos amis)
    Parler autour de vous de tous les scandales de la 5G (risques santé, Traité de Nuremberg, mensonges à grande échelle, conflits d’intérêts, espionnage, 5G comme arme anti-émeutes, risques politiques).
    Merci de votre aide.

    C’est l’avenir de nos enfants qui se joue aujourd’hui.

  5. #5

  6. #6
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 044

    Par défaut

    As-salam 'alaykum wa rahmatullah wa barakatuh,

    On ne peut même plus avoir une discussion sérieuse et raisonnée sur ce forum.... (-_-')
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  7. #7
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 083

    Par défaut

    salam alekom,j ai ajoute le texte d Eric Muller pour completer. Si tu trouves que c est pas raisonnable ni serieux je t invite a le contacter directement.

  8. #8
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 044

    Par défaut

    Wa 'alaykum as-salam wa rahmatullah wa barakatuh,

    De ton point de vue, tu ne trouves pas son article extrême ? Rejeter la 5G est compréhensible, mais les arguments qu'il utilise sont parfois abusés.

    Pour critiquer un peu ce long article sans trop détailler : c'est bien d'avoir une pétition comme ça pour mettre la pression et montrer que tout ne passera pas tranquillement sur la population, qu'il y a des risques non négligeables avec la 5G. Néanmoins il faut pouvoir être un minimum crédible, et sans forcément avoir une argumentation ultra-parfaite, au moins éviter de jouer la carte de "tous les politiciens et industriels ne veulent que détruire la planète tout en sachant la vérité" sachant que pour prendre un exemple l'Agence Européenne de l'Environnement émet des doutes.
    Si l'on veut avoir de l'impact et convaincre les gens, il faut rester dans un juste milieu, critiquer ouvertement et abondamment s'il le faut, mais pas cracher sur tout le monde comme si la seule solution était de renverser tous les politiciens et industriels.

    Je n'ai pas envie de le contacter, je veux juste avoir des débats sains sur ce forum, avec des arguments intéressants et des sources intéressantes. Si tu sais qu'il abuse un peu mais que tu voulais simplement partager son point de vue, alors oui cela peut être intéressant et je respecte ton choix sans forcément y adhérer. En revanche ce serait bien que le forum ne se transforme pas en un lieu de théories conspirationnistes excessives. Car oui il y a de la corruption chez les puissants de ce monde, plus que parfois certains médias semblent vouloir expliciter, mais il y a des limites. Beaucoup de politiques et industriels ont aussi une famille et des enfants, pour lesquels ils voudraient avoir un monde sain et bénéfique pour eux.

    On doit viser une résolution des problèmes de manière saine en ralliant le maximum de gens possibles à une cause que l'on défend, et mieux vaut jouer avec ces politiques et industriels qui appellent à la prudence avec la 5G et ayant un certain pouvoir plutôt que de faire de l'amalgame et jouer son petit groupe d'anarchiste dans son coin qui ne pèse pas sur la société si ce n'est en faisant des dégâts. La corruption existe partout, et un mouvement initialement bienveillant se transforme très souvent de manière malveillante.
    C'est l'union qui fait la force, et plus les profils sont riches de diversité plus l'union est forte.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  9. #9
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 083

    Par défaut

    Non je ne trouve pas qu il abuse. Tu es sceptique aussi sur la.venue de dejjel ou tu penses que c est exagere et que tout ira bien dans le meilleur des mondes? Pour moi tous ces evenements sont lies et sont une preparation a sa.venue. Je garde pour moi mes "predictions "parce que tu vas me traiter d illuminee. Si.j ai poste ce texte c est pas pour debattre mais pour partager des infos. Il n appelle pas a une revolution anarchique il appelle a reagir et a faire pression sur le gouvernment pas a le renverser. Mais apparemment tu vois des anarchistes partout.. C'est ton droit, mais essaie d accepter que ton point de vue n est pas le seul qui soit legitime et que des fois des choses puissent t echapper,que tes interpretations ne sont peut être pas toujours bonnes .Que tu peux ne pas toujours avoir raison sur toute la.ligne.
    Il y a des tas de references personnellement je ne vois pas pourquoi j irai les remettre en question.
    Tu devrais aussi arreter de penser qu il y a un complot anarchiste, les gens ont leurs propres connaissances, ils ont fait des études, savent un minimum de quoi ils parlent malgre toi..que tu.n.adheres pas a leurs idées c est ton droit. Mais arrete de categoriser les gens en.deux groupes :les gens intelligents qui sont de ton avis et les gens betes qui ne le sont pas..le.monde est vaste et pas.binaire.

  10. #10

    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    France
    Messages
    270

    Par défaut

    Je suis entièrement d accord avec toi oumma
    Elle est où la bienveillance? Tu sais pertinemment que la plupart des études diligenté sont tronqué moyennant gros transaction pour faire passé leurs machines destructrices de neurones
    La question n est même pas: avons nous besoin de ça? Est ce indispensable?
    C'est Volontaire
    Regarder à quel point les gens sont devenus mous en 60zns
    Je veux pas faire de 50 cas, une généralité mais
    Il y en a pas beaucoup qui réussissent aujourd'hui à proprement parler à gravir les échelons a la sueur de leur front ou aux efforts intellectuelle sans se donner ce "coup de pouce"
    Les gens s adonne au sihr comme il font le pain

    Non je ne suis pas "complotiste" terme fourre tout inventé par les "élite"
    Les faits sont là
    Et il n y a pas plus aveugle que celui qui ne VEUT pas voir.

    Il faut à un moment être ferme dans sa position et arrêter d arrondir les angles.
    Dernière modification par Mariellah ; 17/02/2019 à 10h15.

Page 1 sur 3 1 2 3 DernièreDernière

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •