اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم



السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh






*








Le Prophète

صلى الله عليه وعلى آله وسلم

a-t-il frappé sa femme 'Aicha ?

(Qu'Allah l'agrée)




*


Le Prophète (Sallalahu 'alayhi wa sallam) n'a pas "frappé" notre mère Aïcha (Radhiallaha 'anha)

Le seul hadith, dans le Sahih Muslim, que les ennemis de l’Islam utilisent pour insinuer que le Prophète (Sallalahu 'alayhi wa sallam) a frappé Aicha (Radhiallaha 'anha) est le suivant :

Muhammad ibn Qais (...) rapporte que Aïcha a dit : (...)

"C'était mon tour de passer la nuit avec le messager d'Allah. (...) Il s'allongea jusqu'au moment où il pensa que j'étais endormie. Il prit alors son manteau, mit lentement ses souliers puis ouvrit lentement la porte, sortit, et la referma légèrement. Je couvris alors ma tête, mis mon voile et sortis, suivant ses pas jusqu'à ce qu'il arriva à Baqi'. Il se tint là debout assez longtemps, leva ses bras à trois reprises, puis se retourna. Je fis donc demi tour. Mais il accéléra sa marche, alors je fis de même. Puis il commença à courir, et je me mis à courir aussi. Nous arrivâmes à la maison, moi un peu avant lui. Alors que je m'allongeais sur le lit, il entra dans la maison, et dit : 'Pourquoi es-tu essoufflée Aïcha ?' Je dis : 'Ce n'est rien.' Il dit : 'Dis-moi ou Allâh m'informera.' Je lui dis alors toute l'histoire. Il dit : 'C'était donc ton ombre que je voyais devant moi ?' Je dis oui. Alors il me frappa à la poitrine, ce qui me fit mal"

La traduction du texte «Alors il me frappa à la poitrine, ce qui me fit mal " est incorrecte.

Le terme arabe du hadith est "lahada".

L'Imâm An-Nawawi (Rahimahullah) dans Sharh Sahih Muslim stipule que: "Le mot "Lahada" selon les lexicographes signifie, "pousser" [dafa'a].

Biographie :
http://www.islamophile.org/spip/L-Imam-An-Nawawi.html



L'utilisation du verbe "frapper" est impropre, la phrase devrait être traduite par:

"Il a poussé ma poitrine avec une poussée qui m'a fait mal."

[Traduction par Sheikh GF. Haddad]


Le Prophète (Sallalahu 'alayhi wa sallam) n'a jamais battu sa femme Aicha, il l'a seulement poussée sur la poitrine avec ses doigts.

Selon les dires d'Aïcha, elle-même, le Prophéte (saws) n’a jamais frappé quelqu'un, ni une épouse, ni un serviteur. La seule occasion (où il utilisait la force de son bras contre quelqu'un) était lorsqu'il combattait pour la cause de Dieu (contre des soldats ennemis).

A savoir que le Prophète (Sallalahu 'alayhi wa sallam) faisait aussi aux hommes ce geste qui pouvait être ressenti avec intensité et même laisser une trace quand il invoquait Allah pour une personne, une demande de bienfait à Allah, une demande de protection ou pour chasser l'influence des démons,du Diable, des mauvaises pensées (wasawas) comme quand il faisait l'imposition des mains sur une partie du corps d'une personne.





*




wa Asalamu 3alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh





Subhanak Allahumma wa bi hamdik. Ashhadu al-la ilaha illa ant. Astaghfiruka wa atubu ilayk


اللهمَّ صَلِّ عَلى سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ و عَلى آلِهِ و صَحبِهِ و سَلِّم
Allâhumma salli 'alâ Sayyidinâ Muhammadin wa 'alâ âlihi wa sahbihi wa sallim.



وسُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ وَ سَلامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ وَالْحَمْدُ لِللهِ رَبِّ الْعَلَمِينَ

wa subḥāna rabbika rabbi l-ʿizzati ʿammā yaṣifūn wa-salāmun ʿalā l-mursalīn wa-l-ḥamdu li-llāhi rabbi l-ʿālamīn