Affichage des résultats 1 à 1 sur 1

Discussion: Un des individus qui a verbalement agressé A.Fnkielkraut appartiendrait à la mouv. salafiste (enregistrement synchro...récup. politique possible ?)-18/02/2019

  1. #1
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut Un des individus qui a verbalement agressé A.Fnkielkraut appartiendrait à la mouv. salafiste (enregistrement synchro...récup. politique possible ?)-18/02/2019

    اَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima





    Asalam 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh








    Un des agresseur de Finkielkraut était membre de la mouvance salafiste

    Publié le :

    Lundi 18 Février 2019 - 16:42

    Mise à jour :

    Lundi 18 Février 2019 - 17:06







    Un des individus qui a verbalement agressé Alain Finkielkraut samedi 16 à Paris appartiendrait à la mouvance salafiste.
    © Eric FEFERBERG / AFP/Archives








    Un des individus qui a verbalement agressé Alain Finkielkraut samedi 16 à Paris appartiendrait à la mouvance salafiste. L'académicien a expliqué avoir ressenti "une haine absolue".






    Le philosophe et académicien Alain Finkielkraut a été injurié et sifflé ce samedi en marge de la manifestation de l'Acte 14 des Gilets jaunes dans le quartier de Montparnasse à Paris, selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

    "Barre toi, sale sioniste de merde", "grosse merde sioniste", "nous sommes le peuple", "la France elle est à nous", ont crié plusieurs manifestants. Sur les images, un homme barbu paraît particulièrement virulent. Selon le journal Le Parisien, il a été identifié par les enquêteurs.


    "Cet homme qui aurait été identifié par un policier est connu des services de renseignement pour avoir évolué en 2014 dans la mouvance radicale islamiste, d’obédience salafiste. Mais il n’a jamais fait l’objet d’un suivi au titre du Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT)", précise le quotidien.

    "J'ai ressenti une haine absolue, et malheureusement, ce n'est pas la première fois", a réagi Alain Finkielkraut auprès du Journal du dimanche. "J'aurais eu peur s'il n'y avait pas eu les forces de l'ordre, heureusement qu'ils étaient là", a-t-il raconté au journal, soulignant que tous les "gilets jaunes" ne s'étaient pas montrés agressifs envers lui, l'un d'eux lui ayant même proposé de revêtir un gilet et de rejoindre le cortège, tandis qu'un autre saluait son travail.


    Le parquet de Paris a ouvert dimanche une enquête pour "injure publique en raison de l'origine, l'ethnie, la nation, la race ou la religion".


    Cet incident a déclenché une vague de condamnations et de messages de soutien au philosophe, beaucoup dénonçant le caractère antisémite de ces injures, jusqu'au chef de l'État.

    Dernière modification par talib abdALLAH ; 19/02/2019 à 23h08.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •